Le blog crudivegan, l'alimentation vegan et cru

Retrouvez toutes mes découvertes, analyses, partages, etc.

Anne Marie

Anne Marie

Je partage avec vous mes découvertes, inspirations, recettes simples et délicieuses, mes astuces et idées pour vivre en pleine santé, ma vision de la vie et comment la joie fait partie de moi tous les jours.

Mon histoire

Boutique & références

Ebook alimentation vegan crue

Découvrir
d'une alimentation crue

et recevez la newsletter Crudivegan

En soumettant ce formulaire vous acceptez que vos informations soient utilisées uniquement dans le cadre de la relation commerciale éthique et personnalisée qui peut en découler. Vous disposez d’un droit d’accès, de rectification, d’opposition et de suppression des données qui vous concernent. Nous vous invitons à prendre connaissance de notre politique de protection des données.

Archives Crudivegan

Quelle eau de boisson choisir ?

Je me suis décidée à rechercher des informations au sujet de l’eau de boisson, pressée par les questions récurrentes de beaucoup d’entre vous. Pourtant, j’ai traîné les pieds, je l’avoue, face à ce sujet qui ne m’excite guère.

J’ai trouvé des informations stupéfiantes et des solutions très particulières que je me propose de vous relater. On trouve toutes sortes de renseignements très différents et très contradictoire au sujet de l’eau, pour savoir laquelle est la meilleure, comment la rendre pure, ce qu’elle contient, s’il faut la boire en bouteille, quelle marque choisir,  ou bien si l’on prend celle du robinet, s’il faut la filtrer, et dans ce cas, par quel moyen.

Nous sommes constitués à 80% d’eau. Ce chiffre varie énormément en fonction des sources ! L’eau joue donc un rôle crucial dans notre vie. Elle a un impact considérable sur notre santé, et c’est un élément primordial de notre alimentation.

 

J’ai découvert chez l’édition Jupiter film un coffret de DVD, Water ou le pouvoir secret de l’eau, dans lequel dix experts présentent les aspects scientifiques et spirituels des connaissances actuelles au sujet de l’eau, son importance extraordinaire sur notre organisme et toutes sortes de données scientifiques, parfois stupéfiantes, sur la structure et le rôle des ondes électromagnétiques sur son aspect micro-moléculaire.

Des études scientifiques très sérieuses ont été faites, il y a une vingtaine d’années déjà, au sujet de l’eau, qui montrent que la structure même de l’eau évolue en fonction de la qualité des ondes qui l’entourent. Un verre d’eau laissé dans une atmosphère remplie d’ondes négatives aura une structure tout à fait désordonnée. Alors que si ce même verre se trouve dans une pièce où il règne l’harmonie, elle aura une structure extraordinairement ordonnée, très symétrique, de la forme d’un cristal d’une grande beauté.

cristal

L’eau du robinet

L’eau du réseau est polluée. Bien que filtrée dans des usines d’épuration, elle contient encore à sa sortie des polluants qui ne sont pas pris en compte par la législation, et qui n’ont donc pas été éliminés. Il reste notamment pas mal de résidus pharmaceutiques, de contraceptifs, de résidus de chimiothérapie, d’antidépresseurs et d’anxiolytiques. Tous ces médicaments sont excrétés dans les urines et partent dans l’eau du réseau.

Ce type de pollution n’est pas prise en compte par les installations d’épuration existantes, et en bout de chaîne, elle revient dans les réseaux de distribution.

D’autre part, il existe un niveau de tolérance pour les métaux et pesticides de l’eau, qui ne prend  pas en compte l’effet cocktail dû à l’accumulation de ces différentes molécules indésirables. Chaque valeur s’ajoute à l’autre et le niveau de tolérance est dépassé assez rapidement.

On trouve aussi dans l’eau potable de grandes quantités de bactéries non pathogènes mais porteuse de gènes d’antibiorésistance, qui sont aussi responsables des maladies nosocomiales dans les hôpitaux français.

Il existe aussi dans l’eau des pollutions de nature électromagnétique, notamment pour l’eau qui se trouve dans les châteaux d’eau qui ont des antennes relais posées dessus. Certaines études montrent que les ondes électromagnétiques modifient la nature de l’eau, sa structure et donc sa qualité.

 

L’eau en bouteille

L’eau en bouteilles est ultra minéralisée, de 25 mg par litre pour la Mont Roucous, à 2513 mg/L pour l’Hépar. Tous ces minéraux, calcium, magnésium, sodium, sulfate, bicarbonates, nitrates… sont des cristaux en suspension, sortes de cailloux en poudre, qui une fois absorbés, peuvent provoquer des calculs.

Il est donc préférable de choisir une eau la moins minéralisée possible, à moins de rechercher expressément une action spécifique d’un des ions sur sa santé. En effet, ces eaux ont des vertus médicinales. Avant de se retrouver dans des super marchés, elles étaient d’ailleurs vendues exclusivement en pharmacie.

Du point de vue écologique, il faut savoir que l’eau en bouteille de 1,5 L représente un demi-litre de pétrole pour sa fabrication et transport, et qu’elle finit par être brûlée (si elle n’entre pas dans un processus de recyclage), avec un taux de dioxine important qui se répand dans l’atmosphère.

 

Quelle eau choisir ?

La solution prônée par ces spécialistes de l’eau, reste l’eau du robinet que l’on va traiter à la maison de plusieurs façons.

Pour connaître l’état de l’eau de votre région, il suffit d’aller sur le site du ministère des affaires sociales de la santé, et, commune par commune, on peut consulter les analyses qui ont été faites sur l’eau du réseau. Malheureusement ces analyses ne sont pas toujours exhaustives ni complètes du point de vue des résidus testés. Une bonne note de l’eau de votre commune ne représente donc pas une certification formelle que ces eaux sont propres à la consommation.

C’est pourquoi traiter l’eau soi même reste la meilleure solution car il semble que toutes les impuretés et résidus d’hormones ou de médicaments, de pesticides ou de nitrates peuvent induire des maladies graves à longue échéance.

Mais traiter l’eau coûte de l’argent et chacun doit trouver sa propre solution en fonction de ses moyens ou du niveau d’efforts que cela demande.

Pour cela il existe trois techniques pour filtrer l’eau :

La première catégorie sont les filtres de carafe, pour lesquelles il n’existe pas de spécifications en terme de filtrage par substance à filtrer. Ce sont des filtres de confort qui améliorent la qualité de l’eau d’autant qu’il y a une diminution de la dureté de l’eau. Les carafes coûtent environ 60 € et cela coûte environ 40 € par mois pour changer les filtres.

La deuxième catégorie sont les filtres à charbon actif, qui ont des capacités de filtration relativement importantes. Les pesticides, résidus de médicaments, etc. sont bien filtrés mais pas les nitrates. Ils restent de qualité et représentent un pas de plus vers la perfection par rapport aux filtres des carafes. Les filtres à charbon actif coûtent environ 150 € à l’achat et l’entretien annuel avec le changement des cartouches coûte une soixantaine d’euros.

Et la troisième méthode la plus efficace, la meilleure technique pour filtrer l’eau, reste le filtre par osmose inversée : l’eau arrive dans une cuve puis, grâce à la pression, passe par une membrane semi perméable qui laisse passer uniquement les molécules d’eau H2O en laissant de l’autre côté les molécules plus grosses des métaux et impuretés.

Il n’y a bien sûr pas de sélection entre les bons minéraux et les mauvais minéraux au travers de la membrane, mais simplement un filtrage en fonction de la taille des molécules, sans distinction de valeur. Toutes les substances sont retenues d’un côté de la membrane et l’eau pure se retrouve de l’autre côté, prête à être traitée . Certaines substances très fines peuvent passer quand même au travers de cette membrane mais très peu. Ce système filtre à 99 %  les métaux lourds mais les nitrates ne sont filtrés  qu’à 80 % par exemple.

Il existe différents appareils d’osmose inversée, qui vont de 200 à 1000 €, avec un entretien annuel qui se situe entre  80 et 150 €.

Il faut tout de même savoir que l’eau pure n’est pas l’eau la meilleure eau à consommer. S’il est bon d’avoir une eau propre, on ne doit pas boire une eau pure.

C’est pour cela qu’une fois débarrassée de ses impuretés, il faut redonner à cette eau une structure et un contenu, la reminéraliser. Donc, il va falloir la mettre dans des pots en verres (broc à eau caton : 500€ ) ou en céramique non vernie ou une carafe appelée Dame-Jeanne (environ 50 €), puis ajouter une pincée de sel, ou un peu de jus de citron, ou une pincée d’algue Litotam qui est gorgée de minéraux marins, ou une bouteille d’une eau de source pour un grand volume d’eau pure ou de l’eau Marcel Violet qui est une eau dynamisée.

Et enfin, pour redonner à l’eau son énergie, certains lui donnent une « intention positive », une pensée bienfaisante, car l’eau change de structure en fonction des ondes qui l’entourent. « C’est un apprentissage, une quête personnelle, un chemin initiatique, un travail spirituel. » nous dit Jacques Collin, auteur de « L’eau-delà de l’eau ».

Tous s’accordent pour dire qu’il est préférable de boire entre les repas, au moins 1,5 L par jour. Le fait de boire pendant le repas dissout les sucs  digestifs et dissout ce qu’apporte le repas en terme de nutrition à l’organisme. Il faut boire entre les repas mais pas pendant.

Par réflexe d’hygiène, dès que l’on se lève, on boit un grand verre d’eau pour renouveler l’eau stagnante de l’organisme.

Pour aller plus loin, je vous invite vivement à acheter ce coffret de deux DVD, dont l’ un de 83 minutes, où les chercheurs expliquent  de quoi est faite l’eau et de quelle manière elle réagit et agit sur le vivant. Certaines notions sont assez étonnantes, voire carrément renversantes. On peut parfois être un peu étonné par certains discours ésotériques de certains professeurs… 

Le deuxième DVD de 133 minutes, rassemble  toutes les connaissances pratiques et concrètes sur l’eau.

Je reste tout de même perplexe et dubitative sur l’attitude à avoir au sujet de ma consommation d’eau et celle de ma famille. Jusqu’à présent, nous buvons de l’eau du robinet.

Je me sens personnellement découragée par les efforts que cette quête d’une eau de bonne qualité demande, cela me parait extrêmement compliqué à mettre en œuvre, avec l’achat de dispositifs encombrants et onéreux.

Surtout, cette démarche personnelle de purification de l’eau de sa famille me paraît élitiste par rapport à tous les consommateurs quotidiens du monde entier. Sans doute, vaudrait-il mieux une prise de conscience au niveau des gouvernements pour que l’eau soit mieux traitée et mieux distribuée dans le monde, où l’on sait que la pénurie menace des populations entières. Il serait préférable de voir émerger une réponse collective mondiale au sujet de l’eau et des graves questions écologiques qui se posent notamment concernant les ressources en eau de la planète.

Il n’en demeure pas en pas moins vrai que l’eau qui sort du robinet est effectivement chargée de résidus de médicaments, de pesticides, etc. et que cela ne doit pas être bon pour la santé. Que l’eau en bouteille est très peu écologique d’une part et d’autre part elle est, dans la plupart des cas, beaucoup trop minéralisée, ce qui n’est pas bon pour l’organisme non plus.

Toutefois, notre alimentation crue vegan très peu toxique me paraît être un garant d’une santé durable. Et je n’ai pas encore envisagé de changer mon eau de boisson.

Quel est votre sentiment à ce sujet ? Ai-je tort de continuer à boire de l’eau du robinet ? Quelle est votre pratique vis-à-vis de l’eau ?

[crealist]

Partager facilement l'article

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur email
Email
Partager sur whatsapp
WhatsApp

Découvrez d'autres articles similaires

62 réponses

  1. Bonjour Anne-Marie,

    Après des années de recherches, j’ai finalement opté de l’eau osmosée que je revitalise, car les minéraux que nous trouvons dans l’eau du robinet et les bouteilles d’eau minérale ne seraient pas assimilables et encrasseraient plutôt l’organisme… Je continue à boire cette eau, en attendant de pouvoir suivre la méthode de Tonya Zavasta expliquée dans son excellent livre « Quantum Eating » (toi qui est familière avec les crudivores outre-atlantique, tu dois la connaître !). Elle ne boit de l’eau que très rarement et elle assure n’être pas déshydratée : elle se nourrit principalement de fruits juteux tels que mandarines et pastèque, de jus de légumes et de green smoothies (ou plutôt green puddings puisqu’ils ne contiennent pas d’eau) … et bien sûr elle ne consomme pas de produits déshydratés ni de sel. Qu’en penses-tu ?
    Merci beaucoup pour ta recherche et ton enthousiasme qui m’aident énormément car je ne suis crudivore que depuis environ un an.
    Keep up the good work !

  2. Ce qui me gène dans l’eau osmosée ,c’est qu’autant d’eau que celle FILTRÉE EST REJETÉE DANS LES ÉGOUTS (À MOINS DE POUVOIR LA RÉCUPÉRER POUR LES TOILETTES). Les carafes ne sont pas si chères (20-30 €) et une cartouche coute 5-6€/mois et je peut dire que mon chien préfère nettement boire de l’eau filtrée… j’envisage de prendre un appareil pour faire de l’eau distillée et la revitaliser ensuite …à voir …
    sinon … beau relooking Anne-Marie …Merci ! (mais je ne sais pas pourquoi tout s’écrit en majuscule !?)

  3. Oui, vous êtes sur la nouvelle version du blog. encore 2 ou 3 jours et tout sera enfin reporté ici. (crudivegan.com et crudivegan.fr); moi, aussi, j’écris en majuscules puis tout apparait en minuscules.. je ne connais pas encore bien wordpress.
    Vous me direz si vous trouvez un changement avec l’eau distillée… certains n’aiment pas ! voir les commentaires sur crudivegan.fr.

    1. bonsoir AMarie, et le groupe,
      Nous busons de l’eau osmosee depuis 20 ans.
      Au début on avait un osmoseur sous evier.
      Mantenant on a une fontaine a eau sur un lave main (arriere cuisine)
      Je REVITALISE l’eau en donnant un tour avec une cuillere de bois, pour la remettre en mouvement et elle repose 1 nuit dans un pot ‘dynamisant’ avant que nous la buvions. et en plus, une coquille St Jacques oriantation Nord/Sud, est placée derriere le pot de terre bio pour les ondes de forme.
      L’ete je garde l’eau de rejet pour arroser les plantes et le jardin.
      mes poules et mon chat boisent cette eau et refusent l’eau du robinet !
      Lisez les travaux de Jacques CollIN…aussi..
      Monique

    2. RE moi…
      Heuuu, l’eau est plus interessane par ce qu’elle EMPORTE, que par ce qu’elle apporte !
      Les minéraux de l’eau sont encrassants.
      Il est mieux de boire en effet HORS REPAS, mais une eau FAIBLEMENT MINERALISEE.
      L’eau permet le TRANSPORT des MINERAUX apportés par l’alimentation.
      Elle ne nettoie QUE SI elle n’est pAS CHARGEE en mineraux. (et autres nitrates etc)
      Je bois peu entre repas, mais je bois le MATIN.
      Je privilegie les JUS VERTS et JUS de légumes racine pour me garantir un bon capital mineral.

  4. pour ma part, je ne bois pas l’eau du robinet, j’utilise la fontaine de Mélusine commercialisée en France par Aquadyn. J’aime cette eau qui a un très bon goût et de plus, je sais qu’elle est débarrassée de l’excès de sels minéraux inassimilables par l’organisme. Elle est aussi bio-dynamisée et garde 10% de minéraux après osmose inverse. Plein de gens autour de moi bénéficie de l’eau de cette fontaine! Je suis heureuse de la partager ainsi! La fontaine est chère mais fabriquée en Inde, à Auroville et soutient les efforts d’Auroville pour installer des Grandes fontaines lors de cataclismes en Asie. Et ceci me convient aussi.

  5. Bonjour Anne Marie,
    pour l’eau nous avons depuis 15ans un aquaclear, que j’ai fait remineraliser par une cartouche de poudre de marbre, l’eau est très bonne, et en italie nous avons une eau de source dans les montagne pas très haut 900m d’altitude, qui est super très diurétique, mais je suis une chèvre je ne dois de toutes façon pas assez, un peu plus depuis que je bois des jus, mais je pense que ne n’est pas encore assez.
    merci pour tes messages j’adore
    Bonne soirée
    Isa

    1. Il existe encore une autre solution. L’eau distillée. Quand on a une alimentation riche en minéraux, il n’y a aucune crainte de carence (d’après certains qui la consomme depuis des année).

  6. Enfin!
    C’est un sacré sujet, et c’est très touchant de votre part d’avouer votre position un peu découragé.
    Permettez moi de vous dire de persévérer! 😀 C’est trop important!
    crudivegan: » elle aura une structure extraordinairement ordonnée, très symétrique, de la forme d’un cristal d’une grande beauté. »
    Je me permet de souligner que de plus en plus de gens parlent trop approximativement de « cristaux » ou de « photo » de l’eau, parfois même dans des conférences sans plus d’explications.
    L’image que l’on voit est très probablement un cristal obtenue par le froid (pour faire court).
    Il existe aussi la cristallisation sensible. Donc on obtiens des IMAGES de l’état de l’eau, par cristallisation. Oui MAIS, pendant cette cristallisation, et selon la méthode, on influence aussi le résultat. Pour l’instant on n’a pas de méthode de lecture plus directe. Donc on est encore actuellement incapable d’avoir une véritable image objective de l’état structurel de l’eau, (bien que je considère que le cristallisation sensible de Emoto soit une excellente INDICATION).
    Donc, non, l’eau n’aura pas « une structure en cristal de toute beauté », c’est le cristal qui est comme ça, l’eau est dynamique comme tout les fluides, et on à bien du mal du coup à mesurer sa qualité structurelle!
    Il est important de ne pas tomber dans cette confusion, l’eau est vivante, bouge, s’organise, et on a encore beaucoup à apprendre là dessus.
    Pour la pollution, pensez à y ajouter aussi la qualité de votre tuyauterie (!). Aucun métal ajouté artificiellement n’est bon pour l’organise. Je ne connais pas la durée de vie en terme de pollution des tuyauteries en plastic actuel.
    Les Filtres (charbon, etc..)
    C’est bien de filtrer, le charbon c’est très bien, MAIS:
    une eau du robinet filtrée devient nécessairement ACIDE et de plus en plus avec le temps, donc de légèrement acide à vraiment acide… 🙁
    SEULS les fontaine qui ALCALINISENT l’eau filtrée méritent sérieusement considération!
    L’osmose inverse est performante (et chère pour de la qualité) MAIS elle gaspille aussi beaucoup d’eau! A moins que l’on ne me fournisse une documentation valable là dessus dont je n’ai connaissance, un gros pourcentage d’eau est « gaspillée » pour un volume d’eau filtrée. Sur certains systèmes il y a plus d’eau « gaspillée » que d’eau filtrée! :/
    (…)(…)
    Stoker l’eau la fait mourir à petit feux. Elle a besoin de mouvement, faites là tourner ou utilisez un dynamiseur, qu’elle revive!
    L’eau Marcel Violet N’EXISTE PLUS depuis sa disparition. Ses travaux on été confisqué par le gouvernement à sa mort(!!!). Et depuis, on n’a plus rien à part une machine, détenue je crois par une Cie. Donc on connais les principes de Marcel Violet, mais pas plus! On a donc TOUT a redécouvrir là dessus. Et bien que le travail de certain mérite attention, personne ne devrait être en mesure de revendiquer faire de l’eau « Marcel Violet ».
    Crudivegan: « Jusqu’à présent, nous buvons de l’eau du robinet. »
    C’est une très mauvaise idée!!
    Allons, c’est bien trop important, avoir une alimentation exceptionnelle pour s’empoisonner avec l’élément le plus indispensable à l’organise!? On ne meurt pas de faim, on meurt de soif! (et très rapidement) Anne-marie, je suis choqué!
    Cela coute bien moins cher qu’un blender. C’est vraiment incohérent de mon point de vue de manger « crudivegan » et de boire.. cette eau là (mort et polluée). Vous savez, le corps s’éduque très vite là dessus. Buvez de l’eau de source vive dans un chalet en montage ou là où vous voulez pendant une semaine, et re-buvez ensuite votre eau du robinet, vous verrez bien le résultat!
    Pour les bricoleurs: il existe un tissu dont j’ai oublié les initiales (genre B.C.F., désolé je ne me rappel plus) qui sert à filtrer en laboratoire et qui et si fin qu’il ne laisse passer que les molécule d’eau. Il ne coute pas cher et peu s’acheter en vrac. Mais faut bricoler, et l’eau ne le traverse que sous pression. (pas facile d’utilisation..)
    Personnellement, j’ai opté pour une fontaine qui filtre, re-alcalinise l’eau et améliore sa structure par un aimant (eau Pi-mag).
    Choisissez au moins une fontaine filtrante+alcalinisante. Cela existe mais oui, c’est comme tout, il y a beaucoup d’info est on se noie parfois dedans: donc testez si possible et écoutez aussi votre filling! (il agit aussi sur l’eau ;D)
    Sur ce, je vais m’en jeter un petit!
    À votre santé!!

    1. eau Pi-mag… bon. J’ai cherché, j’ai trouvé une fontaine à 332 €, en effet. (désolée de vous choquer !)
      J’ai sans doute mes contradictions aussi… mais l’idée fait son chemin 🙂

  7. Eau de source la moins minéralisée pour ma part, Metzeral/valon très peu couteuse~
    Je fuis l’eau du robinet autant que possible bien que je nettoie mes fruits et légumes avec cette eau mais ca représente très peu et me lave avec mais sans produits de « lavages » ce qui représente la plus grosse part d’intoxication~
    Pas besoin de se doucher tous les trois jours avec cette alimentation~

      1. C’est bénéfique oui mais tous les quelques jours n’est pas toujours utile dépendant de sa transpiration et élimination par la peau~

          1. Taquinade vraiment bienvenue, car c’est justement sous la douche que l’on assimile le plus de chlore!! :/
            Oui, je sais à force d’être au courant on peut finir par avoir envie de retourner en courant dans le foret la plus proche! Mais n’est-ce pas un peu ce que l’on fait, nous autres amateur de crudivegan?? ;D
            Donc bon, pour la douche, là encore, faut filtrer, pas le choix!
            Beaucoup de modèles de filtres existent, commercialisées de différentes façons.

  8. Bonjour Anne Marie, Nous avons la chance d’habiter à moins de 10 minutes d’une source en Forêt Noire(Kandern) où l’eau est douce et délicieuse . Elle est controlée régulièrement. Nous remplissons des Dames-Jeanne en verre de 10 à 20 litres. Je suis consciente que nous sommes privilégiés et lorsque nous partons en vacances, notre eau nous manque! Encore merci pour tout.

  9. Bonjour et merci pour cette belle analyse. Nous sommes justement en train de choisir soit la « microfiltration », soit le système « d’osmose inverse » pour boire notre eau de pluie.
    Pour l’instant nous la buvons déjà, mais bouillie (3 filtres : à charbon actif et anti UV sont déjà installés).
    Je te tiendrai informée.
    Le souci de l’osmose inverse est que ça filtre tout et il ne reste plus rien dans l’eau, il faut donc parfois prendre des compléments alimentaires… A suivre !
    Il y a un super site qui a bien étudié la question, c’est Eautarcie, une mine d’or dans le domaine de l’eau : http://www.eautarcie.org/03h.html

    1. merci Michèle ! je me rends compte que beaucoup de personnes se sont penchées sur la question et chacune a sa solution. Oui, pour l’osmose inverse, c’est ce que je dis…il n’est pas question de boire l’eau qui ressort comme elle est…il faut la revitaliser, la reminéraliser…
      Je vais regarder ce site ! merci !

  10. Bonjour Anne-Marie,
    Merci pour tout vos conseille, je suis végétarienne depuis longtemps et je sens qu’il me faut passer à autre chose, et je n’ai pas encore fait le pas pour le changement pour le changement!!!
    pour ma part je bois l’eau du robinet, mais avant je la met dans une carafe énergisante ( les carafes TC Energy design). Voici tout simplement, vous inscrivez: carafe fleur de vie et vous aurez le site.
    Bien à vous.

  11. bonjour!
    moi je bois d el’eau du robinet ayant entendu dire que les carafes britta dont je me servaient depuis des années ne fonctionnent pas!
    Mais j’ai trouvé une tige metalique a mettre dans la bouteille qui redynamise l’eau et je me dis que c’est pas si mal !!! mais comme vous je je suis decouragée par le prix des « machines »….
    LIVIA

    1. Brita ne fonctionne pas?
      Non, ce n’est pas vrai! Ne sentez vous pas que le chlore n’y est plus?
      Par contre l’eau est acidifié. Donc moi je ne les recommandes pas.

  12. Bonsoir Anne-Marie,
    Pour ma part, j’ai la chance de vivre au pied des Pyrénées, dans une petite commune où l’eau captée est très peu traitée (le minimum légal, juste pour ne pas avoir de plaintes de consommateurs!) et vraiment très bonne. il m’arrive de la dynamiser avec des cristaux, ou des ondes de forme, ou des mots inscrits sur la carafe(aux feutres de couleurs), et je change aussi de couleur de carafe (verre bleu, rose, vert, etc.), en fonction de ce que je ressens sur le moment ou de ce que je souhaite faire au niveau cellulaire.
    De toutes façons, l’essentiel, c’est de boire suffisamment d’eau, et si on la secoue (biodynamie), si on place ses mains de chaque côté de son verre en conscience, alors, chacun est sûr d’y trouver ce dont il a besoin!
    Cordialement.

  13. Bonsoir, J’ai entendu parler de OJADE, qui connait ? Bien sûr c’est un investissement, mais les bouteilles plastiques et autre cartouches….
    Ils ont une nouvelle installation pas si encombrante que ça et même qui peut être déplaçable si on déménage. Et vous qu’en pensez-vous ?
    Cécile

  14. bonjour Cécile, c’est vous qui habitez en Haute- Normandie?

    oui OJADE je connais parfaitement, c’est le système (HEXAHEDRON ) que j’ai et que je ne changerais pas pour un autre !!
    j’ai le modèle SINTRA de OJADE , excellente réputation ce fabricant, d’ailleurs il a remporté une médaille d’argent du concours de LEPINE en 2002,
    Je le recommande très sérieusement.
    Facile à branché sur l’arrivée d’eau, prend très peu de place.
    Grâce au système d’ultrafiltration et reminéralisation, je bois une eau bioluminescente, rayonnante.
    L’eau est enrichie de minéraux biodisponibles donc assimilables et aussi de biophotons luminescent,
    Les minéraux d’origine végétale, apportée par du lithotamium, algue calcaire en font un plaisir sain.
    Il comporte :
    -1 filtre sédiment à 5 microns pour retenir les boues, algues, résidus de canalisations.
    -1 filtre à charbon pour retenir le chlore.
    -1 filtre membranaire pour retenir les bactéries, virus, médicaments, nitrate et calcaire.
    -1 post-charbon pour absorber le goût et les odeurs.
    -la cartouche de lithothamme pour reminéraliser avec des minéraux organiques.
    – le mini Hexahedron 999 pour la vitalisation de l’eau.
    – 1 économiseur d’eau de rejet.

    vous pouvez me contacter si vous voulez en savoir plus, ce sera avec grand plaisir. et merci à Anne-Marie de parler de l’eau , c’est très important pour notre santé à tous.
    bonne semaine

  15. Bonsoir,

    Bon nous c’est le robinet (hélas) pour le moment… Et je peux dire qu’elle pue.. Peut etre serait il plus judicieux de boire des jus mais nos légumes sont pas bio (trop onéreux)…

  16. Bonsoir,
    Pour ma part, j’ai définitivement abandonné l’eau du robinet le jour où j’ai appris qu’elle contenait des résidus médicamenteux. Pour l’instant la « solution » de facilité c’est d’acheter l’eau Mont Roucous, très faiblement minéralisée, elle serait parfaite si elle n’était pas stockée en bouteille. Prochainement je ferai le choix de la distillation ou osmose inverse. Une solution économique serait d’acheter les filtres d’osmose inverse vendus pour les aquariophiles. J’en avais un quand j’avais un aquarium amazonien nécessitant une eau douce : ces filtres sont nettement moins chers que ceux vendus pour consommer l’eau. Leur débit est faible mais il suffit d’un peu de patience et d’organisation pour préparer l’eau de la journée. Anne-Marie, il faut arrêter l’eau du robinet, c’est en contradiction complète avec tous vos efforts de bien-être et de santé ! Et comme c’est mon premier message, un grand merci et félicitations pour votre blog, je reviendrai plus tard pour dire tout le bien de vos vidéos ! Eric.

  17. Superbe article, qui permet d’y avoir plus clair et de gagner beaucoup de temps, merci Anne-Marie ! Je bois de la Mont Roucous, je sais que ce n’est pas écolo… mais depuis que je suis aux fruits et au cru, je bois moins qu’avant… (je bois 0.75 l de jus minimum par jour…)

  18. Merci pour cette longue réflexion sur cet élément tellement essentiel à notre vie et qui se fait si rare dans certains pays…….. Cela fait des années que ce sujet m’interpèle et m’intéresse. J’ai été, il y a quelques années, à une conférence d’Emoto dont j’avais lu les recherches avec grand intérêt. Après tous les commentaires que je viens de lire, c’est juste les découvertes d’Emoto que j’ai envie me rappeler : l’intention que nous mettons dans l’eau changer sa structure. ……. Quelle responsabilité, mais aussi quelle belle possibilité…! Pour ma part, je vis dans une région où l’eau est très contrôlée (Suisse romande) donc j’ai la chance de pouvoir boire l’eau du robinet. J’ai tout de même acheté, il y a 2-3 ans, un ioniseur et donc l’eau que je bois a un pH de 10.8. Ce cet appareil, une quantité égale d’eau acide sort par un autre tuyau, et je l’utilise pour désinfecter mes légumes ou fruits quand ils ne sont pas bio, ou pour arroser mes plantes. Il paraîtrait que M. Obama se désinfecte les mains avec de l’eau acide… Pour moi, l’eau que je bois est délicieuse, « ronde » et on sent vraiment la différence. A votre bonne santé à tous !!!

  19. Bonjour Anne-Marie et merci pour tous le travail que vous faites, merci de nous le partager!
    Je suis du Québec et tout récemment on a testé le ph de l’eau distillée .et elle est très acide…… Ce qui fait que j’ai orienté mon choix pour un filtreur , qui alcalinise et du coup très anti-oxydante……..c’est de la cie Enagic c,est de l’ eau’ Kangen’. Je crois que le but de manger vert cru est bien de désacidifier l’organisme……alors celui-ci est bien le meilleur choix à faire…….merci encore ! Marie Lise

  20. Bonjour,
    je ne sais pas s’il y a de solution idéale ; l’eau du robinet n’est pas de même qualité selon les régions et par endroits, comme chez moi, elle est traitée à l’aluminium ; quand on connaît les ravages que ça peut causer, ça laisse perplexe ; de plus, une eau momentanément pas très nette peut être déclarée potable par dérogation du préfet ! la dérogation du préfet empêchera-t-elle les gens de tomber malade ? l’eau en bouteille plastique contient des perturbateurs endocriniens surtout si on la laisse au soleil comme j’ai vu sur le parkings de super marchés ou dans des hangars sous les tôles ; alors, entre la peste et le choléra, que choisir ?
    je lis toujours vos messages avec beaucoup d’intêret
    Suzanne

    1. C’est plutôt entre la grippe et le choléra, entre possibles traces de perturbateurs endocriniens des bouteilles plastiques et possibilité de molécules de médicaments, chimio, cocaïne, héroïne, aluminium, javel, fluor mais aussi évidemment perturbateur endocriniens et plus, le choix est vite fait~

  21. Bonjour,
    Personnellement je consomme de l’eau distillée depuis près de 3 ans avec une alimentation composée de fruits et feuilles vertes. Je n’ai constaté à ce jour aucun problème particulier malgré les « mise en garde  » que l’on trouve sur internet. En revanche mon besoin en eau a fortement diminué ( environ 2 verres par jour maintenant contre 1 à 2 litres au début) au fil du temps, c’est certainement dû entre autre à la consommation de fruit de plus en plus juteux. Voilà pour mon témoignage si ça peut servir.
    Merci Anne-Marie pour tes articles et belle journée à toutes et tous.
    Pascal

  22. bonjour,
    moi aussi j’ai une carafe tc, mais je mets de l’eau en bouteille;
    Je ne pense pas que cela filtre les metaux lourds si on met de l’eau du robinet??

    1. Assurément non.
      ces carafes « apportent une information » elle n’enlèvent rien des molécule polluantes.
      Peut être en diminue-t-elle les effets nocifs? Mais surement pas complètement.

  23. ou la la , voici un article et des commentaires qui me compliquent bien la vie …
    il faudrait faire une synthèse …
    je rajoute un problème : dans quoi transporter l’eau ?(pour le quotidien , balades …)
    merci

    1. La synthèse c’est:
      – soit tu est privilégiée et bénie ton eau de source pure (comme certains le témoigne);
      -soit toi doit filtrer, point! Après faut choisir un filtre (le budget compte beaucoup) quie ne fait pas de l’eau acide. Ne pas oublier de bénir cette eau non plus! ;D
      L’eau en bouteille présente trop de problèmes potentiels.

    2. Julie, en ballade, moi je prends ma bouteille en verre. C’est lourd mais tant pis. je sais qu’il existe des bouteille en plastique, des gourdes sans phtalates. C’est sûrement plus léger !

  24. Il faut savoir que l’eau du robinet n’est pas la même partout et chaque commune fournit les résultats des analyses qui sont faites régulièrement.
    L’eau du robinet ne sort pas forcément d’une usine de retraitement.
    Danger des généralisations !
    Chez moi, c’est une eau de captage qui ne subit aucun traitement et qui, de ce fait, est bien supérieure à toutes les eaux en bouteilles, à toutes les eaux traitées, quelle que soit la méthode utilisée.
    En vérité, chacun doit faire ses recherches sur l’eau qui arrive à son robinet .

    Bien cordialement

    Martine

    1. Oui c’est vrai.
      Ceci dit, pour la majorité de la population française, le simple fait de sentir un verre d’eau du robinet suffit à l’évaluer..

  25. Oui c’est vrai il n’est pas facile de trouver la bonne solution, avec tous les avantages et sans inconvénients.
    Il est bon peut-être de regarder de plus près ce que fait la nature pour se dépolluer. Mais oui la terre qui est vivante et consciente se défend . Pour se dépolluer la nature utilise des vortex, ce sont les tourbillons qui s’enroulent a grandes vitesses dans les cyclones. Et bien ces vortex purifient l’eau, éliminent les mémoires de l’eau, ces mémoires qui enregistrent les éléments qu’elle traverse, c’est le principe de l’homéopathie, qui même diluée a très hautes dilutions, l’eau garde en mémoire les éléments de la plante qui a macérée. Alors les filtres les plus fin ne peuvent pas laisser passer les mémoires de l’eau, par exemple les produits toxiques. Il existe des purificateurs d’eau qui crée un vortex . Il y a une chose importante dans l’eau comme d

  26. Je m’intéresse à l’eau depuis 20 ans et d’ailleurs avant de m’intéresser à l’alimentation.
    C’est le système inspiré de l’eau HUNZA qui m’a intéressé le plus. Les Hunza sont un peuple du Pamir en Himalaya dont la longévité est d’environ 120/140 ans et qui bénéficie depuis toujours d’une eau exceptionnelle. Si leur alimentation est particulièrement saine, c’est encore plus à leur eau qu’ils doivent leur santé. Ce peuple ignore la maladie selon le mot de Ralph Bircher qui a écrit un livre sur eux.
    Patrick Flanagan est un américain qui depuis des décennies à mis au point un produit liquide Crystal Energie qui dynamise l’eau avec quelques gouttes. Un autre produit sous forme de poudre MEGAHYDRATE, produit une eau équivalente à l’eau Hunza, qu’il a étudié pour ses recherches.
    Ces produits sont un peu coûteux pour nous européens, à cause du frêt et des droits de douanes, mais un allemand le docteur Rheinwald à mis au point des équivalents :
    – CRYSTAL ELEMENTS
    – NEW H que je trouve meilleur que Megahydrate
    ces produits peuvent être achetés en France :
    http://www.bharmonymegastore.com/epages/172807.sf/fr_BE/?ObjectPath=/Shops/172807/Categories/Bien-Etre
    ou en Allemagne :
    http://www.drreinwald.de/
    Il existe aussi un système de dynamisation recommandé par le Dr Gabriel Cousens, très prometteur, que j’utilise; Il est peu onéreux, très performant, et définitf. Il est basé sur les travaux du grand physicien Nicolas Tesla. Il utilise l’énergie tachyonique pour modifier la strucure de l’eau. Dans une vidéo Cousens montre ce qu’est un disque ULTRA TACHYON :
    https://www.youtube.com/watch?v=wD2p6NT9Mbc
    En Europe ce site vend ces disques fabriqués aux US :
    http://anandamathboutique.prestabox.com/category.php?id_category=23
    Une vidéo intéressante, c’est le dialogue entre David Wagner promoteur d’ultra tachyon disque et Gabriel Cousens :
    https://www.youtube.com/watch?v=sEO0VbNzUwg
    Sinon, avant la dynamisation, je purifie l’eau avec un osmoseur WATERTECH peu onéreux et bien conçu : http://www.watertech.fr/
    Un livre très exhaustif sur le sujet est celui de Yann Oliveau : LA NATURE DE L’EAU, pour tous les passionnés de l’eau. Bien sûr, il y a Masaru EMOTO, en France Jacques Collin, dont les titres des oeuvres sont en eux mêmes sublimes : L’eau, le miracle oublié, L’insoutenable vérité de l’eau. J’adore ces les livres qui ont été un tournant dans ma vie, et qui m’ont fait découvrir les milles visages de l’eau. Il existe tant et tant de systèmes de dynamisation que même Yann Oliveau n’a pu les décrire tous. C’est autant d’eaux merveilleuses possibles !
    Merci à tous. J’ai vraiment été passionné par tous vos commentaires.

  27. Bonjour

    J’ai fait il y a environ 3 ans l’expérience d’Emoto sur des pommes. Le résultat a été édifiant. Je suppose que pour le riz ce sera pareil.

    Bonne journée

  28. Salut Anne Marie,
    je suis au cru depuis le 5 décembre, j’ai bcp de poids à perdre, je ne bouge pas assez pour l’instant, pas de souffle, j’ai dû perdre environ 5kg, c’est pas mal, mais je vois bien que ça stagne, je suis aussi un peu impatiente, et on a fait qqls écarts Noël et jour de l’an, j’essaye de ne pas trop me stressée quand je me trompe, en ce moment j’ai trop envie d’avocats, je n’en mange qu’un par jour, c’est peut etre déjà trop, je pourrais en manger 5 sans soucis, je mets encore des vinaigrette dans nos salades, mais je fais gaffe, environ une cuillere à soupe d’huile olive.
    merci pour tes videos c’est super
    Isa

  29. Je mange à 80% cru (ce que préconise Gabriel Cousens),et depuis 25 ans j’utilise le vitaliseur de Marion Kaplan (élève de la célèbre doctoresse Kousmine). Et de ce fait, j’ai compris depuis longtemps qu’entre le cru et le cuit, les choses ne sont pas aussi tranchées. Depuis longtemps, l’homme s’est ingénié à mettre au point des modes de cuisson respectueux de l’aliment. Avant la révolution industrielle, on utilisait des diables de terre cuite, qui faisait des cuissons merveilleuses. Les diables évidemment se cassent et lorsque l’industrie à sortit dans la deuxième moitié du XIX ses casseroles de métal peu chères et incassables, le diable est mort.
    Certains l’ont fait revivre et s’est mis à écrire sur lui. On en trouve encore aujourd’hui, après une longue disparition.
    En 1992, Marion Kaplan, a développé un cuiseur à la vapeur douce (procédé utilisé depuis des siècles par les chinois), qui conserve aux aliments leurs vitamines et même en augmente la teneur en vitamine C. De plus, les enzymes sont totalement préservées.
    Voir les vidéos :
    https://www.youtube.com/watch?v=612RGe_YawI
    https://www.youtube.com/watch?v=V7XeYXAJytk

    A propos des huiles, bien souvent diabolisées dans le monde du cru, le professeur Joyeux cancérologue et
    chirurgien qui porte bien à 68 ans, vient avec un médecin marocain (docteur Fayed) de faire connaître au public français l’olivie, une huile d’olive spéciale contenant un polyphénol rare l’hydoxytyrosol dont la puissance, en tant qu’antioxydant est bien plus élevé que celle de la vitamine C ou du resveratrol (extrait de la peau du raison). Cette huile se prend en toute petite quantité car une seule cuillère vaut 30 cuillères d’ une huile vierge d’olive (non en terme de lipide, mais en terme d’antioxydant). Un antioxydant est bien plus puissant sous la forme liposoluble qu’hydrosoluble. Il faut le savoir, c’est important.
    Voir la vidéo sur Olivie :
    https://www.youtube.com/watch?v=AaLlGeWzbzg (présentation courte)
    https://www.youtube.com/watch?v=YN6uSUBMSTE (présentation détaillée)

    Le régime méditerranéen bien connu pour son excellence nutritionnelle se trouve ici, une nouvelle fois confirmé.

    A propos des céréales, parfois rejetées par certains crudivoristes, trempées 12 heures elles prégerment et peuvent être consommées crues (comme le préconisait il y a 50 ans la doctoresse Kousmine) ou cuites en petites quantités. On trouve même en magasin bio du boulgour de sarrasin ou d’épeautre prégermé et précuit. Dans le cas du riz, les phytates inhibe 96% des minéraux de la plante, après germination,
    la proportion s’inverse, 96% des minéraux sont présents. Dans l’alimentation Hunzas, des gens qui vivent 120 à 140 ans, les fruits occupent la première place, suivis des céréales et ensuite des légumes ( sauf en hiver où les légumes occupent le premier plan).
    Le rejet des céréales est une régression. Nous ne sommes pas des singes qui pouvons passer la journée à nous sustentés de fruits. Tous les peuples qui n’ont pas eu la chance de les avoir, ont connu une évolution civilisationnelle réduite (Papous par ex). C’est en Mésopotamie, que l’aventure des céréales a commencé pour aboutir à l’expansion civilisationnelle que nous connaissons. A Bornéo, en Papouasie, sans céréales, les hommes étaient obligés de consacrer la totalité de leur temps à l’agriculture.

    1. Je suis passée par la crème Kousmine et sa fameuse huile de lin. A partir de 1993, nous « mangions Kousmine » tous dans la famille. Maintenant je trouve que mélanger du fromage blanc avec de l’huile et des céréales crues n’est pas si bon que cela. par rapport à un régime hyper carné et dépourvu de fibres, ça peut être intéressant; mais je n’ai jamais été en aussi bonne forme physique et morale qu’avec mon alimentation crue, végétalienne et faible en apport de gras. De plus l’utilisation de produits laitiers est reconnu maintenant par un grand nombre pour être extrêmement acidifiant et néfaste à la santé. Sa,s parler de la condition animale qui me tient à cœur !
      J’ai eu aussi un four à vapeur douce omnicuiseur, dont j’étais très contente…jusqu’à ce que ej découvre que pas de cuisson du tout était encore mieux!!
      Et si, monsieur, nous sommes comme les singes, faits pour manger des fruits principalement.

      1. Je suis d’accord avec l’abandon total des produits laitiers (ce que Cousens recommande vivement, ainsi que le rejet de la viande) Certes, Kousmine est dépassée, et la crème Budwig n’est plus d’actualité. Nous avons progressé en savoir depuis Kousmine.
        Mais, sans les céréales, nous ne serions même pas là à échanger par internet, mais nous vivrions comme les Papous il y a une centaine d’années. Ces peuples auraient pu tout comme nous, construire des navires et des avions s’ils avaient eu les mêmes matières premières agricoles que nous. Sur ce sujet, voir Jared DIAMOND :
        http://www.amazon.fr/lin%C3%A9galit%C3%A9-parmi-soci%C3%A9t%C3%A9s-lenvironnement-lhistoire/dp/2070347508/ref=sr_1_16?s=books&ie=UTF8&qid=1391858660&sr=1-16&keywords=diamonds
        ou en vidéo :
        https://www.youtube.com/watch?v=yfJoVskD8A4
        Le fruit est notre aliment principal, d’ailleurs certaines céréales sont des fruits ou des légumes. Les peuples connus pour leur longévité, utilisent les céréales, mais savent les préparer (ce que nous ne savons plus faire depuis l’ère industrielle). Bien sûr que nous sommes apparentés aux singes, pour autant nous ne devons pas les copier à 100%. Les singes sont insectivores, comme une grande partie de l’humanité, mais nous les occidentaux ne le faisons pas et je trouve cela bien, car cela reste de la viande.

        1. Pardon, mais l’argument ds insectes pour les singes me fait toujours rire : croyez-vous que la phénoménale masse musculaire des Orang Outang vienne des quelques grammes d’insectes qu’ils avalent avec leur feuilles vertes et leur fruits ? C’est négligeable !
          Quant aux céréales, on peut en manger le soir, si on n’a pas pu trouver assez de fruits mûrs dans la journée car vous avez raison, ce n’est pas simple toujours de respecter nos besoins fondamentaux en fruits sous nos latitudes. J’en parle souvent. Je ne suis pas anti-céréales. Mais elles ne sont pas la base de mon alimentation, loin de là. Juste un plus en cas de besoin. Elles sont quand même acidifiantes et du fait de leur fadeur (comparée un un végétal frais)trop souvent cuisinées avec sel, épices et gras en abondance !

  30. Bonjour Anne Marie,
    Merci d’avoir ré ouvert « les commentaires », merci pour ces informations très instructives
    Pour qui veux changer son système afin d’acquérir une eau la plus pure que possible et vitalisante, le parcours est un peu ardu.
    J’ai moi même cherché, et la solution qui me parait la plus convenable, est de pouvoir filtrer un maximum de polluants et être dynamisée
    J’ai donc opté pour un filtre « hydropure sénénity » avec :
    – facilité de mise en place
    – très peu d’encombrement
    – juste tourner petit robinet pour utilisation directe
    – filtrage jusqu’à 1500L
    – Réduction polluants : cuivre, pesticide bactéries, chlore, résidus de médicaments, hormones à + 99% et cuivre et chlore à + 90%…
    Acheté au Biooc*** pour environ 45E ou voir sur site (exemple :
    http://www.rueducommerce.fr/m/ps/mpid:MP-F3210M21961980#moid:MO-F3210M45046180 )
    Et pour dynamiser cette eau j’ai acheté « un shaker électrique » à cocktail qui créé l’effet vortex, sans consommable qui coûte environ 15E
    exemple : http://www.cadeauxgadgets.com/cuisine/471-shaker-a-cocktails-avec-melangeur-electrique-5055371503266.html?search_query=shaker&results=1
    Une fois les achats de départ fait le coût annuel représente env 30E de filtre à charbon
    Une amie naturopathe adopte le même procédé
    Que mon expérience profite à d’autre
    Et merci Anne Marie pour ton partage et ton sourire
    Bonne continuation
    Franck

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

CRUDIVEGAN : Manger vegan et cru en bonne santé !

Crudivegan les secrets et règles de l’alimentation vegan et crue. Des recettes simples et délicieuses, mes découvertes et coups de coeur.