L’alimentation crue, vegan et faible en gras permet de maigrir sans se forcer, tout en améliorant sa santé de façon spectaculaire.

Mais parfois, je reçois  des messages de personnes qui disent qu’après avoir maigri au début, elles s’enrobent un peu à nouveau.

Jamais au point d’avant, jamais de façon rapide, mais insidieusement, petit à petit. Pourquoi ? Pourquoi eux et pas d’autres ? Que faire alors ?

Si vous êtes dans ce cas, j’ai quelques pistes à vous donner.

 

alimentation crue, vegan et faible en gras

Alimentation crue, vegan et faible en gras

Dans ce milieu des crudivores low fat, il est très peu politiquement correct de dire qu’on peut manger trop !

Dès que je dis cela dans une vidéo ou dans un article, je reçois des messages de personnes déçues qui me disent que je me trompe lourdement, qu’on peut manger 3500 à 4000 calories par jour sans prise de poids, tant qu’il s’agit de calories venant de fruits.

Désolée les amis, mais c’est faux !

Cette idée, véhiculée par Freelee et Durianrider sur leur chaîne Youtube, est vraie pour eux et  pour bon nombre de personnes, et elle est fausse pour d’autres, dont certains autres Youtuber comme Swayze Foster, Chris Randall etc.

 

Tout le monde ne réagit pas du point de vue métabolique exactement de la même façon. Il faut admettre que l’histoire personnelle joue un rôle.

Tout le monde n’a pas un rapport à la nourriture identique non plus.

Le cas des gros mangeurs

C’est ainsi que certaines personnes peuvent être amenées à manger de trop grandes quantités de fruits. (La salade restant de toute façon un aliment peu calorique… Vous pouvez manger trois têtes de laitue, vous ne risquez pas de suralimentation !)

Quelqu’un me disait l’autre jour qu’elle avait du mal à s’arrêter de manger des fruits ! Et c’est là où je veux en venir.

Ceux qui  avaient des problèmes de sur-poids  se sont réjouis  de perdre facilement de la graisse en excès. Ce qui arrive en général à tout le monde dès le début de ce mode d’alimentation car les quantités de nourritures denses sont remplacées par les même quantités de nourriture peu caloriques pour un même volume. L’énergie en plus !

Mais voilà, ces mêmes personnes qui pouvaient avaler tout un paquet de gâteaux secs, avec du chocolat, après un sachet de chips, sont des personnes qui ont peu accès à leurs sensations corporelles de faim et de satiété, et se sont mises à manger de plus en plus.

Ces personnes existent, n’en déplaise à ceux qui prétendent qu’on peut manger 4500 calories par jour sans effet sur sa silhouette. Certains  affirment même que plus vous mangez et plus vous maigrissez…

Il ne faut pas confondre l’idée tout à fait essentielle que la restriction calorique en dessous de ses besoins pour des raisons esthétiques est à fuir à tout prix, avec l’autre idée qui dit que peu importe la quantité de ce que vous mangez… si ce sont des fruits, tout ira bien !

Si vous sentez que vous reprenez du poids, allez sur cronometer.com et entrez vos aliments sur une semaine. Alors que cela est indispensable pour vérifier qu’on mange assez, cela peut être utile aussi à ceux qui mangent 4000 calories sans s’en rendre compte !

Oui, il faut manger absolument en fonction de sa faim, sans se restreindre. Ne pas avoir peur de se faire un blender de 10 bananes si on en a besoin en fonction de sa taille, du sport intégré à sa vie, par exemple.

Mais penser que 3000 calories de fruits par jour feront le même effet sur une petite femme d’1 m 55 qui fait du streching tranquille 2 fois par semaine et travaille dans un bureau, et une femme d’1 m 70 qui court en intensif 3 fois par semaine, fait du vélo les autres jours et bouge toute la journée… c’est vraiment accorder des effets magiques aux fruits !

Oui, en principe tout le monde perd du poids en devenant crudivore, d’abord en perdant de l’eau de rétention et ensuite de la graisse. Mais l’expansion de l’estomac (dont je parlais l’autre jour au sujet des grosses salades) peut en amener certains à manger plus de calories que ce qui est nécessaire, en fonction de leur rapport à la nourriture. Soit on sait s’arrêter lorsqu’on n’a plus faim, soit on mange encore après, jusqu’à l’excès.

A ce moment là, il vous faudra vous en rendre compte puis écouter votre vraie faim, et diminuer vos apports de nourriture jusqu’à manger selon vos réels besoins métaboliques grâce à un peu d’observation et de réflexion centrés sur soi. Il est important évidemment aussi de respecter les fameux 80/10/10 de (dans l’ordre) glucides, lipides et protéines et ne pas dépasser le quota de lipides, facilement atteint avec quelques noix ou amandes ou un avocat.

Manger trop pour ses besoins ne peut pas être sans répercussion sur la silhouette, quelque soit l’alimentation choisie.

Le cas des personnes très sédentaires

De nombreux paramètres interviennent aussi , tels que la façon de bouger dans une journée, le type de sport choisi, la fréquence des séances par semaine et l’intensité qu’on y met.

Si vous êtes dans ce cas là, voyez comment ajouter du mouvement dans votre vie ( http://crudivegan.com/idees-trucs-et-astuces-pour-ajouter-du-mouvement-dans-votre-vie.html), car ce mode de vie implique une alimentation saine ET un mode de vie sain. On est fait pour manger des fruits, des salades, des noix, certes, mais aussi pour bouger (alors que nos vies modernes nous incitent  à être trop sédentaires), pour bien dormir suffisamment, pour ne pas fumer, ne pas boire d’alcool à gogo, apprendre à gérer son stress, et à être en harmonie avec la vie en général… tout un programme de vie !

Pourquoi ne pas lire ou relire mon manisfeste sur les 10 règles de vie à respecter : http://crudivegan.com/manifeste-de-crudivegan-10-principes.html

La recherche de la perfection n’est pas toujours souhaitable

Pour vivre sa vie pleinement, mieux vaut se nourrir de façon à être en bonne santé, avoir de l’énergie, se sentir heureux (se) de vivre… et laisser les détails futiles de côté !

Le métabolisme se rééduque lorsqu’on se nourrit correctement et tout le monde peut obtenir le corps qui est celui de sa forme maximum. Mais je rencontre parfois des personnes qui se lamentent pour 3 kg en trop, alors qu’elles sont magnifiques et en pleine santé !

Alors attention à cette mode (cette obsession parfois) des corps filiformes, qui ne peuvent pas convenir à tout le monde… la vie est riche et variée et nous n’avons pas tous le même format ! Dire que nous pouvons toutes ressembler à Kate Moss, ou avoir toutes et tous le même aspect corporel (comme cette mode ridicule du thigh gap) est complètement absurde et vain.

 

Quand on nourrit ses petites cellules de ce dont elles ont besoin pour bien fonctionner, sans les noyer ni les étouffer par des substances toxiques, alors on peut faire confiance à son corps pour nous faire voyager agréablement. Nul besoin de rechercher le corps parfait et idéalisé !

Comment se sent-on intérieurement ? Avec quelle énergie nous levons-nous le matin ? Avons-nous des idées, des projets, des désirs ? Qui aimons-nous ? Voilà les questions essentielles, non ?

Mangez des fruits, mangez des légumes, respectez vos réels besoins, bougez et resplendissez !

Tous les avis sont intéressants. Partagez vos expériences.

Téléchargez tout de suite ces deux livrets offerts !

  7 secrets de l'alimentation crue
  1 semaine de menus crus