Le blog crudivegan, l'alimentation vegan et cru

Retrouvez toutes mes découvertes, analyses, partages, etc.

Anne Marie

Anne Marie

Je partage avec vous mes découvertes, inspirations, recettes simples et délicieuses, mes astuces et idées pour vivre en pleine santé, ma vision de la vie et comment la joie fait partie de moi tous les jours.

Mon histoire

Boutique & références

Ebook alimentation vegan crue

Découvrir
d'une alimentation crue

et recevez la newsletter Crudivegan

En soumettant ce formulaire vous acceptez que vos informations soient utilisées uniquement dans le cadre de la relation commerciale éthique et personnalisée qui peut en découler. Vous disposez d’un droit d’accès, de rectification, d’opposition et de suppression des données qui vous concernent. Nous vous invitons à prendre connaissance de notre politique de protection des données.

Archives Crudivegan

Alimentation crue : ce qui me maintient en bonne forme

Voici ce que j’ai fait, et qui m’a réussi…

 
 
 

J’ai supprimé le sel totalement. 

On connait les méfaits de l’excès de sel sur la santé :

  • Une augmentation systématique de la tension artérielle et une augmentation des fréquences d’hypertension dans la population,
  • Des insuffisances cardiaques ou, tout au moins, des troubles du rythme cardiaque,
  • Une mortalité due aux accidents vasculaires cérébraux plus élevée, notamment chez les personnes en surcharge pondérale.
  • Une accentuation de l’ostéoporose : un taux élevé de sel dans le sang favorise en effet, une élimination accrue de calcium dans les urines. Au bout de plusieurs années, cela peut se traduire par une diminution de la densité minérale osseuse et une aggravation de l’ostéoporose.

Dans toutes les recettes cuites, on propose d’ajouter du sel , c’est comme une évidence. En plus, il y a beaucoup de personnes qui malgré tout, se mettent à saupoudrer le plat qu’ils ont devant eux de sel, avant même de commencer à goûter !
Mais les livres de recettes crues donnent aussi des recettes qui contiennent pas mal de sel : par exemple chez la très célèbre Victoria Boutenko, qui nous a pourtant tous fait découvrir les bienfaits des green-smoothies ou smoothie qui contiennent des feuilles vertes, dans son livre Raw and Beyond page 117, je trouve une soupe qui additionne 2 cuillères de sel avec 2 cuillères de miso et 1 cuillère de tamari (qui est un « shoyu » ou sauce soja sans blé), combinées 125 g (1/2 cup) d’huile et 4 gousses d’ail ! le tout pour deux têtes de brocolis et 2 courgettes.

Je ne mets pas de sel dans les sauces de mes salades, et grâce à ça nous apprécions bien mieux le goût des végétaux. Mon mari qui avait la main leste avec le sel est d’ailleurs très surpris de ne plus jamais en désirer.
Le fait de supprimer le sel fait tout de suite dégonfler. Toutes les toxines retenues dans le corps s’éliminent car l’eau n’est plus retenue dans les cellules. Supprimer le sel c’est comme faire un grand lavage dans l’organisme.

kakis et mangues
J’ai éliminé les céréales.

Vous pensez peut-être que tous les crudivores (les « classiques ») remplacent les céréales difficiles à digérer par des fruits mûrs et des légumes, mais non, tous les livres de recettes comportent des plats « façon plats cuits », comme des burgers, des wraps, et des pizzas qui utilisent des graines germées.
par exemple dans le livre « Going raw » vous avez une pizza faite avec 478 g de blé germé, 1/2 cuillère de sel, 30 ml d’huile et 112 g de graines de lin moulues. Ce qui nous fait 50% des calories qui sont des graisses, soit dit en passant !
Donc là encore je pense qu’au lieu de manger des céréales, même (et surtout) crues, il faut manger beaucoup de fruits. Pour plus de détails sur les problèmes des céréales voir ici. Le fait de manger beaucoup de légumes et des céréales ne donne pas du tout les même résultats que beaucoup de fruits et de légumes. D’une part à cause de la composition des céréales et d’autre part à cause des préparations qui associent beaucoup trop de graisse aux dites céréales. j’ai vraiment maigri lorsque j’ai supprimé les céréales.

J’ai augmenté mon activité physique.

Je pense que la méditation et le yoga sont des activités extrêmement intéressantes. J’ai fait du yoga et je suis (mais pas assidûment en ce moment) les cours de yoga de mon amie Maryse Lehoux, dont vous trouverez un programme fantastique pour se raffermir sur son site ici.
Mais je pense qu’il faut aussi faire un sport où on peut alterner l’aérobie, sport d’endurance comme le jogging, et l’anaérobie, sport plus intense qui provoque un essoufflement, avec des accélérations en danse, vélo ou jogging…
Si vous ne mangez pas assez de fruits, vous manquerez de calories, et donc d’énergie pour avoir cette activité physique tellement bénéfique.
Et rappelez-vous qu’on peut être très mince mais en fait, trop peu musclé et quand même gras.

J’ai limité mes aliments gras.
Si vous mangez trop d’avocats, de noix, de graines et d’huile, dans les salades, les soupes, les sauces et les desserts, alors vous tomberez malades, au moins vous ne vous sentirez pas en super forme, et si par ailleurs, vous mangez bien des aliments végétaux crus, vous direz que cette alimentation n’est finalement pas bonne.
Je me souviens d’avoir fait un gâteau cru tiré d’un e-book français de recettes crues et végétaliennes, un gâteau marbré.

Avez-vous une idée de la quantité de gras de cette recette ? C’est tout simplement effrayant !
Sans parler du mélange sucre-gras, le pire du monde ! Je n’ai pas pu finir ma tranche de marbré.

J’ai compris que les fruits et légumes comportaient déjà des lipides, (de 3 à 10%) et que je pouvais ajouter quelques graines oléagineuses, et encore pas tous les jours. Je me suis retrouvée à ma grande surprise amincie et pas du tout en manque. En cas de faim, je me dirige vers mes fruits et non plus vers des amandes ! Tout a changé dans mon état physique à ce moment là.

C’est pourquoi je ne mets jamais de sel dans mes recettes, peu d’épices, pas ou peu de gras.

Essayez donc aussi tout ça, si ça a marché pour moi, pourquoi pas pour vous ?

Souhaitez-vous réaliser de beaux repas pour le soir ?


Image du livre Menus crus

Partager facilement l'article

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur email
Email
Partager sur whatsapp
WhatsApp

Découvrez d'autres articles similaires

10 réponses

  1. très chouette article ! pour ma part j’ai toujours des fringales bien marquées vers le sel enfin des aliments qui en contiennent (fromage, pain) alors même que je n’ai jamais mis de sel dans mes plats ; un déséquilibre à corriger je pense, j’y travaille 🙂

  2. Merci pour cet article. Je respecte terriblement ton alimentation mais je ne suis pas très fan des extrêmes. Manger un peu de tout c’est bien, et sans excèsn c’est ce que je pense. Pour ma part si j’essayais de tenir un régime trop strict (comme le tien), je craquerais forcément et finalement ça ferai tout l’inverse.
    J’adore les fruits, j’en mange 4 par jour environ, et c’est vrai que ça aide beaucoup à moins grignoter et avoir moins envie de choses grasses et sucrées comme des gâteaux par exemple.
    En tout cas si tu prends vraiment su plaisir avec cette alimentation sans te sentir frustrée, tant mieux pour toi et la planète !

  3. # Adeline : Si tu as des fringales de salé c’est forcément parce que tu ne prends pas assez d’hydrates de carbones grâce aux fruits. En mangeant des fruits quand on a faim, le cerveau comprend que c’est comme ça que le corps est bien nourri.Notre cerveau est habitué à ce que nous nous tournions vers des nourritures salées. Mais il peut « changer d’avis »… à nous de le lui faire savoir ! (je reviendrais là-dessus !)

    # Jessica : Non, les pommes de terres sont des tubercules. Si on ne veut pas être crudivore à 100%, les légumes et pommes de terres cuits sans graisse, sont une bonne alternative, comme ajout le soir.

    # Flore : 4 fruits par jour ne peut pas convenir à un régime cru vegan et faible en graisse. 500-600 calories par repas minimum (jusqu’à 1000 calories pour un athlète) sous forme de fruits représente 6 bananes (ou 10 pour 1000 calories environ).
    Frustrée ? Je suis en pleine forme, en bonne santé, je me régale de bons fruits sucrés et non sucrés (tomates, concombre…) à volonté, je mange des salades croquantes, je bois des smoothies délicieux, j’ai le plaisir de respecter les autres habitants de cette planète et de ne pas leur voler leur vie… non, Flore, je ne suis pas frustrée. Je n’ai pas DU TOUT le sentiment de faire un régime strict !

  4. merci pour ta réponse. c’est assez bizarre car je mange habituellement beaucoup de fruits.
    Quand j’ai une fringale de salé, ça ne se manifeste pas du tout par une sensation de faim (enfin j’ai l’impression) mais plus comme un besoin impérieux.
    Dans ces moments là, je me sens un peu comme un junkie 🙂

  5. Je te comprends totalement. J’ai bien connu ça ! Jusqu’à ce que je comprenne que je ne mangeais pas assez ! Je continuais à avoir le même état d’esprit qu’avant : « attention, tu vas grossir ! ». Cela n’existe plus avec ce mode de vie. J’ai augmenté le nombre de fruits avalés dans la journée. et adieu les fringales de salé, même si je ne ressentais pas la faim moi non plus, mais un besoin impérieux comme toi. En fait, j’avais faim !

  6. merci pour ton témoignage.
    je n’ai pas peur de grossir, enfin pas consciemment en tout cas, car je suis plutôt d’une nature mince.
    je pense qu’il serait bien utilse que je compte mes calories pendant un moment histoire de vérifier que j’ai bien ASSEZ.

  7. aujourd’hui, je me suis amusée à  » Cronometer  » mes prises alimentaires.
    Bien m’en a pris, effectivement, je sous mangeais carrément !!!
    Pourtant, quand j’ai commencé le 80/10/10 il y a 4 ans, je mangeais les bonnes quantités, mais comme j’ai eu de longues périodes de cuit concentré depuis, j’avais perdu le fil.
    Arrivée à l’après midi, je n’en étais qu’à 700 cal !! tu m’étonnes que j’avais des fringales !!
    J’ai dû rajouter 2 repas de fruits à mes prises alimentaires habituelles pour arriver au compte, ça a donné :
    – jus d’orange (600 ml)
    – 8 bananes
    – un smoothie 2 bananes + myrtilles + chia
    – 3 kakis
    – 6 dattes deglet
    – une grosse salade (salade, tomate, poivron, orange)
    merci d’avoir attiré mon attention sur le manque de calories 🙂 aucune fringale ou attirance vers le pain et le fromage aujourd’hui, youpi ! (je me sens tellement la tête congestionnée quand j’en mange ! )

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

CRUDIVEGAN : Manger vegan et cru en bonne santé !

Crudivegan les secrets et règles de l’alimentation vegan et crue. Des recettes simples et délicieuses, mes découvertes et coups de coeur.