Les bienfaits des aliments crus sont nombreux… La facilité de digestion en fait partie.

Les personnes qui disent « Ah, moi je pourrais pas manger des fruits comme toi… je digère pas les bananes ! » ou « moi, je digère pas les crudités » se trompent, à mon avis, car bien souvent, ce n’est pas la tomate ou la banane qui est en cause, mais la façon de les manger.

salade verte

Les combinaisons alimentaires… c’est pas du pipeau !
Prenez par exemple la salade, certains ne peuvent pas en manger beaucoup car ils sont mal à l’aise après. Mais avec quoi a t-elle été assaisonnée, cette salade ? Beaucoup d’huile ! Or si les végétaux sont facilement digérés, le gras, lui, met plus de temps. Donc, l’huile va ralentir la digestion de la salade, qui va rester trop longtemps dans l’estomac, puis les intestins…. les problèmes arrivent alors : fermentation qui cause gaz et ballonnements.
Et qu’a-t-on ajouté dans cette salade ? des tomates, des concombres ? Parfait ! Mais aussi des lardons (mis à part le fait qu’il s’agit d’un cochon mort !)… très gras, du gruyère… très gras, des « olives + avocats + huile + pignons de pins + tomates séchées dans l’huile »…. trop gras !

Pareil pour les bananes. Il y a une grosse différence entre manger même 5 ou 6 bananes le matin au petit déjeuner ou à midi, mangées tranquillement à la suite les unes des autres jusqu’à satiété après un grand verre d’eau *, ou mixées avec de l’eau dans un smoothie onctueux, et manger même 1 seule banane à la fin d’un repas de viande, légumes-féculents cuisinés et fromage ! Les efforts de la digestion ne sont pas les mêmes… et, croyez -moi, ce n’est pas la banane qui est en cause ! Idem pour la banane mangée avec un café, ou un gâteau (sucre+gras), ou quelques amandes…. On ne digère pas !

Mais à qui la faute à votre avis ?
La banane ? 105 cal, 27 g de sucre simple (qui n’a pas besoin d’être digéré en hydrates de carbones simple puisque c’est déjà fait, contrairement au riz ou au pain… on en reparlera ;), 0,4 g de lipide (gras) et 1,3 g de protéines…
… ou la tranche de cake au chocolat ? environ 536 cal, 73 g de sucre mélangé à 28 g de lipides et 4,8 g de protéine.

* J’en profite pour dire que  les fruits sucrés, dont les bananes ou les raisins, contiennent des sucres très vites absorbés. Mixées avec assez d’eau pour leur donner un taux d’hydratation parfait, les bananes sont la nourriture idéale pour se reconstituer après un effort sportif. Mais n’oubliez pas l’eau, car les sucres ne peuvent pas être convertis correctement en glycogène sans une grand stock d’eau dans le corps (le glycogène se trouve dans le foie, réserve de combustible pour le cerveau, et dans les muscles pour pouvoir fonctionner. Quand on court, c’est d’abord ce sucre qui est utilisé, ensuite le sucre sanguin).

Et ça marche aussi avec un repas trop riche pris la veille !
Hier soir vous avez mangé une pizza bien grasse, une petite glace et un coca (un peu dingue, non ?).
Et ce matin, vous prenez votre smoothie délicieux de bananes. Que croyez-vous qu’il arrivera ?
Vous allez ressentir des problèmes de digestion ! et vous risquez de vous dire « zut, je ne digère pas la banane ! »
Alors que c’est le repas gras de la veille qui n’est pas encore digéré et stagne dans votre système digestif !
En mangeant constamment de grande quantité de graisse, dans les plats, les desserts, les en-cas, des lipides persistent dans le sang, et se mêlent aux sucres simples des fruits ou légumes fruits que vous mangez.
Donc même si vous mangez correctement vos fruits tous seuls, vous pouvez avoir quand même des problèmes dus à vos autres repas trop gras.
Le but est donc de préserver son corps en arrivant à manger cru, peu gras tout le temps.
Et alors, que de bons résultats à tous points de vue en perspective !

smoothie pêche
smoothie mangues et pêches

Pour les puristes
Certains remarqueront que j’ai proposé une recette de salade dans cet article sans aliment gras ajouté, mais une recette dans un autre article avec de l’avocat qui contient 76,6% de lipides. Je propose aussi d’ajouter à la place de l’avocat, 30 à 60 g de noix (83,4% de lipides) ou des pistaches crues (67,6% de lipides).

Nous avons besoin de lipides dans une proportion idéale de 10 % de nos calories quotidiennes (jusqu’à 15% pas plus). Sachant qu’on n’est pas obligé de compter ça chaque jour, ce qui permet de prendre des sauces plus grasses un jour, et pas du tout le lendemain.

Mais on a vite fait d’en ajouter : là, 6 amandes dans la matinée; ici, salade pleine d’huile à midi, et là, plat cuisiné au beurre le soir (et un ou deux chocolats devant la télé).

Allez… à vos smoothies et vos salades !


Image du livre Dessert crus


Image du livre Menus crus