Le blog crudivegan, l'alimentation vegan et cru

Retrouvez toutes mes découvertes, analyses, partages, etc.

Anne Marie

Anne Marie

Je partage avec vous mes découvertes, inspirations, recettes simples et délicieuses, mes astuces et idées pour vivre en pleine santé, ma vision de la vie et comment la joie fait partie de moi tous les jours.

Mon histoire

Boutique & références

Ebook alimentation vegan crue

Découvrir
d'une alimentation crue

et recevez la newsletter Crudivegan

En soumettant ce formulaire vous acceptez que vos informations soient utilisées uniquement dans le cadre de la relation commerciale éthique et personnalisée qui peut en découler. Vous disposez d’un droit d’accès, de rectification, d’opposition et de suppression des données qui vous concernent. Nous vous invitons à prendre connaissance de notre politique de protection des données.

Archives Crudivegan

Méfiez-vous du sirop d’agave

Le sirop d’agave a connu son heure de gloire, dans les années 2000 : c’était le sucre idéal, à faible indice glycémique, qui devait remplacer tous les sucres en poudre.

Pourtant on en sait maintenant un peu plus sur son impact sur la santé et il semble qu’il ne soit pas aussi merveilleux que ça !

Dans un précédent article, je vous disais combien le sucre était indispensable à notre organisme. Le sucre naturel des fruits et légumes a une action déterminante sur notre cerveau : il en a besoin pour fonctionner correctement,  et notre état mental est affecté lorsque le sucre manque.

Alors que penser du sirop d’agave, qui est un sucre extrait d’une plante ?

agave

Le sirop d’agave est produit au Mexique à partir d’une plante grasse, l’Agava tequilana. Le nectar ou sirop d’agave est le résultat de l’extraction du jus de la plante. Ce jus est filtré et chauffé à une température suffisante pour détruire les enzymes : l’action enzymatique a été stoppée pour empêcher le sirop de fermenter. Le résultat n’est pas très bon pour la santé.

Le sirop d’agave fait également grossir. Il est constitué de 70 à 90% de fructose. Alors que la proportion de fructose dans un fruit, même sucré comme une banane, n’excède pas 5 à 6 %. Malgré son un faible indice glycémique (2 fois moins que le miel et trois fois moins que le sucre), sa teneur en fructose en fait un aliment dangereux pour le foie et le pancréas. Il augmente fortement le taux de sucre du sang et il augmente notre insulino-résistance.

Il est bien souvent recommandé pour les diabétiques,

en réalité, tout dépend de la façon dont le sirop d’agave a été fabriqué. Suivant les modes de fabrication, l’index glycémique (IG) du sirop d’agave peut varier de 55 (comme des spaghetti bien cuits) à 90, soit autant que le sucre blanc, et vous ne trouverez probablement pas l’information sur l’étiquette.

Si vous êtes diabétique, il est important de savoir que très peu d’études ont été faites sur les rapports entre sirop d’agave et diabète, et la plupart d’entre elles ont été faites sur des rats, non des êtres humains.(Sante Nature et Innovation)

Le fructose concentré dans un sirop augmente le risque de diabète alors que le fructose d’un fruit le fait diminuer.

En fait le sirop n’est pas du tout métabolisé comme un fruit frais  ! Quand on mange un fruit, le fructose est absorbé lentement du fait de la présence de fibres, d’eau, de minéraux, de vitamines et d’autres sucres. Alors que dans un sirop le fructose concentré surcharge le foie, qui du coup n’arrive pas à le transformer en énergie et va le transformer en gras à stocker pour des jours meilleurs !

De plus, si le sirop d’agave est utilisé pour sucrer sa nourriture de manière courante, il devient aussi addictif que le sucre en poudre et tous les produits hyper sucrés du super-marché ! Qu’il soit appelé « cru », « naturel » ou « bio » ne fait pas grande différence.

En tant que crudivores, nous sommes en général particulièrement à la recherche d’un mode d’alimentation sain et franchement le sirop d’agave ne devrait pas faire partie de notre alimentation quotidienne, en dehors de quelques exceptions sans conséquences (mais pas utiles).

Son prix exorbitant est vraiment le résultat du battage médiatique dont il fait l’objet pour le vanter comme un aliment santé  recommandé. Encore une fois, on peut dire bravo aux publicistes !

Pour ce qui est de la santé, le miel constitue une meilleure option. Bien qu’il soit aussi riche en fructose mais d’une forme un peu différente, il possède des bénéfices pour la santé parait-il. Personnellement je ne mange pas de miel pour des raisons éthiques que j’ai expliquées dans cet article : Que penser du miel ?, article qui avait suscité bien des passions ! et je pense que tout vrai vegan devrait s’abstenir de manger du miel.

Pour un dessert cru vegan un peu élaboré, j’utilise du sirop d’érable parfois, en quantité extrêmement modeste, mais je n’achète plus de sirop d’agave depuis longtemps.

Quand on mange cru et vegan, on mange des sucres naturels des fruits frais crus, on n’a plus besoin de sucrer quoi que ce soit avec du sucre manufacturé (en dehors de quelques desserts exceptionnels) et on apprécie ce merveilleux goût sucré naturel d’un produit frais, plein d’eau et de vitamines non altérées !

Qu’en pensez-vous ? Utilisez-vous souvent le sirop d’agave ?

Bientôt tout sur le sucre de coco.

 

Partager facilement l'article

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur email
Email
Partager sur whatsapp
WhatsApp

Découvrez d'autres articles similaires

55 réponses

  1. Personnellement, je n’ai jamais aimé le sirop d’agave. Pourquoi? Je ne sais pas mais j’écoute mon corps et il m’a toujours dirigée vers le miel!

  2. Depuis quelques mois je consomme de plus en plus de sirop d’agave, et depuis quelques semaines je me retrouve avec des migraines à m’en taper la tête contre le mur lorsque… je mange trop sucré. Des migraines , vertiges, qui peuvent durer plus de 24 heures… Hier impossible de bosser, votre article arrive au bon moment! Je réalise que le sirop d’agave n’est en rien naturel et a peut être détraqué qqch en moi.. j’en saurais plus après la prise de sang. Si cela vous intéresse je vous donnerai les résultats.

    Merci pour votre article et votre travail.

    Juliette

  3. Merci et bonjour Anne Marie;

    je suis vraiment ravie de vous avoir découvert ; vous et vos bonnes recettes .
    j’ai affiné mon alimentation depuis plusieurs années …et j’en vient a ne manger que des légumes et des fruits … et POF .. je tombe sur votre site ! Génial !

    Surtout que l’on vient de me trouver la maladie de cœliaque et je sens qu’ils n’y a que les légumes et les fruits qui me font du bien !! j’ai retiré le gluten depuis bien 10 ans mais même les céréales sans gluten maintenant me fait me sentir lourde et mal.
    Donc vive les légumes et les fruits !!!!
    Salvia

  4. Bonjour Anne-Marie,

    Merci pour ces précieuses informations.

    Je n’ai jamais consommé de sirop d’agave mais je connais ce produit depuis des années.
    Avec toutes ces informations qui court de partout, on ne sait plus où donner de la tête.

    On s’imagine souvent qu’avec le BIO il n y a pas de problème , ce qui est complètement faux finalement.

    Personnellement, je rajoute peu de sucre de canne dans mes pâtisseries et du miel en quantité infime dans mes boissons chaudes.
    A un moment j’achetais Le Rapadura, je me souviens avoir eu du mal à m’adapter à son goût mais par apport à ses bienfaits, je me suis très vite habituée.

    J’ai sous les yeux un article que mon phytothérapeute avait écrit sur le Sucre et Faux sucre.

    Le sirop d’agave figure ainsi que la Stévia.et je crois que ce sucre est aussi bourré d’effets indésirables.

    Le sucre naturel des fruits et certains légumes sont 100 fois plus appréciables, on est bien d’accord.
    Malheureusement tout le monde n’a pas le même discours.

    Je ne suis pas crudivore, je ne souhaite pas le devenir pour moult raisons , mais je m’inspire beaucoup de vos recettes, je me suis mise au smoothies ( je n’ai pas de blender mais je fais ça dans un appareil qui ressemble au Pétribest) ce qui me fait énormément de bien, et je consomme de la spiruline, des oléagineux , je me fais des laits végétaux etc…
    J’ai essayé de me faire un faux mage mais le résultat à été catastrophique.

    Avec tout ça mon transit intestinal s’est considérablement améliorer et je me sens plus résistante.

    Je suis une femme de 50 ans devenue sourde et paraplégique en 1982 suite à un traitement de chimiothérapie qui m’a plongé dans un coma profond.

    Sur ces quelques lignes,
    je vous souhaite, Chère Anne-Marie une excellente journée.

    Je profite de ces informations pour vous dire que je suis malheureuse comme tout de ne pas pouvoir profiter de vos « VIDEOS » .
    C’est regrettable qu’elle ne soit pas sous-titrée et que le public sourd et malentendant ne puissent en profiter.

    Au plaisir de vous lire,
    Catherine.

      1. Soizic,
        un grand merci pour le lien vers cette vidéo très intéressante que je transfère au directeur de l’école de Naturopathie, à mon homéopathe, à une amie pédiatre, …
        bonne après-midi ensoleillée (sur Bruxelles)

        1. Lol vous risquez probablement d’en entendre des belles a propos de cette vidéo, Morse est bien trop en avance sur eux et sorti de la matrice, peu de chance qu’ils comprennent grand chose~

    1. Il faut que je me renseigne pour le doublage : doit-on retranscrire son texte (sacré travail !) ? il faudrait que j’articule mieux pour que le texte soit compréhensible pour le système de décodage… je vais me renseigner.

    2. BONSOIR CATHERINE ,VOUS SAVEZ QU’IL EXISTE DES » EXTRACTEURS DE JUS » A PETITS PRIX ,MOINS DE 100ERS ,J’EN AI ACHETE 1 QUI RESSEMBLE A CEUX VENDUS A 400ERS ET PLUS ET QUI SONT AUSSI FABRIQUES EN COREE COMME LE MIEN ,SUR LE SITE » SIMEO »,TRES BON JUS ,DECHETS SECS ,JUS EXTRA ,LAVAGE FACILE ,JE LE RINCE AVEC UN VERRE D’EAU A LA FIN .C’EST EXTRA.COMME VOUS ETES INTERESSEE PAR LE CRU.BONNE CONTINUATION.

  5. Bonjour Anne-Marie,

    Merci pour cet article.
    Que pensez-vous de la stevia? Qui connaît,une ascension en ce moment, tel que le sirop d’agave quelques années auparavant.

    1. La stevia en poudre blanche est un produit extrêmement manufacturé, qui sucre très fort certes, mais pas recommandé. Par contre les feuilles de stevia réduites en poudre telles que… pourquoi pas. il faut en aimer le goût.

  6. Avez vous vu le film sur le sucre?
    Je serais tres interessee de lire votre opinion sur toutes les autres alternative, stevia, sucre de coco…etc Mais aussi sur les fruits secs, qui sont souvent utilises dnas les desserts crus et aussi aa savoir si date ou autres fruits secs c’est pareil ou pas, merci 🙂

    1. Tous les fruits secs sans additifs sont bons a la santé peu importe la quantité si on est bien hydraté(de toutes façons on a rapidement soif quand on en mange pas mal, il suffit de suivre les signaux), si ils sont trop secs et durs, les faire tremper pour qu’ils soient facile a mâcher et a digérer bien-sur, même si les fruits frais sont supérieurs~

    2. Le sucre de coco, je vais en parler bientôt, je crains de ne pas avoir le même avis que certains crudivores ! la stevia naturelle de la feuille, oui, celle en poudre, non ! (je n’en ai pas besoin personnellement), les fruits secs, oui et oui ! simplement, attention aux dents (rincer sa bouche) et puis les fruits frais sont bien sur meilleurs. Mais je mange des raisins secs,des dattes (pas aussi sèches que ça), des figues de temps en temps… et des canneberges.

  7. Sans trop savoir pourquoi (mon intuition), malgré mes cours de nutrition où l’on recommande le sirop d’agave comme « sucre », je n’ai jamais acheté que ce soit du sirop d’agave, sirop d’érable, sirop de maïs et autre sirop …
    Quand une envie irrésistible de sucre me prend, … je me prends une datte ou une figue sèche, ou un peu de miel

  8. Je pense comme toi, me suis un peu laissé aller, voir avoir par toutes ces bonnes choses sur le sirop d’Agave, jolie plante etc…en fait son indice glycémique est très haut, sauf si on le consomme cru, ce qui est rare, de plus, je ne fais pas confiance à BIORG, ni AUX JARDINS BIO, un rien dispendieux !… Malgré l’appellation Bio, ils se retrouvent dans le consumérisme du Bio…et oui ! Moi je dis vive le coco, le sucre naturel, l’huile, enfin tout ce qui peut être extrait ce ce magnifique fruit poilu ! pour les cheveux, la peau, les dents, la digestion, pour beaucoup de désordre glycémiques, enfin….utilisons la

  9. Bonjour,

    Merci pour ce site très intéressant. On sent que vous êtes vraiment passionnée !
    Pour info, j’ai découvert dernièrement le xylitol qui a un indice glycemique très faible et apparemment des propriétés anti-bactérienne.
    Mais il reste très cher, alors je préfère utiliser les fruits secs pour sucrer (pate de dattes…)

  10. Bonjour Anne Marie
    Merci pour cette article
    Je pense que quand vous parlez de fructose par trois fois dans vos propos qui suivent vous voulez parler du glucose : »Le sirop d’agave fait également grossir. Il est constitué de 70 à 90% de fructose. Alors que la proportion de fructose dans un fruit, même sucré comme une banane, n’excède pas 5 à 6 %. Malgré son un faible indice glycémique (2 fois moins que le miel et trois fois moins que le sucre), sa teneur en fructose en fait un aliment dangereux pour le foie et le pancréas. Il augmente fortement le taux de sucre du sang et il augmente notre insulino-résistance. »
    Car effectivement les fruits contiennent beaucoup de fructose et peu de glucose.
    Et le fructose n’est pas dangereux pour la santé 🙂
    Belle journée
    Au plaisir de vous lire et de vous écouter

    1. Non je ne me trompe pas :sa teneur en fructose en fait un aliment dangereux pour le foie et le pancréas. Il augmente fortement le taux de sucre du sang et il augmente notre insulino-résistance.

      1. Le fructose est le meilleur sucre pour nos cellules. C’est un ose sous sa forme la plus simple. Il n’engendre pas de réponse insulinique et donc n’épuise pas le pancréas. Ce que fait le glucose. Très largement présent dans le sirop d’agave nous sommes d’accord.

        1. Je n’ai jamais été sensible au sucre, je suis en pleine forme et pourtant le sirop d’agave m’a rendu sensible au sucre: migraines, nausées, vertiges. Alors OUI par expérience le sirop d’agave est mauvais. Les conseils d’anne marie sont on ne peut plus sérieux.

  11. bonjour à tous,
    personnellement je n’utilise pas de sirop d’agave ; je l’avais goûté par curiosité, mais suite à certaines lectures, j’y ai renoncé de suite ; j’ai pris l’habitude de sucrer avec des dates broyées ; je les achète chez date coop, beaucoup moins cher qu’en bio coop ou en maison de santé et rien à voir avec celles su super marché

    1. désolée pour l’orthographe, il manquait un t ; par contre la sté date coop prend bien un seul t, car je crois q’elle est basée aux Pays Bas

  12. Merci pour votre article. J’avais essayé une fois mais je n’aime pas du tout ce goût et je m’en passe très très facilement. Les fruits et les légumes sont à la base de mon alimentation et leur goût me ravi à chaque repas !!

  13. J’attends impatiemment l’article sur le sucre de coco. Je n’ai pas trop cherché à me renseigner alors je garde les doigts croisés pour que tu nous dise que c’est pas trop mauvais 😀

  14. Bonjour,

    Grerci de nous mettre en garde contre les aliments nocifs dès que vos en êtes informée.
    Pourquoi fustiger le sirop d’Agave aujourd’hui ?
    Et demain que produit sera sur la sellette ??

    Tous les aliments sont des ALICAMENTS s’ils sont consommés une fois maximum deux fois par semaine, ou mieux, tous les 10 jours, de préférence au minimum à température ambiante, s’ils sont crus, ou s’ils ont été réfrigérés.

    Faire une rotation de tous les produits sucrants n’est pas plus profitable quand le sucre est en excès qu’il soit fructose ou autre et que tout dépend du métabolisme de chacun, selon son âge, tempérament, mode de vie, accident de la vie…

    Tous les aliments sont toxiques s’ils sont consommés trop souvent trop longtemps ou qu’une seule fois mais en excès. Exemple du chocolat à Noël!
    On ne s’en rend pas toujours compte sur le moment, c’est tout.

    Certains aliments peuvent être consommés sous forme de cure préparée, de 1 à 3 jours seul éventuellement, mais les risques de carences sont toujours possibles selon l’état de
    la personne.

    Pour les cure de 21 jours maxi, de préférence en suivant le rythme biologique / lune, une surveillance à la fois thérapeutique et médicale sont vivement conseillés.

    Il en est de même pour le sirop d’agave, les solanacées, la viande, les céréales, et tout ce qui peut être ingéré, respiré, ou passé sur la peau… le corps saturé, se met en état d’alerte et apporte migraines, allergies, symptômes de toutes sortes.

    Bravo à tous ceux et celles qui remettent en question leur alimentation du moment avant de sauter sur les boites médicamenteuses ou médicinales pour justement cacher ces symptômes disons bénéfiques.

    En vous remerciant de votre attention.

    Bonne santé à toutes et à tous.

    1. Bonjour Madame,

      Lors de la validation, si vous acceptez mon texte, je vous saurai gré de corriger le début de mon texte précédent qui est :

      GRAND MERCI : 2 mots que je voulais écrire en lettres capitales, pour les souligner en votre faveur.

      C’est si courageux et si bénéfique de préserver la santé de tous pour tous aller mieux.
      Beaucoup font confiance à votre sincérité. Ils ont bien raison.

      La règle que j’ai arrondie à 7 ou 10 jours est enseignée en diététique par le Docteur Pélissier, et est valable pour toute alimentation.
      Cf aussi ses vidéos complètes édifiantes et gratuites sur YouTube sur de nombreux sujets
      cruciaux actuels : Al Zheimer, Insomnie…

      Je n’ai pas osé citer son nom dans votre rubrique, ne voulant pas interférer avec vos connaissances, ni vos conceptions fondamentales, ne sachant pas qu’un temps de validation était nécessaire avant présentation du texte aux internautes. C’est une excellente chose. Mais vous pourrez le faire, si vous le jugez utile, car c’est votre site.

      Car, en qualité de diététique asiatique, même avec nos aliments quotidiens habituels, le
      Dr Jean Pélissier conseillerait de préférence les aliments cuits et chauds, les …, les …
      Mais la règle des 7 à 10 jours pour varier sans excès son alimentation au maximum, reste fondamentale.

      Veuillez agréer Madame, l’expression de mes salutations distinguées.

  15. Bonjour,
    Arfff encore un sucre neffaste 🙁
    Et le sucre de caroube ? J’ais entendu plusieurs frugivores sur le net qui l’utilisé régulierement ?
    Merci pour tous ce que vous faites. Bonne soirée.

  16. Bonjour,

    Croyez moi ou pas mais depuis mes 2 mots postés ci-dessus, j’ai lu tous les articles précédents, écouté les 59 minutes de la vidéo de ROBERT MORSE citée par Julot que je remercie si fort que je remets son lien :
    https://www.youtube.com/watch?v=lOMHHSxcpF0
    Ce qui m’a conduit à regarder d’autres vidéos, du même thérapeute.
    Fruits et Carences https://www.youtube.com/watch?v=zchiXTDITpU
    est édifiante et a le mérite de durer 17 minutes.

    De toutes façons, il faut y aller à son rythme, et soit trouver la personne physique, soit accepter disons lâcher prise pour se laisser guider de manière appropriée pour avancer, à petits pas, ou comme lui à pas de géants.

    Une pharmacienne dissidente, à qui je rends hommage le plus souvent possible, m’a mise sur le chemin des plantes qui évacuent les métaux lourds.
    Spiruline,… , voir sur le net et son thérapeute pour suivre une progression et ne pas s’intoxiquer en faisant sortir trop de métaux lourds emmagasinés dans les cellules et ensuite la Coriandre en dernier.
    A l’époque, les fruits que j’adore, les crudités et aliments crus ou froids me donnaient des oedèmes énormes, à vue d’oeil.

    Cette nuit : Trois longs textes et 5 heures de veille que je ne regrette pas.
    Merci Anne Marie.
    Toutefois, si j’ai décidé de me remettre aux fruits, je continuerai à les chauffer très légèrement et très lentement au chauffe plat, tout en me rappelant que Mr Robert Morse consomme en dehors de ses périodes de diète à l’eau ou de mono-diète 80 % de fruits dont des baies notamment des myrtilles hors de prix chez nous, des concombres et cucurbitacés divers, crus ainsi que 20 % de produits cuits.
    Se rappeler qu’il consomme de fruits tropicaux muris sur leurs plants, c’est à dire un peu comme s’ils avaient été chauffés au soleil, grâce à leur maturité.
    La médecine asiatique dit que la Rate a besoin de chaleur pour lancer ou relancer le métabolisme. La découpe longitudinale des aliments sautés rapidement au Wok permet de cicatriser les fibres tout en leur permettant de garder les nutriments juteux dans la partie croquante préservée.
    Juste une astuce peu connue : Si vous urinez froid, on le sens à l’émission, votre rate a besoin de chaleur c’est à dire d’aliments chauds.
    Ce n’est pas compliqué à tester, il suffit d’y faire attention.

    Je donnerai des nouvelles dans un mois ou deux. J’espère que j’irai encore bien mieux.
    Merci à vous tous,
    à Julot : je risque de penser à lui souvent, à Anne Marie et à Robert Morse.

    1. Je ne sais pas de quoi ma rate a besoin mais je mange à température ambiante et non pas froid et cela me va tout à fait. Je vous admire de vous renseigner avec l’esprit ouvert et d’évoluer à votre rythme. Cela dit, chauffer des fruits… l’idée me fait mal au coeur : les fruits sont bien les derniers aliments qui ont besoin d’être chauffés. Les nutriments qu’ils contiennent perdront de leur vigueur, les vitamines dénaturées et ils auront perdu leur eau naturelle… enfin, chacun son chemin 🙂 ! merci à vous

  17. Bonjour Anne-Marie, merci pour votre site et pour votre présence .
    J’ai un point d’interrogation : Je ne comprends pas pourquoi privilégier le sirop d’érable; il faut 40 litres d’eau d’érable bouillie à 104C pendant des heures et des heures pour donner un litre de sirop.
    Merci pour tout ce que vous nous donnez de si bon cœur.

    1. J’adore le goût du sirop d’érable et j’en faisais grand usage avant aussi (j’étais la reine du sucre, hélas). maintenant je l’utilise à raison de quelques gouttes dans des desserts crus festifs, 3 fois l’an. Ce sirop n’est pas aussi artificiel que l’agave. Je le préfère à lui, mais je n’en bois pas un verre tous les matins 😉 !

  18. Bonjour Anne Marie, encore un article interessant ! Pour ma part il n’y a plus de sirop d’agave dans ma cuisine depuis un moment. Par contre j’utilise encore du sucre de coco… En attente de ton prochain article.

  19. Merci Anne Marie ,j’adore recevoir vos mails, mais c’est comme celles de thierry je préfère vos videos . Vous êtes apaisante et lumineuse . Merci d’être là pour nous encourager sur cette voie …connaissez vous Masaru Emoto ?…si ce n’est pas le cas je vous y invite c’est une très bonne surprise . Je vous envoie tout mon amour et ma gratitude , encore merci . Sandrine.

    1. très gentil Sandrine ! J’ai des soucis avec mon camescope. j’ai acheté un appareil photo reflex… mais c’est plus compliqué à utiliser… bref , voilà les dessous de crudivegan !
      J’aimerais faire des vidéos de meilleure qualité ! et puis j’adore écrire (mon premier métier)
      Bien sur je connais Masaru Emoto, j’ai un livre ou deux de lui à la maison. Tout mon amour aussi 🙂

  20. Merci Anne Marie pour cette mise au point. J’avais déjà lu pas mal de réserves sur le sirop d’agave, au final on en revient toujours au même point : puisons nos nutriments au maximum dans les produits non transformés… Bien sûr, si nous ne voulons pas paraître sectaires et tristes (et puis pour les petits moments de fête !!!), faisons quelques concessions mais les meilleures possibles, s’il en existe ! J’ai également moins de préventions concernant le sirop d’érable. J’attends avec impatience ton point de vue sur le sucre de coco, qui parait paré de toutes les vertus.. pour le moment !!!!

  21. Merci pour cet article, c’est vrai qu’il m’arrive d’en utiliser aussi mais vraiment quelques gouttes de temps en temps pour certains desserts ou biscrus mais c’est assez rare quand-même.
    J’ai de la chance, je n’aime pas du tout le goût sucré, j’ai jamais aimé les desserts sucrés et tous ces trucs à moins que ce soit vraiment léger léger…
    Merci et à bientôt,
    Très bonne fin de semaine,
    Olivier

  22. bonjour
    je n’ai jamais consommé le sirop d’agave , on utilise le sucre roux de canne à sucre si besoin, j’ai vu chez Biodiet heureusement que je n’ai pas osé d’acheter, d’après vos dires il n’a pas de si grande qualité diététique par rapport au sucre des fruits frais. Merci pour ces renseignements qu’on risque d’échapper dans le quotidien. Au revoir

  23. Vous avez parfaitement raison et le problème, encore une fois, est psychologique. Le sucre est une addiction mais il n’est pas correct de le dire. De toute façon çà ne passe pas! Les gens écoutent poliment et puis c’est tout. Le problème donc, c’est que les gens cherchent un substitut pour continuer leurs excès! Il est donc tout à fait normal qu’un usage excessif de sirop d’agaves soit aussi néfaste qu’un excès d’autres produits sucrants. Tout est là.

  24. Bonjour Anne-Marie, en changeant d’alimentation j’ai consommé du sirop d’agave pendant un certain temps – je mangeais en partie cru – preparait des desserts avec du sirop d’agave et des noix de cajou et remarqué que cela ne me convenait pas du tout (vertiges, etc). Je ne suis pas étonnée de lire votre poste, qui confirme ce que je pensais. Merci pour vos enseignements.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

CRUDIVEGAN : Manger vegan et cru en bonne santé !

Crudivegan les secrets et règles de l’alimentation vegan et crue. Des recettes simples et délicieuses, mes découvertes et coups de coeur.