Manger cru a longtemps été la seule façon de se nourrir des humains, jusqu’à la maîtrise du feu. En Inde et en Iran, il existe des gens végétaliens qui mangent cru depuis toujours (en ce qui concerne l’aspect « Végétalien », c’est aussi très ancien, dans la Grèce antique, par exemple, Pythagore puis son élève Hippocrate étaient aussi végétaliens).

Les précurseurs à l’époque moderne

  • Au début du 20 ème siècle, le docteur Hay a découvert l’existence des incompatibilités alimentaires.
  • Après lui  H.M Shelton (1895-1985) a repris ce point de vue, et fonde une médecine non traditionnelle qui prône l’auto-guérison, le crudivorisme, le jeûne et la naturopathie.
  • En France, Albert Mosseri, né en 1925 au Caire, élève de Shelton, a été le premier à remettre en cause la médecine traditionnelle et à s’intéresser aux méthodes de soins naturelles. Vous pouvez lire une petite interview de Mosseri très intéressante par Frederic Patenaude (crudivore canadien auteur entre autres de The Raw Secrets: The Raw Food Diet in the Real World, 3rd Edition). Il préconise une alimentation crue à base de fruits, légumes et noix, mais il est surtout un fervent adepte de la cure de jeûne. Personnellement j’ai beaucoup de mal avec ça. Autant je comprends très bien qu’il soit préférable de ne pas surcharger son organisme pendant qu’il s’apprête à luter contre une infection, autant je redoute les effets d’un jeûne long. Et long pour moi, c’est plus de deux jours ! Faiblesse, phénomènes de compensation après le jeûne, euphorie trompeuse… je n’aime pas beaucoup cette idée, mais je veux bien croire qu’elle puisse être utile à certains. Mosseri est contre la naturopathie qui prescrit des « médicaments naturels » comme la phytothérapie alors que l’Hygiénisme propose uniquement de supprimer la cause de la maladie.  Ce qui, entre nous, ne doit pas être possible tout le temps.
  • En Suisse en 1930, le docteur Paul Kouchakoff, à l’Institut de Chimie de Lausanne découvre le phénomène de « leucocytose digestive » : après l’ingestion d’aliments cuits, le nombre de globules blancs (les leucocytes) augmente, comme pour une invasion de substance pathogène (quand on a une augmentation de globules blancs dans les sang, c’est le signe que le corps réagit et lutte et donc que nous avons une infection. C’est pourquoi le médecin nous demande de faire une prise de sang). Avec une alimentation crue, cette réaction n’existe pas.
  • Le crudivorisme s’est développée aux Etats Unis avec David Wolfe, TC Fry qui a inspiré le livre Fit for life de Harvey et Marilyn Diamond, qui a eu un énorme succès aux Etats Unis. Cela dit, TC Fry disait que les légumes verts n’ont aucune utilité (!) et il est mort gros, et en très mauvaise santé ! Puis il y a eu les dérives de l’instinctothérapie, du crudivorisme de chair crue, des fructivores, jusqu’à ceux qui vivent d’air uniquement… et qui sont de gros menteurs !

 

cruditésA l’heure actuelle, qui mange cru vegan et low-fat (peu de gras) dans le monde ?


Les crudivores sont plus nombreux aux Etats-Unis que partout ailleurs. Mais ne sait-on pas que tout nous vient toujours des USA avec quelques années de retard ! Le plus souvent, ce ne sont pas forcément de bonnes choses. Mais là, j’espère que ce mode d’alimentation va pouvoir se faire connaître un peu partout, ne serait-ce que pour diminuer toutes les maladies dues à l’alimentation actuelle.
Les sites qui parlent de l’alimentation crue sont très nombreux aux USA. Il suffit de taper « Low Fat Raw Vegan Food » sur votre moteur de recherche préféré pour découvrir tout un tas de gens qui ont maigri de façon spectaculaire grâce à la nourriture crue ou qui se sont rétablis de maladies diverses.
Les personnes influentes dans ce domaine sont :

  • Docteur Gabriel Cousens, spécialiste de l’alimentation végétalienne, fondateur de « Tree of life », un centre de « régénération » en Arizona et auteur de nombreux livres, en visite en France pour la première fois en mai dernier pour une conférence.
  • Docteur Douglas Graham, auteur de The 80/10/10 Diet  auquel je me réfère tout le temps.
  • Frederic Patenaude qui a vécu le crudivorisme depuis le début et est allé rencontrer tous les rawfoodistes Californiens à 20 ans, est passé par tous les stades y compris fructivore, hight fat (beaucoup de gras… plusieurs avocats par jour), puis a revu son régime et dit être maintenant un crudivore qui mange quelques légumes et pommes de terres ou soupes chaudes le soir. Il a raconté son périple dans l’univers du « raw foodisme » (crudivorisme) dans un livre honnête et décoiffant que je vous recommande si vous lisez l’anglais, Raw Food Controversies: How to Avoid Common Mistakes That May Sabotage Your Health. J’ai eu l’occasion de communiquer avec Frederic Patenaude ces derniers mois et j’espère pouvoir vous le présenter bientôt. Il parle français puisque Québéquois d’origine, c’est donc sa langue maternelle. Le crudivorisme est assez important semble-t-il au Québec, beaucoup plus qu’en France en tout cas.

Voilà le petit tour d’horizon que j’avais envie de faire avec vous. Si vous connaissez des sites ou des livres intéressants qui ne sont pas dans la pages « lectures et liens », parlez-en ! Ensemble augmentons notre savoir !
Juste, je voudrais (re)dire que j’ai trouvé beaucoup de sites qui proposent des recettes épouvantablement néfastes, bien que crues, car elles sont à base de noix, déshydratées, grasses à plus de 40%. (Souvent bien plus !) D’autres ont mis du temps à retrouver leur santé après ça…

 

Téléchargez tout de suite ces deux livrets offerts !

  7 secrets de l'alimentation crue
  1 semaine de menus crus