Le blog crudivegan, l'alimentation vegan et cru

Retrouvez toutes mes découvertes, analyses, partages, etc.

Anne Marie

Anne Marie

Je partage avec vous mes découvertes, inspirations, recettes simples et délicieuses, mes astuces et idées pour vivre en pleine santé, ma vision de la vie et comment la joie fait partie de moi tous les jours.

Mon histoire

Boutique & références

Ebook alimentation vegan crue

Découvrir
d'une alimentation crue

et recevez la newsletter Crudivegan

En soumettant ce formulaire vous acceptez que vos informations soient utilisées uniquement dans le cadre de la relation commerciale éthique et personnalisée qui peut en découler. Vous disposez d’un droit d’accès, de rectification, d’opposition et de suppression des données qui vous concernent. Nous vous invitons à prendre connaissance de notre politique de protection des données.

Archives Crudivegan

Manger cru toute la journée et boire !

Pour démarrer la journée, rien de tel qu’un petit déjeuner bien hydratant :
jus d'oranges du matin
Après la nuit, le corps a besoin d’eau, de liquide, de quoi hydrater toutes nos cellules. Notre corps est composé à 65 % environ d’eau ! Cela veut dire que pour un homme de 70 kg, 45 kg ne sont que de l’eau ! Je trouve ce chiffre incroyable ! Cela dit, tout dépend de l’âge, du sexe et de sa composition corporelle : les nouveaux nés sont constitués de 78 % d’eau. Ce pourcentage diminue avec l’âge pour atteindre vers 50 ans, 65% chez un homme et 55% chez une femme, en raison de la quantité de graisse supérieure dans le corps des femmes. En effet, les muscles contenant plus d’eau que la graisse (30% d’eau dans la masse adipeuse contre 75% dans le tissus musculaire), plus on est graisseux et moins notre corps contient d’eau.
Bref, l’eau est un élément très important de notre constitution. Elle joue un rôle fondamental : elle transporte les particules et les nutriments dans le sang, elle permet l’excrétion des déchets dans les urines, elle est fondamentale pour avoir des muscles en bonne santé et efficace car elle participe aux réactions chimiques de la glycolyse qui aboutit à la formation de l’énergie utile pour la contraction musculaire (ATP), elle lubrifie l’organisme et maintient notre température constante, elle transporte les hormones et influx nerveux dans notre cerveau, qui est fait de 72% d’eau !
A ce sujet, je vous recommande le film visible en vidéo sur l’eau : Water, le pouvoir secret de l’eau.
(Des chercheurs y parlent de la mémoire de l’eau et du rôle qu’elle joue à tous les niveaux. Certains aspects m’ont un peu déroutée, mais j’ai trouvé ce film intéressant).
Toujours est-il que dès mon réveil, je bois au moins 1/2 litre d’eau, et que j’ai constaté que cela me faisait un bien fou au niveau de mon énergie. Je bois aussi un grand verre d’eau avant chaque repas pour préparer la digestion de ce qui va suivre. Cela me réussit bien, c’est devenu un réflexe.
____________________________________
Au déjeuner, j’aime faire des repas constitués d’une seule sorte de fruit uniquement. Avant, j’aurais trouvé cela très ennuyeux, mais en mangeant cru, on affine son goût et la saveur du fruit devient un tel délice qu’on n’a plus envie de la gâcher par un mélange qui atténuerait sa puissance. Donc, comme disait maman : « ne disons jamais « jamais » » ! Car tout arrive.
kakis au déjeuner

Kakis bien mûrs, fondants et délicieux – 1,450 kg – 1036 calories

Regardez-moi ces kakis luisants et fondants… un super délicieux onctueux déjeuner !
________________________________
Dans l’après-midi, vers 16h30- 17h30, en général, j’ai faim et je mange souvent des feuilles de salade avec des dattes : 15 dattes Deglett facilement ! Et je bois de l’eau, de l’eau, de l’eau !
300 calories environ.
dattes Deglett au  goûter
________________________________
Voici pour finir la journée, une recette de spaghettis de courgettes qui a toujours du succès !
spaghettis de courgettes
Pour cela il faut, par personne :
  • 2 grosses ou 3 petites courgettes
  • des feuilles de salade, autant que vous en avez envie, plus vous en mangerez, mieux ce sera
  • 1 concombre (ou 1/2 selon votre envie)
  • 1 poivron (jeune, orange ou rouge)
Disposer la salade sur les assiettes (moi, j’utilise soit de grands plats plats par personne comme sur la photo, ou bien des saladiers en verre…)
Couper les courgettes en spaghettis grâce au spiraliseur (celui que j’ai utilisé et qui donne des spaghettis de la taille des spaghettis de blé classique) ou au taille légume (qui demande plus d’huile de coude mais fait des spaghettis très fins) ou avec un économe, tout simplement, en « épluchant » la courgette jusqu’au bout.
Déposer les spaghettis sur la salade;
Couper le poivron en lanières et l’ajouter sur les spaghettis.
Faire une sauce :
  • 2 ou 3 tomates (en fonction de leur calibre et de la quantité de sauce que vous espérez)
  • 1 branche de céleri
  • le jus d’1/2 citron
  • le jus d’1 orange
  • des feuilles de menthe

Mixer tous les ingrédients de la sauce dans votre mixeur. La répartir sur les assiettes.

Cette bonne grosse salade ne fait que 230 calories. Mais elle fournit les minéraux et vitamines dont vous avez besoin, tout en vous régalant. Fraîcheur, saveur, couleur !
 
En tout, 2000 calories, 31 g de protéines, des vitamines, des minéraux… mais aussi du plaisir, une nourriture fraîche et vivante !

 

Si vous voulez des idées de repas, de desserts et des petits déjeuners, tous prêts, testés, qui respectent les bonnes combinaisons et quantités de matières grasses optimales, voici mes e-Books :

Image du livre diners crus


Image du livre Menus crus


Image du livre Dessert crus

Partager facilement l'article

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur email
Email
Partager sur whatsapp
WhatsApp

Découvrez d'autres articles similaires

11 réponses

  1. Bonjour,
    Voici de belles recettes, cependant en plein mois de novembre les poivrons, les courgettes et les concombres ne se trouvent plus sur le marché. Je ne pense pas que ce sont des légumes de saisons !!
    Avez vous des recettes d’hiver ?
    Cécile

  2. « Avant, j’aurais trouvé cela très ennuyeux, mais en mangeant cru, on affine son goût et la saveur du fruit devient un tel délice qu’on n’a plus envie de la gâcher par un mélange qui atténuerait sa puissance. »

    Superbe phrase et très juste! Je rajouterais un point important, la fonction gustative est bien plus sensible aux saveurs aussi en grande partie quand on a retiré le sel de son alimentation au moins pendant plusieurs semaines le temps qu’elle se régénérè car il détériore les papilles gustatives en brulant leurs terminaisons littéralement, je ressens cela de plus en plus sur les mono repas même si ce n’est pas assez fréquent de pouvoir avoir un repas de plusieurs du même fruit mur malheureusement surtout en cette saison.

    Haa ces kakis murs! Les miens mettent une éternité a murir… ils peuvent prendre un mois et plus pour être dégustable … de la torture!

    1. Ha ! je compatis !
      Oui, pour le sel ! Qui peut bien avoir besoin de sel avec ce type d’alimentation, d’ailleurs ? Quand on a toutes les saveurs des légumes dans l’assiette, avec un filet de citron ou une petite sauce de fruits-légumes dessus … miam ! qui voudrait gâcher ça avec du sel ? Et lorsqu’on a supprimé le sel, on dégonfle des joues, des mains…
      Un repas de bananes, un repas de poires, un repas d’oranges, ou de clémentines… Je n’ai pas de mal à manger des mono-meals.

  3. C’est mieux pas de doute surtout en transition ca dépanne bien mais j’ai arrêté les herbes car elles ne sont pas si innocentes qu’on le croirait, elles sont plus ou moins addictives et contiennent plus ou moins des alcaloïdes significativement toxiques et huiles essentielles très irritantes même celles qu’on croit douce comme le persil(c’est plus doux que les herbes de Provence c’est certain), elles augmentent la formation de mucus pour une raison.

    http://www.rawfoodexplained.com/why-herbs-should-not-be-used/

  4. En fait, ce lien dit exactement ce que je pense. Troquer des médicaments pour des poudres d’herbes ou des tisanes ne me semble pas être une bonne idée. L’organisme, une fois débarrassé de ses toxines, et non agressé par l’alimentation, peut et devrait résoudre au fur et à masure les écarts de santé lorsqu’ils surviennent.
    Moi, je parle d’herbes à ajouter en petites quantités sur un plat. Je ne me guéris pas, je donne un soupçon de goût. Mais il ne faut pas en abuser, d’accord.

  5. Boire de la bonne eau, oui.
    Mais pas celle du robinet! (chlore, métaux lourd,etc..)
    Attention aussi aux filtres d’eau standard qui donnent tous de l’eau acide (comme ceux de la célèbre marque de super marché par ex).
    Seul ceux qui redressent le PH méritent attention.
    Je ne connais qu’une seul marque qui propose ça de manière abordable (appelé eau « pi »)!

  6. Je connais beaucoup de personnes qui ne seront pas motivées par ce type d’alimentation. Pourtant, il faut bien s’y mettre pour être en bonne santé. L’eau c’est la base car elle constitue 90% de notre poids. Donc, jamais négligeable tout au long de la journée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

CRUDIVEGAN : Manger vegan et cru en bonne santé !

Crudivegan les secrets et règles de l’alimentation vegan et crue. Des recettes simples et délicieuses, mes découvertes et coups de coeur.