Le blog crudivegan, l'alimentation vegan et cru

Retrouvez toutes mes découvertes, analyses, partages, etc.

Anne Marie

Anne Marie

Je partage avec vous mes découvertes, inspirations, recettes simples et délicieuses, mes astuces et idées pour vivre en pleine santé, ma vision de la vie et comment la joie fait partie de moi tous les jours.

Mon histoire

Boutique & références

Ebook alimentation vegan crue

Découvrir
d'une alimentation crue

et recevez la newsletter Crudivegan

En soumettant ce formulaire vous acceptez que vos informations soient utilisées uniquement dans le cadre de la relation commerciale éthique et personnalisée qui peut en découler. Vous disposez d’un droit d’accès, de rectification, d’opposition et de suppression des données qui vous concernent. Nous vous invitons à prendre connaissance de notre politique de protection des données.

Archives Crudivegan

Question 3 : J’ai essayé le crudivorisme / végétalisme et ça n’a pas marché ! Qu’en dis -tu ?

Dans la série les Top 30 des Questions/Réponses sur le crudivorisme, voici la question n°3.
« J’ai essayé le crudivorisme / végétalisme et ça n’a pas marché ! Qu’en dis-tu ? »

Comment décrypter une assertion comme ça ? Qu’est-ce que ces personnes ont réellement mangé, comment ont-elles fait leur cuisine ? Quels soucis ont-elles rencontrés ? Mon sentiment dans la vidéo :

Il est important et utile de spécifier le problème et de m’en dire plus pour recevoir une réponse adéquate.

Qu’est-ce que la personne sous-entend par « crudivore » ? Il y a mille façons de manger cru, autant dans le choix des aliments que dans la façon de les apprêter.

Et par « vegan », on comprend bien que la personne n’a pas mangé de produits animaux. Mais au-delà de ça, quel genre de vegan est-elle ? Plutôt « Junk Food et malbouffe » ou fruits et légumes frais ?

Beaucoup de pièges aussi surgissent quand on veut manger cru. La personne a-t-elle bien saisi la notion de densité calorique ? Mange- t-elle assez ? Est-elle tombée dans le piège de la crusine trop riche ? Mange-t-elle assez de légumes verts ? Etc. etc.

 

coaching avec crudivegan

 

Si vous avez des questions qui vous taraudent, si vous rencontrez des difficultés, si vous déplorez un petit malaise…
au lieu de jeter le bébé avec l’eau du bain et de retourner à de mauvaises habitudes qui vous paraissent plus confortables à tort,
demandez de l’aide à quelqu’un qui a déjà traversé ces expériences et qui a des connaissances en nutrition et en santé.
Prenez rendez-vous pour coaching avec moi et voyons comment régler le problème ensemble 🙂
—> https://crudivegan.com/coaching

Partager facilement l'article

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur email
Email
Partager sur whatsapp
WhatsApp

Découvrez d'autres articles similaires

15 réponses

  1. Bonjour Anne Marie,
    Notre famille a essayé le crudivorisme mais ça n’a pas marché surement par faute de persévérance….mais mes 2 garçons de 12 et 14 ans ont toujours faim et la nourriture « normale » leurs manque, alors j’ai recommencé à cuire. Je trouve aussi que c’est assez cher de cuisiner cru avec toutes ces noix et en plus bio, c’est impossible. Mais bon, on mange le plus possible de légumes et de fruits. Merci pour tes conseils et ton blog. Que Dieu te bénisse.
    Salutation Valérie

  2. Bonjour Anne-Marie, merci encore pour toutes les vidéos et conseils. Me concernant, je ne me prends pas la tête, je mange cru quand j’en ai envie, cuit quand j’en ai envie aussi suivant mon ressentit du moment En aucun cas je ne me laisse influencer par qui ou quoi que ce soit, comme ça tout va bien. La vie est si belle je profite de la savourer jusqu’à la dernière goutte.

  3. Bonjour Anne Marie, en mangeant cru j’ai développé des problèmes de santé que j’avais pas avant, mucus, déminéralisé,ongles striés encavure dans un ongle,intestin perméable, problème de glycémie trop de fruits , j’assimile pas le crus,je mangeais très bien pousses noix germes, beaucoup de jus verts, verdures,j’ai perdu beaucoup de poids, et j’ai été beaucoup malade merci de me répondre

    1. @Jacline

      Problème de glycémie, cela signale trop de gras ingérés et/ou trop de graisses corporelle, pas trop de glucides, cette confusion revient souvent tout comme les problèmes de glycémie diabète inclus sont causés principalement par une trop forte consommation de lipides a long termes en particulier les produits animaux mais pas que meme si on n’entend pas cette vérité en particulier en Europe~

      Activez sous titres FR:

      https://nutritionfacts.org/video/what-causes-insulin-resistance/

      VOST:
      https://nutritionfacts.org/video/the-spillover-effect-links-obesity-to-diabetes/

  4. Bonjour Anne Marie, c’est Maria, personnellement, j’ai essayé de manger cru pendant tout l’été et depuis que refait fres j’ai arrêté car de un j’ai u envie de me faire des repas cuit et chaud et deux c’est dur avec un mari et deux enfants que ne sont pas ni végé ni crudi, je me suis senti seul et perdu. Le positif c’est que je suis végé affirmé, j’ai esper un joueur devenir crudi vegan, merci pour votre aide journalier, et tout les conseils sur les vidéos, au moins ça nous aide et ça donne motivation, merci ? ?

  5. Bonjour,
    je mange cru depuis un an maintenant, avec beaucoup de fruits frais dans une journée, sous forme de jus ou à croquer. Je garde les légumes pour le soir,en salades diverses et concernant les pommes de terre , patates douces, poireaux et les aubergines je les consomme à la vapeur douce (avec le vitaliseur de Marion) qui conservent les qualités nutritives. Les premiers mois le corps évacue ce qui avait stagné dans les instestins, donc on fait preuve d’un peu de patience et après on voit les effets!Je me sens en pleine forme et pleine de joie,ma peau, mes cheveux et mes ongles sont beaux, je ne regrette absolument pas! Merci à vous pour vos très bons articles et vos vidéos,
    bonne continuation
    Hélène

  6. Bonjour Anne-Marie,

    J’ai réformé mon alimentation en décembre 2010 vers une alimentation végétalienne. Il y a eu des petites rechutes (fromage cru bio, pain bio au levant) mais je me suis rapidement relevée et j’ai poursuivi le végétalisme. J’avoue n’avoir pas suffisamment mangé de calories concernant les fruits et légumes ; c’est pourquoi, la fatigue s’est installée en moi. Depuis un mois environ, j’ai supprimé le gras (même le bon), car la digestion n’était pas bonne (flatulences, gaz, ballonnements, digestion longue, éructations, visage bouffi, cernes, une selle tous les 2 voire 3 jours malgré les fibres dans les fruits et légumes, un manque d’envie de faire du sport alors que je suis une grande sportive…). A ce jour, je peux dire vu mon expérience que le gras ne me manque pas et que je me bien mieux. Je suis stupéfaite de voir que je vais à la selle au minimum 4 fois par jour. Dans la mesure où j’ai supprimé les graisses, je mange beaucoup plus de fruits jusqu’à satiété le matin et aux repas du midi et légumes, salades, graines germées (lentilles, pois chiches, haricots azukis…) plutôt le soir. Je n’ai aucun problème de digestion avec ces graines germées. J’ai repris le sport et j’ai à nouveau une grande énergie. Je fais de la course à pieds, musculation, gainage, vélo… 4 fois par semaine et minimum 2 h par séance et je me sens vraiment bien. Je ne buvais pas assez d’eau aussi, et j’ai corrigé cette erreur. J’ai un meilleur mental et un très bon sommeil. Bref, je ne reviendrais pour rien au monde en arrière. Ce que je retiens surtout dans mes erreurs, c’est que je mangeais trop de gras même si c’est du bon gras ! (oléagineux, graines de lin et de chia, avocats, huile de coco). La prise de sang a montré que j’avais du cholestérol LDL mais aussi du bon cholestérol qui a augmenté sensiblement HDL (99).
    Je pourrais prendre un rendez-vous pour un coaching mais 50 € est excessif pour moi Anne-Marie. Merci pour tous vos conseils, ils sont censés et judicieux. Je vous suis depuis vos débuts…

    Bonne journée !

    1. En effet les oléagineux sont a consommer avec grande modération ou pas du tout, on peut faire sans, extrêmement riche en lipides et omega 6(peu d’omega 3 pour la plupart)ratio Omega3/omega6 de 1/50 a 1/100 complètement déséquilibré donc pro inflammatoire/acidifiants, contenant graisses saturées aussi et difficile a digérer, vous décrivez tous les symptômes digestifs et perte d’énèrgie, les avocats sont beaucoup moins de tout ca donc ca va beaucoup mieux avec mais tout de même, ca peu poser si on en mange beaucoup, les produits a base de coco sont le pire du pire, très riche en graisses saturées ce qui fait monter le LDL par dégradation de l’état cardiovasculaire, vous le confirmez encore une fois, c’est un piège de manger beaucoup d’oléagineux pour rester cru a tout prix, remplacer par des féculents complets/entiers caloriques par exemple sera beaucoup plus sain et moins problématique la plupart du temps et surtout a long terme.

      https://nutritionfacts.org/video/what-about-coconuts-coconut-milk-and-coconut-oil-mcts/

      1. Bonjour,

        En effet, j’ai remplacé les oléagineux, huiles et divers gras par les féculents, céréales et légumineuses qui m’apportent beaucoup d’énergie pour bouger et surtout faire du sport tels que pommes de terre, quinoa, patates douces, lentilles germées et pois chiches germés, millet, sarrasin, couscous… tout en bio bien sûr. Par ailleurs, j’ai remarqué que j’allais à la selle plusieurs fois par jour, au minimum 3 fois. Ma digestion s’en trouve bien meilleure, j’ai trouvé ma transition vers une nourriture sur le long terme et c’est cela le plus important…

        Merci pour votre intervention.

        1. C’est très bien. Soit on mange beaucoup de fruits, soit on prend en effet, des céréales complètes ou des graines et féculents comme vous le faites. Trop de gras n’est aps bon. N’empêche qu’il faut penser à sa cuillère à soupe (ou 2) de chia par jour quand même.

  7. Me concernant, j’ai commencé à augmenter mon apports en fruits et légumes crus (surtout des fruits) durant le courant 2010.

    Mais l’erreur que j’ai faite entre 2010 et 2015, c’est que je consommais bien trop les choses suivantes, du pire au moins pire dans la hiérarchie selon moi : 1) les glucides complexes ; 2) la viande cuite ; 3) le poisson cuit ; 4) les légumineuses.

    Dans la première catégorie, on y retrouve une large palette d’aliments tels que les pâtes et le riz que je mangeais bien trop souvent ; les pommes de terre que je consommais quelquefois, mais c’était déjà trop ; le pain que je mets dans le top 5 des pires aliments, même complet et fait maison plus la pizza et dessert bi-mensuels, mais tout de même trop avec le recul.Sans compter les abominables produits laitiers (pire que le gluten selon moi) présents dans les desserts + fromage à pizza.

    Autre erreur importante : je pensais bien faire en mangeant fruits après repas de cabillaud/tagliatelles par exemple…Aie aie aie, quelle erreur ! Les fruits c’est seuls, ou au pire, avant le repas.

    C’est donc en 2015/2016 qu’ayant pris acte de mes erreurs, je me suis mis au 90 % cru.Même les crucifères sont mangés crus.Les 10 % restants sont lorsque je consomme ponctuellement cuit pour raisons sociales, et encore je choisis ce que je peux manger cuit, hors de question de prendre gluten ou frites par exemple.Je n’ai pas le choix, ça me bousille le corps pendant environ 1 journée 1/2, 36 heures quoi.

    Et bien cette réforme a eu pour effet de rendre mon transit moins paresseux, ce que je vois comme un signe positif. Peau douce, 0 flatulences,0 ballonnements, 0 aphte, plus dynamique…

    Je témoigne de cela car je suis une personne qui avait abandonné le cru exclusif à un moment : en effet, j’en avais marre de la conservation des denrées, je n’ai pas tenu 1 mois.

    Les remèdes furent les suivants : 1) acheter tous les jours, mais peu ; 2) qualité plutôt que quantité, c’est en cela que les jeûnes ont aidé mon corps.J’ai moins de besoins, mais je me sens mieux que lorsque j’absorbais mes plus copieuses assiettes cuites.

    Je précise que je ne suis pas végan : jaunes d’œufs crus (environ 6/semaine) et viande crue (2/mois) font parti de ma diète.

    Je ne possède pas d’extracteur à jus, pas même un blender.

    Je ne prétends pas être le meilleur non plus.Ma ration de 90 % cru date d’il y a environ 1 an et peut-être que je fais fausse route.

    Mais c’est mon constat à l’instant T.

  8. Bonsoir Anne-Marie!
    Cela fait maintenant presque 3 mois que j’essaie d’adopter une alimentation crudivore. J’ai déjà totalement coupé totalement la viande et je ne prépare plus de repas cuisinés chauds. Je mange de nombreuses salades variées et des fruits sans huile (vos sauces aux agrumes…etc sont tellement bonnes!). Cependant je n’arrive pas encore à me passer de fromage une sorte de féta au lait de chèvre) mais je compte suivre votre recette du fromage végétal. Je continue aussi à manger un peu de poisson (sardines grillées 2 fois par mois).
    J’ai un moral et physique au top depuis mon changement d’alimentation. Je sens que mon organisme se « décrasse » petit à petit et j’ai perdu 10 kg de graisse
    Avec le temps je pense pouvoir progresser en devenant à 100% crudivore.
    Merci pour vos conseils, recettes et tuto-vidéos!
    Maria

  9. Bonjour Anne-Marie
    je découvre votre site et vos recettes simples, saines et délicieuses avec joie. J’ai déjà commandé plusieurs de vos e-books.
    Comme professionnelle de santé je travaille auprès de personnes atteintes de cancer, et se pose toujours pour moi la question du sucre des fruits dans cette maladie lorsqu’ils sont consommés en abondance, puisqu’il semble que les cellules cancéreuses aient pour principal carburant le glucose.
    Qu’en pensez-vous? Est-ce que parmi vos lecteurs des personnes atteintes de cette maladie pourraient témoigner de ce régime sur l’évolution de leur maladie?
    Que pourrait-on répondre à cet article « faiseur de peur », rédigé par un médecin, mais qui ne parle que de théorie et rien d’expérimental:
    http://www.santedesfemmes.com/cancers-hormonodependants/1489-les-fruits-nourrissent-ils-le-cancer
    (à noter qu’il suppose que les crudivores mangeurs de fruits pourraient faire exception à ce risque…aussi par supposition).
    Merci pour votre beau travail.

    1. Merci Laurence. Je ne suis pas médecin mais dans le milieu rawfoodiste, on lit et on entend clairement que si la cellule cancéreuse se nourrit de sucre, comme toutes les cellules d’ailleurs ‘sauf celles du foie) mais que le sucre des fruits n’est en rien comparable avec le sucre raffiné ou le sirop de sucre qu’on trouve dans le produits raffinés. Affamer la cellule cancéreuse en sucre ne la fera pas péricliter. Mais, je n’ai pas de données là dessus précises, et je ne me risquerai pas à dire des choses imprécises voire fausses.
      voir les vidéos et aarticles du dc greger : https://nutritionfacts.org/2013/12/10/which-common-fruit-fights-cancer-better/

  10. Merci beaucoup Anne-Marie d’avoir pris le temps de me répondre, avec bienveillance de surcroît, ce qui est très agréable. Car sur beaucoup de sites ou forum on se fait souvent agresser dès que l’on pose une question qui a seulement l’air de remettre en cause ce qui est enseigné par l’auteur. Je tenais donc aussi a dire combien votre ton est agréable.
    En attendant votre réponse j’ai poursuivi mes recherches, et j’ai trouvé sur un site le témoignage d’un homme atteint d’un cancer du poumon très agressif, récidivant après la chirurgie et malgré un régime cru abondant en jus verts. Après avoir entendu une conférence de Victoria Boutenko il a commencé à consommer des smoothies de fruits (malgré ce qu’il avait entendu sur les dangers du sucre des fruits…), et il a enfin guéri:
    http://forum-l-herbe-folle.forumactif.org/t582-temoignages-ecrits-de-guerisons-par-le-crudivorisme
    Cela m’a rappelé l’histoire de cette femme connue pour avoir guéri d’un cancer du sein récidivant malgré plusieurs jeûnes, grâce à une cure de raisin, elle a écrit un livre à ce sujet.
    Même si ça ne marche pas toujours pour tout le monde, ce genre d’histoire démontrent que le métabolisme du cancer ne peut pas être abordé de façon aussi simpliste que ce qu’on entend souvent.
    Dans le livre biblique de la Genèse (chapitre 1 verset 29), Dieu dit qu’il donne pour nourriture aux êtres humains uniquement les fruits portant pépins et noyaux et les verdures portant semence (et non la semence, pas plus qu’on ne mange les noyaux des fruits!!), l’herbe des champs (qui ne porte pas de graines) est réservée aux animaux .L’expérience montre que cela n’a pas changé depuis la création, et que revenir à ces principes physiologiques peut même ramener la santé. Bel espoir!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

CRUDIVEGAN : Manger vegan et cru en bonne santé !

Crudivegan les secrets et règles de l’alimentation vegan et crue. Des recettes simples et délicieuses, mes découvertes et coups de coeur.