Le blog crudivegan, l'alimentation vegan et cru

Retrouvez toutes mes découvertes, analyses, partages, etc.

Anne Marie

Anne Marie

Je partage avec vous mes découvertes, inspirations, recettes simples et délicieuses, mes astuces et idées pour vivre en pleine santé, ma vision de la vie et comment la joie fait partie de moi tous les jours.

Mon histoire

Boutique & références

Ebook alimentation vegan crue

Découvrir
d'une alimentation crue

et recevez la newsletter Crudivegan

En soumettant ce formulaire vous acceptez que vos informations soient utilisées uniquement dans le cadre de la relation commerciale éthique et personnalisée qui peut en découler. Vous disposez d’un droit d’accès, de rectification, d’opposition et de suppression des données qui vous concernent. Nous vous invitons à prendre connaissance de notre politique de protection des données.

Archives Crudivegan
soupe rouge protéinée

Soupe rouge protéinée Crudivegan, crue ou mi-crue

Cette soupe rouge protéinée vous apportera moult nutriments, que vous choisissiez de la préparer crue ou mi-crue.  Elle peut se faire chaude ou froide, elle est sans matière grasse, un peu sucrée, bref, très étonnante !

Soupe rouge protéinée Crudivegan, crue ou mi-crue

  • 2 tasses de pois chiches germés *
  • 3 petites betteraves crues épluchées
  • jus d’1 citron
  • 1 pomme (ou kaki bien mûr)
  • cumin

Mixez tous les ingrédients dans votre blender et ajoutez de l’eau jusqu’à obtenir la consistance de soupe souhaitée.

Sans ajout de matière grasse, elle est parfaite, mais rien ne vous empêche d’ajouter une cuillère de purée de sésame sur le dessus à la toute fin !

Saupoudrez les bols de cumin entier ou d’épices du Sichuan. On en trouve chez nutri-naturel.com.

De bons ingrédients

Les pois chiches font partie de la famille des légumineuses. Les légumineuses sont des aliments riches en protéines, qui doivent être cuits longuement afin de les digérer. On peut aussi les faire germer mais certaines légumineuses sont toxiques sous cette forme : le haricot rouge par exemple contient une toxine appelée phytohemagglutinine (ou PHA Phasine).

Normalement les pois chiches doivent être cuire 3 heures dans de l’eau. Mais certaines personnes mangent leurs pois chiches sous forme germée *: pour cela, il faut les laisser tremper une nuit, puis les rincer et les disposer dans une passoire. Les pois chiches ainsi gonflés vont germer pendant les trois jours suivant. Il faut bien veiller à les rincer matin et soir pour ne pas laisser se développer de moisi. Lorsque le germe est bien sorti, les pois chiches peuvent théoriquement être mangés sans problème. Toutefois, je vous engage à bien vérifier que votre système digestif le permet. Personnellement je ne mange pas de légumineuses germées. Même les lentilles germées me sont difficiles à digérer.

Dans cette recette, vous pouvez choisir de garder les pois chiches crus germés ou bien de faire comme moi et de les passer à la cuisson vapeur douce pendant 15 à 20 minutes. De cette manière il seront bien plus digestes mais bien plus nutritifs que les pois cuits. Si vous utilisez les pois chiches tout juste sorti du cuiseur vapeur, vous obtiendrez une soupe chaude…presque crue (ou chaude mi-crue) 😉 !

Le fruit apporte de la douceur à la recette. Ici j’ai pris une pomme mais vous pouvez opter pour un kaki mûr durant la saison, ou une poire.

Le cumin est une épice qui facilite la digestion. Il se marie particulièrement bien avec les pois chiches et la betterave. Par exemple lorsque vous faites une salade de betterave ajouter du cumin.  Egalement lorsque vous faite un houmous de pois chiches, ajouter du cumin et de la purée de sésame vous donnera un houmous exceptionnel.

Bon appétit !

eBook de recettes

 

Partager facilement l'article

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur email
Email
Partager sur whatsapp
WhatsApp

Découvrez d'autres articles similaires

21 réponses

  1. Très sympathique ! je sens que je vais essayer cette recette au plus vite; vous avez peut-être remarqué, comme moi, qu’il y a en ce moment, dans certains journaux, une campagne anti betterave crue ; des personnes auraient eu des malaises, et certains, qui ne voient pas plus loin que le bout de leur nez, en ont déduit un peu vite que la betterave crue était toxique, quelques journalistes s’empressant de relayer la désinformation ; ne les croyez pas ! non seulement elle n’est pas toxique, mais elle nettoie le foie et le sang et comme tout nettoyage entrepris parfois un peu (trop) rapidement, cela peut provoquer quelques réactions ; simplement certains qui n’en ont pas l’habitude, ont intérêt à l’introduire progressivement dans leur alimentation
    alors, vive la betterave crue !

    1. du panais, des carottes ou bien de la courge butternut ; d’ailleurs Anne Marie nous a donné, il y a qq temps, une recette de soupe butternut absolument excellente … c’est devenu une de mes favorites 🙂

  2. Bonjour, Comment faites vous pour obtenir ce beau rouge ? Ma soupe est plutôt d’un rouge mauve qui donne une apparence de sang rouge proche du sang caillé juste avant que cela ne devienne du boudin. Vu que je suis végan, j’ai un peu de mal avec cette couleur.
    Merci

      1. ça marche très bien; je fais des tas de soupes crues à mon homme, avec les légumes les plus divers, en mettant de l’eau chaude dans mon Vitamix ; il ne s’en est encore jamais aperçu !

  3. Excellent cette soupe. Merci Anne-Marie pour ces idées toujours agréables à découvrir.
    Je confirme la campagne anti betteraves crues dans plusieurs articles sur le net.
    Pour ma part, j’ai commencé à la manger ainsi depuis plusieurs mois et je n’ai jamais eu de problèmes; j’ai même des difficultés à la manger cuite maintenant.
    Martine

  4. Merci pour cette recette de soupe qui est un vrai régal ! J’ai senti la saveur de tous les ingrédients dans des doses idéales. Miam ! À faire et à refaire. ?

  5. Bonjour,

    Je suis tombée sur un ancien article (2012) de votre blog qui parle de la toxicité de l’ail. C’est un hoax (si vous lisez l’anglais vous serez peut-être intéressé par les détails: http://thenaturaladvocate.blogspot.lu/2009/12/science-lesson-that-smells-like-garlic.html?m=1) et donc plutôt que de véhiculer des idées fausses qu’on risque encore de trouver sur internet dans 20 ans, vous serez peut-être tenté de mettre fin à cette vieille blague (sans parler du fait qu’elle arrange sûrement bien l’industrie pharmaceutique à laquelle l’ail, à mon avis, fait une sacrée concurrence).
    Bonne soirée

    1. Par rapport à cet article, je ne sais pas si c’est un vrai hoax ou pas. Il est très extrémiste en tout cas, vous avez raison. ET je n’ai aucune amitié pour l’industrie pharmaceutique. Donc… j’ai peut-être été trompée.Il est vrai que l’ail réussi très bien à certaines personnes. l’ail contient de l’alliinase, une enzyme qui convertit l’alliin en allicin. Cet alliicin a été étudiée comme étant potentiellement anti oxydante et anti bactérienne, elle est activée quand on coupe l’ail. Le mouvement hygiénisme ne recommande pas l’ail car c’est incontestablement un irritant, mais je pense depuis qu’utilisé de temps en temps, il ne présente pas de dangers. Simplement je pense qu’on n’en a pas besoin. Certaines personnes relatent que la consommation d’ail interfère avec leur niveau spirituel ! Moi je remarque simplement qu’il donne très mauvaise haleine, avec un horrible gout dans la bouche et qu’il m’empêche de digérer. En prendre ou pas, c’est vraiment une affaire de goût et de ressenti. la fin de l’article est tout à fait raisonnable et je pense toujours la même chose: »Si mettre des oignons ou une gousse d’ail dans vos plats vous aident à vous maintenir dans une alimentation crue, ne vous en privez pas ! La priorité est bien de manger des fruits et légumes crus, le plus possible ! »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

CRUDIVEGAN : Manger vegan et cru en bonne santé !

Crudivegan les secrets et règles de l’alimentation vegan et crue. Des recettes simples et délicieuses, mes découvertes et coups de coeur.