Le blog crudivegan, l'alimentation vegan et cru

Retrouvez toutes mes découvertes, analyses, partages, etc.

Anne Marie

Anne Marie

Je partage avec vous mes découvertes, inspirations, recettes simples et délicieuses, mes astuces et idées pour vivre en pleine santé, ma vision de la vie et comment la joie fait partie de moi tous les jours.

Mon histoire

Boutique & références

Ebook alimentation vegan crue

Découvrir
d'une alimentation crue

et recevez la newsletter Crudivegan

En soumettant ce formulaire vous acceptez que vos informations soient utilisées uniquement dans le cadre de la relation commerciale éthique et personnalisée qui peut en découler. Vous disposez d’un droit d’accès, de rectification, d’opposition et de suppression des données qui vous concernent. Nous vous invitons à prendre connaissance de notre politique de protection des données.

Archives Crudivegan

Des journées type de différents adeptes du crudivorisme

Manger cru, d’accord… mais quoi ?
Quand j’ai cherché à comprendre ce que « manger cru » voulait concrètement dire, je me suis tournée vers les Rawfoodistes (les crudivores américains). Beaucoup de sites m’ont intéressée.
Je suis étonnée des différences de repas qu’ils préconisent. A partir de là, il ne reste plus qu’à faire ses propres essais pour en tirer ses propres conclusions.
Ce que j’ai fait.

Freelee
Freely, magnifique athlète crudivore http://thebananagirl.com/photos.php

Il y a ceux qui, comme Freely (30bananasaday), axent presque tout sur les fruits. Cette fille est épatante, elle a beaucoup maigri et retrouvé une super santé, son ventre est tellement plat que cela en est à peine croyable, elle a une pêche formidable !
Sa journée type est :  – petit-déjeuner : 2 litres de jus d’oranges
– déjeuner         : 13 bananes en smoothie
– dîner              : 1 pomme+3 bananes+12 dattes
Il faut dire aussi que Freely fait 4 à 5 heures de sport par jour, elle vit en Australie.
Je trouve que cette journée manque cruellement de légumes, de salades… de verdures. Donc, de minéraux !
Nul doute que cette alimentation lui réussit très bien à elle et son compagnon Durian rider, tous deux sont très inspirants et leur site est formidable. Mais pour moi, il n’en demeure pas moins que cela manque de verdure.

Voyons Frederic Patenaude, le célèbre crudivore canadien dont les livres m’ont beaucoup aidée au début. Il est parti très jeune de son Canada natal pour vivre l’aventure des « Rawfoodists » de la Californie, les seuls à cette époque. Mais ils mangeaient les avocats par douzaines et il a vite compris que ces gens là ne choisissaient pas la bonne alimentation. Il a lui même beaucoup changé d’avis depuis 15 ans, allers-retours, entre alimentation crue la plus stricte et le retour au cuit, maintenant carrément.  Il dit également ne pas tenir tellement au véganisme. Son épouse (Veronica Grace) tient un blog de cuisine vegan et « low fat » (faible en gras) mais pas crue. Chacun son chemin, il y reviendra peut-être (il a souvent changé d’avis). Personnellement, manger des plats roboratifs de céréales cuites le soir ne me dit rien du tout !
Inutile de dire que tout ça est en anglais !
J’en suis (verbe « suivre ») beaucoup d’autres, moins connus, mais sympathiques, car je veux rester inspirée et au courant de tout ce qui se passe dans le monde autour de cette alimentation crue.
Et il y a aussi des tonnes de blogs soit disant crudivores qui ne sont là que pour vendre des super-aliments et suppléments en tous genres, forts coûteux et non utiles à partir du moment où vous vous nourrissez bien.

Tous, absolument tous, se réfèrent à Doug Graham, et à son livre The 80/10/10 Diet, même s’ils s’en écartent ensuite.
Il est le père incontestable de ce mouvement. Son livre est à lire et relire pour rester au plus proche de ce qui est bon pour le corps et la santé.
Voici une journée type d’hiver de Dr Graham :

  • petit-déjeuner : 2 lbs de bananes (907,18 grammes)
  • déjeuner         : 2 lbs persimmons (ou kakis, 907,18g)
  • dîner : 1er  plat : 8 oz papaye, 8oz jus orange mixés (8 oz =226,8 g)                                                                         2ème plat : 8 oz laitue romaine, 8 oz oranges mixés partiel
    3ème plat : 8 oz de romaine, 4 oz d’oranges et 1 oz de noix (1 oz =28 g)
Voilà, là ça me parait parfait : beaucoup de fruits toute la journée, et beaucoup de salade le soir.
D’autre part, Doug Graham ne mélange pas beaucoup d’ingrédients par jour. Ici, c’est visiblement la journée des oranges sous toutes les formes. Pourquoi , parce que nous digérons bien mieux les repas très simples, qui ne font pas appels à des combinaisons multiples et hasardeuses.
Cette journée apporte 2072 calories, dont 84% de glucides, 6% de protéines et 10% de graisse.
Il alterne avec une journée sans noix ni avocat à 3% de graisse contenue dans les végétaux.
Lisez son livre si vous lisez l’anglais, tout est en page 211 !
On est ici loin, très loin, des recettes compliquées, pleines d’ail, d’épices, de sirop d’agave ou de miel et de noix diverses des crudivores « high fat » avec beaucoup de calories grasses !
Moi, je m’en tiens à ces conseils, que je vous redonne ici : mangez simple, mangez suffisamment de fruits et n’oubliez pas la salade !
Prochain article sur le miel 🙂

Souhaitez-vous faire de belles recettes pour dîner ?


Image du livre Menus crus

Partager facilement l'article

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur email
Email
Partager sur whatsapp
WhatsApp

Découvrez d'autres articles similaires

8 réponses

  1. Bonjour 🙂
    Merci pour ce partage !
    Au lever, je me réhydrate avec minimum un litre d’eau.
    Deux heures plus tard en général, je commence à avoir faim et à partir de là, je me régale en fruits et jus (via extracteur) sur toute la journée. En ce moment, je me fais beaucoup de jus verts (épinard, céleri, etc) avec de la pomme pour donner un bon goût sucré. Je me fais aussi des salades de fruits avec sauce smoothie de fruits. Et le soir je mange encore un peu de vert cru et aussi des légumes racines vapeur. :o)
    Belle journée,
    Ingrid

  2. Bonjour ,

    Bel article bien documenté et dans lequel je me retrouve concernant mes tâtonnements en matière de diététique.
    Très intéressée par cette discipline de par mon métier ( IDE diabète/endocrinologie), il y a quarante ans que je suis (verbe suivre) de très près les évolutions de la recherche en matière de nutrition.
    Je vous rejoins tout à fait lorsque vous écrivez: « …à partir de là, il ne reste plus qu’à faire ses propres essais pour en tirer ses propres conclusions. »
    Chaque individu est unique et réagit d’une manière qui lui est personnelle, cela est certain. Cependant, on ne trouve que si l’on cherche et pour chercher il faut avoir des pistes !
    Le crudivorisme,plus ou moins intégral , me paraît être l’une des plus authentique d’entre-elles pour essayer de cerner au plus juste SON alimentation.
    Je lis votre blog avec assiduité et plaisir, guettant chaque jour vos articles.
    Merci pour vos partages et s’il vous-plaît continuez, c’est très, très intéressant.
    Bien cordialement.
    Renée.

  3. Bonjour à tous,
    Je serais intéressée par le cas de Patenaude, le pourquoi de son renoncement au cru. Beaucoup renoncent à cause de la fatigue due au passage 100 % cru. Pour ma part, je n y arrive pas totalement (50 à 70 % cru et jus), je suis encore accro à certaines denrées comme le fromage, un peu de viande, etc…. mais je suis toujours étonnée lorsque des personnes vraiment convaincues et convaincantes changent d avis, c est déstabilisant.J ai discuté avec Mosséri il y a 2 ans et étonnée par sa fatigue, son manque de mémoire , etc… alors qu il est agé certes mais il a le même âge que mon père qui mange cuit et qui roule encore à vélo. Je ne sais que penser, je sens, oui vous avez raison, qu il faut faire ce que l on peut et que l on sent. Par exemple, je suis contre le fait d enfiler 10 bananes dans le corps (tout ce sucre gluant !) cela me donne la nausée dès 2 bananes et plusieurs avocats dans la journée, cela est évident que c est mauvais car trop gras. Bon, les spécialistes ne sont pas si spécialistes que ca en fin de compte. Merci pour vos articles. Bonne et belle santé à tous…… Sibille

  4. Sibille,
    Patenaude a eu des problèmes de santé en mangeant cru 100%
    par de mauvaises combinaisons au début (trop de gras : avocat, oléagineux…)
    puis trop de fruits trop souvent sur la journée (au lieu de faire 1 repas de fruits par exemple)
    il a eu d’importants soucis aux dents.
    Pourtant il reconnait avoir moins de sensation de bien-être lorsqu’il consomme un peu de cuit,
    mais apparemment pour lui, sa santé est meilleure avec des fruits crus (pas toute la journée et pas en quantité massive) et des légumes cuits. Il a même remangé des protéines animales à un moment.
    Je trouve sa démarche de transparence vraiment chouette et je pense qui’l peut réellement aider certains crudivores qui n’abordent pas le cru de la manière qui leur conviendrait le mieux.
    A chacun de tester. En gardant la base : fruits et légumes.

  5. Comment, le cru à base de fruits poserait problème ?
    Il est évident que tous ceux qui en ont,des problèmes, ne suivent pas vraiment la bonne méthode.
    Le dogme du 80/10/10 ne peut être mis en défaut, point.
    Mais, pour une fois, il y a des témoignages que tout n’est pas aussi rose dans le domaine du cru.

    Un peu de réflexion s’impose, la remise en cause est impérative … et le 80/10/10, du moins quand les 80 sont à 90% des fruits, à remiser au chapitre des théories à ne pas suivre.

    Joseph

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

CRUDIVEGAN : Manger vegan et cru en bonne santé !

Crudivegan les secrets et règles de l’alimentation vegan et crue. Des recettes simples et délicieuses, mes découvertes et coups de coeur.