Le blog crudivegan, l'alimentation vegan et cru

Retrouvez toutes mes découvertes, analyses, partages, etc.

Anne Marie

Anne Marie

Je partage avec vous mes découvertes, inspirations, recettes simples et délicieuses, mes astuces et idées pour vivre en pleine santé, ma vision de la vie et comment la joie fait partie de moi tous les jours.

Mon histoire

Boutique & références

Ebook alimentation vegan crue

Découvrir
d'une alimentation crue

et recevez la newsletter Crudivegan

En soumettant ce formulaire vous acceptez que vos informations soient utilisées uniquement dans le cadre de la relation commerciale éthique et personnalisée qui peut en découler. Vous disposez d’un droit d’accès, de rectification, d’opposition et de suppression des données qui vous concernent. Nous vous invitons à prendre connaissance de notre politique de protection des données.

Archives Crudivegan

Manger cru et vegan : la seule façon de convaincre votre entourage !

Je reçois souvent des messages de personnes qui me disent avoir commencé à manger cru, à devenir végétaliennes, à suivre mon blog et d’autres, et s’instruire dans ce sens… et qui se heurtent à la réaction de leur entourage. Que ce soit la famille, les amis, les collègues aussi…

Alors malgré les améliorations notables de leur état général, malgré l’enthousiasme qui les étreint, elles se sentent parfois bien seules et pensent à renoncer pour rester dans le « moule ».

Il est vrai que le mode de vie crudivore, même s’il commence à se faire connaître et faire des adeptes, reste encore assez invisible. La plupart des gens nous regardent comme des fous et hochent la tête d’un air navré.

Les proches quant à eux, pensent presque toujours dans un premier temps, qu’il s’agit d’une lubie dont ils viendront vite à bout. Quoi de plus naturel, dans la mesure où tout, partout plébiscite la viande, les laitages, la friture, l’alcool, et parfois la cigarette, comme autant de composantes de la vie d’un bon vivant !
Alors dites-leur que vous ne mangez que des fruits, des légumes, des noix et graines….et le tout cru, et vous les ferez fuir !

La vérité, c’est que vous ne pouvez forcer personne à changer d’état d’esprit, ni d’habitudes alimentaires. Et essayer de convaincre est parfois le risque de perdre vos amis. Je sais de quoi je parle : il y a des gens qui, tout simplement, ne supportent pas que vous ne viviez pas comme eux !

repas  presque tout cru
Des plats crus et des plats cuits à proposer pour satisfaire tout le monde, tout en respectant le végétalisme.
Montrer l’exemple !
La meilleure éloquence, dans ces cas-là, reste l’exemple que vous donnez ! C’est au moment où on cesse d’expliquer, que les gens s’intéressent à vous. De même que pour l’éducation des enfants, la meilleure leçon, celle qui leur reste dans la rétine, est celle de la vision de leurs parents, et cela vaut tous les beaux discours.

Un jour, les gens remarquent votre santé, votre enthousiasme (pas seulement à propos de la nourriture mais à propos de tout), votre aspect physique… ils vous demandent comment vous avez fait, ce que vous prenez actuellement, sous-entendu quel pilule, quelle médecine cachée, quel médecin merveilleux, vous a changé comme ça ?
Là encore, l’idée est de répondre de façon pratique et pas dogmatique. Des faits, des exemples et c’est tout. Quand les questions deviennent plus précises, alors là, oui, un peu de théorie ne fait pas de mal… devant des yeux tous ronds, bien souvent !

Chez nous aussi les changements familiaux se sont faits petits à petits. Au début, pour mon mari, je n’ai pas tout changé du petit-déjeuner au dîner. Chacun peut manger ce qu’il désire parmi un panel de choses sur la table (voir la photo) et petit à petit, les choses s’harmonisent. Il faut dire que, très heureux de voir mes changements se faire, il n’a jamais essayé de me faire changer d’avis. Au contraire, il m’a posé des questions et s’est intéressé des découvertes que j’avais faites.
Il m’avait vue lire  » Le Rapport Campbell » de T. Colin Campbell et « The 80/10/10 Diet « du Dr Douglas N. Graham, les livres de Frederic Patenaude et bien d’autres, et il sait que je suis passionnée depuis toujours par la diététique et la médecine naturelle.
Mais je n’ai jamais cherché à lui imposer des repas, ou lui mettre sous le nez des tableaux de nutriments ! J’ai au contraire, simplement fait ce que je pensais le mieux pour moi, et j’ai changé ses repas, au fur et à mesure de ses demandes. (Chez nous, c’est moi qui fait la cuisine).

Si les gens vous aiment, ils ne peuvent pas rester insensibles à votre transformation : plus joli corps, teint plus frais, cheveux en meilleur état, joie de vivre et entrain, vos petits bobos disparus, guérison des problèmes de peaux, de digestion, de ventre… etc. Ce qui les amène, à leur rythme, à changer eux aussi, pour plus de santé.

Il y en a aussi qui vous jalousent et vous critiquent. C’est peut-être l’occasion de s’en rendre compte.

Les collègues qui ricanent devant vos bananes ou vos smoothies du midi cherchent avant tout à savoir si c’est sérieux ou pas. Tout en gardant le sourire et tout en disant fermement que cette façon de manger est la meilleure pour vous, pariez que d’ici quelques temps, certains essaieront aussi de s’y mettre.

Conviction, souplesse et tact… *:) Heureux

[crealist]

Partager facilement l'article

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur email
Email
Partager sur whatsapp
WhatsApp

Découvrez d'autres articles similaires

7 réponses

  1. Moi j’ai juste une petite question qui me conviendrait car j’ai souvent des soucis d’intestins : est ce qu’avec ce type d’alimentation, et bien sûr en faisant toujours les bonnes combinaisons, je pourrais me débarrasser définitivement de ces soucis là? Des diarrhées surtout… Car cela m’empoisonne la vie depuis bien des années… Merci pour votre aide précieuse 🙂

    1. Malory, je ne sais pas d’où viennent vos diarrhées, ou vos problèmes d’intestins. Le corps lance des signaux d’alarme, et il faut les entendre. Difficile à dire donc ! Les fibres des fruits et légumes sont des fibres douces, contrairement aux céréales, elles facilitent le transit. Mais si vous avez déjà un problème à régler avec vos intestins, il faudrait d’abord savoir d’où cela vient. De ce que vous mangez, d’un stress (les intestins sont notre deuxième cerveau, dit-on), d’une bactérie ? J’ai lu que des personnes avaient guéri leur maladie de Crohn grâce à l’alimentation crue… alors qu’on défend les fruits à ces malades en médecine classique! Mais cela mériterait une étude sérieuse.

    2. Petite correction, les fibres de la plupart des légumes crus(et quelques fruits tomates, poivrons, concombres…) sont très dures(en grande partie insolubles) sur un système digestif plus ou moins endommagé, les consommez cuits vapeurs uniquement pendant des mois pour les ramollir jusqu’à amélioration et/ou guérison des muqueuses digestives, des mono-diètes de bananes bien mures(avec des points noirs au minimum) de une semaine a un mois sont royales pour reposer et guérir ces muqueuses, et même plus efficace le jeune a l’eau de 5 jours a 21 jours mais peut etre pas dans un premier temps car c’est bien plus difficile sur l’organisme donc il faut avoir quand même pas mal d’énergie pour cela~

      J’étais concerné par « Crohn » qui n’est qu’une « maladie » de plus résultante d’un état toxique et congestionné(mercure des amalgames/vaccins/thon, produits laitiers/viandes, gluten grandement en cause) comme l’immense majorité des problèmes de santé.

      Cette alimentation est de loin la plus détoxifiante et régénérante donc les résultats sont garantis sur le court et long terme~

  2. Merci pour vos réponses! Et bien, je ne sais pas d’où viennent mes soucis de diarrhées. Car j’ai fait beaucoup d’examens, échographies, j’ai vu divers médecins, qui disent que je n’ai rien. Je ne suis pas du tout d’une nature stressée (et en plus je ne travaille pas actuellement donc pas de raison de l’être inconsciemment). Mais j’ai déjà remarqué que certaines choses me faisaient plus souffrir que d’autre, par exemple trop de gras. Dans tous les cas je vais partir sur une alimentation cru-vegan, et je verrais bien sur le long terme, je n’ai rien à perdre à essayer! 🙂

  3. Je n’arrive jamais à réellement justifier à mon entourage pourquoi je suis végétalienne et pourquoi je me tourne vers le tout cru. Ça s’est fait tellement naturellement, et je suis mal armée pour dialoguer et faire face aux éternelles remarques sur les protéines, le calcium, etc.
    Si bien que je me sens très gênée, voir presque fautive parfois; je n’ai pas envie de commencer un speech sur le gluten, les graisses saturées, la torture des animaux, le fait que consommer du lait de vache est anti-naturel pour les êtres humains, etc. C’est difficile d’exposer son point de vue parmi des personnes qui croient farouchement aux enseignements que l’on nous rabâche depuis toujours.
    Donc au final, je ne suis même pas crédible dans le peu de choses que j’essaie d’expliquer, et je déteste me justifier.

    C’est sans doute mieux de ne pas monter sur ses grands chevaux et ne pas en dire trop, sous peine de créer quelques conflits. Mais j’espère un jour pouvoir concrètement expliquer mes motivations sans perdre mes mots et sans me sentir écrasée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

CRUDIVEGAN : Manger vegan et cru en bonne santé !

Crudivegan les secrets et règles de l’alimentation vegan et crue. Des recettes simples et délicieuses, mes découvertes et coups de coeur.