Vous avez sans doute entendu parler du régime cétonique ? Il fait fureur depuis un certain temps. On en compte plus les livres qui sortent sur ce régime !
Comme je suis absolument passionnée par l’impact de l’alimentation sur la santé et sur le psychisme et que je ne prends jamais rien pour argent comptant, je l’ai essayé un temps pour voir son impact sur la santé ! Mamma mia !

L’énoncé du régime me suffisait à penser que ça n’irait pas, mais j’ai voulu savoir comment réagirait un organisme qui mange sain et qui se met à manger tout ce gras ? Et bien dans mon cas, ça n’a pas été long car je suis allée de mal en pis très vite. Et j’ai arrêté. Ouf !

Cette vidéo c’est vraiment pour les personnes qui hésitent, qui font confiance aux gourous en vogues sur You Tube (y compris des médecins comme Eric Berg, par exemple) et des tonnes de gens qui font des vidéos avant-après, des gens qui ne vous racontent pas tout, où qui en sont au début et n’ont pas encore essuyé tous les problèmes que ce régime donne au bout du compte.

Je vous explique rapidement son principe, et puis je vais vous dire en quoi c’est une folie totale de suivre un régime comme ça.

Il existe depuis longtemps des régimes qui se concentrent sur l’apport de protéines, avec un faible apport en glucides, comme le paléo par exemple. 

Le régime cétogène d’aujourd’hui c’est une évolution de cette tendance des régimes riches en protéines et pauvre en glucides.

Le régime cétonique, qu’est-ce que c’est ?

C’est un régime très populaire, ketogenic diet en anglais, qui repose sur un état appelé cétose, un état qu’on rencontrait lors des grandes famines, et qui tire la grande majorité, pratiquement toutes ses calories des macronutriments lipidiques, le gras, et extrêmement peu des glucides, les sucres. Voilà en gros ce que c’est.

Donc 80% des calories sont du gras, et le sucre c’est environ 5% des calories. Et comme il y a du sucre dans presque tout, ça veut dire que les gens ne mangent que du gras pratiquement : fromage, viande grasse, œufs, mayonnaises, sauces, laitages gras entiers, beurre, huiles etc… même pas de noix parce que elles contiennent encore trop de sucre en elles, on dépasserait les 5% facilement.

Donc ces gens mangent parfois même beaucoup mais leur corps se retrouve en état de famine parce que la source principale qui alimente nos cellules en énergie, le sucre, est manquant. On a donc une situation paradoxale qui s’apparente à la famine.

Comme il entre très peu de sucre dans le corps (pas de fruits, pas de céréales, pas d’aliments sucrés), le corps qui a besoin d’énergie, va utiliser les graisses pour alimenter les cellules en énergie. Les graisses sont transformées en cétones, les corps cétoniques.

Cette quantité de graisse alimentaires, et en particulier des graisses animales saturées, induit tout un chamboulement métabolique qui est extrêmement dangereux pour l’organisme qui se dirige vers un accident vasculaire ou une crise cardiaque et en tout cas de problèmes pour le foie et la digestion. J’ai relevé quelques déséquilibres associés à ce régime :

  • Déséquilibres hormonaux, la thyroïde par exemple
  • Maladie du foie gras
  • Calculs rénaux
  • Hypoglycémie
  • Troubles de la concentration et brain fog
  • Fractures par fragilisation des os, ostéoporose
  • Arythmie cardiaque
  • Taux trop élevés de Cholestérol et triglycérides dans le sang
  • Diarrhées et vomissements
  • Constipation aussi, etc.

Dans un premier temps, les gens qui suivent ce régime, éliminent les mauvais aliments très sucrés qu’ils prenaient avant : bonbons, sucreries, gâteaux, biscuits, fritures chips. Cela présente un avantage tout d’abord. Ensuite, comme manger du gras lasse et rend nauséeux, ces personnes mangent moins. Donc au début ils vont perdre du poids et en être très contents. Sauf que rapidement, le manque de fibres pose problème, et surtout le manque de sucre impose au foie un travail supplémentaire pour changer ce gras en cétone. Le cerveau est en manque de sucre, et le changement de métabolisme ne se fait pas sans heurts.

Suivre un régime céto est dommageable pour votre corps et votre cerveau, que ce soit un régime céto à base de produits animaux, le plus courant, ou que ce soit un régime céto à base de plantes (Ce dernier est très dur à suivre d’ailleurs car il faut manger très très peu! En effet, le sucre se trouve dans tous les légumes et il faut se concentrer sur les végétaux très riches en gras, l’huile et noix de coco, ou avocat ! Et en fait on n’arrive pas vraiment en « céto » puisque qu’avec un avocat c’est déjà trop !)

Mais c’est important de savoir que les améliorations sont de courte durée. Surtout si vous souffrez déjà de maladie, ce qui souvent le cas des gens qui cherchent un nouveau régime, en général c’est pour aller mieux, pour guérir de quelque chose !

La base , le fondement de ce mode d’alimentation est de toute façon extrêmement difficile à atteindre et ensuite à suivre sur le long terme. En réalité, il est impossible que votre corps se mette en cétose si vous consommez un sucre quelconque, y compris le sucre qui fait partie des aliments : un tout petit peu de noix, de graine, de fromage, d’avocat, de beurre même, contient du sucre naturel. Il faut vraiment manger du bacon et des œufs dans l’huile trois fois par jour pour arriver à cet état de cétose. Ce qui ferait de gros gros dégâts sur l’organisme !

Tout notre organisme marche avec le sucre comme carburant. Vouloir modifier la nature pour forcer le foie à fabriquer des corps cétoniques qui vont être utilisés par le cerveau à la place des sucres c’est perdu d’avance.

Pour bien fonctionner le corps a besoin de certains aliments de base, que sont les fruits, les légumes verts et féculents, les herbes qui contiennent de bons sucres et de bons nutriments.

Cette peur des fruits du fait de leur contenance en sucre est complètement ridicule. D’une manière générale, recommander de régime « anti sucre, anti glucide », sans faire de différence entre du sucre en poudre en sirop et du sucre d’un fruit frais entier, c’est complètement faux, c’est se priver des nutriments dont on a besoin en faisant une confusion dramatique.

Les végétaux sont des aliments guérisseurs

Manger des fruits et des légumes guérit les gens. Eviter les aliments raffinés bourrés de sucre aussi. Mais après avoir enlevé les mauvais aliments de son alimentation, il faut les remplacer par les bons. Tout simplement. Et ce n’est pas en se gavant de beurre de coco, d’huile, d’œufs et de bacon qu’on risque d’aller mieux !

Et je ne vous ai pas encore parlé des désagréments de ce régime dont le plus horrible est la mauvaise haleine permanente provoquée par la cétone ! Mais aussi un état nauséeux permanent, la grande difficulté à maintenir ce taux de sucre bas et donc un régime très monotone, des maux de tête

Notre corps et notre cerveau ont besoin de nutriments, d’antioxydants, de composées phytochimiques, de vitamines, de minéraux contenus dans les légumes feuilles vertes, les fruits, les légumes autres, les noix et graines.

Donc oui, au début les gens qui suivent un régime quel qu’il soit se sentent mieux. Presque toujours. Même un régime céto. Parce que ces personnes se débarrassent des fast food, des sucres raffinés ils éliminent quelques toxines, ils donnent un peu de répit à leur corps.

Mais boum, on arrose le foie de gras, lui qui travaille déjà si dur à éliminer les toxines avalées, respirées, les métaux lourds et tout ce qui entre dans nos organismes !

Les régimes riches en graisses et en protéines sont un fardeau énorme pour un foie qui travaille déjà beaucoup !

Le jeûne intermittent associé au régime céto

Pour finir, je voudrai dire un mot du jeune intermittent, là aussi très à la mode. Le jeûne intermittent, c’est laisser 16 heures de jeûne pour ne manger que pendant les 8 heures restantes, soit de 12h à 20 h par exemple, donc ne rien avaler de 20h à midi. (Déjà l’appellation de jeûne est fausse parce pour le corps soit en état de jeûne, il lui faut 24h. Donc ce serait plutôt de la prise alimentaire intermittente le bon vocable !)

Les gens qui suivent le régime céto font aussi souvent un jeune intermittent. Il est certain que manger toute la journée du gras, et des protéines, ça rend malade, ça fait se sentir mal. Toute cette graisse dans le sang prive les organes d’oxygène, donc oui, dans ce cas-là, se retenir de manger pendant 16 heures offre un répit certain au foie ! Mais ce n’est pas la raison pour se dire qu’il est fabuleux de manger céto.

Il est vrai que ne pas manger le matin (par exemple, on peut aussi choisir de ne pas manger de 15h à 7h) met au repos le système digestif, c’est un fait. Ce repos permet à l’organisme de faire son travail de nettoyage. Et ça peut être une solution pour se redonner les moyens d’aller mieux. Mais ce n’est pas la panacée dont on nous rebat les oreilles et le jeûne de la nuit me parait suffisant, en dehors d’épisodes de maladies. Le petit Dé-jeûner, ou le Break-Fast, c’est déjà bien ça : briser le jeûne de la nuit !

Désolée mais là encore, je crois que c’est un effet de mode qui passera. Il vaut bien mieux se renseigner sur les aliments qui sont bons pour nous, ceux qui sont moins bons, et faire de son mode d’alimentation le garant de sa santé, en toute connaissance de cause, sans avoir à s’infliger des règles contre notre nature. Manger peu le soir, avoir faim le matin et vivre tranquillement en santé ! Qu’en pensez-vous ?

Pour manger sain et se sentir vivre en pleine santé, mettez plus de cru dans votre assiette, buvez des smoothies, des jus verts, mangez des salades colorées bourrées de vitamines et tellement délicieuses !

Des idées recettes se trouvent dans mes Ebooks : https://crudivegan.com/mes-ebooks

Ebooks de Crudivegan
Vous avez le choix pour toutes les occasions !

Rappel :

J’avais fait un petit article sur le régime Paléo aussi :https://bit.ly/2N4RP5j
et un sur le régime des groupes sanguins https://bit.ly/36o7lkc.