Le blog crudivegan, l'alimentation vegan et cru

Retrouvez toutes mes découvertes, analyses, partages, etc.

Anne Marie

Anne Marie

Je partage avec vous mes découvertes, inspirations, recettes simples et délicieuses, mes astuces et idées pour vivre en pleine santé, ma vision de la vie et comment la joie fait partie de moi tous les jours.

Mon histoire

Boutique & références

Ebook alimentation vegan crue

Découvrir
d'une alimentation crue

et recevez la newsletter Crudivegan

En soumettant ce formulaire vous acceptez que vos informations soient utilisées uniquement dans le cadre de la relation commerciale éthique et personnalisée qui peut en découler. Vous disposez d’un droit d’accès, de rectification, d’opposition et de suppression des données qui vous concernent. Nous vous invitons à prendre connaissance de notre politique de protection des données.

Archives Crudivegan

Comment tu peux manger cru quand il fait frrrrroid !!!!

Le temps change en ce moment, l’automne arrive ! A Paris, on dirait même qu’il est déjà là depuis un petit moment !
Faut-il arrêter de manger cru pour autant ?
« Mais tu dois crever de froid en hiver ! »
En fait, pas du tout… mais écoutez plutôt :

 

[crealist]

Partager facilement l'article

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur email
Email
Partager sur whatsapp
WhatsApp

Découvrez d'autres articles similaires

20 réponses

  1. Bonjour Anne-Marie,

    Je voudrais partager mon témoignage.

    Je viens de vivre plusieurs jours de grand froid intérieur. Après plusieurs recherches sur le net je me suis rendue compte que j’étais en pleine détoxination et que mes glandes surrénales étaient complètement à plat. Le premier jour où j’ai pris des plantes adaptées, j’ai senti une grande différence sur mon froid.
    Voilà donc ce que je vis.

    Merci pour ton site.

    Françoise

  2. Bonjour Anne Marie,

    merci pour cette vidéo d’actualité !
    J’apprécie tes vidéos et tes témoignages qui dédramatisent…qui ne sont pas dogmatiques et ne font pas de prosélytisme…c’est un régal !
    Ici mon truc quand je ressens trop de froid (les alpes en ce moment sont assez fraîches…) je jette par exemple des spaghettis de légumes dans un bol d’eau chaud avec d’autres petits bout de légumes bien goûteux type poivrons rouges, celeris, oignons et ça me fait une ptite soupe typée japonaise, à manger avec les baguettes, rien n’est cuit, juste réchauffant…et puis pour d’autres versions de soupes crues, au blender en mixant les légumes de son choix, une fois mixés à la consistance souhaitée il ne reste plus qu’à les mettre dans une casserole chaude et voilà les soupes crues sont prêtes 🙂

  3. Merci Anne-Marie de rappeler que le 100% cru n’est pas forcément indispensable, et que l’on peut ajouter des végétaux ou céréales/légumineuses cuites et sans (ou peu) de gras… J’ai adopté avec bonheur et bénéfices une alimentation 100% crue pendant 10 mois – puis des soucis personnels mal gérés ont exacerbé le sentiment d’hyper-restriction, j’ai décompensé et non seulement tout arrêté du jour au lendemain, mais compensé par retour à alimentation déséquilibrée et hyper-toxique, très gras/très sucré/très salé…Et je me sens très mal!!! Pourtant même si je sais que cela me convient et me fait du bien, j’ai un peu peur de retomber dans les mêmes écueils avec du 100% cru; c’est pourquoi je vise du 70-80% cru, avec effectivement si j’en ressens l’envie/besoin du cuit soigneusement choisi…

    Françoise: quelles plantes spécifiques as-tu utilisé et sous quelle forme pour relancer tes surrénales? Je connais HE épinette noire en massage sur les reins… Merci de partager 🙂

  4. Merci Anne-Marie de rappeler que le 100% cru n’est pas forcément indispensable, et que l’on peut ajouter des végétaux ou céréales/légumineuses cuites et sans (ou peu) de gras… J’ai adopté avec bonheur et bénéfices une alimentation 100% crue pendant 10 mois – puis des soucis personnels mal gérés ont exacerbé le sentiment d’hyper-restriction, j’ai décompensé et non seulement tout arrêté du jour au lendemain, mais compensé par retour à alimentation déséquilibrée et hyper-toxique, très gras/très sucré/très salé…Et je me sens très mal!!! Pourtant même si je sais que cela me convient et me fait du bien, j’ai un peu peur de retomber dans les mêmes écueils avec du 100% cru; c’est pourquoi je vise du 70-80% cru, avec effectivement si j’en ressens l’envie/besoin du cuit soigneusement choisi…

    Françoise: quelles plantes spécifiques as-tu utilisé et sous quelle forme pour relancer tes surrénales? Je connais HE épinette noire en massage sur les reins… Merci de partager 🙂

    1. Cette frilosité passe assez rapidement. Je n’ai jamais pris de gélules pour combler ou réparer une réaction naturelle du corps. Parce qu’alors il me semble qu’on n’en finit plus : une gélule pour çi une autre pour ça… Si vous voulez je pense que ce n’est pas parce qu’on isole une vitamine d’un aliment et qu’on le propose en gélule, que cela sera plus utile que cette même vitamine présente dans un aliment complet.
      Mais bon, je comprends aussi qu’on ait envie d’aller vite mieux !

  5. Il y a quand même des aliments crus particulièrement rafraichissant comme la pastèque, quand il fait chaud c’est le top mais pas spécialement les mois de septembre octobre dans la partie nord de la France! ;D

    1. Oui mais pas besoin d’être en hiver, la semaine dernière ici ca caillait surtout parce que il faut que le corps se réhabitue et la pastèque m’a bien refroidi pour un moment surtout dès le matin! ;D

    2. Bonjour Anne Marie,
      Je vous suis aussi quand vous dîtes que les suppléments ne sont pas forcément très utiles ! Les surrénales font partie d’un système complet de glandes et l’aimentation fortement cru ou pas trop »dégénéré » suffit amplement à rééquilibrer l’ensemble.
      Bon Ap !

  6. J’ajouterais : bien mâcher, cela permet de remettre à température corporelle les aliments, de mieux les digérer et assimiler. Aliments DE SAISON, c’est ce dont notre corps a besoin en ce moment ! Exercice physique aussi, fondamental pour que tout circule bien, se réchauffer (Anne-Marie le dit très bien dans la vidéo), éventuellement automassage des lombaires (pour les surrénales) avec Huiles Essentielles … Et puis, consulter votre naturopathe favoris … tout n’est pas sur internet, qui ne remplace pas une consultation individualisée 😉
    Anne B

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

CRUDIVEGAN : Manger vegan et cru en bonne santé !

Crudivegan les secrets et règles de l’alimentation vegan et crue. Des recettes simples et délicieuses, mes découvertes et coups de coeur.