Le blog crudivegan, l'alimentation vegan et cru

Retrouvez toutes mes découvertes, analyses, partages, etc.

Anne Marie

Anne Marie

Je partage avec vous mes découvertes, inspirations, recettes simples et délicieuses, mes astuces et idées pour vivre en pleine santé, ma vision de la vie et comment la joie fait partie de moi tous les jours.

Mon histoire

Boutique & références

Ebook alimentation vegan crue

Découvrir
d'une alimentation crue

et recevez la newsletter Crudivegan

En soumettant ce formulaire vous acceptez que vos informations soient utilisées uniquement dans le cadre de la relation commerciale éthique et personnalisée qui peut en découler. Vous disposez d’un droit d’accès, de rectification, d’opposition et de suppression des données qui vous concernent. Nous vous invitons à prendre connaissance de notre politique de protection des données.

Archives Crudivegan

Pourquoi le régime Paléo est-il une idiotie ?

Après l’Amérique, le régime Paleo fait des ravages en France. Qu’ils soient américains comme Loren Cordain (The Paleo Diet), Sally Fallon (Eat fat, lose fat), Gary Taubs (Fat) ou français comme Thierry Souccar (Le régime Préhistorique), tous nous disent que puisque nos ancêtres étaient carnivores et que notre patrimoine génétique n’a pas changé, nous devrions manger comme eux : beaucoup de viande, des noix et graines mais pas de céréales et peu de fruits.

paleo
Choisir entre un repas cru vegan et un bon morceau de viande ?

Ce régime pose comme une évidence que nos ancêtres étaient tous des mangeurs de viande, des chasseurs, des gars costauds quoi !

Or, désolée de contredire, mais c’est faux.

1) L’humanité n’est présente sur Terre que depuis environ 7 millions d’années (les Dinosaures eux, sont restés 140 millions d’années !) et les premiers hommes (nés en Afrique australe, les Australopithèques, il y a 3,5 millions d’années Cf. Lucy) mangeaient des fruits et des écorces. Ils étaient des herbivores cueilleurs. Plus de 70% de leur nourriture était constituée de plantes, et seulement 30% de carcasses d’animaux morts.
Ces Australopithèques ont donné naissance aux paranthropes (entre 2,5 et 1,2 millions d’années avant notre ère) qui ne mangeaient que des végétaux et aux Homos Habilis (entre 2,4 à 2,3 millions d’années avant notre ère) qui eux mangeaient de la viande qu’il chassaient avec ces outils qu’ils fabriquaient.
Viennent ensuite Homo erectus (-1,8 millions d’années) puis arrivent  Néandertal et Homosapiens (-100 000 ans).

Pouvoir chasser et attraper des animaux a mis du temps, le temps de savoir fabriquer des outils.
En effet, nous ne sommes pas dotés de dents pointues, ni de griffes, et nous courons moins vite que la gazelle. Effectivement les humains d’alors ont su développer leur intelligence pour fabriquer des lances, et ainsi survivre aux très dures conditions de vie durant les périodes glaciaires. Mais cela n’a duré qu’une portion de temps, il semble que le reste de notre existence en tant que chasseurs-cueilleurs a été passé à manger principalement des végétaux glanés.
Et puisqu’on parle de génétique, savez-vous que notre patrimoine génétique est semblable à 99% avec celui de nos cousins les grands singes. Cela veut dire que les séquences (l’enchaînement des éléments constituant le message génétique) des ADN des deux espèces diffèrent seulement d’environ 1%. C’est peu dire que ces gènes s’expriment toutefois de façon différente ! Et que mangent nos amis les bonobos, chimpanzés et autres grands singes ? Essentiellement des fruits et des feuilles, ils sont frugivores. Sont-ils rachitiques et malades ? Il suffit de voir un orang-outan se dresser pour comprendre que le défaut de viande dans leur alimentation leur va à merveille !

2) La chair que nos ancêtres mangeaient n’a rien à voir avec celle qui est proposée maintenant. Ils n’élevaient pas de vaches ni de cochons. Ils chassaient des élans, des rennes et des mammouth sauvages. Alors que la viande de bœuf est grasse à 40%, ces animaux n’excédaient pas 15% de graisse dans leur chair. Ce qui explique pourquoi tous les promoteurs du régime Paleo sont gros. Regardez ces 2 petites vidéos rigolotes : les mangeurs de viande sont gros !

  •  de Durianrider, promoteur du régime low fat vegan, très sportif, à l’accent redoutable, hyper sympa et qui n’a pas sa langue dans sa poche : http://youtu.be/V9nSbcff6hc? Il explique qu’il a fait ce régime dans les années 90 alors qu’il recherchait du muscle, et comment il a failli en mourir. Si vous allez directement à la minute 6:54, juste après vous verrez les fameux promoteurs du tout viande…
  • et celle de Freely, sa compagne, très motivante elle aussi, rigolote et super super mince : http://thebananagirl.com/paleo-vs-plant-foods.php Si vous ne lisez pas l’anglais, regardez juste la petite vidéo sans parole.
Bref, pour nos ancêtres la consommation de chair était une rareté, composée de viande maigre. Les noix et autres oléagineux qu’ils pouvaient trouver n’étaient disponibles que pendant un court moment dans l’année, et pour le reste, soient les fruits et végétaux, ils sont également très faibles en gras. On est donc bien loin des recommandations des promoteurs du régime Paléo en matière de graisse, soit 50% de graisse ou plus ! 
En tous les cas, ces ancêtres, soit disant si bien portants, et en super forme, ne mangeaient pas de laitages ni d’œufs tant qu’ils ne se sont pas sédentarisés.  Donc le beurre et la crème, préconisés dans le régime n’ont rien d’ancestral !
 Le fait que l’humanité a survécu aux périodes glaciaires grâce à la viande prouve -t-il que nous devons suivre cet exemple de nos jours ?
Les conditions de vie, les lieux, les intérêts sont-ils les mêmes ? L’alimentation riche en graisse et faible en sucres, n’a-t-elle pas déjà prouvé scientifiquement sa faiblesse et son terrible impact sur les maladies qui se multiplient depuis le développement de l’élevage intensif ?
Des faits !
Le régime riche en sucre est le meilleur pour le corps humains et ses milliards de cellules qui fonctionnent au glucose ! Or le sucre se trouve  principalement dans les fruits.
Rien dans notre anatomie ne nous prédispose à manger de la viande, surtout pas notre système digestif qui met un temps long à la digérer. Les gens se rendent-ils compte qu’ils passent la journée avec dans leurs intestins des morceaux de chair en décomposition, ce qui les alourdit, leur fait un gros ventre et leur donne mauvaise haleine ! Sans parler de cette vision peu ragoutante, je trouve. Par contraste, les fruits se digèrent rapidement et s’évacuent rapidement.
Les régimes riches en viande sont responsables de nombreux cancers (colon, rectum, poumon, prostate en autre) ainsi que des problèmes cardio-vasculaires (cf  Le Rapport Campbell : La plus vaste étude internationale à ce jour sur la nutrition de T. Colin Campbell ).

De plus, il se passe un phénomène qui s’appelle la cétose. C’est un état du métabolisme humain induit par les diètes faibles en glucides, durant lequel le foie crée des corps cétoniques qui seront utilisés par l’organisme comme carburant, à la place du glucose inexistant dans l’alimentation. Ce mécanisme est une solution de survie prévue pour faire face aux moments de famine mais pas pour vivre en bonne santé. Il affecte le bon fonctionnement et l’équilibre du corps.

Au contraire, les personnes qui troquent les produits animaux contre les produits végétaux, ressentent rapidement un mieux être physique et mental. Les petites maladies ne réapparaissent plus, les problèmes de santé s’espacent et disparaissent. Certains parlent d’une période de détox, exactement comme lorsque vous arrêtez le café ou l’alcool, car le corps a besoin de désapprendre à s’empoisonner. Mais rapidement, l’amélioration est notable.

Plutôt que de regarder vers le lointain passé, tournons-nous vers l’avenir et les connaissances scientifiques de notre époque.
Vous remarquerez que je n’ai pas parlé ici de l’aspect violent et détestable qui consiste à considérer la vie animale comme notre propriété, bien que cela me tienne très à cœur. Mais il est intéressant de comprendre que même sans ces considérations, le fait d’absorber de la viande n’est pas du tout une bonne idée !

Partager facilement l'article

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur email
Email
Partager sur whatsapp
WhatsApp

Découvrez d'autres articles similaires

10 réponses

  1. Intéressant, mais je ne suis pas d’accord avec l’argument « les mangeurs de viande sont gros ».
    Ceux qui mangent de la viande ET des féculents ont oui tendance à être gros, mais ceux qui respectent un régime paléo strict (sans produit laitier, sans céréale) et ont une activité sportive ne sont pas gros. Le végétalisme favorise la minceur, mais ne la garantit pas si l’activité physique manque.

  2. article intéressant, par contre en effet pas forcément d’accord sur le coté « gros » ce sont les féculents qui font le plus grossir.
    Ok pour le végétarisme, par contre beaucoup de végétarien se rabattent du coup sur les féculents, ce qui peut être même pire que le viandisme pour le corps.
    Le régime idéal est sans doute un régime type paléo avec beaucoup plus de fruits et légumes et nettement moins de viande.

    1. le régime sanguin est une pure idiotie sans aucun fondement et même des contre vérités prouvés et les soit disant publication de l’auteur, il les as faites lui mêmes dans son propre journal. en le suivant on peut observer quelques fois un mieux être car on supprime certains aliments et qu’on met donc en place une restriction , çela marche pour tous les groupes et quels que soit le groupe. De plus l’origine des groupes dont il parle est complètement fausses et beaucoup beaucoup plus ancienne que ce qu’il nous affirme dans le livre, donc même son hypothèse est fausse. Quand on lit le livre ça sonne bien, sauf que tout est basé sur des erreurs…et question connaissez vous dans tout le règne animal des animaux de la même espèce avec les mêmes organes manger des aliments différents? Non chaque espèce est fait pour manger une certaine alimentation spécifique et l’homme contrairement à ce qu’on affirme n’a rien , mais rien d’un omnivore niveau physiologie! Supprimer donc le blé, le lait et la viande rouge et vous verrez à quel point vous retrouverez la forme et ceci quel que soit votre groupe sanguin!

  3. Les adeptes du régime paléo ne sont pas gros c’est complètement faux, ils sont minces et en bonne santé. Ensuite la viande qu’ils sélectionnent est une viande maigre donc 15 % maximum de matière grasse et nourrie à l’herbe, sans antibiotiques et sans céréales. Ils choisissent aussi des produits de qualité c’est à dire naturel, du bio le plus possible. Pas de produits laitiers, pas de céréales, pas de légumineuses, ou du moins que de temps en temps pour ceux qui arrivent à les digérer.
    Uniquement des bons gras, des bonnes protéines en mixant le végétal et l’animal et des bons glucides adaptés à l’activité physique provenant de fruits et de légumes principalement.

    Nous avons peut être une génétique semblable à 99 % aux grands singes mais nous ne sommes pas des grands singes pour autant. On voit clairement la différence entre eux et nous sur le plan physique mais aussi mental, notre cerveau est bien plus développé et nous savons parler, créer… pas eux. Pour finir au niveau du système digestif, ils ont des intestins beaucoup plus long que nous, pour la simple et bonne raison qu’ils ont une alimentation très riche en fruits, et feuilles et donc énormément de fibres. Si nos intestins sont nettement moins longs c’est pour la simple et bonne raison que notre organisme n’est pas (ou n’est plus) adapté pour manger comme eux.

    PS : Les grands singes ont aussi un ventre proéminent du à leurs intestins et leur alimentation, pas nous les humains.

    La meilleure chose à faire est de déjà supprimer ou réduire au maximum l’alimentation dite moderne : plats préparés, viande industriel…
    Ensuite que vous soyez paléo ou végétarien ou frugivore, c’est à chacun de faire son choix selon son ressenti et ses bilans sanguin.
    A partir du moment où votre alimentation vous permet d’être en forme et en santé c’est le principal.

    1. l’homme n’est pas fait pour manger de la viande , trouvez moi un seul argument physiologique prouvant qu’il est un carnivore?
      Je vous invite à faire 2 tests, allez dans un parc et puis essayer donc d’attraper un écureuil ou un lapin , si par chance vous y arrivez, essaye de le tuer avec vos dent et ensuite de la manger entier avec la peau , les yeux, les testicules, les entrailles , les os comme le font le carnivores! deuxieme test mettez un chat et un lapin ou une souris dans une pièce et un pomme et regardez avec quoi il va jouer et ce qu’il va manger, ensuite faite le même test avec un enfant! si jamais vous trouvez un enfant qui bouffe le lapin et joue avec la pomme je veux bien me convertir!! toute espèce , tout animal née avec physiologiquement les moyens pour se nourrir de son alimentation dans son environnement. Or à ce que je sache aucun mais aucun homme née avec un couteau ou un briquet dans la main! or sans ces outils ,jamais probablement jamais vu ne mangeriez de la viande à part peut être des insectes et des oeufs à quelques rares occasions.L’homme à une physiologie et système digestif qui font de lui un mangeur de fruit et légumes avec une toute petite part de protéines d’origine animal.Ce n’est que en inventant des outils et le feu que l’homme qui a du sortir de son climat original a pu survivre, mais survivre ne veut pas dire vivre en bonne santé toute sa vie. le régime paléo apport au départ une amélioration car il supprime déjà pas mal de chose de notre mode de vie moderne qui est une aberration, mais sur la durée ce n’est pas la meilleur option .

    2. Je ne dis pas que l’homme est carnivore mais omnivore, ce qui est différent. L’objectif n’est pas de manger que de la viande ou que des fruits et légumes, ça n’a pas de sens. On peut très bien manger un peu de viande de qualité et j’insiste sur ce mot, sans aucun problème.
      Manger trop de fruits revient à manger trop de glucose et surtout de fructose, ce qui deviendra du sucre. Or trop de sucre est nocif pour notre organisme tel un poison.
      Il faut suivre l’évolution et ne pas s’arrêter à un moment x de notre préhistoire. Nous étions probablement essentiellement végétarien il y a plusieurs millions d’années mais avec la création d’outils et d’armes et la croissance de notre cerveau, notre part de viande à augmenter sur plusieurs centaines de milliers d’années. Nous sommes donc devenu des omnivores sans pour autant tomber dans le carnivorisme.
      Et si la viande était si mauvaise pour nous, nos ancêtres n’aurait pas pu survivre et évoluer pendant aussi longtemps et donc nous ne serions pas là… Tout est une question de qualité et quantité.
      En tout cas il vaut mieux être végétarien ou paléo que de manger moderne (céréales, produits laitiers, alimentation industrielle), ça c’est une certitude.
      Je suis d’accord en ce qui concerne les groupes sanguins, c’est du n’importe quoi.

  4. Je suis tout à fait d’accord avec votre article. Les produits gras apportent énormément de problèmes de santé, c’est leur consommation excessive qui rend l’assimilation du sucre des fruits difficile alors que la cellule a besoin de ce sucre pour être nourrie. Les instinctos en font les frais.
    Catherine

  5. Il est relativement grave de prodiguer des conseils comme cela…il faut revoir certains principes de transformation interne de l’organisme…il faut néanmoins avoir le respect des différents régimes alimentaires de chacun ( végétal, animal, les deux…ou autres ). Cependant les principes physiologiques de base sont important…10 ans d’étude de médecine ne s’invente pas…exemple : « Le régime riche en sucre est le meilleur pour le corps humains et ses milliards de cellules qui fonctionnent au glucose… » MR MME lecteur lectrice de cet article renseignez vous…sur l’équilibre protéines glucides lipides en fonction de vos désirs, ainsi que de la métabolisation…etc…Bien à vous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

CRUDIVEGAN : Manger vegan et cru en bonne santé !

Crudivegan les secrets et règles de l’alimentation vegan et crue. Des recettes simples et délicieuses, mes découvertes et coups de coeur.