Qui n’a pas encore entendu parler de son microbiote ? Il faudrait vraiment vivre sur une île déserte pour ne pas avoir vu passer tous les articles, livres, émissions qui parlent de la vie de nos intestins et de l’importance de bien nourrir les petites bactéries qui les peuplent. Mais au fond, de quoi est -il composé ce microbiote ? Quels sont les bénéfices et les inconvénients des probiotiques ? Quels sont leurs rôles dans notre santé ?

D’où viennent les probiotiques et qu’est-ce que c’est au juste  ?

« Bio » vient du Grec qui veut dire « vie » et « pro » veut dire « pour ». Donc « probiotique » veut dire « pour la vie ».
L’Organisation Mondiale de la Santé définit les probiotiques comme étant les « micro-organismes vivants » qui peuvent avoir des effets bénéfiques pour la santé à leur hôte quand ils s’y trouvent en « quantité adéquate ». (Gupta et al. et Saulnier et al.)

On les appellent aussi notre « flore intestinale ». Joli, non ?

En fait nous sommes entourés de bactéries de divers types. On ne le réalise pas toujours mais des bactéries se trouvent en permanence sur notre peau, dans la bouche, sur les cheveux, partout. On en a trouvé une grande quantité dans notre système digestif;Nous pssédons environ 500 espèces de bactéries vivantes, (mais d’après Vitali et al., on peut en avoir jusqu’à 1000 différentes espèces) et 100 000 milliards d’individus ! (par comparaison, nous sommes composés de, environ, 10 000 milliards de cellules « seulement » !). Ces chiffres me font le même effet, que ceux qui dénombrent les étoiles, les distances interstellaires et les galaxies, pas vous ?

Sont-elles toutes bonnes, ces bactéries ?

les bactéries intestinales

Non. Certaines sont même pathogènes (= qui peuvent causer une maladie) alors que d’autres ont des fonctions très importantes pour notre santé. On peut dire que « c’est une bonne combinaison de microbes qui détermine la différence entre maladie et santé. Un régime alimentaire qui use de mauvaises graisses et beaucoup de sucres, comme notre régime occidental moderne actuel, est connu pour avoir un impact négatif important sur la composition et la diversité du microbiote intestinal conduisant à un écosystème déséquilibré appelé dysbiose. » (Sirisinha, 2016). Plus nous mangeons un même type de nourriture, plus nous avons envie de ce même type de nourriture car nos bactéries qui s’en nourrissent en veulent toujours plus !

D’où l’importance de bien choisir son type d’alimentation :

–>pizzas, pâtes, et viennoiseries ? Nous développons les bactéries qui se régalent avec, bactéries non propices à notre bonne santé.

–>Fruits, légumes, produits non manufacturés, frais ? Nous développons les bonnes bactéries, et le plus incroyable, c’est que nous salivons maintenant pour ce genre de nourriture. Merci les bactéries  !

Les antibiotiques, un traitement immunosuppresseur ou une irradiation peuvent aussi altérer et détériorer la santé de notre flore intestinale.

Après la naissance, les bactéries colonisent notre tractus gastro-intestinal . Ainsi naît entre elles et nous, une relation mutuelle bénéfique pour notre système immunitaire.

Probiotics

Pour repeupler notre flore intestinale souvent appauvrie par notre mode de vie, on a créé des formules toutes faites de ces bactéries bénéfiques sous forme de suppléments à avaler, en poudre, en capsules, en liquide. On utilise Lactobacillus, Bifidobacterium, etc. et un genre de champignons (levure) : Saccharomyces.

Vous avez sans doute déjà vu passer ces noms de bactéries sur les petits paquets de suppléments : L.acidophilus, L.rhamnosus, L.bulgaricus, L.reuteri, L.casei, Bifidobacterium spp, comme B.lactis, B. longum, et Saccharomyces boulardii, Sacharomyces cerevisiae, L.plantarum, L.brevis, etc.

Les probiotiques (gros intestin) agissent de plein de façons

Suivant leur nature ils vont agir  :

  • en produisant des composants antimicrobiens qui empêchent le développement d’agents pathogènes. Par exemple, la bactérie d’acide lactique (espèces Lactobacillus) peut produire du lactate (acide lactique, acide produit quand on force sur un muscle) et de l’acétate (acide acétique) qui créent un environnement acide qui va inhiber des agents pathogènes.
  • en créant une compétition entre plusieurs colonies d’agents pathogènes qui vont s’entre tuer,
  • en diminuant le PH intestinal et donc créer un environnement acide,
  • en fabriquant du mucus, qui aide à la digestion,
  • en régulant la motilité (faculté de mouvement) intestinale
  • en augmentant la perméabilité intestinale, ce qui protège des invasions de bactéries et de virus,
  • en permettant l’interaction entre les cellules immunes et les cellules de épithéliales (membranes), ce qui renforce le système immunitaire
  • en aidant à réduire la réponse immunitaire excessive aux antigènes étrangers, quand le système immunitaire sur-réagit par exemple inflammations de la peau,
  • et aussi en transformant les fibres alimentaires en sucres simples, chaines courtes d’acides gras, et autres nutriments qui peuvent ainsi être absorbés,
  • en produisant des vitamines, comme la vitamine K et B9; acide folique,
  • en transformant des composés carcinogènes comme les HA ‘hetero cyclique amine’… voir vidéo sur les méfaits de la cuisson)

… et cette liste n’étant pas exhaustive !

Vector Bacteria Flora

Des probiotiques sont prescrits pour lutter contre toutes sortes de maladies ou désagréments : diarrhées, syndrome du côlon irritable, maladie de Crohn, dermatite atopique (sur les joues du nourrisson par exemple), infections vaginales, infections respiratoires et j’en passe…

Mais il existe aussi des inconvénients à prendre à tort et à travers des probiotiques en suppléments, comme des flatulences, inconfort abdominal, allant parfois jusqu’à la production de substances dangereuses dans le GI (tract Intestinal) qui crée une réponse excessive du système immunitaire. Donc n’allez pas croire que manger des probiotiques à longueur d’année est la meilleure chose à faire. des cures appropriées de un à trois mois sont souvent recommandées. Voyez avec votre médecin.

Une flore intestinale de toute beauté

nourriture saine

D’autant qu’il existe un moyen simple de se constituer un bon panel de probiotiques en super forme ! Comment ?

En choisissant de se nourrir de prébiotiques… qui vont à leur tour nourrir nos probiotiques et les aider à se maintenir et se développer naturellement !

Les pébiotiques se sont les fibres naturelles des végétaux, les aliments fermentés…  C’est ce dont je vous parlerai dans le prochain article… A suivre donc !fermentations en bocaux

D’ici là, mangez vos fruits et légumes ! Et parce que la vie, n’est pas seulement faite de nourriture, pensez à respirer, soyez à l’affût de vos sensations, mettez de l’intensité dans votre vie ! 🙂

Et renforcez votre énergie vitale, en adoptant la cuisine crue à la maison –>