Le blog crudivegan, l'alimentation vegan et cru

Retrouvez toutes mes découvertes, analyses, partages, etc.

Anne Marie

Anne Marie

Je partage avec vous mes découvertes, inspirations, recettes simples et délicieuses, mes astuces et idées pour vivre en pleine santé, ma vision de la vie et comment la joie fait partie de moi tous les jours.

Mon histoire

Boutique & références

Ebook alimentation vegan crue

Découvrir
d'une alimentation crue

et recevez la newsletter Crudivegan

En soumettant ce formulaire vous acceptez que vos informations soient utilisées uniquement dans le cadre de la relation commerciale éthique et personnalisée qui peut en découler. Vous disposez d’un droit d’accès, de rectification, d’opposition et de suppression des données qui vous concernent. Nous vous invitons à prendre connaissance de notre politique de protection des données.

Archives Crudivegan

4 fausses vérités sur la bonne façon de maigrir

Quelques pistes pour maigrir

Il y a comme ça, des vérités qui circulent de journaux en forums, et qui sont fausses de bout en bout. Un jour la vérité perce, et c’est une autre fausse déclaration qui fait jour.

Le premier mensonge, c’est de dire que les sucres font grossir.
Les féculents, les sucres seraient à bannir, au profit des protéines. Et les fruits ne seraient qu’à prendre avec parcimonie… pas plus de deux par jour !
Et pourtant chacune de nos cellules a besoin de glucose et de fructose, c’est-à dire de sucre. Et les protéines et graisses consommées en excès sont converties par notre organisme en sucres, justement en prévision d’un besoin en carburant. Ce processus fatigue énormément notre organisme, qui pourrait utiliser cette énergie pour autre chose. Il vaut bien mieux manger directement des sucres dans les fruits, et profiter de l’énergie épargnée pour agir, créer et vivre ! Si les fruits ne vous suffisent pas, alors ajouter des tubercules comme les pommes de terre ou les patates douces, qui vous apporteront de bons sucres.

Une énorme salade par personne, rien de tel  pour maigrir !

Deuxième fausse idée : il faut manger moins pour maigrir.
C’est la pire des choses à faire, car en restreignant la quantité de calories absorbées, on apprend à son corps à diminuer ses dépenses énergétiques, et on finit par grossir avec une tomate et une olive !
Partout on peut lire qu’il faut mâcher longtemps pour manger moins, prendre des petites portions, peser et bien veiller à ne pas dépasser un seuil pré-établi de calories, parfois 1200, ou 1500 calories. C’est dingue !
Je vais vous dire : moins vous mangez, et plus vous grossissez… à long terme. Bien sûr, dans le premier mois, on perd du poids quand on s’affame. Mais à long terme, forcément on reprend et le corps qui n’est pas bête, se met à faire des réserves, car il connait la chanson, et ne veut pas se retrouver encore une fois à avec des réserves vides ! et en plus, vous gardez en mémoire que vous avez eu faim et cela vous donne des envies de gras intempestives et irrationnelles.
Le tout est de ne pas se tromper de calories. 2000 calories faites de frites, quiche et coca  vous emplit le corps d’un excès de graisse qui va se loger directement autour du ventre, car le corps se trouve en panne d’apports en nutriments intéressants et stocke ce qu’il peut en attendant. Alors que 4000 calories de fruits frais et de légumes, vous apportent du carburant qui se traduit par une véritable énergie à utiliser facilement. L’excédent est brûlé naturellement, car le corps ne cherche pas à thésauriser les calories. Dans le milieu crudivore-vegan, les jeunes femmes mangent rarement moins de 4000 calories par jour, or elles sont super minces et super musclées car elles couplent leur alimentation avec du sport, naturellement.
Moi, je sors à peine de cette peur des calories, et plus j’avance, et plus je comprends que restreindre son alimentation est la pire des choses à faire. Tranquillisez votre organisme avec de la vraie nourriture à volonté, et il passera en mode dépense au lieu de économie.

Troisième erreur : il faut faire du sport jusqu’à épuisement pour maigrir.
Se mettre à fond dans un programme irréaliste risque de vous faire perdre courage et d’occasionner des douleurs musculaires et articulaires. Il faut prendre en considération d’où vous partez. Si vous être très en sur-poids et que vous aviez l’habitude de considérer que marcher 300 mètres porte à porte, est déjà un exercice, alors il faut commencer par faire un tour de pâté de maison. Puis, plus on fait d’exercices, et plus on a envie d’en ajouter un peu au fur et à mesure des progrès réalisés. Cela se fait tout seul. Je ne dis pas qu’il fait se pousser un peu de temps en temps, mais pas de façon exagérée. Et là, la visualisation intervient à fond : fermez les yeux, et voyez-vous en train de faire votre exercice favori. voyez comme vous le faites avec joie, facilité. Vous vous sentez très fort(e), très à l’aise. Voyez votre corps musclé. Sentez ce que cela implique dans les muscles, dans votre façon de vous tenir. Vivez cela intensément. Cet exercice d’auto suggestion peut se faire au lever et au coucher, encore dans son lit. Il « marche » fantastiquement. « Visualiser pour devenir » pourrait être ma devise.

Quatrième mensonge : rien à faire… c’est dans les gènes.
On voit des familles de gros et on se dit que c’est inscrit dans leur patrimoine génétique. Mais regardez ensuite ce qui constitue la base des repas familiaux et vous comprendrez que l’éducation est plus importante que la génétique. Le milieu crudivore est plein de gros, d’obèses, qui en mangeant cru et vegan et avec très peu de gras ajouté (l’alimentation idéale donc), ont découvert que leur corps devenait mince au delà de leurs rêves, et qu’ils avaient obtenu ce résultat, en mangeant bien plus qu’avant en quantité. Pas du jour au lendemain, mais en faisant le bon choix de vie, tranquillement, en éduquant leur cerveau et leur organisme avec de la bonne nourriture.

[crealist]

Partager facilement l'article

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur email
Email
Partager sur whatsapp
WhatsApp

Découvrez d'autres articles similaires

6 réponses

  1. Oui, des études ont été faites sur des souris qui ont prouvé qu’une réduction calorique permettait une durée de vie plus longue. Ce n’est pas bien difficile à comprendre d’ailleurs, car en mangeant moins, on use moins l’organisme dans l’effort de digestion et d’assimilation et on risque moins de phénomènes d’encrassement.
    Toutefois, j’ai lu aussi des critiques de ces conclusions. Elles disent que 1)la diminution de nourriture doit être très importante pour être vraiment efficace, tellement importante qu’elle n’est guère réaliste sur toute une vie. (à moins de devenir yogi)
    2)les études faites sur les souris, dont la durée de vie est moins grande que chez les humains, ne peuvent pas réellement être appliquées sur nous, toutes choses égales par ailleurs
    3) cette restriction implique de grandes pertes de nutriments indispensables, ce qui semblent néfaste à la santé
    4)la restriction alimentaire est difficilement tenable sur le long terme (à moins d’être une pauvre souris en cage qui n’a pas le choix) et provoque un malaise physique et moral qui risque de mettre en péril le principe même(avec des effets rebonds inévitables.
    Donc, quel est le mode d’alimentation qui ne demande pas de restriction tout en respectant les besoins fondamentaux du corps ? le crudivorisme vegan faible en gras ! youpi !

  2. bonjour Anne Marie,
    je constate que vous consommez beaucoup de dattes. j’en consomme aussi une dizaine avec ma salade à midi afin de me rassasier ce qui est important pour moi.
    j’ai vu que leur index glycémique est très très élevé ! cela m’a un peu refroidi même si je sais que ce sont des sucres simples, cela n’est-il pas trop de sucres. Cette façon de consommer des dattes vient-elle de l’auteur de 80/10/10 ? ne vaudrait-il pas mieux remplacer les dattes par des abricots sec moins sucrés. Merci de me répondre
    bonne journée
    cathy

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

CRUDIVEGAN : Manger vegan et cru en bonne santé !

Crudivegan les secrets et règles de l’alimentation vegan et crue. Des recettes simples et délicieuses, mes découvertes et coups de coeur.