Le blog crudivegan, l'alimentation vegan et cru

Retrouvez toutes mes découvertes, analyses, partages, etc.

Anne Marie

Anne Marie

Je partage avec vous mes découvertes, inspirations, recettes simples et délicieuses, mes astuces et idées pour vivre en pleine santé, ma vision de la vie et comment la joie fait partie de moi tous les jours.

Mon histoire

Boutique & références

Ebook alimentation vegan crue

Découvrir
d'une alimentation crue

et recevez la newsletter Crudivegan

En soumettant ce formulaire vous acceptez que vos informations soient utilisées uniquement dans le cadre de la relation commerciale éthique et personnalisée qui peut en découler. Vous disposez d’un droit d’accès, de rectification, d’opposition et de suppression des données qui vous concernent. Nous vous invitons à prendre connaissance de notre politique de protection des données.

Archives Crudivegan
nourriture crue

Toute nourriture cuite est-elle à bannir ? Si c’est cru, c’est sain ?

Je vois passer des gens qui essaient manger cru mais qui renoncent au bout d’un moment pour diverses raisons.
Un des problèmes rencontrés est la peur de toute nourriture cuite, de quelque nature soit-elle. Explorons un peu ce raisonnement et voyons où il nous mène.

Leur but est de devenir crudivore à 100%, pour tous les bienfaits que l’alimentation crue et vegan fournit à l’organisme.  Ces personnes entrent à fond dans le processus. Elles ont lu le livre de Graham, ont peut-être suivi mes articles et vidéos, vu des blogueurs vanter cette alimentation, venir à bout de maladies, bref pour elles, toute introduction de nourriture cuite est vécue comme un dérapage regrettable qui met en péril les bénéfices déjà acquis.

100% cru = 100% sain ?

végétaux crus

Faisons un jeu : sur une échelle de 0 à 100, en quoi consiste la meilleure alimentation possible située sur 100* ? Ce seraient des végétaux qui poussent dans votre jardin, cueillis à la pleine lune, magnifiquement minéralisés, vitaminés, frais, des plantes pratiquement sauvages, poussées sans engrais, sans pesticides évidemment, dans une terre parfaite riche… Difficile à atteindre ! Un peu en dessous se trouveraient tous les légumes crus cultivés en bio, suivis des légumes crus de culture raisonnée.

De quoi se compose la pire qui soit, 0 à 20 sur l’échelle ? Les pâtisseries, beignets et viennoiseries d’usines, pizzas, farines blanches, les huiles et sucres raffinés de toutes sortes et j’en passe, barbecues, fritures, ragoûts, avec excès de sel, d’oméga 6 hydrogénés très pro inflammatoires,  de graisses saturées, de cholestérol (pour les produits animaux) avec pratiquement pas de nutriments et beaucoup de calories vides, sans parler des toxines générées par la cuisson (voir la série de 3 vidéos) dans cette cuisine dite traditionnelle.
On trouve aussi bien toute la crusine grasse (excès de noix, d’avocats, de noix de coco et d’huiles), salée, sucrée aux sucres en poudre de toutes sortes et sirop d’agave, concentrée, déshydratée… que la cuisine bien française, du gratin de pommes de terre à la ratatouille qui baigne dans l’huile cuite.

Si c’est cuit, c’est mauvais ?

Entre les deux se situe toute une panoplie d’aliments qui vont du pire au meilleur. Le légume cuit vapeur, le quinoa, les pâtes de riz complet étant mieux situés sur l’échelle que le dessert cru à base de noix-dattes-huile de coco. Pour le dire autrement, la nourriture cuite est une catégorie énorme qui va du meilleur vers le pire. Tout ce qui est cuit n’est pas comparable : le brocoli vapeur n’est pas un poison, ça se trouve à l’opposé du donut ou des chips !

aliments cuits mauvais pour la santé

Les légumes cuits apportent une abondance de vitamines, minéraux, phytonutriments, antioxydants, fibres alimentaires, sucres complexes, etc. Certes un certain nombre de ces nutriments sont perdus durant la cuisson (vitamines C et celles du complexe B), donc ce n’est pas aussi dense en nutriments que des légumes crus, mais on ne perd pas énormément en cuisant quelques minutes à la vapeur !
Les légumes vapeur sont peu caloriques et bien plus sains que les aliments crus transformés pleins d’huile, de sel et de sucres concentrés  qui nous maintiennent dans le piège de la recherche du plaisir au lieu de la santé.

Dire que tout aliment cuit est mort et qu’il ne reste plus rien dedans n’est pas vrai. Dire cela sans nuance, c’est envoyer les gens dans le mur et les laisser revenir à des nourritures bien pires parce qu’ils ne tiendront pas avec que du cru sur le long terme.

La crusine  est parfaite occasionnellement, mais je vois des personnes qui trouvant ça bon, se mettent à en faire trop souvent sous prétexte que c’est cru, et remplissent leur estomac de cette nourriture crue dense, et qui finissent par ne pas aller bien du tout. Ce sont les mêmes qui vont vous dire ensuite que décidément la « rawfood », ça ne marche pas du tout ! Si ces personnes avaient ajouté un légume cuit le soir ou une tasse de riz complet à côté de leur salade, ils n’aurait pas eu de fringales pour les plats gras et sucrés. Elles auraient ainsi pu poursuivre une alimentation majoritairement crue et continuer à profiter de ses bienfaits.

Nourriture cuite, oui, mais pas n’importe laquelle !

aliments cuits bons pour la santé

Donc si on parle de végétaux entiers, non transformés et cuits légèrement, ils sont tout à fait compatibles avec une façon très saine de s’alimenter et peuvent être incorporés dans une base crue majoritairement.

Crue ou cuite, l’alimentation végétale et naturelle, non manufacturée, permet d’éviter la majeure partie des maladies de la société moderne.

Des études sur l’impact de la nourriture sur les maladies  ont montré que les gens guérissaient des diabètes, maladies cardiaques, fibromyalgies, qu’ils ralentissaient ou guérissaient du cancer en mangeant une nourriture végétale riche en plantes entières , cuite ou en partie cuite :

Ornish et Caldwell Esselstyn ont montré qu’avec un régime composé de végétaux majoritairement cuits on guérit de maladies cardiaques. Pritikin et The physician committee for responsible medicine ont montré qu’on peut guérir du diabète de type 2 avec un régime composé d’hydrates de carbones de bonnes qualité, comme les pommes de terre, les légumes vapeur ou les céréales entières. Dr Ornish a montré qu’on peut diminuer la progression du cancer de la prostate. John mac Dougall  a montré qu’on peut diminuer la pression artérielle et le cholestérol en juste 12 jours  en ajustant son régime avec des plantes entières ! Colin Campbell a montré les différences de taux de maladies entre les gens végétaliens et ceux qui mangent de la viande et produits animaux.

Cela étant dit,  les aliments végétaux entiers, naturels et crus sont plus facile à digérer, plus riche en nutriments et sans toxines de cuisson. Ils libèrent de l’énergie, et nourrissent encore mieux. Mais tout est question de bon sens !

La nourriture cuite est-elle addictive ?

C’est ce que certains disent : vous en mangez un peu et puis vous en avez de plus en plus envie… mais ce n’est pas le fait que ce soit cuit qui est addictif, c’est le fait que le cuit est mou, fade donc c’est cuisiné avec du sel, du gras et du sucre, qui sont les trois ingrédients de l’addiction à la nourriture. Passés à la vapeur, aucun risque d’addiction !

 

Et pour finir un exemple ! Laquelle de ces deux journées est la meilleure ?

Journée cuite :

Matin : Melon
Midi : Smoothie de fruits et salade
Soir : Grosse salade avec une sauce au tahin + du brocoli vapeur et du riz complet

Ou

Journée crue (reprise d’un site de rawfoodist américain) :

Matin : Smoothie à base de lait d’amande, d’agave avec des poudres de « super aliments »
Midi : Crackers de lin (déshydrateur) avec pâté de tournesol et une feuille de salade sur chaque et  brownie cru en dessert (noix-dattes- cacao cru)
Soir : Petite salade arrosée d’huile, de sel et sucre de coco (!), lasagnes de courgettes crues avec du fromage de cajou, des olives, tomates séchées et sur les lasagnes de l’huile d’olive et du parmesan de cajou, puis cheesecake au chocolat et noix de cajou !

Pas besoin de répondre… si ?

Il ne faut pas chercher la pureté dans l’alimentation parce que ça mène au désastre. Ce qu’on mange, on le mange parce que c’est ce qu’on choisit et qu’on est d’accord avec ça. Et ça permet de rester en santé sur le long terme. 

Je m’autorise à suivre mon instinct et je peux manger cuit un jour puis des semaines sans rien de cuit sans aucun soucis, et je suis crudivore depuis 7 ans et je ne changerai pas parce que c’est ce qui me fait du bien.

Si tout va bien en ne mangeant que du cru… bravo, parfait ! Continuez… pour bénéficiez du maximum de bénéfices.

Mais sinon, inutile de vous fustiger. Continuez à vous sentir bien avec vous-même et à avancer dans la bonne direction au lieu de voir des dangers partout dans lesquels vous avez peur de retomber, ce qui vous ramène en arrière.

[crealist]

 

  • Ces chiffres ne sont pas à prendre au pied de la lettre. Ils reflètent une tendance qui illustre ma démonstration.

Partager facilement l'article

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur email
Email
Partager sur whatsapp
WhatsApp

Découvrez d'autres articles similaires

29 réponses

  1. Bonsoir Anne Marie.
    Merci pour cet article qui perso m’éclaire bien, car devenue crudivore depuis 3 ans grâce à tes vidéos et celle de Thierry Casasnova. C’est vrai que depuis 3 ans, je ne mange que cru car j’entendais à droite et à gauche que crudivore c’était 100% cru sans aucune cuisson possible puisque l’on tuait tous les micro-nutrimements même à la vapeur donc c’est ce que je faisait . Donc ton article me rassure et je cuirai quelques aliments que je ne mangeais plus car cru comme l’artichaut ou le poireau était banni de mon alimentation.
    D’ailleurs je trouve que tu devrais en faire une vidéo pour bien expliquer comment bien cuire les légumes cela aiderai beaucoup de monde car la-dessus on attend plein de choses comme il faut exclusivement cuire à basse température avec un vitaliseur et que la cuisson vapeur est pas bonne. Est ce vrai???
    Encore mille merci pour toutes tes videos et tous ce que tu me donne. Bravo bravo
    Salutations
    Céline

    1. Merci Céline ! Tu es bien gentille ! l’artichaut, le poireau (encore que coupé fin il est bon cru), l’aubergine, meilleure cuite au four même si on peut la cuire au déshydrateur)
      Une vidéo sur comment cuire les légumes ? Bah, c’est simple, vapeur douce, peu de temps, sans ajout de gras. Voilà ! Acheter un vitaliseur ne me semble pas primordial. Dans le temps j’avais un four en verre, un omnicuiseur. mais franchement quand la majorité de ce qu’on mange est cru, ça me parait superflu. Une casserole et un panier dessus… c’est tout 🙂 !

  2. il vaut mieux manger 100% à l’état naturel les aliments le sont et à la limite déshydraté par le soleil, nous sommes des primates frugivore granivore phytophage, le problème de la cuisson en plus des enzymes nutriments qui se perdent vapeur, ou haute température, comme le four, grills, etc c’est que cela acidifie l’organisme, du fait de détruire petit à petit cela rend acidifiant l’aliment, ceux qui sont alcalinisant de base et pire pour ceux acidifiant, tout ce qui rend malade viens de la cuisson des aliments et les aliments qui sont destiné à d’autres animaux comme la viande et les céréales et légumineuses, à savoir qu’en respirant avec le ventre et se concentrant avec la vue (pleine conscience, c’est même la nature de l’humain qui respire ainsi dès la naissance et est concentré avec les yeux) c’est le cas personnellement, et le ressentis démontre bien que tout ce qui est cuit fatigue l’organisme comme les aliments cité précédemment, et rend malade, procure une sensation de rejet, et de mal être à la consommation, vous pouvez essayer chez vous, en le faisant du matin au soir, pour la respiration et la concentration vous verrez, la cuisson crée des toxine comme c’est déjà montré dans des vidéos de crudivegan, et même la vapeur se fait à une certaine température, donc éviter à tout pris, l’humain s’est mis à cuire les aliments par ignorance et par curiosité, quand il découvrait le feu, par survie aussi, mais pour autant ça reste acidifiant et rend malade de manger ainsi, toute les vrais* études montrent que les aliments cru et fruits légumes graines algues, plantes comestibles donnent la santé, et par expérience, enlever viandes/chaires animales oeuf lait céréales légumineuses, en respirant avec le ventre et concentration avec les yeux, avec le fait de manger cru les aliments sains à permis de soigner, diverses maladies et de se sentir, bien, car une personne inconsciente qui respire inconsciemment avec le thorax, interprète mal ou pas le ressentis, alors c’est bien de faire le choix d’une alimentation saine mais c’est le 3ème besoin de l’humain avant ça il commence à respirer avec le ventre et ouvrir les yeux après la coupe du cordon ombilical. donc c’est certifié par tout ceux qui retrouvent déjà ces 2 premiers besoin, tout aliment cuit et d’origines animales céréalières et légumineuses, acidifie trop l’organisme, le fatigue et le rend malade. on fait des choix d’alimentation, mais il faut faire le choix de retrouver l’alimentation naturelle de l’humain, si l’on fait le choix de manger un aliment nocif, est ce que ça va le rendre bon ? peu de chance 🙂 il faut rester logique dans les choix. il faut justement trouver la pureté dans l’alimentation, hippocrate, le savait très bien comme beaucoup de gens, ce qui mène au désastre c’est de manger des produits nocifs. par exemple beaucoup de gens rajoute du sel, mais c’est encore pire, cela crée rétention d’eau, hypertension etc, il faut faire attention à certain produit comme les sirop qui sont fait avec vapeur d’eau etc les assiociations alimentaire, et dans la nature quand on s’arrête au près d’un arbre, on mange le même fruit, alors trop en ajouter de différents peut être nocif aussi après on fait des choix, mais bon, attention aussi à trop déshydrater l’eau contenue dans les aliments les rends bien digestes, il faut se méfier des études qui montre que les aliments cuit sont bon pour la santé, car c’est fait pour éloigner les gens d’une alimentation saine, ce sont souvent des contre études. il trouvent même à inventer des maladies comme l’orthorexie, les gens qui veulent vivent sainement deviennent des malades mentaux, c’est le monde à l’envers, des tests simples à faire soi même c’est la respiration ventrale et la concentration avec la vue, et des tests sanguin réguliers pour voir les carences et tout le monde pourra s’en rendre compte. il faut manger varié mais de ce qui est bon pour la santé.

    1. mais attention 100% = 100% sain quand on prend en compte le fait d’aliment naturel, tout ce qui est pesticides ogm etc dénature les aliments, il vaut mieux faire pousser les aliments que les acheter, c’est même économique mais tout dépend des possibilités de chacuns

      1. Alexandre,

        Je trouve votre blabla très indigeste voir nauséeux stressant…
        Anne-Marie nous a concocté un magnifique exposé et vous vous venez polluer l’atmosphère pas très sympa
        manque de respect
        Françoise

    2. commentaire très intéressant Alexandre.n’écoutez pas ceux qui ne voyent en Anne -marie qu’une sainte dont on ne peut remettre en question les propos.

    3. Votre diatribe ne manque aps de bon sens ! Pourriez vous mettre de la ponctuation la prochaine fois SVP ? car la lecture est vraiment difficile.
      Oui, vous avez raison mais n’allons pas dans les extrêmes Alexandre. « Tout ce qui est cuit fatigue l’organisme »… non : moi qui suit des cours avec des médecins crudivores de longue date, j’ai appris que cela n’était pas vrai non plus. les raccourcis sont parfois dangereux.

  3. J’ai tout testé, et c’est selon mon envie (qui semble un besoin) le tout cru me va très bien, mais q.q. fois j’ai envie de cuit surtout l’hiver et l’automne. Ce midi j’ai fait des pommes de terre (jardin) sautées au beurre de coco pour mon mari avec un bon persil parfumé et des échalotes du jardin. Et devinez quoi, j’en avais terriblement envie, je les ai mangées avec grand plaisir et j’y ai ajouté une jaune d’oeuf de mes poules nourries aux graines germées, chia et spiruline, et je dois dire que je me suis régalée…sans culpabilité.

  4. Merci pour cet article, j’avance à petits pas.
    Trop compliqué, m’interdire de manger du cuit sous prétexte que je tends vers le 100% cru…Il s’agit de se nourrir pas d’entrer en religion. Comme tu le dis faire selon son ressenti, j’expérimente avec plaisir. Ainsi l’huile d’olive est devenu un alicament que j’utilise par exemple pour effectuer la cure du foie. Si j’ai une fringale je vérifie le nombre de calories consommées dans ma journée puis je complémente en fonction. Objectif => 0 frustration. J’ai démarré ce changement alimentaire, cru et essentiellement des légumes et fruits en juin 2016, jusque là tout va bien.

  5. Merci Anne-Marie pour ce très bon article !!!
    Je pense qu’il faut se respecté et ne pas être extrémiste avec soi et les autres.
    Toute la période estivale, c’est du cru 100/100, mais dès que le grand froid arrive, je fait ce que tu décris si bien dans ton article, du cru et après un peu de cuit à la vapeur, mais croquant, sans sur-cuire.Ta méthode m’a énormément aider dans les choix à faire… Merci
    Pas de dogme, juste une ligne de conduite avec quelques assouplissements par temps froid. Pour moi, c’est le top, ma santé s’est nettement amélioré, le bonheur est dans la carotte et pleins d’autres choses aussi ;o))
    Douce et belle journée à tous

  6. En effet, la cuisson des aliments améliore la disponibilité de certains nutriments et en facilite la digestion.
    De très nombreux aliments ont besoin d’être cuits pour être assimilés. La chaleur tue certaines enzymes qui empêchent l’intestin d’absorber les nutriments et supprime un certain potentiel toxique.
    Le processus de cuisson libère certains antioxydants de leurs liens, ouvre leurs parois cellulaires qui auraient empêché le corps d’être capable de les digérer. De ce fait, les composés liposolubles tels que les vitamines A, D, E et K et certains composés antioxydants compris dans les légumes orangés et la tomate sont bien mieux assimilés à la suite d’une cuisson douce.
    Elle est ainsi bien avenue pour les carottes, courgettes, tomates, brocolis, choux, aubergines, citrouille, etc. ou les aliments riches en antioxydants plutôt que s’ils sont servis crus.

    1. Il ya une perte de vitamines hydrosolubles par contre. On évoque toujours le cas des bétacarotène et lycopène pour justifier la cuisson. J’en ai aprlé là : https://crudivegan.com/vitamines-mineraux-et-antioxydants-les-effets-de-la-cuisson.html, entre autre. Au total il y a bien plus d’anti-oxydants dans les végétaux crus que cuits mais on peut très bien manger des végétaux cuits AVEC des végétaux crus comme je me suis efforcée de le dire dans cet article. la digestion est améliorés pour les crucifères pour certaines personnes, c’est à chacun de voir avec son propre organisme. je connais bon nombre de crudivores qui n’ont aucun problème.

  7. Merci Anne Marie, je vous suis depuis déjà plus de deux ans du Québec et j’apprécie toutes vos bonnes vidéos et vos informations. Vous êtes simple et sans chichi et moi c’est votre site qui m’a le plus accroché depuis ma démarche vers le cru. Je vous trouve lumineuse et VIVANTE… sans jeu de mot. Merci d’apporter toujours de nouvelles précisions!

  8. Bonjour,
    Et si les légumes « qu’il faut cuire », pour s’en nourrir, étaient absorbés en jus ?
    Je tente de ne manger que du cru, mais mes bactéries intestinales « exigent » parfois du « cuit frit » à l’huile de coco.
    Parfois je mange 80 % de cru, et à d’autres moments, c’est 100 % de cuit.
    Je tente, par les messages de ce blog, de dompter cet irrésistible plaisir d’oignons et de poivrons frits.
    Il est vrai que manger moins, manger mieux (plus le sport), on vit mieux.
    Cependant, depuis quelques mois, je n’ai plus l’énergie de mes 70 ans.
    Avez-vous un conseil pour rendre ignescente, cette flammèche absente ?
    Cordialement.
    abelard

    1. ET bien je pense que au lieu de frire, vous pourriez cuire vapeur par exemple. Ou bien frire pour le plaisir mais rarement (on n’est pas au top tout le temps !) et dans une huile qui ne brûle pas trop. les graisses cuites génèrent des toxines (vous trouverez trois vidéos sur ce thème; lien dans l’article). L’huile de coco est la meilleure pour cuire c’est vrai, mais point trop n’en faut. J’ai appris un mot… merci à vous !

  9. Même si je lis cet article avec une semaine de retard (vacances oblige :)) je ne peux m’empêcher d’appuyer sur le fait que le propos d’Anne Marie n’est pas sur le fait de manger’ cuit, mais sur la continuité, sur le fait de ne pas tourner totalement le dos à une alimentation qui nous fait du bien sous prétexte que ce serait trop dur de ne manger que du cru. Cette continuité est très importante puisque c’est elle qui va nous permettre de rester en bonne santé ! Et si sur ce parcours, il y a qq assiettée de brocolis/quinoa vapeur, tant mieux puisque c’est ce qui nous permet de quitter nos attirances les plus enfouies.
    Une fois encore, merci Anne Marie, pour ta perspicacité et ta vision claire du but à atteindre tout en nous donnant les moyens, simples et surtout non-culpabilisant, d’y arriver.

  10. Bonjour Anne-Marie,

    Merci pour cet article. Je suis contente de le lire, après effectivement boudé le 100% cru depuis qq mois car il faut être tenace face à notre environnement. Cela dit, je ne suis pas retournée vers la cuisine industrielle pas du tout même, mais à une cuisine cuite et crue, et pas 100% crue. Et votre article finalement résume bien l’analyse que je m’étais ces 8 derniers mois durant toute cette aventure! Je ne sais pas si je pourrai un jour manger 100% cru, mais 80% cru et 20% cuit voire 70/30 en bannissant l’indstriel, me parait déjà pas mal!
    En vous remerciant,

    Bien cordialement

  11. Bonjour
    Une question tres difficile suite cancer perdu beaucoup de poids que manger ayant tres peu d appetit mais mangeant cru et buvañt des jus pourrais je retrouver mon poids?
    ON ME DIT BEAUCOUP DE VIANDES ET DE GRAS !!!
    Si qu elqun a vecu ce probleme j appelle a l aide
    Merci

  12. Bonjour
    Nouvelle arrivée sur le site. Après lecture des propos d’Alexandre, je n’ai pas vu ce qu’il y avait d’agressif ou d’extrèmiste…
    Je me suis mis au cru depuis 15 jours après consultation d’un assistant du Dr Morse, grande figure du cru ayant soigné des milliers de personnes. Diagnostic mais je crois général : acidose, origine de bien des maux et maladie.
    Il préconise cru, fruits, smoothie de fruits et jus de légumes. Pas de cuit car, toujours selon lui, car comme le disait Alexande, ils provoquent de l’acidose.

    J’ai commencé cette nouvelle alimentation, dont je suis convaincue des bienfaits mais par contre avec des soucis au quotidien depuis le début de ce nouveau mode de manger :
    nausées, étourdissement, vertiges, migraines permanentes qui m’obligent à m’allonger, douleurs au ventre, Grosse fatigue, moral en berne.
    Je devais partir en vacances début août mais contrainte de reporter à cause de mon état…
    j’ai cru que c’était le changement de régime, mais ça dure depuis le début de cette nouvelle façon de manger et c’est pénible et douloureux.
    Je mange bio habituellement et ce depuis de nombreuses années
    En lisant les commentaires, je ne vois pas ce genre de symptômes, est-ce normal ? Est-ce la « crise de guérison » ?
    En vous remerciant.
    Merci pour ce site très intéressant et inspirant !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

CRUDIVEGAN : Manger vegan et cru en bonne santé !

Crudivegan les secrets et règles de l’alimentation vegan et crue. Des recettes simples et délicieuses, mes découvertes et coups de coeur.