Le sirop d’agave a connu son heure de gloire, dans les années 2000 : c’était le sucre idéal, à faible indice glycémique, qui devait remplacer tous les sucres en poudre.

Pourtant on en sait maintenant un peu plus sur son impact sur la santé et il semble qu’il ne soit pas aussi merveilleux que ça !

Dans un précédent article, je vous disais combien le sucre était indispensable à notre organisme. Le sucre naturel des fruits et légumes a une action déterminante sur notre cerveau : il en a besoin pour fonctionner correctement,  et notre état mental est affecté lorsque le sucre manque.

Alors que penser du sirop d’agave, qui est un sucre extrait d’une plante ?

agave

Le sirop d’agave est produit au Mexique à partir d’une plante grasse, l’Agava tequilana. Le nectar ou sirop d’agave est le résultat de l’extraction du jus de la plante. Ce jus est filtré et chauffé à une température suffisante pour détruire les enzymes : l’action enzymatique a été stoppée pour empêcher le sirop de fermenter. Le résultat n’est pas très bon pour la santé.

Le sirop d’agave fait également grossir. Il est constitué de 70 à 90% de fructose. Alors que la proportion de fructose dans un fruit, même sucré comme une banane, n’excède pas 5 à 6 %. Malgré son un faible indice glycémique (2 fois moins que le miel et trois fois moins que le sucre), sa teneur en fructose en fait un aliment dangereux pour le foie et le pancréas. Il augmente fortement le taux de sucre du sang et il augmente notre insulino-résistance.

Il est bien souvent recommandé pour les diabétiques,

en réalité, tout dépend de la façon dont le sirop d’agave a été fabriqué. Suivant les modes de fabrication, l’index glycémique (IG) du sirop d’agave peut varier de 55 (comme des spaghetti bien cuits) à 90, soit autant que le sucre blanc, et vous ne trouverez probablement pas l’information sur l’étiquette.

Si vous êtes diabétique, il est important de savoir que très peu d’études ont été faites sur les rapports entre sirop d’agave et diabète, et la plupart d’entre elles ont été faites sur des rats, non des êtres humains.(Sante Nature et Innovation)

Le fructose concentré dans un sirop augmente le risque de diabète alors que le fructose d’un fruit le fait diminuer.

En fait le sirop n’est pas du tout métabolisé comme un fruit frais  ! Quand on mange un fruit, le fructose est absorbé lentement du fait de la présence de fibres, d’eau, de minéraux, de vitamines et d’autres sucres. Alors que dans un sirop le fructose concentré surcharge le foie, qui du coup n’arrive pas à le transformer en énergie et va le transformer en gras à stocker pour des jours meilleurs !

De plus, si le sirop d’agave est utilisé pour sucrer sa nourriture de manière courante, il devient aussi addictif que le sucre en poudre et tous les produits hyper sucrés du super-marché ! Qu’il soit appelé « cru », « naturel » ou « bio » ne fait pas grande différence.

En tant que crudivores, nous sommes en général particulièrement à la recherche d’un mode d’alimentation sain et franchement le sirop d’agave ne devrait pas faire partie de notre alimentation quotidienne, en dehors de quelques exceptions sans conséquences (mais pas utiles).

Son prix exorbitant est vraiment le résultat du battage médiatique dont il fait l’objet pour le vanter comme un aliment santé  recommandé. Encore une fois, on peut dire bravo aux publicistes !

Pour ce qui est de la santé, le miel constitue une meilleure option. Bien qu’il soit aussi riche en fructose mais d’une forme un peu différente, il possède des bénéfices pour la santé parait-il. Personnellement je ne mange pas de miel pour des raisons éthiques que j’ai expliquées dans cet article : Que penser du miel ?, article qui avait suscité bien des passions ! et je pense que tout vrai vegan devrait s’abstenir de manger du miel.

Pour un dessert cru vegan un peu élaboré, j’utilise du sirop d’érable parfois, en quantité extrêmement modeste, mais je n’achète plus de sirop d’agave depuis longtemps.

Quand on mange cru et vegan, on mange des sucres naturels des fruits frais crus, on n’a plus besoin de sucrer quoi que ce soit avec du sucre manufacturé (en dehors de quelques desserts exceptionnels) et on apprécie ce merveilleux goût sucré naturel d’un produit frais, plein d’eau et de vitamines non altérées !

Qu’en pensez-vous ? Utilisez-vous souvent le sirop d’agave ?

Bientôt tout sur le sucre de coco.

Téléchargez tout de suite ces deux livrets offerts !

  7 secrets de l'alimentation crue
  1 semaine de menus crus