Le blog crudivegan, l'alimentation vegan et cru

Retrouvez toutes mes découvertes, analyses, partages, etc.

Anne Marie

Anne Marie

Je partage avec vous mes découvertes, inspirations, recettes simples et délicieuses, mes astuces et idées pour vivre en pleine santé, ma vision de la vie et comment la joie fait partie de moi tous les jours.

Mon histoire

Boutique & références

Ebook alimentation vegan crue

Découvrir
d'une alimentation crue

et recevez la newsletter Crudivegan

En soumettant ce formulaire vous acceptez que vos informations soient utilisées uniquement dans le cadre de la relation commerciale éthique et personnalisée qui peut en découler. Vous disposez d’un droit d’accès, de rectification, d’opposition et de suppression des données qui vous concernent. Nous vous invitons à prendre connaissance de notre politique de protection des données.

Archives Crudivegan

Je veux de la couleur dans mon assiette !

Je veux de la couleur !

Savez-vous que les différentes couleurs des fruits et légumes nous font du bien ?

Si les légumes verts, les feuilles et salades sont bonnes pour nous, c’est précisément parce qu’elles sont bien vertes. La couleur verte a sa raison d’être.

Même chose pour les légumes : on en trouve de toutes sortes de couleurs, chacune ayant un intérêt particulier.

 

Fruits jaunes et oranges
Du soleil à manger !

 

Pour être sûr de consommer toute la panoplie de nutriments possibles, il faut « manger » des couleurs, il faut varier ses ingrédients végétaux, ses fruits, ses légumes, ses noix, ses algues… toutes choses végétales bonnes à manger. Cette variété de végétaux apporte le maximum de vitamines, minéraux et phyto nutriments différents et nous permet de resplendir de l’intérieur !

Voyons pourquoi ?

 

Quels beaux rouges !
Quels beaux rouges !

Les couleurs nous soignent : magie ou science ? Je penche pour la science !

Quelles couleurs rencontre-t-on chez les végétaux ?

Le vert, bien sûr dans les choux, brocolis, épinards, poivrons verts, laitues, courgettes, haricots verts, fèves, thé vert, herbes, avocat, petits pois, kiwis.

L’orange, dans la carotte, les oranges, le melon Cantaloup, les abricots,  la mangue, la citrouille, la pêche, la patate douce, la courge, le poivron orange, papaye, mandarines.

Jaune, pour les melons jaunes, citrons,  ananas, pamplemousse, poivron jaune, maïs.

Le rouge, dans la tomate, pastèque, canneberges, cerises et fraises, le poivron rouge.

Violet et bleu dans les figues, le raisin,  myrtilles, mûres, framboises, choux rouges, aubergines, certaines patates douces, prunes.

Blanc, ail, oignon, radis, daïkon, poire, panais, chou-fleur, navet.

_______________________

Les phyto-composés ou phyto-nutriments responsables de la couleur des aliments nous aident à lutter contre le cancer, et maladies cardio-vasculaires et nous permettent de ne pas vieillir trop vite.

 

 

Les beaux légumes verts !
Les beaux légumes verts !

Prenons le vert : les légumes verts contiennent des isothiocyanates, isoflavones, EGCG et lutéine, glucosinolates, acide folique et chlorophylle. La lutéine protège des cellules cancéreuses, au niveau de la peau, du foie et du pancréas.

On trouve du resvératrol et des anthocyanes dans les végétaux violets et bleus. Les anthocyanines provoquent la mort précoce des cellules qui sont défectueuses. Ils absorbent aussi d’une façon très efficace les rayons UV. Ils agissent aussi comme protection contre le cancer du foie et du côlon.

L’allicine et la quercétine dans les fruits et légumes blancs agissent contre le cancer de l’estomac. La quercétine agit comme inhibiteur de certaines enzymes qui accélèrent la prolifération des cellules mutantes.

Alpha-carotène, bêta-carotène, hespéridine, bêta-cryptoxanthine pour les couleurs oranges et jaunes nous protègent contre le cancer des poumons et de l’oesophage, ainsi que du HPV (papillomavirus), responsable du cancer du col de l’utérus. Les flavonoïdes sont antivirales, anti-inflammatoires et anti-oxydants.

Cette petite liste n’est pas exhaustive. Elle nous montre simplement que ces fruits et légumes sont bourrés de bonnes choses et qu’il n’est pas étonnant de se sentir si bien en les consommant chaque jour.

Tous ces pigments nous sont donc utiles !

Les plats colorés nous font saliver ! Chaque fois que vous faites une salade, que ce soit avec des fruits ou des légumes, n’oubliez pas de faire de jolis tableaux de couleurs : cela ravira vos yeux et votre organisme !

 

 

Méthode Crudivegan

Partager facilement l'article

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur email
Email
Partager sur whatsapp
WhatsApp

Découvrez d'autres articles similaires

19 réponses

  1. Bonjour Anne-Marie, encore un article très inspirant et plein de couleurs ! Merci ! Juste un petit ajout : La quercetine est un flavonoïde qui a des propriétés anti-inflammatoires et qui sert à soulager les patients de leur rhinite allergique ou les asthmatiques. C’est donc une molécule très intéressante en ce début de saison de rhumes des foins. L’oignon, la myrtille et la cassis en sont très riches. Comme toi je penche pour la science donc voici mes sources. wikipédia : http://fr.wikipedia.org/wiki/Querc%C3%A9tine, sinon le bon livre de Danièle Festy « tout vient du ventre ou presque ». A bientôt.

  2. bonsoir
    c’est jolies les photos, il y a un légume que je n’ai pas voir c’est l’aubergine DOURGA, je prie bien cette déesse mais je préfère l’aubergine de couleur violine .Bon weekend à tous

  3. Très belles photos ! Après on peut aussi se demander si telle couleur nous attire parce qu’on aime bien cette couleur ou parce que notre corps sait que c’est l’aliment dont il a besoin, il est tellement malin le corps ! Par exemple, une salade bien verte est attirante, un poivron vert pas du tout et c’est normal, il n’est pas mûr, on sera plus attiré par le poivron rouge !

  4. Bonjour Anne Marie, bonjour à tous
    Merci beaucoup pour ce partage. Ces photos sont magnifiques. Ca donne envie d’en faire une peinture.
    Il est évident qu’une assiette colorée est plus attirante et nous fait saliver.
    Je parcours depuis 3 semaines votre blog. J’aime beaucoup. C’est vraiment très bien ce que vous faites pour faire connaitre cette alimentation crue. Vos vidéos sont très simples. Je m’en inspire.

  5. C’est très intéressant… et très beau ;o) ! Un vrai régal pour les yeux et pour notre corps, décidément tous ces bons végétaux recèlent de vrais trésors…. merci Anne Marie !!!!

  6. Bonjour Anne-Marie,

    Comme vous nous avez demandé récemment de vous écrire sur le blog, je me permets de vous déposer ici mon questionnement – qui a vraiment son importance. J’espère trouver, auprès de vous, qui avez lu plusieurs bouquins sur le sujet, réponses à :

    J’ai commencé le cru il y a exactement 1 année. Progressivement. Le riz cuit, notamment, a mis presque 6 mois à sortir de mon alimentation quotidienne, le l’ai progressivement diminué puis supprimé (ouf, cela n’a pas été facile). Vers le 3e tiers de l’année 2014 mon alimentation était à 90% crue (j’ai gardé les galettes de riz et consommais aussi encore des oeufs cuits). En octobre j’ai supprimé les oeufs (j’ai conservé les galettes de riz). Lorsque je sentais mon corps avoir besoin de « lourd », j’ai mangé ponctuellement du fromage et un peu de pain sans gluten. J’avais des appréhensions s’agissant de passer l’hiver avec une nourriture crue, c’est la période où j’ai mangé le plus de fruits ^^. Depuis décembre 2014 mon alimentation était davantage constituée de fruits que de légumes et encore, de galettes de riz et, encore ponctuellement de fromage. 1er constat : Cet hiver, après le dernier repas de la journée, environ 30 min. + tard, je ressentais d’assez grosses fatigues, m’obligeant à aller me coucher. Cela a duré décembre janvier et un bout de février. 2e constat : j’ai pu observer d’assez bonnes cernes sous mes yeux.

    Je ne vais pas écrire ici un roman énumérant chaque détail. Voici ma question : à la lecture de ce que je vous explique ici, que vous vient-il ?… On m’a dit (un acupuncteur) que le feu digestif n’était pas assez fort (ce qu’il faut absolument pour un crudivore) et que la fatigue pouvait provenir de là. Aussi : un esquimau ne peut pas manger cru, le climat dans lequel il vit rendant impossible la chose – semble t-il encore mais j’ai l’impression que cela doit être assez véridique. Paris, Suisse, autres climats similaires, nous vivons également dans des climats « exigents » pour le corps (période de froid relativement longue), ce qui n’est pas le cas de personnes vivant dans des régions plus chaudes – comme p.ex. Douglas N. Graham ?????… ? et d’autres ???

    Après constat d’un vide de rein et de foie, j’ai repris depuis 2 jours, la nourriture totalement cuite – au début c’est allé. Mais ce matin : 2h après le déjeuner (1 oeuf, 3 pommes de terres cuites et légumes cuits) voici ce qui m’apparaît, gros comme une maison : C’EST MORT !! – bien que vous savez peut-être que, la diététique (méthode de cuisine) chinoise, n’est pas morte. Bien au contraire. Elle joue sur d’autres influences. Cependant pour moi, c’est cet aspect cuit, qui semble ne plus m’aller. Je me sens tellement vivante dans mon intérieur, que cette nourriture « me renvoie dans la matière ».

    Je n’ai vu que vous, à qui demander. Cela fait depuis le début que je suis vos vidéos et vous avez grandement contribué à ma « progression », à mon/mes changement/s, je me suis énormément aidée et inspirée par vous ! Vos idées, mais aussi votre manière de vivre cette alimentation.

    Dès lors et avant tout, je vous remercie très sincèrement et espère vous lire très prochainement pour ? : des références vers lesquelles vous seriez à même de me renvoyer ou d’autres choses encore qui vous viendraient, en aide et solutions.

    Merci de tout coeur !

    Meilleurs messages

    Vanessa

    1. Quel long et sérieux message. Et quelle responsabilité !
      A la lecture de votre expérience, je dirais qu’effectivement quelque chose ne va pas. Mais est ce que c’est parce que vous mangez des fruits et légumes en majorité ? Je ne pense pas. Si vous mangiez la nourriture classique attribueriez-vous votre malaise à la nourriture ou chercheriez-vous une cause annexe ?
      J e ne sais pas ce que c’est qu’un vide de rein ou de foie.
      Vous avez raison le cuit semble mort et le cru tellement vivifiant ! Au fond, vous voudriez pouvoir manger cru en vous sentant bien.
      je vais vous dire : arrêtez les oeufs, les pommes de terre et les légumes cuits.
      mangez à satiété des fruits et crudités, bougez, choisissez bien vos amis, ayez des projets, émerveillez-vous de la merveille de vie que vous êtes… La santé c’est un tout, pas seulement de la nourriture.
      Je ne crois pas du tout que les humains soient faits pour manger différemment au nord qu’au sud, sous le soleil ou en hiver. Est ce qu’un lion au zoo dans le nord va manger autrement que dans sa savane natale ? Non, on va le nourrir avec ce qui convient à sa nature.
      Moi, je ne sais pas et je ne veux pas dire aux gens ce qu’il faut faire, à vrai dire. Tout ce que je dis, c’est cette alimentation non cruelle, simple, et nature me rend vivante, heureuse, en pleine santé à 56 ans ! mais aussi je vis avec quelqu’un que j’adore, j’ai toujours des projets en route… bien sûr il y a d’autres choses dans ma vie que les fruits.
      En tout cas, je vous souhaite le meilleur !

  7. MERCI Anne-Marie !! Vous avez raison : quel sérieux ! (!!!) En me relisant, j’en ai presque eu peur ! Voilà ce que nous fait faire le feu de l’action parfois. Merci de m’avoir offert votre regard !

    Belle suite sous les vents multiples de cette Planète ! ^^

    Vanessa

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

CRUDIVEGAN : Manger vegan et cru en bonne santé !

Crudivegan les secrets et règles de l’alimentation vegan et crue. Des recettes simples et délicieuses, mes découvertes et coups de coeur.