Le blog crudivegan, l'alimentation vegan et cru

Retrouvez toutes mes découvertes, analyses, partages, etc.

Anne Marie

Anne Marie

Je partage avec vous mes découvertes, inspirations, recettes simples et délicieuses, mes astuces et idées pour vivre en pleine santé, ma vision de la vie et comment la joie fait partie de moi tous les jours.

Mon histoire

Boutique & références

Ebook alimentation vegan crue

Découvrir
d'une alimentation crue

et recevez la newsletter Crudivegan

En soumettant ce formulaire vous acceptez que vos informations soient utilisées uniquement dans le cadre de la relation commerciale éthique et personnalisée qui peut en découler. Vous disposez d’un droit d’accès, de rectification, d’opposition et de suppression des données qui vous concernent. Nous vous invitons à prendre connaissance de notre politique de protection des données.

Archives Crudivegan

Et les protéines, alors ?

Y a t-il des carences en protéines avec un régime cru ?

Non, pas du tout ! Si je vous disais qu’il est très facile de les trouver en quantité dans un régime végétalien-cru !

fraises logo

Quelques idées reçues :

  1. J’ai découvert que le lait maternel ne contenait que 6% de protéines. Il est spécialement prévu pour nourrir, faire grandir et évoluer des individus durant la période la plus exigeante de la vie. Prétendre avoir besoin de plus de protéines en pourcentage qu’à cette époque, est ridicule.
  2. On a longtemps dit que pour avoir tous les acides aminés essentiels (constitutifs des protéines), il fallait manger des protéines complémentaires à chaque repas (riz-lentilles, maïs-haricots rouges, semoule de blé-pois chiches). Or il n’en est rien, on sait maintenant que notre corps recycle ses propres protéines pour avoir en permanence une réserve d’acides aminés dans laquelle puiser en cas de besoin. (Oui, je trouve aussi que les données scientifiques changent souvent… il faut se tenir au courant !)
  3. L’activité physique ne change rien à nos besoins en protéines. Je sais que cela peut sembler curieux aux body-builders en manne de protéines en poudre… mais c’est comme ça !
  4. Autre chose très étonnante : les protéines contenues dans la viande ou dans les céréales complètes, ou dans les fromages etc., sont consommées cuites. A la chaleur, il se passe alors une réaction chimique qui fusionne les acides aminés de la chaîne de protéines, ce qui les rend toxiques et difficiles à être utilisées. Notre corps n’a pas la capacité de casser ces chaines amalgamées, et cela déclenche des problèmes au foie, des allergies, ou d’arthrite.

On risque plus le trop plein de protéines, que le contraire !

Tout le monde pense que les protéines se trouvent exclusivement dans la viande, le poisson, les oeufs et les produits laitiers. Or, on les trouve aussi dans les noix et petites graines… que les crudivores mangent en général en trop grande quantité, sous forme de pizzas ou crackers crus, et qui contiennent également trop de gras, très dommageable pour la santé. Leur problème serait donc  plutôt de manger trop de protéines et de lipides !
Comme je le dis et le répète, les noix, amandes et autres, doivent être prises avec modération, et on peut avoir sa quantité requise de protéines dans une alimentation vegan et crue sans problème.
Car tout ce qu’on mange contient des protéines, tout. La viande, le riz, mais l’orange, la laitue, les carottes… Bon, mis à part les produits raffinés comme le sucre pur, évidemment !
Le problème résiderait plus dans la quantité de calories absorbées.
Tant que vous mangez assez de calories, dans les fruits et les feuilles, les légumes, et quelques noix, vous aurez assez de protéines. Et ce sont des protéines d’excellentes qualités, faciles être utilisées par notre corps.
5 à 10 % de protéines seulement sont nécessaires.
 
Dans The 80/10/10 Diet, le Docteur Graham, athlète formidablement en forme, et pratiquant ce régime depuis plus de 25 ans, préconise un régime à 10% de protéines, 10% de lipides et 80% de glucides.
Le Docteur Colin T Campbell, dans Le Rapport Campbell : La plus vaste étude internationale à ce jour sur la nutrition (lisez-le !) dit que pour vivre en bonne santé,  5% seulement de ce que l’on mange doit être des protéines. Les fruits à eux seuls peuvent fournir la quantité requise : 8% dans les pêches, 10% dans les abricots, 4% dans les bananes, 11% dans les concombres, 22% dans la laitue, 6% dans les carottes…  Dons, en ne mangeant que des abricots, vous avalez plus de protéines que nécessaire !
Voici un exemple chiffré 
 
Selon l’Organisation Mondiale de la Santé, il faut 0,66 à 0,83 g de protéines par kg et par jour.
Une femme de 55kg, devrait prendre (55×0,83) environ 45 g de protéines par jour.
Voici un exemple de menu quotidien très simple :
  • le matin, un smoothie de 3 bananes et 2 pêches
  • à midi, une salade de 3 mangues arrosées de citron vert, 2 tomates et de la laitue
  • au goûter, 1 melon et 3 pêches
  • le soir, épinards, 1 concombre, 4 tomates et sauce de 2 oranges et 30 g de noix du Brésil
Vous arrivez à 1947 kcal pour la journée, 430,9 g de glucides et 48,1 g de protéines.
C’est plus qu’il n’en faut !
Convaincus ? 
 
Ces calculs ont été faits sur Cronometer.com, très utile et facile à utiliser pour calculer ses prises quotidiennes des différents nutriments (site multilingue).

Découvrez mes délicieuses recettes pour le soir :


Image du livre Menus crus

Partager facilement l'article

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur email
Email
Partager sur whatsapp
WhatsApp

Découvrez d'autres articles similaires

2 réponses

  1. Bonjour, ce blog est intéressant ! Mais je crois qu’il y a une erreur sur les quantités de protéines dans les fruits et légumes. Par exemple les concombres contiennent 95% d’eau et moins de 1% de protéines. Idem pour la laitue, environ 1%.

  2. Bonjour, Non, par d’erreur.
    Il ne s’agit pas de pourcentage de poids, mais de calories. Un concombre de 300 g apporte très peu de calories:45,2 kcal.Il apporte 2 g de protéines, soit 10,3%. Et10,9 g de sucres, soit 83,8 %. Enfin, 0,3 g de lipides, soit 6%.
    Laitue : 68,1 % de sucres, 14,6 de lipides et 17,4 % de protéines.
    Cela dit, la quantité d’eau contenue dans ces aliments participe à leur intérêt car cette eau améliore l’absorption des nutriments, et contribue à notre hydratation, contrairement aux aliments cuits.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

CRUDIVEGAN : Manger vegan et cru en bonne santé !

Crudivegan les secrets et règles de l’alimentation vegan et crue. Des recettes simples et délicieuses, mes découvertes et coups de coeur.