Le blog crudivegan, l'alimentation vegan et cru

Retrouvez toutes mes découvertes, analyses, partages, etc.

Anne Marie

Anne Marie

Je partage avec vous mes découvertes, inspirations, recettes simples et délicieuses, mes astuces et idées pour vivre en pleine santé, ma vision de la vie et comment la joie fait partie de moi tous les jours.

Mon histoire

Boutique & références

Ebook alimentation vegan crue

Découvrir
d'une alimentation crue

et recevez la newsletter Crudivegan

En soumettant ce formulaire vous acceptez que vos informations soient utilisées uniquement dans le cadre de la relation commerciale éthique et personnalisée qui peut en découler. Vous disposez d’un droit d’accès, de rectification, d’opposition et de suppression des données qui vous concernent. Nous vous invitons à prendre connaissance de notre politique de protection des données.

Archives Crudivegan

Attention aux recettes de certains crudivores !

Des livres de recettes délicieuses, appétissantes, mais fatales pour la santé !

 

TroisTropGras
Recettes typiques à  ne faire que pour les très grandes et très rares occasions !

 

Lorsque j’ai commencé à m’intéresser à cette alimentation, j’ai cherché des livres de cuisine. D’abord, j’ai une passion pour les livres, et ensuite je me disais qu’on ne pouvait pas manger que des bananes !
J’ai donc suivi les recettes des livres uniquement américains, on ne trouve pas grand chose en français, juste un ou deux e-book,  et dans un premier temps, je me suis bien amusée.
Beaucoup de recettes avec le déshydrateur. Pizzas, tacos, gâteaux fabuleux… avec des amandes ou des noix de cajou, et des dattes pour faire des pâtes à tarte, des graines de lin réduites mélangées à des tomates séchées pour faire des crackers… Bref, la base de cette alimentation dite « rawveganfood » chez nos amis américains. Au bout de deux à trois semaines, je ne me sentais pas bien et j’ai commencé à réfléchir à ce qu’on absorbait dans une journée.
Et bien, quelle déconvenue ! Le ratio de graisses dans ce que j’appelle les « noix » en général,  c’est-à-dire les amandes, noix de cajou, de Grenoble, graines de lin, de tournesol etc. est impressionnant. Mélangées à des dattes ou des raisins secs, ça donne un amalgame sucre-gras détonnant ! J’ai découvert que beaucoup de « rawfoodists » (crudivores) étaient passés plus ou moins rapidement par cette découverte, et que certains avaient quitté ce mode d’alimentation.
Et c’est dommage car il suffit de passer de « beaucoup de gras » à « très peu de gras » pour manger les fruits, les feuilles, les légumes-fruits, les racines, les légumes dans leur état vivant pleins de vitamines et nutriments, et bénéficier de tous les apports de cette alimentation. En ajoutant certes quelques noix sus-citées, mais dans des proportions raisonnables ! 30 à 60g de noix par jour, pas plus ! Et encore, pas plus de 4 à 5 fois par semaine ! D’une manière générale, tout ce qui ressemble à de la nourriture grasse classique, sera dans ces livres de recettes, encore plus gras et encore plus indigeste !

Des recettes-santé faciles à faire.

 

DeuxBonsJus
Deux smoothies : tomate et ananas

Comment arriver à cela ?

C’est très simple car les sauces des salades faites avec un mélange mixé de fruits et de légumes sont tellement goûteuses et pleines de saveurs, qu’on n’a plus besoin de sel, ni de condiments. Un nouveau  vrai goût fais est au rendez-vous. Pour obtenir une texture plus crémeuse, plus « ronde », on y ajoute un demi avocat ou, 30g de pistache ou de noix,  par personne, le soir, dans la grosse salade composée.
Le matin et le midi, il est facile et délicieux de faire des repas de fruits. En mangeant un même fruit en grande quantité, un mélange de fruits en salade, ou en en mixant deux ou trois avec un peu d’eau. On peut alors ajouter une poignée de feuilles de salades qui va donner un coup de fouet aux cellules du corps ! (qui vous diront merci en vous donnant une énergie d’enfer !)
Le soir, il y a les soupes crues, les salades au mixeur avec des légumes salés (céleri par exemple), les potages avec des légumes en petits morceaux recouverts d’une soupe de légumes crus ou les salades composées. 


Exemples de fruits, et mélanges de fruits pour le petit-déjeuner (400 à 500 calories) et le repas du midi : (600 à 800 calories)

Un ou deux melon, ou une pastèque, ou des abricots, raisin, kiwi, oranges… On prend un fruit de saison, et on en mange autant qu’on veut. A manger entiers ou en smoothie.
Ou un mélange tel que kiwi-orange, mangue-fraise, pommes-dattes, pêches-myrtilles (on peut prendre du surgelé), abricots-jus d’orange… tout est permis et tout est bon ! Les mélanges peuvent se prendre en morceaux, ou en smoothie selon l’humeur ! Dans un smoothie de bananes par exemple, 5 ou 6 bananes, on ajoute une poignée de salade, n’importe laquelle. C’est délicieux !

Exemples de menus pour le soir (700 à 900 calories)  :

  • Salades (scarole, laitue verte, laitue rouge, roquette, épinards, mâche, romaine… ), dans laquelle on ajoute :
    – des morceaux de légumes-fruits (tomates, poivrons, concombre, courgettes…),
    – des légumes racines (carottes, céleri rave…) râpés,
    – des légumes (céleri branche, fenouil… ),
    – et des morceaux de fruits (tout est possible, les petits : abricots, raisins, prunes, fraises, framboises…  les autres : nectarine, pêche, pamplemousse, orange, kiwi, pomme, ananas…).
    – Le tout recouvert, soit d’un jus de citron simplement (cela relève les saveurs, le citron vert, particulièrement), soit d’un mélange fait au blender :

    Mélanges pour sauce de salade
    : Le plus connu, c’est : 2 tomates, 1 ou 2 mangues, du citron ou du vinaigre balsamique.
    Autre idée : 1 avocat, 1 mangue, eau (1 avocat pour 2 personnes)
    Ou encore : 1 cuillère à soupe de Tahini (purée de sésame), 1/2 citron, 1 orange.
    Enfin (mais d’autres milliards d’idées existent…) : graines de chanvre ou graines de Chia (que l’on trouve dans les boutiques Naturalia, Bioc’bon, et autres Biocoop… ), 1 tomate, 1 concombre. Si le concombre est bio, on peut mettre la peau avec, ça fait de la verdure. Sinon, l’éplucher.
  • Soupes crues : il y a les soupes sucrées, par exemple, on mixe dans le blender, des fraises, de l’ananas, et de la mangue
    Ou 1 pomme, 1 banane, 1 poignée de laitue
    Ou 1 concombre, 1 tomate, 1 poivron jaune et 2 branches de céleri.
    Et les soupes salées, comme 2 poignées d’épinards, 1 poire, 1 pomme, 1/2 avocat.
    Ou 4 tomates, 1 dizaine de feuilles de romaine, jus d’1 citron.
    A chaque fois, on ajoute de l’eau pour atteindre la texture dont on a envie.
  • Les potages : Il s’agit là de mettre dans un saladier des morceaux très petits de légumes-fruits, et d’ajouter dessus une sauce faite avec les mêmes légumes et un fruit. Par exemple, des dés de tomate, concombre, courgette, et dessus, concombre, tomate et pomme.

Quelle simplicité, n’est-ce pas ? Que de couleurs, de  fraîcheur, de saveurs en perspectives !
On peut tout faire, soyons créatifs !

Vous remarquerez que je ne mets pas d’huile, de condiments (rarement, à part les herbes fraîches et peu, très peu d’épices), pas d’ail, très rarement des oignons. Cela fera l’objet d’un prochain post !
Mes ebooks de recettes crues :
ebooks de recettes crues curdivegan

Partager facilement l'article

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur email
Email
Partager sur whatsapp
WhatsApp

Découvrez d'autres articles similaires

11 réponses

  1. J’ai hâte de savoir pourquoi cette absence d’ail et d’oignon (j’adore ça alors bon si tu annonces que c’est pas recommandé ^^’)

  2. Merci pour les remarques et les questions !
    Oui, c’est vrai, je ne mange plus d’ail, ni d’oignons. Juste un ou deux petits oignons verts dans la salade de temps en temps.
    Ils ne sont pas recommandés dans une cuisine crue vegan, pour ne pas surcharger les goûts des légumes frais, tout comme les épices. N’étant pas cuits, ils sont trop piquants, trop forts.
    Mais l’important est d’aimer ce qu’on mange. Si le fait d’ajouter de l’ail ou des oignons peut t’aider à manger des légumes verts, pourquoi pas ?

  3. Bonjour,
    je réalise depuis un an environ mes smoothies matinaux. Je ne suis pas crudivore mais j’y tend. Mon but était aussi de compenser l’alimentation très peu saine de mon compagnon dans la journée, en lui donnant des fruits et légumes faciles à ingérer le matin. je sais qu’il ne faut pas en principe mélanger trop de catégories d’aliments dans le smoothie, car il serait difficile à digérer. Pourtant, n’ayant pas le temps le matin de faire un smoothie plus un petit déjeuner deux heures après (je digère très vite les légumes et j’ai très faim rapidement après, j’ai toujours eu une alimentation lourde en féculents notamment), j’ai commencé à mettre des céréales et très peu de graines dans le smoothie.

    Pour deux je mets généralement une banane, deux ou trois portion d’un fruit de saison, des feuilles (épinard-blette ou salade) , souvent de la betterave crue, une poignée de graines germées, du kéfir de fruit comme liquide, puis deux poignées de céréales (avoine/amaranthe avec quelques graines de lin, cacahuètes, sésame, amandes mélangées) trempées depuis la veille.

    Peut-on considérer même si ce n’est pas l’idéal, que l’estomac et les intestins s’adaptent à ce régime au bout d’un certain temps? Ce smoothie me rempli jusqu’au déjeuner, je ne me sens pas particulièrement lourde, et je n’ai pas de douleurs de ventre. Certes mon ventre n’est pas ce qu’il y a de plus plat, mais je ne peux l’attribuer vraiment à cela…

    Qu’en pensez-vous? Je ne voudrais juste pas que ce mélange m’empeĉhe d’assimiler tout ce que les ingrédients devraient apporter ce qui serait complétement contre productif..

    merci
    bonne fin de semaine

    1. Bonjour anonyme ,
      (Comme je dis toujours, j’aime bien avoir un prénom)
      Si ce que vous mangez vous convient, je ne vais pas vous dire de changer. Personnellement je ne mangerai pas ce mélange. Fruits et salade, c’est parfait. Les graines germées ne me semblent pas idéales à ajouter. Je sais qu’il y a beaucoup de vitamines dedans, mais j’ai appris aussi qu’il y a aussi des toxines, bref je ne suis pas fan. Les fruits et légumes sont bien suffisants, à mon avis. Le kefir de fruit, fait avec du sucre en poudre et du fruit… ça ne me tenterait pas non plus. Je préfère ce qui est naturel, entier et frais. Quand au mélange céréale, et plusieurs oléagineux, franchement, je n’approuve pas : du gras des graines avec des céréales, mélangées à des fruits… les anglo-saxons disent  » combo-abombo », c’est à dire « mélange abominable »…
      Cela ne participe pas des principes de l’alimentation crue faible en gras. Mais encore une fois, si cela vous convient, c’est parfait. L’assimilation se fait moins bien, c’est sûr. L’idéal, c’est de ne manger qu’un seul aliment à la fois, car on le digère parfaitement alors. Ici, on en est loin. Mais tout est relatif. Ce petit- déjeuner est meilleur qu’un petit-déjeuner anglo saxon à base de bacon et d’oeuf !

  4. merci pour votre réponse, pardon pour le nom: Célia

    Je comprends mes erreurs de combinaison en lisant votre site, mais comment faire alors pour me « caler » sans faire de mauvais assemblages. Etant habituée à beaucoup de carbo-hydrates, et étant très maigre de nature (ce qui ne me plait pas, j’aimerais plutôt me remplir que maigrir, type physique : ectomorphe) que faire pour ne pas m’assécher d’avantage, tout en consommant cru et sain? Je précise que je ne cherche pas non plus à grossir au-delà de mon poids normal, je suis stable (mais en mangeant beaucoup depuis toujours), je veux juste ne pas perdre.

    Le rythme des repas crudivores serait donc plus rapproché? Manger sans mélanges, plus souvent, par exemple ne faire qu’un jus le matin, puis deux heures après manger des graines, ou des céréales trempées par exemple, etc?

    Ou bien, en me convertissant au cru, je suis censée avoir de moins en moins faim (l’estomac en s’habituant demanderait moins sans pour autant affamer mon corps et sans pour autant maigrir)?

    J’essaie de comprendre la logique afin d’améliorer ma diète, pour une meilleure santé.

    merci!! Célia

    1. Célia ne m’a pas répondu.
      Les rythmes des repas des crudivores ne sont pas forcément plus rapprochés. Ça dépend des gens… Si on peut prendre des repas suffisants matin, midi, et soir, pas de raison de manger plus souvent. De toute façon, ce n’est pas la peine de se prendre la tête (si j’ose dire), mangeons lorsque nous avons faim et arrêtons nous lorsque nous nous sentons rassasiés.
      En tout cas en mangeant cru, low fat et vegan, on augmente plutôt la taille de son estomac car le volume des végétaux crus, bourrés d’eau, est plus grand que celui des aliments denses et cuits. Pour obtenir le même nombre de calories, il faut manger donc plus de volume… ce qui se fait sentir au niveau de l’estomac. C’est d’ailleurs le plus gros problème que les novices rencontrent est celui-ci : arriver à manger suffisamment.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

CRUDIVEGAN : Manger vegan et cru en bonne santé !

Crudivegan les secrets et règles de l’alimentation vegan et crue. Des recettes simples et délicieuses, mes découvertes et coups de coeur.