Le blog crudivegan, l'alimentation vegan et cru

Retrouvez toutes mes découvertes, analyses, partages, etc.

Anne Marie

Anne Marie

Je partage avec vous mes découvertes, inspirations, recettes simples et délicieuses, mes astuces et idées pour vivre en pleine santé, ma vision de la vie et comment la joie fait partie de moi tous les jours.

Mon histoire

Boutique & références

Ebook alimentation vegan crue

Découvrir
d'une alimentation crue

et recevez la newsletter Crudivegan

En soumettant ce formulaire vous acceptez que vos informations soient utilisées uniquement dans le cadre de la relation commerciale éthique et personnalisée qui peut en découler. Vous disposez d’un droit d’accès, de rectification, d’opposition et de suppression des données qui vous concernent. Nous vous invitons à prendre connaissance de notre politique de protection des données.

Archives Crudivegan

Mon crudivorisme, le leur et le vôtre

Je bénis le jour où j’ai croisé la route du crudivorisme, rencontré sous les termes de « low fat raw vegan food« .
Ma vie a changé, et pas uniquement parce que j’ai mangé différemment. J’ai aussi pensé différemment, je me suis vue différemment, j’ai gagné en légèreté physique et émotionnelle.
Dites que j’en fais trop… mais c’est la vérité ! Sinon pourquoi est-ce que je passerais tout ce temps à vous le faire partager ?
Mes amis crudivores outre-atlantiques, qu’ils soient rawfoodistes depuis 6 mois ou 25 ans, évoluent à leur manière dans leur façon de continuer à manger plus ou moins cru. Certains restent fermes sur les directives de Graham (auteur de « The 80/10/10 Diet »), d’autres ajoutent des ingrédients « défendus ». Je suis une vingtaine d’entre eux,  j’en découvre encore et encore, et chaque fois ce sont des personnes généreuses, ouvertes, et belles.
Parce que certains d’entre vous qui me suivent à mon tour, se sentent déstabilisées par les préceptes de l’alimentation 80/10/10, et prennent parfois mal les libertés que certains d’entre nous prenons vis-à-vis d’elles, j’ai voulu faire le point et vous rassurer tout en vous invitant à continuer sur ce chemin de la santé.

 

Je vous dis un grand merci à vous toutes et tous, de me suivre sur facebook, sur le blog, sur Youtube… Merci pour vos commentaires, vos remarques, vos interrogations.
Et merci de faire passer, pour qu’un monde vegan puisse émerger enfin !

 

 

[crealist]

Partager facilement l'article

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur email
Email
Partager sur whatsapp
WhatsApp

Découvrez d'autres articles similaires

17 réponses

  1. merci Anne-Marie pour cette vidéo 🙂
    Après avoir fait 2 semaines de cru intégral, je suis revenue au cuit un peu et un peu beaucoup, mais tout en consommant beaucoup de cru.
    Tu as raison de dire qu’on fait comme on peut, moi par exemple, je n’ai pas de blender, et ça me manque, car je ne peux pas me faire de bonnes petites sauces ni smoothies, donc ça limite, sachant qu’en plus on n’a pas de mangues chez nous, vraiment pas souvent, ou alors elles ne sont pas mûres du tout, tout comme les avocats, c’est une horreur.
    C’est pourquoi je mange du cuit, parce que ça me comble gustativement. Ma seule règle à laquelle je n’ai jamais dérogé: ne pas manger d’animaux. Cela fait environ 5 ans que je suis végétarienne.
    Les produits laitiers, ce ne sont que des produits laitiers de brebis ou de chèvre, bio, et ce n’est pas en énormes quantités, évidemment. Je sais que je ne suis pas parfaite, mais j’évolue: je mange de plus en plus de fruits et légumes crus; je suis dégoûtée par certaines préparations cuites: comme le riz, le taboulé, les préparations au soja comme les saucisses de soja et autres steaks de soja (en plus au goût ce n’est pas toujours formidable, loin de là), je n’ai pas envie tout simplement de faire cuire des légumes, car ça les tue. Alors tu vas me dire qu’est-ce que je mange en cuit ? Hé bien je mange du tout prêt…(sandwiches végétariens, galettes de maïs fourrées moi même, gnocchis…
    Il est plus difficile de trouver des bons gâteaux vegan… Mais je ne prends pas souvent des viennoiseries traditionnelles, disons de temps en temps. Et pareil, je ne suis pas figée, j’évolue.

    Anne Barrois

    1. Bonjour A Marie, et ses sympatisantes (ts)
      Personnellement, je me rapporoche tres fort de votre façon de me nourrir, pour mon plus grand bonheur.
      Qoique l’on mange, l’important est que ce soit VIVANT (non denature)
      parfaitement digeste, majoritairement cru (si cuit, cuit vapeur douce) :
      Alimentation qui doit NOURRIR le SANG correctement.
      L’EQUILIBRE ACIDES/BASES est respecté lorsqu’on mange + de vegetaux et fruits alcalinisants que de ‘foods’ acidfiantes…
      Plus on affine, moins on peut se permettre d’écrats.
      J’étais accro au sel, piment, ail…J’ai mis du temps à m’en defaire, je ne suis pas ‘guérie’ mais j’ai beaucoup changé.
      Le soir j’adore la petite courge ‘pomme d’or’ vapeur avec une demie cuill. de beurre de coco…et une GROSSE SALADE.
      Bon ap les amies (is)
      Monique

    2. « @ Anonyme:je n’ai pas envie tout simplement de faire cuire des légumes, car ça les tue »

      Et pourtant beaucoup de légumes apportent plus de bénéfices et sont moins nocifs a l’état sainement cuit que crus principalement a cause de leurs richesse en celluloses indigestes (et les nutriments séquestrés a l’intérieur que nous n’assimilerons pas a l’état cru, nous aurons accès a plus de nutriments en faisant éclater cette cellulose avec la cuisson) pour nous et leurs toxines diverses qui sont détruites en grande partie par la cuisson comme les substances goitrogènes des crucifères et autres~
      Il y a bien aussi le problème de l’amidon cru dont nous pouvons digérer qu’une petite quantité.
      Tous ces problèmes concernent plus ou moins tous les légumes mais surtout les plus durs très riche en cellulose comme les crucifères, carottes et autres~
      Anne marie a dit se sentir mieux après du brocoli cuit que cru, pas surprenant surtout en quantité moyenne a grande, c’est le cas de la plupart des gens pour ces raisons, de plus beaucoup de légumes ont plus de saveurs a l’état cuit que cru encore une fois a cause de la cellulose et l’amidon cru très peu accessible a nos enzymes digestives.

      Trois choses que les fruits bien plus adaptés a notre anatomie de frugivore n’ont pas du tout ou dans des quantités non significatives.

  2. Bonjour Anne Marie,
    merci pour cette nouvelle vidéo,sur laquelle je vous rejoint, dans le fait de s’écouter….

    Je n’ai pour le moment, ni blender ou autre, alors je mange les aliments entiers.
    Je ris bien sur, ça donne envie vos préparations(aidé des machines), ça viendra.

    La question de manger les aliments entiers, au plus simple semblerait t-il? tel que la nature nous les offre me questionne.
    C’est complètement différent? j’ai l’impression que si j’avais les moyens de me faire jus par extracteur ou blendeur, smooties…les quantités et peut être les aliments eux même ne seraient pas identiques.

    Sourire, alors, oui comme vous le préciser, je vais avoir à faire mes propres expériences mais parfois aussi j’écoute ou entend les dires d’autrui….

    Pour ma part j’y vais à tâtons, en douceur….je fonctionne un peu comme vous le dites.

    Je vous souhaite de beaux moments et de riches et joyeux partages, ainsi qu’à toute personne passant par là.

    Avec mes salutations.
    Marie claire

  3. l’important c’est de manger le plus de naturel possible chacun fait ce qu’il peut je vois mes grands parents ils ont 75 ans et en bonne santé pour leur age chez eux sans aide à domicile, et n’ont jamais mangé du mac-crade ou de la pizza surgelé
    Pour ma part j’ai arreté ces horreurs j’ai intégré des fruits et légumes tous les jours en grosse quantité je fais mon chemin, et ptetre l’idée c’est que pour une majorité de la population on revienne surtout à une alimentation + sensée !
    j’ai aussi tenu une semaine uniquement crudivore il y a peu et ça m’a fait beaucoup de bien
    chacun fait son chemin je suis tout a fait d’accord !

    Freelee et Durianrider, ils mettent du sucre de coco qui ne serait pas du « vrai sucre » en fait , il a un index glycémique bas , enfin c’est cher ils ont les moyens pour y aller à coup de 100 grammes

  4. Bien d’accord Mme crudivegan!
    Il est fondamental de comprendre par SOI MÊME.
    Krishnamurti nous l’a assez répété! 😀
    Moi c’est mon corps qui m’a amené à être végan, j’ai eu les documentations et arguments bien plus tard! (et qui m’ont définitivement convaincu).
    Le plus important est d’être végan. Quand on en est là, il est très facile de constater le bien fait du cru: faites vous une salade de fruits le matin, et pour ne pas rajouter de sucre, mixez: dattes, abricots sec, raisin secs, figues sèches; bref, créez votre petite sauce et assaisonnez votre salade: c’est irrésistible!
    Une fois avalé vous n’aurez plus faim de toute façon! et observez le bien fait sur votre matinée.. ;D
    Testez une seul fois en pensant a prendre des produits bio, et vous aurez un avis, qui que vous soyez.

    Ce qui me plait toujours, c’est que les amateurs de junk food, eux aussi trouve ce mélange délicieux!! Pas besoin d’être initié, végan ou quoi que ce soit!
    Faites leur gouter, vous verrez!
    C’est loin d’être le cas dans l’autre sens: même sous la menace, jamais je ne maltraiterai bon corps (envers le quel je suis si reconnaissant de me porter) en avalant ces immondices! Jamais!

  5. Merci Anne-Marie de cette nouvelle vidéo inspirante et déculpabilisante!
    Je vois que nous suivons les mêmes blogs (notamment Frédéric Patenaude et Swayze Foster) – je t’avais d’ailleurs déjà interpellée sur le fait qu’ils ajoutaient de + en + de cuit … et que du coup je ne savais plus trop sur quel pied danser… Comme ils déploient un marketing redoutable, on a tendance à tout prendre au pied de la lettre et à les considérer comme des gourous.
    Chacun partage son expérience, il ne faut pas d’enfermer dans un modèle qui ne convient pas à tout le monde. Après 10 mois dans 100% cru, je suis progressivement repassée au 100% malbouffe hypertoxique, avec tous les désagréments que cela entraîne, sans retrouver jusque là l’étincelle de me faire à nouveau du bien…
    Un déclencheur peut-être, et je réponds par la même occasion aux anonymes qui n’ont pas encore de blender… j’ai longtemps hésiter compte-tenu du prix à acquérir un Blendtec ou un Vitamix, et j’ai découvert via le blog Vegan’Bio (raw attitude également) l’arrivée en France de la marque OMNIBLEND (société australienne) qui fabrique et distribue des blenders équivalents mais à 3 fois moins cher, autour de 215/250€!!! Du coup, je viens d’en acheter un, et cela va me permettre de renouer avec des jus et smoothies plein de verdure et de bons nutriments. Tu peux diffuser l’info plus largement via ton blog auprès de celles et ceux qui ne liront pas forcément ce message…

  6. L’intérêt de rajouter du sucre et ce que confirme Durianrider c’est de rajouter pas mal de calories très rapidement assimilable au lieu de se taper des heures de digestion avec des féculents, ca fait sens si c’est ce qu’on veut, rien de plus rapidement digérer que du sucre pure…
    Mélanger dans un smoothie avec les fibres doit réduire la nocivité du sucre blanc mais je ne sais pas si ca la réduit complètement…

    1. Cela diminue l’indice glycémique. Mais bon, on s’en moque un peu…
      Il n’a pas de problèmes avec les féculents non plus. Mais si on veut beaucoup de calories d’un coup, mélanger du sucre et des fruits peut être une bonne idée. Personnellement, je le redis, 20 bananes et 150 g de sucre….je ne pourrais pas! Chacun sa vie .

  7. Patenaude et ces soit disant énormes problèmes étranges de dents a cause soit disant du cru…
    Je pense comme Thierry sur ce sujet, ca me semble bien bidon au moins dans les proportions qu’il a décrit… quelque-chose comme 20-30 caries, ben voyons ca fait plus d’une par dent, mais derrière il sort un livre pour nous dire comment éviter les problèmes de dents avec cette alimentation, tiens tiens!

    Anne marie en sais peut être plus avec ses bouquins!

    1. Oui, mais je ne vais pas épiloguer sur Frederic Patenaude. Il a quand même beaucoup fait pour le crudivorisme en son temps. Beaucoup de rawfoodistes vendent ses produits car il a tout vendu il y a quelques temps. ( Y compris Swayze, qui s’est mise à manger des légumineuses au moment de la mise en vente du livre sur « économiser en étant vegan ».)… bon.

  8. Bonjour Anne-Marie,
    Tout d’abord merci de partager votre ressenti, votre mode de vie, vos recettes avec nous vos lecteurs.
    Je lis également pas mal de blogs de raw food américains et il y en a un que je trouve très bien car la jeune femme pratique le 80/10/10 et nous fait partager des recettes de tous les jours et aussi des recettes un peu plus festives : c’est fully raw kristina. En avez-vous entendu parler ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

CRUDIVEGAN : Manger vegan et cru en bonne santé !

Crudivegan les secrets et règles de l’alimentation vegan et crue. Des recettes simples et délicieuses, mes découvertes et coups de coeur.