Le blog crudivegan, l'alimentation vegan et cru

Retrouvez toutes mes découvertes, analyses, partages, etc.

Anne Marie

Anne Marie

Je partage avec vous mes découvertes, inspirations, recettes simples et délicieuses, mes astuces et idées pour vivre en pleine santé, ma vision de la vie et comment la joie fait partie de moi tous les jours.

Mon histoire

Boutique & références

Ebook alimentation vegan crue

Découvrir
d'une alimentation crue

et recevez la newsletter Crudivegan

En soumettant ce formulaire vous acceptez que vos informations soient utilisées uniquement dans le cadre de la relation commerciale éthique et personnalisée qui peut en découler. Vous disposez d’un droit d’accès, de rectification, d’opposition et de suppression des données qui vous concernent. Nous vous invitons à prendre connaissance de notre politique de protection des données.

Archives Crudivegan
7 actions pour lutter contre le virus

Déconfinement- 7 actions simples pour résister au virus, via le système immunitaire et les émonctoires et bonus HE

Autant mettre toutes ses chances de son côté !
Le 11 mai, tout le monde dans la rue ! Plus d’autorisation de sortie à Paris, plus de restriction pour courir… La belle vie ?
Oui, mais ! Qui dit déconfinement, ne dit pas « tout va bien, madame la marquise » ! Et qu’est-ce qu’on entend comme solution et proposition pour se protéger ? Pas folichon !
Moi, je veux vous parler de notre organisme, de nos mécanismes de protection, et de ce que l’on peut faire pour se prendre en main ! Ce n’est pas une garantie, mais c’est un énorme plus qui va dans le bon sens. Je dirais même, c’est le moins qu’on puisse faire pour ne pas subir en croisant les doigts !

Je suis vraiment estomaquée en ce moment par la situation que nous vivons. Nous sommes en plein confinement pour cause de virus planétaire mortel. On nous demande de pratiquer les fameux gestes barrières, que sont le masque, la distance d’un mètre et éventuellement des gants, la désinfection des mains soigneusement et bien sûr de rester chez soi au maximum. Ok.
Pour que la situation s’améliore de quoi parle-t-on ?
D’une éventuelle immunité de groupe à partir de 70% de la population, ce qui va être difficile si nous suivons les gestes barrière, ou alors je n’ai rien compris;  et quoi d’autres ? De médicaments et de vaccins qui sont en préparation. Voilà ! Les labos sont au taquet, tout le monde se réjouit de pouvoir avoir bientôt un médicament à prendre, c’est tout !

Renforcer ses défenses immunitaires

Mais personne ne parle de la façon d’éviter au maximum d’être atteint par le corona virus ! Des gestes barrières, eux aussi, pour renforcer ses défenses immunitaires, ni des habitudes qui font que la population est de plus en plus amoindrie face aux agressions extérieures ! Aucun message d’incitation à de bonnes pratiques dans la vie de tous les jours ! Comme si, tout ce qu’on fait chaque jour, tout ce qu’on met dans sa bouche, n’avaient absolument rien à voir avec le fait de succomber à un virus.

Je ne dis pas que tout est simple. Mais il manque, à mon avis, tout un pan des recommandations possibles.

Personne ne parle du rôle de l’alimentation, des toxines qui s’accumulent dans l’organisme et l’empêchent de réagir efficacement, de l’impact du sommeil sur l’immunité, surtout entre 22h et 2 h du matin où tout se répare. On nous autorise à sortir 1 h pour faire un jogging ou une bonne marche, mais on ne dit pas au gens à quel point c’est important de continuer à bouger son corps ! Il n’y a pas d’annonces là-dessus, à la radio ! On nous dit juste d’appeler le SAMU en cas de respiration empêchée. Bon, c’est vrai, mais un discours bienveillant qui donne des pistes pour aller bien, ne serait pas de refus !

Moi, je trouve ça triste parce que lorsque les gens vont se retrouver dans les bus et métros plus serrés que maintenant, après avoir été privés de soleil, de sortie, de sport, de bonne nourriture (les rayons de pâtes dévalisés !), parfois entassés dans des appartements minuscules, qu’est-ce que ça va donner ?

Donc, je veux vous parler ici d’un aspect des choses :

Comment donner toutes ses chances à son système immunitaire en quelques aliments et pratiques quotidiennes indispensables.

Encore une fois, ce n’est une garantie, j’en ai bien conscience. Mais cela me semble suffisamment important pour que j’ai envie de partager avec vous ce que je fais et en quoi je crois pour me prémunir du virus.

Tout d’abord, je voudrais revenir sur les toxines et polluants du corps, et en quoi cela impacte  terriblement nos défenses immunitaires. Puis, qu’est ce qui les créent en nous, et quels sont les organes à chouchouter pour qu’elles soient bien expulsées du corps. Et enfin, quoi faire tous les jours pour avoir un organisme sain, le plus sain possible selon notre situation.

Alors, on y va ?

un esprit sain dans un corps sain

Déchets corporels et pollutions

L’accumulation de toutes petites quantités de polluants chimiques a une action délétère sur notre corps et son mode de fonctionnement. Nous respirons des gaz indésirables, buvons de l’eau qui aussi contient des polluants, absorbons des pesticides, sans parler des additifs de toutes sortes qu’on trouve dans l’alimentation. En plus, il faut savoir que nous fabriquons aussi des déchets en mangeant tout simplement par le simple fait de la digestion.

Par exemple, si les apports alimentaires sont supérieurs aux besoins de l’organisme, ce dernier se trouve en présence de substances qu’il ne peut pas utiliser. Obligé de les stocker, il les accumule dans ses tissus. Cette surconsommation alimentaire se transforme donc également en toxines.

Même quand on ne mange pas trop, les soucis, les peurs, le stress, perturbent la digestion qui s’effectue plus difficilement et les aliments donnent naissance à une multitude de déchets, de toxines.

Notre organisme doit aussi se débarrasser des cellules mortes, des radicaux libres, des déchets acides, des résidus de médicaments et des pollutions par les ondes… donc notre corps a beaucoup à faire à longueur de temps !

Alors heureusement notre organisme est super bien fait, c’est une mécanique extrêmement complexe et merveilleuse car nous avons des organes qui sont nos émonctoires, chargés de nous débarrasser de tous ces déchets et toxines. Pourquoi s’en faire alors ?

On va voir comment ces organes sont totalement dépassés par la situation !

Mais d’abord de quoi parle t- on ?

 Les organes qui nous débarrassent des toxines, ce sont nos émonctoires

Les émonctoires sont le foie, les reins, les intestins. On a aussi les poumons, justement très en danger actuellement, qui laissent passer des déchets gazeux et la peau, qui évacue les toxines avec parfois des boutons, plaques rouges, ou autres pour évacuer ces toxines.

Ces 5 usines à dépolluer sont très efficaces mais bien souvent dépassées par l’ampleur de la tâche. Les déchets s’accumulent dans l’organisme, et cet encrassement nuit au bon fonctionnement du système immunitaire par le manque d’élimination via de système lymphatique. D’où faiblesse immunitaire à nous défendre contre les virus dont je veux parler aujourd’hui.

Les foie, reins et intestins agissent avec l’aide du système sanguin, respiratoire et lymphatique. Nos cellules baignent dans le liquide interstitiel, dans lequel les nutriments mais aussi les déchets sont rejetés. Cela forme la lymphe qui via des canaux lymphatiques (des tas de petits canaux qui suivent les vaisseaux sanguins) du bas vers le haut grâce à des petits muscles périphériques qui l’aident à lutter contre la gravité (je rappelle qu’il n’y a pas de pompe pour le système lymphatique contrairement au cœur qui fait circuler le sang et donc on verra que le mouvement, le sport est crucial pour faire bouger cette lymphe).

La lymphe emmène nutriments et déchets vers le sang  via la veine cave  près de la clavicule, et une fois que les déchets sont dans le sang, ils vont être véhiculés vers le foie, qui va les traiter. Mais évidemment, plus la lymphe est chargée de déchets, et plus le sang en contient aussi et plus le foie puis les reins et intestins vont avoir des difficultés à faire leur boulot d’épuration. 

système digestif

Le foie

300 milliards de cellules, 1kg5 ( 5 x plus que le cœur), il est la pièce maîtresse de l’élimination toxique. Les déchets amenés par le sang sont traités et sortent du foie sous une forme plus ou moins facile à éliminer. Par exemple, la digestion des protéines va créer de l’ammoniac,  toxique pour l’organisme. Le foie transforme cet ammoniac en urée qui sera évacuée par la vessie. Le foie traite les polluants, les résidus de médicaments, etc. et il récupère ce qui peut servir. Le reste des déchets est éliminé pour être reversé dans le sang et amené vers les reins.

Le foie fabrique aussi la bile qui se mélange aux substances indésirables, la bile est rejetée dans le tube digestif au niveau de l’intestin grêle et les toxines vont être évacuées par voie intestinale.

Le foie a donc trié les déchets vers la  voie rénale ou la voie intestinale. Chargé de trop de déchets, le foie va fabriquer moins d’enzymes digestives et donc appauvrir notre absorption de nutriments.

Les reins

Petits haricots de 12 cm de long, assez haut dans la région lombaire. Les reins vont refiltrer les déchets venant du sang (1 litre par minute) via des petits canaux appelés les néphrons (1 million de néphrons dans un rein). Les déchets sont ensuite mélangés à de l’eau puis concentrés pour former l’urine qui va remplir notre vessie. Et sera évacué lorsque la vessie est pleine. Si le sang arrive super chargé de déchets, là encore, les reins vont fatiguer et ne plus faire correctement leur travail.

Les intestins

Derniers tronçons du tube digestif bouche-anus, avec l’intestin grêle et le gros intestin. L’intestin grêle (8 à 9 mètres) relié à l’estomac, où les aliments sont encore triés au travers des villosités de la paroi intestinale. C’est là que se trouvent nos bactéries qui ont une action très importante. Et le gros intestin, dernière portion des intestins, va éliminer les déchets alimentaires expulsés sous forme de selles. Les cellules mortes et les déchets expulsés par le foie se retrouvent là.

Quoi faire ?

Si on offre des gestes simples à ce fantastique système d’absorption et élimination, tout va se faire de façon de plus en plus efficace. Quand on voit la merveille que cela représente, on se dit que ça vaut le coup de bien traiter notre corps et de mettre dans son alimentation ce qu’il y a de meilleur.

On comprend que

toute entrave au bon fonctionnement des organes et systèmes du corps, tout encrassage excessif va fragiliser l’organisme tout entier et nous rendre plus sensible aux virus que nous rencontrons. La question n’est donc pas superflue et manger sain a toute son importance particulièrement en ce moment. Par ailleurs, c’est tout notre mode de vie et de pensée qui a aussi une influence cruciale sur notre santé.

Ensemble, 7 actions contre le virus !

7 actions simples pour résister au virus

Action 1

Gérer son stress, méditer et avoir un bon sommeil réparateur pour évacuer les polluants mentaux et émotionnels.

L’organisme se défend et fonctionne d’autant mieux qu’il est libéré de la pression du stress. En ce moment, les informations sont extrêmement stressantes et il est d’autant plus important de prendre le temps de respirer en conscience matin, midi et soir.

Il existe pour limiter le stress, pourvoyeur de toxines, des exercices respiratoires, temps de décompression, gestion émotionnelle par la méditation, ou l’eft(suivez les liens pour voir articles sur ces deux techniques) à faire tous les jours. Bien respirer apporte de l’oxygène aux cellules ce qui favorise les échanges intercellulaires, apporte de l’énergie, et favorise les défenses contre le virus.

Quand on dit « prenez 10 ou 20 mn par jour pour revenir en vous, respirer, évacuer vos ressentiments, colères et autres… » ce n’est pas pour faire joli. Ce n’est pas affaire de bobos, c’est vraiment utile et efficace pour être en bonne santé ! On ne le dit pas à la radio dans les appels toute la journée, c’est dommage ! 😉 Je fais une séance de Qi gong et une séance de méditation chaque jour. Cela facilite aussi le sommeil.

Ces exercices ont un effet détoxifiant.

Si par ailleurs on mange n’importe quoi, ça ne va pas aller !

Pour aider les organes à éliminer, il faut aider le corps à se détoxifier pour aider les émonctoires à faire leur tâche. Sinon, c’est l’intoxication chronique et cela limite très fortement notre réponse immunitaire.

Donc, tous les jours pour aider notre système immunitaire, mettons les bonnes choses dans notre organisme avec :

Action 2

Un  jus de citron pressé le matin à jeun, 15 mn avant son petit déjeuner dont j’ai déjà parlé plusieurs fois dans mes vidéos des journées crues. Le jus de citron à jeun fait un bien fou au foie. Recommandée par les naturopathes : le citron est diurétique, il agit comme un anti acide, il apporte plein de minéraux et il nettoie le foie.

Action 3

Manger des végétaux, plein, pour avoir des fibres, qui vont favoriser la détoxification des intestins, préserver l’équilibre de la flore intestinale, apporter des prébiotiques, et hydrater les selles. Donc mangez des fruits, les salades, des légumes et que ce soit la plus belle part de votre alimentation. Il ne manque rien dans les végétaux, je dis bien rien. Toutes les protéines, les bons sucres et les bonnes graisses se trouvent dans les végétaux. Plus ils sont crus et plus ils apportent des vitamines, minéraux, oligo éléments, anti oxydants non dénaturés parce que vivants, et donc actifs ! Vous êtes ici sur la chaîne de Crudivegan, profitez-en pour télécharger plein d’idées repas !
Et limitez (supprimez ?) les aliments manufacturés industriels trop gras, trop salés, trop sucrés et bourrés d’additifs qui détériorent la flore intestinale.

fruits et eau pour être en bonne santé

Action 4

Ne plus manger de viande pour réduire l’inflammation dans le corps. Si votre corp est déjà dans un mode inflammatoire, alors le virus va enflammer très vite le tout. La viande est l’aliment le plus inflammatoire à cause notamment de sa richesse en fer pro oxydant, un acide arachidonique qui est très pro inflammatoire, la leucine qui stimule l’inflammation . (Je vous recommande la série de vidéos de Jean-Paul Curtay, qui vous donnera plus de détails : https://bit.ly/2WD4DUf) ; En plus, les viandes sont très contaminées par les virus et bactéries, nous dit JP Curtay, 61% des viandes analysées dans les abattoirs sont contaminées par des bactéries antibio-résistantes et des endotoxines !! Or, à quoi a-t on assisté dernièrement ? A la ruée de gens vers des McDo pour avaler leur infâme viande entre deux bouts de pain !! C’est désolant ! Pourquoi ne dit-on pas aux gens « attention, la viande n’est pas le meilleur aliment en ce moment particulièrement » ?

Action 5

Bien mâcher pour bien absorber les nutriments. La digestion commence dans la bouche grâce à la salive pendant la mastication, cela libère les enzymes digestives, et cela va rendre la digestion plus efficace et donc plus de nutriments au final. Ca parait superflue mais ça ne l’est pas. Manger en conscience en prenant son temps est déterminant pour assimiler et nourrir correctement nos cellules.

Action 6

Boire suffisamment d’eau durant la journée. Cela dilue les toxines de l’organisme et favorise leur élimination. Un verre d’eau toutes les heures.

Mais cela n’est pas suffisant, on a jusqu’à présent limité les toxines et favorisé l’action des organes. Mais pour avoir une bonne immunité il faut aider l’organisme à se débarrasser des toxines en booster le système lymphatique dont j’ai parlé tout à l’heure. Pas de pompe, donc comment est-ce qu’il fonctionne ? Par le mouvement. Une personne qui ne bouge pas a un système stagnant.  Donc :

Action 7

Jogging, marche, jardinage, danse, trampoline, saut à la corde, mouvement des bras, altères, tout ce  que vous voulez, mais BOUGEZ ! J’ai fait une vidéo sur le trampoline, allez voir ça ! ça fait circuler la lymphe ! Allez, debout !
Les muscles mis en activités vont aussi masser les organes de digestions et d’assimilation, accélérer leur drainage et favoriser l’absorption des nutriments.
Le fait de bouger son corps a un effet calmant sur le système nerveux et donc limiter la production de cortisol et d’adrénaline. Moi, je pars courir ou marcher d’un bon pas, tous les matins pendant 50 à 60 minutes. J’en profite pour écouter des podcasts ou formations audio tout en marchant.

courir

Ces 7 actions à faire tous les jours, à avoir en tête  et qui ne devraient pas vous demander beaucoup d’efforts pour d’énormes bénéfices, sont entre vos mains ! A vous de les mettre en pratique.

Bonus Huiles Essentielles et suppléments :

Aude Maillard,  Docteur en pharmacie et aromatologue, nous a donné ( au cours d’aromathérapie) une synergie protectrice à pulvériser dans le nez dans chaque narine, maximum 3 fois par jour, lorsque l’on se trouve dans un lieu public (déconseillé chez les enfant de moins de 15 ans, en cas d’asthme, d’épilepsie, en période de grossesse et d’allaitement, de saignements de nez, d’acouphènes ou de troubles de l’audition).

Cela ne remplace pas un traitement médicamenteux et ne se substitue en rien à un diagnostic médical. C’est un plus, que je vous propose à mon tour.

Huile nasale protectrice (à conditionner dans un flacon vide de 30 ml en verre teinté, muni d’un embout nasal) :

  • HE laurier noble, Laurus nobilis 6 gouttes
  • HE ravintsara, Cinnamomum camphora CT 1,8 cinéole 6 gouttes
  • HE tea tree, Melaleuca alternifolia 6 gouttes
  • HV calendula 29,5 ml

Bonus suppléments :

  • Vitamine D
  • Vitamine C
  • Magnésium et B6
  • Zinc
    ________________________________________________________

Un esprit sain dans un corps sain, c’est bon aussi pour garder en soi une vision joyeuse de la vie, et un esprit calme et serein.
Lorsque la fatigue, le découragement ou une baisse de régime vient poindre son nez, il sera plus utile de trouver une méthode à suivre que de demander de l’aide aux personnes qui n’y connaissent rien ou qui reproduisent toujours les les même schémas.
J’ai créé tout un ensemble de pratiques qui agissent en profondeur, et qui vous donneront, à vous comme à moi, l’énergie dont vous rêvez. Pour découvrir la formation cliquez sur l’image.

–> lien vers la formation

En ce moment, parce que je pense que cela peut profiter à tout le monde, la formation est à -40 € jusqu’à fin mai

Ecrivez dans les commentaires toutes vos idées, et actions pour ne pas donner envie à ce virus de se loger dans votre organisme. J’ai hâte de vous lire !

Partager facilement l'article

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur email
Email
Partager sur whatsapp
WhatsApp

Découvrez d'autres articles similaires

2 réponses

  1. Je suis bien d’accord avec vous et vous remercie de partager vos inspirations avec nous. En effet depuis longtemps je pratique les 7 actions simples pour résister à ce virus.
    Comme vous dites personne ne donne de bons conseils pour bien se nourrir et avoir de bonnes défenses immunitaires. Moi je suis en accord avec beaucoup de naturopathes comme vous-même et je me porte très bien.
    Je vous adresse mes meilleures salutations.

  2. Je ne remets pas en cause les conseils donnés ici, mais sur la notion de virus et de système immunitaire, on donne depuis au moins Louis Pasteur une vision fausse de la chose, à travers la fameuse et fumeuse « théorie des germes » ; je ne sais pas si vous connaissez les travaux d’Antoine Béchamp (et ce qu’il appelle les microzymas), mais Alain Scohy a fait un bon travail de vulgarisation autour, qui conduit à mieux comprendre la nutrition, et notamment le rôle essentiel des vitamines.
    Si cela vous intéresse, vous pouvez jeter un œil à cette conférence du deuxième sur le premier (ou plutôt, une vidéo s’appuyant largement dessus) :
    https://www.youtube.com/watch?v=sG0U-1eIFYg
    https://www.youtube.com/watch?v=zdb-WLNeiF8 (autre version, avec supplément historique à la fin)

    Concernant le cas plus spécifique du « coronavirus » et du tapage infernal autour, ce document en anglais est, je trouve, très intéressant pour remettre les pendules à l’heure (prétendue isolation du virus, prétendue contagiosité, prétendue mortalité) :
    http://theinfectiousmyth.com/book/CoronavirusPanic.pdf

    Plus généralement, le virologue allemand Stefan Lanka a montré que l’on n’a jamais proprement isolé un quelconque virus associé à une maladie, alors que c’est la première chose à faire pour établir l’existence d’un agent pathogène selon une procédure scientifique rigoureuse (plus précisément, c’est le premier critère de Koch). Il a notamment montré que les photos présentées comme montrant des virus ne le font pas. Je laisse tout un chacun rechercher ces apports de Stefan Lanka en ligne, c’est facile à trouver.

    Bonnes recherches à tous ; il en faut pour démêler le vrai du faux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

CRUDIVEGAN : Manger vegan et cru en bonne santé !

Crudivegan les secrets et règles de l’alimentation vegan et crue. Des recettes simples et délicieuses, mes découvertes et coups de coeur.