Le blog crudivegan, l'alimentation vegan et cru

Retrouvez toutes mes découvertes, analyses, partages, etc.

Anne Marie

Anne Marie

Je partage avec vous mes découvertes, inspirations, recettes simples et délicieuses, mes astuces et idées pour vivre en pleine santé, ma vision de la vie et comment la joie fait partie de moi tous les jours.

Mon histoire

Boutique & références

Ebook alimentation vegan crue

Découvrir
d'une alimentation crue

et recevez la newsletter Crudivegan

En soumettant ce formulaire vous acceptez que vos informations soient utilisées uniquement dans le cadre de la relation commerciale éthique et personnalisée qui peut en découler. Vous disposez d’un droit d’accès, de rectification, d’opposition et de suppression des données qui vous concernent. Nous vous invitons à prendre connaissance de notre politique de protection des données.

Archives Crudivegan

Les 5 raisons qui amènent certains à renoncer au crudivorisme vegan

Ou pourquoi certaines personnes n’arrivent pas à maintenir un régime cru végétalien ?

 

Ce que l’on entend :

1) « Je me prive de tout »

Avoir l’impression d’entrer dans un régime de privation n’est pas la bonne façon pour réussir dans un mode de vie !
Or c’est l’impression que donnent les personnes qui « en sont revenues » : on ne peut rien manger… on manque de protéines, et de minéraux, on s’affame !La vérité c’est que c’est tout le contraire. Le végétalisme ne permet pas de manger de la viande, du poisson ou produit de la mer, comme on dit, des oeufs, des laitages. Lorsque cela est pris comme un acte d’humanité, de respect pour les autres habitants de cette planète, croyez moi, il n’y a aucun sentiment de perte. Au contraire le sentiment perçu est un immense soulagement de ne plus avoir à fermer les yeux sur son assiette en minimisant volontairement les tortures infligées aux poules, cochons, poisson, vaches et leurs bébés veaux… Si torture vous parait excessif, regardez ce film sans artifice qui nous montre l’envers du décor : http://youtu.be/vJCiHeIVQnQLe pire c’est que, même sans ces considérations auxquelles certains restent indifférents, le fait de manger des produits animaux est très mauvais pour la santé. C’est une des grandes causes des maladies qui vous tombent ou vous tomberont dessus. Cela fera l’objet d’un prochain article d’ailleurs, où je parlerai des mécanismes de cette descente aux enfers.Mais on peut être végétalien et manger encore des tartes salées, des plats de pâtes, du tofu, des steaks de céréales frits à la poêle, etc. Je le sais très bien, car j’ai mangé comme ça pendant des années.
Et puis, en découvrant l’alimentation crue, plus simple, j’ai découvert que tous ces plats ne sont pas bons pour la santé non  plus. Qu’ils étaient cause de ma prise de poids, mais pas seulement. Mon esprit était embué, la digestion était difficile parfois, je me traînais après le repas, j’étais souvent mécontente de moi. Bref, j’ai découvert, en renonçant à ces plats gras et cuits, une nouvelle façon de me sentir et d’exister, vraiment.
Alors « renoncement », « privation » ? Non, pas du tout. « Abondance » plutôt, comme je le dis dans ma méthode. Parce que la nature nous offre énormément de choix de fruits et de légumes et que le plaisir du palais est bien supérieur à celui du temps des nourritures cuites. Il s’affine d’ailleurs en permanence. Je me réjouis souvent à l’avance à l’idée du simple kilo de pêches ou de poires qui m’attend pour mon déjeuner. Je me réjouis du smoothie qui fera mon petit-déjeuner. Je me régale d’avance à l’idée de ma grosse salade toute fraîche et garnie que j’ai l’intention de faire pour mon dîner.
Pas de sentiment de perte ou de privation donc, non, mais de la joie à manger sain, à se faire du bien.

2) « Je ne mange pas assez »

Je ne peux pas le dire plus souvent que ce que je fais déjà : on doit veiller à manger assez pour pouvoir bénéficier des bienfaits de cette alimentation. 
C’est vrai quelle que soit votre alimentation, bien sûr, mais lorsqu’on mange des farineux souvent, mélangés à des matières grasse, on est rempli plus vite, et on atteint un nombre de calories plus facilement. C’est bien le problème pour certains d’ailleurs, puisque de cette façon, on grossit lentement mais sûrement au fil des ans. Il n’est pas rare de voir les gens prendre 20 kg entre l’âge de 20 ans et celui de 60 ans !
Et en plus, comme on ne mange pas assez de quantité de nutriments, on a envie d’en reprendre encore et encore, ce qui aggrave les choses…Ici, c’est le contraire : on ne mange pas de calories vides, on n’encrasse pas son organisme, on n’ingurgite pas trop de gras mais comme on a facilement l’estomac vite rempli, on peut en venir à ne pas manger assez.C’est la première et principale cause d’échec chez les gens qui ont commencé à manger cru, vegan.Mais franchement, est-ce que l’effort que cela implique au début (de faire attention au nombre de calories le temps de bien comprendre ce que contiennent les fruits et légumes), ne vaut pas la peine : une vie où l’on se sent à son juste poids, sans maladies, plus serein, et plein d’énergie ?
Car cette histoire d’énergie, qui se trouve dans le sous-titre de mon blog, n’est pas un mot pour faire du genre ! C’est la vérité. Cela a été une révélation pour moi, ce regain d’énergie, de joie de vivre, de clarté d’esprit, d’envie d’entreprendre. Et pourtant, cela a correspondu chez moi avec le début de la ménopause, ce qu’on assimile souvent au moment délicat où les femmes grossissent, perdent le moral, perdent leur joie de vivre, se posent des questions, constatent une diminution de leur libido… Cela a été pour moi tout le contraire dans tous les domaines.
Alors, on ne mange plus les fruits et les légumes dans les quantités qui sont habituelles, un fruit le matin et un dans l’après-midi.
On en mange bien plus !
Pourquoi ? Parce qu’on ne se gave plus de pizzas, de sandwichs, de pâtisseries, de boissons sucrées, etc. Les végétaux sont plein d’eau (75% d’une banane sont faits d’eau, par exemple !) et donc il faut en manger beaucoup pour arriver au même nombre de calories.
MAIS, on en est bien récompensé puisque au lieu de se « nourrir » de calories vides, on absorbe des vitamines et éléments VIVANTS, qui nourrissent réellement les cellules du corps !
Cela peut paraître difficile à certaines personnes qui ont habituellement un appétit d’oiseau. Ce n’est pas mon cas, je le reconnais. J’aime manger et sentir mon estomac plein. J’aime le goût des fruits frais, leur texture, je me réjouis de chaque repas… je suis une gourmande !Il est vraiment dommage de ne pas manger assez et de penser ensuite que ce « régime » alimentaire n’est pas durable sur le long terme, comparé au régime carnivore ou même végétalien de base !
jogging
En forme et satisfaite du crudivorisme vegan !

3) « J’ai lu que des personnes sont tombées malades »

Un témoignage isolé peut-il remettre en cause tous les autres qui eux, vantent cette alimentation ? Pour en tirer des conclusions il faudrait pouvoir faire des statistiques entre les histoires heureuses et les autres, et voir !
La meilleure chose à faire, une fois que l’envie nous est venue de changer quelque chose dans notre façon de manger, c’est de ne pas perdre de vue l’objectif que l’on aimerait atteindre, d’essayer 15 jours, 3 semaines et de faire le bilan après.
Croyez-vous que l’on tombe malade en 3 semaines alors que les mauvaises habitudes alimentaires créent des maladies en 10-20 ans ?
Que savez-vous de la façon dont ces personnes ont conduit leur alimentation et leur vie durant leur essai ?
Personne ne peut vous dire ce qui est bon pour vous; ni moi, ni personne.
Mais vous pouvez lire ce que quelqu’un a expérimenté, avoir envie de savoir si cela vous arrivera aussi et faire votre essai. Tout calmement et simplement.
Les mauvaises nourritures sont toujours là, à portée de main. Vous pourrez y retourner si cela vous tente après 😉
Faites-vous confiance, faites votre expérience, écoutez vos sensations. Chaque expérience est différente, et il faudrait être un peu fou pour se lancer à corps perdu dans des changements drastiques sans écouter son corps, sans voir comme il évolue, en niant son ressenti. Ne serait-ce pas une raison d’échouer ?
Et concernant les maladies occasionnées par la nourriture, je pense qu’il serait bon de balayer devant le porte de l’alimentation classique : steak-frites- salade peine d’huile, et meringue pour le dessert !  Bon, c’est un exemple , mais l’assiette des gens la plupart du temps est complètement aberrante et a un effet désastreux sur la santé, justement. Trop de gras, trop de protéines, trop de sucres raffinés, trop de glutamate, trop de sel, trop d’épices… et  pas de fibres, pas de vitamines car tout est cuit ou presque, pas assez de nutriments ! Ce qui mène à l’encrassage régulier et permanent de l’organisme, la toxémie, et la maladie, de plus en plus grave au fils du temps.
Les risques sont bien plus grands avec cette alimentation qu’avec celle que Douglas Graham ou Colin Campbell préconisent !

4)  » Ils ne disent pas tous la même chose dans les blogs »

Alors que vous vous sentez bien, vous mangez assez de fruits et légumes, vous sentez l’enthousiasme des rawfoodists (crudivores) dans les blogs ou sur les forums puis vous découvrez l’étendue des avis sur le sujet. Or vous voudriez n’entendre qu’une seule voix pour pouvoir vous conformer EXACTEMENT à ce que vous lisez ou entendez. Quelle cacophonie ! Certains sont à 100% et prétendent que c’est la seule voie, d’autres disent qu’il ne faut pas manger de gras du tout, ou au contraire ils en mettent partout mais sous forme crue, parfois on entend qu’il faut faire des diètes pour se détoxifier, certains prétendent qu’il FAUT manger des légumes cuits le soir. Certains prêchent les céréales de temps en temps, d’autres préfèrent s’abstenir… et vous alors ?
La base étant comprise, encore une fois, faites-vous votre propre opinion. Vous avez le droit de préférer tel ou telle, dans son approche du crudivorisme, voyez quels arguments vous semblent plus vraisemblables, mais après faites l’essai et voyez ce que vous ressentez, vous !
Devenir crudivore est une démarche morale et physique qui se fait pas à pas, qui peut prendre des années pour certains… Qu’est-ce que ça fait ?
Il faut lire les livres de base de Graham (The 80/10/10 Dietmais il en a écrit d’autres !) qui est le père de cette alimentation comme elle est comprise de nos jours (il n’est pas le premier à avoir eu cette idée, voir l’article ) et aussi celui de Campbell (Le Rapport Campbell : La plus vaste étude internationale à ce jour sur la nutrition) pour bien comprendre le végétalisme. Ce monsieur est un génie à mon avis, qui a pris beaucoup de risques dans sa carrière pour maintenir, malgré les pressions énormes des lobbys agro-alimentaires, les conclusions qu’il a faites au cours de ses années d’expérimentation dans le monde sur l’impact des différents régimes alimentaires sur la santé.
Quand quelqu’un passe sa vie à étudier quelque chose et que ses conclusions vont à l’encontre de tout le système en place, pour le bien des gens (et non pas le sien propre)… croyez-moi, c’est qu’il a quelque chose d’important à nous dire !
Donc lisez les livres, écoutez les différents avis mais ne vous laissez pas vampiriser par l’un ou l’autre ? Encore une fois, vous êtes seul juge.

5) « Je devenais dingue »

Quand on mange bien, on mange quand on a faim et après on n’y pense plus ! Ce qui veut dire : ne devenez pas fous, obsédés, inquiets.
Tout va bien… si vous arrêtez la fast-food et les produits manufacturés… tout va déjà bien…
Si vous êtes dans un coin qui ne propose pas assez de fruits, et que vous ajoutez des féculents et des légumes cuits le soir… tout va bien.
Depuis que je mange cru, lorsque j’ai faim je n’ai pas envie d’un cookie ou de chocolat, parce que ce sont des aliments raffinés, gras et sucrés qui ne vont pas me faire du bien. Mon cerveau le sait, il me dirige vers une banane ou une pêche (voir la vidéo du 31 juillet). Donc je fais confiance à mes désirs, totalement, alors que je ne pouvais franchement pas le faire lorsque je n’étais « que » végétalienne. Croyez moi, je mangeais beaucoup de choses sucrées et grasses ! Cette habitude amenait mon cerveau à me proposer toujours ce genre de solution lorsque j’avais faim. Donc il est vrai que l’on s’éduque petit à petit et que cela ne vient pas en un jour.Rappelez-vous du témoignage de mon mari, au début, il continuait à prendre du café et du chocolat, au moment du témoignage, il prenait encore des toasts de pain et progressivement, sans forcer, ces envies lui sont complètement passées aujourd’hui. Tout s’est fait progressivement, à l’écoute des signaux de son corps.

En tout cas, nous ne nous inquiétons pas à chaque minute au sujet de ce que nous mangeons. Certains entrent dans un mode de pression ou d’angoisse. N’oubliez pas de vous amuser ! Ne cherchez pas à « tenir » cette alimentation, suivez là si cela vous plait !

Encore une chose importante : ne pas oublier la B12, et la vitamine D.

Tout le monde en manque (même les « carnivores ») et ces carences sont les causes de nombreuses maladies.
********************
Les déçus du crudivorisme tel que je le pratique, existent. Et de nombreux crudivores heureux, en super forme et convaincus existent aussi. Les témoignages sont nombreux, les histoires de vie incroyables ! Regardez cette mini vidéo !
Donc, si vous n’avez pas envie de changer d’alimentation, si rien ne vous y pousse, si vous avez peur et que ce que vous lisez ici ou voyez là ne vous convainc pas, alors ne le faites pas ! C’est aussi simple que ça !
Mais si vous avez envie d’essayer, tout en prenant votre temps, alors je crois moi, que cela vous fera, comme à nous,  un bien fou !
Pour bien démarrer, lisez mes deux petits e-books !
[crealist]

Partager facilement l'article

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur email
Email
Partager sur whatsapp
WhatsApp

Découvrez d'autres articles similaires

25 réponses

  1. Je vibre avec TOUT ce que vous dîtes Anne Marie !
    Et ce que vous écrivez c’est aussi l’image de mon vécu.
    même lectures, même chemin, mêmes expériences, tatonements…
    Mais depuis quelques années, malgré n mari carnivores et tout le reste de ma famille opposé (et juges) à MA façon, je ne faiblirai pas, tant je suis BIEN (64 ans, même pas de cheveux blancs (juste un début de 4 poils sur les tempes)
    Bisous tous CRUS a TOUTES (et tous)
    Monique

  2. 97% d’eau dans une banane? C’est plutôt ~75% a moins que ca ne soit calculé différemment mais je ne vois pas, même le concombre ne contient pas tant d’eau mais ~95% mais ca ne change rien nous sommes d’accord c’est beaucoup d’eau, surtout comparé aux « aliments » de l’alimentation omnivore/carnivore cuite classique~

    1. Oui. Pour une banane de 118 g par exemple, elle contient 88,4 g d’eau, ce qui fait 75%. En effet, j’étais portée par mon élan 🙂
      Pour le concombre : dans un concombre de 301 g, il y a 286,6 g d’eau. Et là, ça fait 95,2% d’eau. Bravo.

  3. Bonjour
    Je viens de télécharger les 7 secrets de l’alimentation crue et faible en gras.
    Je vais m’y plonger.
    Végétarienne depuis 4 mois je progresse dans un cheminement vers une santé meilleure. J’ai de gros soucis d’insomnies suite à une prise de neuroleptiques pendant 10 ans.Le sevrage est très difficile puisqu’il est la cause de ces insomnies.
    Depuis mon végétarisme j’ai du adapter ma prise de Levothyrox (hypothyroïdie), mais tout va bien.
    Je reviendrai sur ce blog, en attendant je vous remercie chaleureusement de partager votre vécu.
    (J’ai 65 ans et j’adore mes cheveux gris.)

  4. Bonjour
    Je viens de télécharger les 7 secrets de l’alimentation crue et faible en gras.
    Je vais m’y plonger.
    Végétarienne depuis 4 mois je progresse dans un cheminement vers une santé meilleure. J’ai de gros soucis d’insomnies suite à une prise de neuroleptiques pendant 10 ans.Le sevrage est très difficile puisqu’il est la cause de ces insomnies.
    Depuis mon végétarisme j’ai du adapter ma prise de Levothyrox (hypothyroïdie), mais tout va bien.
    Je reviendrai sur ce blog, en attendant je vous remercie chaleureusement de partager votre vécu.
    (J’ai 65 ans et j’adore mes cheveux gris.)

  5. Bonjour, j’avoue que votre régime m’intrigue un peu et j’aimerais le comprendre.
    Je suis une omnivore tout ce qu’il y a de plus lambda. Je ne mange ni trop ni pas assez, j’apprécie autant un abricot qu’un morceau de chocolat…
    Pourtant, même moi, qui ai une alimentation qui offre statistiquement plus de possibilités que la votre (incluant des aliments cuits, de la viande…), parfois, la lassitude me vient, la sensation de ne pas savoir quoi faire, quoi manger/cuisiner.
    Est ce que parfois ce sentiment vous vient aussi parfois ? Si ce n’est pas le cas (et là je vous admire profondément) comment faite-vous ? Bonne journée.

    1. Alimentation pas régime*
      Plus de variétés probablement vu que vous mangez aussi ces fruits et légumes mais vous consommez plus la quantité que la qualité quand on se renseigne sur les effets délétères de l’alimentation omnivore classique et n’omettez pas que le pain c’est du blé, les pâtisseries c’est du blé les pâtes c’est du blé etc~
      Une pomme c’est bien différente d’une poire, alors que cette alimentation est la quantité et la qualité, en effet il y a des milliers de variétés de fruits et de légumes.

    2. J’ai toujours un peu de mal à vous comprendre. Mais bon… à vous voir Anne Marie, il vous réussit parce que vous êtes, je pense, extrêmement bien renseignée, documentée, préparée, sur le sujet, pour éviter les carences en tout genre, ou à l’inverse les excès…
      J’ai des amis qui ont tenté ce régime sans trop savoir comment faire. Régime qui s’est bien sur soldé par un échec. Je les dirigerais sur vos conseils. Merci.

    3. Alors que dans un monde cohérent, ca devrait être l’alimentation majoritaire humaine qui devrait être difficile a comprendre tout comme l’alimentation industrielle de certains bovins(herbivore) basée sur les céréales/grains devrait l’être vu que tous les êtres humains ont une anatomie frugivore et non omnivore ou même carnivore(allons dans le délire tant qu’a faire) je le rappelle, on nous a mentis et/ou désinformés et/ou mal-informés depuis toujours sur ce sujet~

      http://imageshack.us/a/img35/9305/mym7.png

      Des carences? Si la plupart des gens ne sont pas gravement carencés avec l’alimentation classique, c’est a dire une majorité de nourriture cuite dénutrie(perte massive de nutriments a la cuisson) et/ou industriels toxique avec pas mal de céréales cuites pauvres en nutriments et riches en anti-nutriments, ajoutez a cela pour ceux qui en mange tous les jours(encore plus rare…) de un a trois fruit MAXIMUM par jour(car au delà c’est le diabète, prise de poids, diarrhée, dents dissoutes etc « mode ironie off »)en dessert après le repas ce qui peut possiblement transformer votre estomac en alambic et généré de l’alcool par fermentation des sucres des fruits(C’est sérieux les cirrhoses du foie sans ou avec très peu d’alcool arrivent quelquefois~)avec des légumes(ouf ca doit en sauver plus d’un même cuit et en boite) alors ca va être très peu probable d’être plus carencé si on mange assez(ca vaut pour l’alimentation classique, deux steak haché 500 grammes de riz/pattes quelque fruits et légumes pour décorer l’assiette va vous poser de gros problèmes de dénutrition et autres sur le long terme) si on base son alimentation principalement sur les deux catégories d’aliments de loin les plus riche en minéraux/vitamines/acide gras(lipides/acide aminées(protéines) que sont les fruits/noix et légumes/verdures crus ou alors il va falloir m’expliquer…

      De plus les autres espèces frugivores(grand singes, bonobos, perroquet et autres) et toutes les autres qui ne le sont pas ne sont pas du tout renseignées sur la composition de leurs aliments physiologique crus a l’état naturel, elles se moquent des vitamines, minéraux et autres, elles n’en connaissent même probablement pas l’existence, elles consomment simplement les aliments a satiété(jusqu’à plus faim) vers lesquels leurs sens sont le plus attirées au gout, a l’odeur, a la vision principalement mais aussi a la dentition et digestion et elles ne sont évidemment pas carencés ou au pire beaucoup moins que l’être humain; posez vous la question et vous saurez évidemment principalement de quels aliments il s’agit pour notre espèce~

    4. La cirrhose a de multiples causes, vous ne m’apprenez rien…

      Il y a quand eu des avantages à une époque donnée à l’alimentation cuite. La découverte du feu pour la cuisson a entrainé avec elle d’autres évolutions non négligeable. A notre époque, est-ce que ce besoin de nourriture cuite est encore valable ? Je me demande…

  6. Bonjour !
    Crudivore depuis quelques mois cela à entraîné comme une polyurie qui se traduit par 2 à 3 mictions par nuit. Levers la nuit = moins d’énergie le jour. Le seul remède trouvé à cette inconvénient est de consommer 200 gr de pain intégral (glue sensée irriter le colon) au dîner. Pas de miction nocturne dans ce cas. Due aux fibres insolubles ou des sucres complexes des céréales. A vérifier avec d’autres céréales avec ou sans gluten. Est-ce courant avec le crudivorisme ? Déséquilibre sodium/potassium ? Glycémie et tension normale. Quelqu’un a une piste, des symptômes similaires ?

    1. Quand on mange des fruits et légumes crus, on absorbe beaucoup d’eau. On va faire pipi plus souvent la nuit. Je me lève 1 ou 2 fois par nuit, sans allumer la lumière pour en aps me réveiller vraiment. Cela ne me gène pas, j’ai le sentiment d’avoir un organisme nettoyé. Je me rendors aussitôt recouchée.

    2. Les mictions peuvent être importantes les premiers mois de transition parce que l’organisme relâche beaucoup d’œdème qui était stocké pour diluer tout ce sel qui est partout en masse dans l’industriel ou autres toxines.

      Deux phénomènes, quand vous mangez ce pain déshydraté vous mangez probablement moins d’aliments riche en eau donc moins de miction.
      – Ce pain en plus au gluten significativement néfaste pour l’organisme stop grandement les réactions d’élimination que sont les mictions et autres, le corps va devoir gérer ces substances dangereuses en priorité au lieu de continuer a détoxiner les œdèmes et autres stock de toxines donc il y aura moins ou plus de miction pendant un temps, je ne vois pas pourquoi les fibres insolubles et les sucres complexes arrêteraient les mictions.
      Il faut juste comprendre que c’est normal d’uriner plus dans la journée(même sans boire a coté) que sur l’alimentation classique déshydraté et déshydratante, généralement ca se stabilise a une a deux mictions par nuit par la suite.

      Le problème c’est qu’on en est venus a considérer comme normal des phénomènes qui ne le sont pas car c’est la majorité mais cela change avec la détoxination et régénération que procure cette alimentation, que ca soit le peu de mictions/selles, les mauvaises odeurs corporelles, la sueur et larmes salées, les « maladies classiques » grippe/rhume/gastro/autres, le mucus fréquent, les croutes aux yeux/Être à demi-inconscient au levé, les courbatures ou fortes courbatures, somnoler après les repas, flatulences/éructations/selles odorantes/urine foncée et beaucoup d’autres choses, le musée des horreurs désolé si vous venez de manger!

  7. Bravo Anne-Marie pour tes articles!
    Je suis pas très loin de manger a 100% cru… mais est t-il nécessaire pour en avoir les bienfaits??? je ne pense pas et des bienfaits j’en aie eu quelques uns: plus de constipation,mes articulations font beaucoup moins mal, plus de rétention d’eau (je gonflais comme une mongolfière a cause du sel)une ongle qui ne poussais plus et qui se fendillé depuis 15 ans pousse normalement depuis peu…..) MAIS voilà depuis 8 mois que je mange cru, bois des jus de légumes et fruits chaque jours, des smoothie, des salades en quantités, l’énergie n’est pas au RDV, je pensais perdre du poids….rien ne bouge bien au contraire je grossis( si si je grossis) car dés que je replonge dans mes vieilles habitudes la balance s’affole!! que faire je suis désemparée!
    pourtant la motivation est intacte mais je voudrais bien comprendre! je pèse 78kg pour 1,63m je suis au poids le plus élevé jamais eu, même quand j’étais enceinte (lol)!!!
    Je dois dire également que je ne mange pas de graines, ni d’avocat.. que très rarement ! si tu peux me donner un peu d’espoir je te suis reconnaissante

    Merci beaucoup

    Dolo

    1. Difficile de répondre comme ça, sur ces quelques faits seulement. Il peut exister un déséquilibre de la thyroïde…, je ne suis pas médecin.
      Il est normal de regrossir quand on recommence à manger des mauvaises choses grasses. Beaucoup de choses peuvent entraver la santé : le sommeil, les problèmes de stress, de relations, des raisons profondes de comportement… Quand à l’énergie, il ne suffit pas de manger cru pour en avoir. Il faut équilibrer son alimentation correctement…
      Bon courage !

    2. Attention possiblement aux grande quantité de jus et smoothies, vérifié un minimum votre apport calorique sur vos journée, ils peuvent certainement faire prendre du gras pour la simple raison que c’est facile d’avoir un apport calorique trop élevé avec ceux ci sans s’en rendre compte~

    3. Quand à l’énergie, il ne suffit pas de manger cru pour en avoir. Il faut équilibrer son alimentation correctement…

      C’est ce que je fait! cru et équilibré!!
      mais d’autres problèmes majeurs, quand je dis que je fait des écarts c’est juste manger un peu de pain ou de temps a autres au resto mais là je tente de manger « léger » malgré mon poids pris ses dernières années je n’aie JAMAIS mangé gras et déséquilibré je me suis toujours intéressé a l’alimentation saine, c’est mon dada, mais tu dois avoir raison ça doit venir de la thyroide ou bien de la ménopause!!
      merci quand même!!

  8. Merci Julot je vais calculer quelques jours mes calories, juste voir si l’erreur viens de là!!
    je vais tenter de calculer aussi la quantité de calories a absorber par rapport a ma taille , mon âge…..

  9. Allo,

    Merci pour cet article. J’avais rédigé un commentaire dans le bus entre Montréal et Québec, puis op un nid de poule et j’ai tout perdu ! Simplement pour faire un clin d’œil à l’internationalité de ton blog !

    Je n’ai qu’un mot VIVE les BANANES !

    Je souhaite aussi rebondir sur cet article. Effectivement, ce régime alimentaire n’est pas dur et n’est pas une contrainte parce que lorsqu’on sait la souffrance des animaux, les conditions d’esclavage et de détention terrible que survivent ces animaux, c’est une évidence de ne plus manger de viandes, poissons, crustacés, oeufs, fromage et laitage.

    Pauline (dite Baaghera) déontologiste, abolitionniste, antispécite et fière de l’être.
    Merci encore pour ce blog, na !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

CRUDIVEGAN : Manger vegan et cru en bonne santé !

Crudivegan les secrets et règles de l’alimentation vegan et crue. Des recettes simples et délicieuses, mes découvertes et coups de coeur.