Crudivegan, la santé et l'énergie !

Vivre en pleine santé grâce à l'alimentation végétale et crue.

En voyage à Tokyo – des marchés, restaurants vegan, et du baseball !

Le séjour à Tokyo continue et je ne résiste pas au plaisir de vous montrer les endroits où j’achète des fruits et légumes, ainsi que les restaurants vegan.

 

 

Vous avez vu un premier magasin où nous avons fait nos courses. Cette fois-ci nous avons trouvé un magasin plus grand, un magasin bio, et un marché en plein air.

Les restaurants vegan sont très nombreux. Nous en avons une longue liste ! En voici quelques uns :

  • Des salades à Frijoles (station Otemachi) bien pratique pour manger rapidement.
  • Un repas vegan somptueux  à Brown Rice cafe (quartier Omotesando), avec un peu de tofu que je ne consomme pas habituellement, mais des légumes magnifiques à peine passés à la vapeur et croquants.
  • Un magasin de smoothies, Sky High (Omotesando)

Je vous en montrerai d’autres.

Les emballages de végétaux sont toujours aussi impressionnants, quel gâchis ! Les japonais le disent eux mêmes : もったいないです! Heureusement il existe aussi des marchés.

Nous avons trouvé des magasins et marchés bio, mais nous ne nous focalisons pas dessus.

Alors en route :

Pour savoir faire de délicieux repas crusRECETTES VÉGÉTALES ET CRUES ICI !

Pour gagner un extracteur de jus Kuvings, jeu concours  CRUDIJUS : http://blog.crudijus.fr/actualite/2015/05/18/concours-facebook/

Pour découvrir l’alimentation crue :

Téléchargez tout de suite ces deux livrets offerts !

  7 secrets de l'alimentation crue
  1 semaine de menus crus

 

 

Faire ses courses de fruits et légumes à Tokyo

On entend toujours dire qu’il est difficile de manger végétalien à Tokyo, que les fruits y sont rares et chers…

Moi je trouve toujours tout ce qu’il faut, dans des super-marchés ou des marchés (prochaine vidéo) !

Nous avons maintenant une liste impressionnante de restaurants vegan à notre disposition (Je vous donne aussi les adresses au fur et à mesure).

Que j’aime ce pays !

Téléchargez tout de suite ces deux livrets offerts !

  7 secrets de l'alimentation crue
  1 semaine de menus crus

 

Crudivegan – Voyage Paris-Tokyo

Le trajet Paris -Tokyo est long, 12 heures ! Si on ajoute 1 heure pour arriver à l’aéroport et un rendez-vous à l’aéroport 3 heures avant le décollage, puis 1 heure pour arriver chez soi à Tokyo, cela nous donne 20 heures de trajet !

Se nourrir pendant tout ce temps n’est pas toujours chose aisée, surtout quand on veut manger correctement.

J’ai filmé « l’aventure » pour vous montrer comment nous faisons. Nous avons eu de la chance cette année car la « vegan raw food » ou nourriture végétalienne et crue s’invite dans les avions ! (enfin pas dans toutes les compagnies !) Du coup nous n’avons presque pas entamé les réserves prévues !

Welcome on board !

 


Téléchargez tout de suite ces deux livrets offerts !

  7 secrets de l'alimentation crue
  1 semaine de menus crus

 

Le juste poids grâce à Crudivegan

Les régimes sont faits pour perdre du poids. Ils vous disent quoi manger et de quoi se priver. Mais avec l’alimentation crue vegan plus besoin de compter, et pas question de se priver. Et peu importe que vous soyez trop gros ou trop maigre, vous donnez ce qu’il faut à votre corps, et vous trouvez sans effort votre juste poids.

Ne cherchons pas à avoir la taille mannequin, ni à écouter les remarques des uns ou des autres sur notre silhouette. Cherchons plutôt à trouver le moment où l’on est juste bien dans son corps, quand on a l’énergie pour avoir envie de faire son sport favori ! Avec l’alimentation crue, en mangeant ce qui est bon pour le corps, en bougeant suffisamment, chacun trouve le poids qui lui convient. Et on peut penser à autre chose !

Photos à l’appui, voyez l’évolution de mon poids au fil des années. Si j’ai pu le faire, vous le pouvez aussi !

 

 

Si vous voulez des recettes crues, saines et simples à faire , cliquez sur cette page :

 

Ebooks de recettes crues vegan

Ebooks de recettes crues vegan

Smoothie pour les petites et grandes faims !

Comme coupe faim, ou comme repas, le smoothie vert est toujours une bonne idée. Fait en 5 minutes… le plus dur est de le boire en prenant son temps !

On le prend au petit-déjeuner, au déjeuner ou en en-cas. Et pensez à le proposer aux enfants qui ont grand faim en rentrant de l’école !


Si vous voulez des recettes crues, saines et simples à faire , cliquez sur cette page :

 

Ebooks de recettes crues vegan

Ebooks de recettes crues vegan

 

La noix de coco… j’adore !

On vous a dit que la noix de coco était trop grasse, un fruit à fuir ? On vous a dit qu’il ne fallait consommer que l’eau qui ne contient pas de graisses ? Ou le sucre de coco, ce qui est encore une autre histoire ? On vous a peut-être dit que ses graisses favorisaient les maladies cardio-vasculaires ? ET si tout cela était faux ?

 

J’avais entendu dire qu’il ne fallait pas manger trop de noix de coco parce qu’elle contient trop d’acides gras saturés qui bouchent les artères, augmentent le cholestérol et provoque les problèmes cardiaques. Certains crudivores utilisent le beurre (ou huile) de coco sur la peau mais évitent de le manger.

C’est une totale méconnaissance de ce produit. Cette huile est riche en acides gras saturés mais c’est une graisse qui n’est pas métabolisée comme les autres ! Elle est bonne pour la peau, les ongles, les cheveux, elle répare, elle est anti bactérienne et soigne toutes sortes de maladies, du Candida, à la maladie d’Alzheimer, en passant par la tension artérielle…*

Et puis en plus c’est un fruit délicieux : buvez son eau désaltérante, riche en potassium et en électrolytes, et mangez sa chair blanche coupée en lanières dans des salades,  ou mixée avec des fruits, chair qui peut aller du moelleux au très dur en fonction de la maturité du fruit.

Je préfère les noix de coco Thaï qui sont encore jeunes. Mais c’est un fruit qui se mérite : il faut d’abord l’ouvrir !

Voici deux vidéos que j’ai faites sur l’ouverture d’une noix de coco :

Miam !

Deux recettes de sauce à la noix de coco fraîche en fin de vidéo :

 

 

*Cures de noix de coco: Prevenir et guerir les problemes de sante usuels avec la noix de coco

 

Téléchargez tout de suite ces deux livrets offerts !

  7 secrets de l'alimentation crue
  1 semaine de menus crus

 

Méfiez-vous du sucre de coco

Dans la série, « méfiez-vous de… », après le sirop d’agave, voici le sucre de coco sur la sellette.

Ce sucre fait de plus en plus parler de lui, on le pare de toutes les vertus, on le recommande parmi tous les sucres qui existent. Les crudivores eux-mêmes en ajoutent un peu partout ! Qui n’a pas vu Freelee the banana girl, ajouter généreusement du sucre de coco dans son blender de bananes ! Mais a-t-il autant d’intérêt qu’on le dit ? Peut-on en manger sans problème ? J’ai voulu faire le tour de la question.

 

sucre de coco

 

Ce sucre au goût agréable, est fabriqué en Inde, en Amérique du sud et dans les zones tropicales du Pacifique.La récolte se fait en escaladant les arbres, et en attachant les tiges des fleurs de coco, puis en tapant dessus pour en récupérer la sève des fleurs ; cette sève tombe dans un récipient accroché dessous pendant quelques heures.

Voici quelques vidéos You Tube qui vous montrent le processus : (ouvrir le lien dans un nouvel onglet)

https://youtu.be/TiqPbqJX3as

https://youtu.be/Eznn94F1xho

https://youtu.be/Rv4gv_HIivY

 

La sève de noix de coco est légèrement sucrée ; on la chauffe pour obtenir un sirop par évaporation de l’eau et bien sûr cette opération concentre le sucre en sirop. Lorsqu’on ne chauffe pas la sève, elle fermente et devient du vin de coco.

Le goût de caramel et la couleur foncée brune résultent de la cuisson qui caramélise la sève. Certaines marques fabriquent ce nectar de coco à basse température (The Big Tree Farms of Bali) mais ce n’est en général pas le cas. Le sucre de coco n’est donc pas un produit cru. Ensuite pour passer de l‘état liquide à l’état cristallin de sucre en poudre, il faut le secouer mécaniquement jusqu’à ce qu’il s’agglomère.

Son indice glycémique faible est cité partout comme preuve de sa bonne qualité de sucre : 35. Il est décrit comme étant un sucre « naturel » mais le sucre en poudre tout blanc l’est tout autant :il vient de la canne à sucre ou de la betterave !

Il est riche en vitamine C et B, en potassium. Il contient 75% de saccharose, du glucose et du fructose.

Comparé aux autres sucres, de betterave, de canne à sucre, et d’agave, c’est une production plus écologique puisque rien n’est détruit dans le processus. Les cocotiers restent en place et continuent à donner des bourgeons qui servent à faire soit du sucre soit des noix de coco.

Mais quel est l’intérêt d’un nouveau sucre ?

Tout comme le sirop d’érable, on peut l’utiliser de temps en temps pour sucrer un dessert occasionnel. Mais ajouter du sucre, fut-il de coco, régulièrement dans ses smoothies, dans ses sauces, ou dans sa boisson, fait partie du même processus addictif que si le sucre était un banal sucre en poudre blanc.

Les quelques minéraux qu’il fournit ne justifient pas son coût élevé.

Cela reste un sucre manufacturé, exempt de fibres et d’eau, au contraire du sucre des fruits, donc un aliment très peu intéressant du point de vue nutritionnel.

La question cruciale vis à vis du sucre en poudre est bien : peut-on renoncer totalement à rajouter du sucre à ses plats et boissons, et éduquer son palais aux saveurs délicates et déjà très sucrées, des fruits entiers naturels et frais ?

Je pense que notre société, qui rajoute su sucre (et du sel) partout, dans les soupes, les crackers, etc. . a déformé le goût de la plupart des gens au détriment du bon fonctionnement des papilles. Saturées par tous ces excès elles ne sont plus capables de se satisfaire de la simplicité !

Essayez de vous passer de sucre en poudre et vous verrez que vous vous sentirez bien mieux.

Le sucre raffiné, qu’il soit blanc ou de coco, en tant qu’extrait de fruit hautement transformé, acidifie l’organisme et fait bien des dégâts sur la santé, du syndrome métabolique, prise de poids, problèmes cardiaques et diabètes. Comme le sirop d’agave il contient trop de fructose concentré (contrairement aux fruits) ce qui est dangereux pour le foie et le pancréas.

Encore une fois, si vous utilisez ce sucre 3 fois l’an… pas de problème. Mais si vous en avez besoin, si vous ne pouvez pas boire un smoothie de fruits sans ajouter ce goût sucré intense, alors vous avez un problème d’addiction au sucre et vous ne vous faites pas du bien.

Il vaut bien mieux manger un fruit de plus que de saturer le goût du plat que vous mangez avec un sucre en poudre. Pas d’ajout de sucre du tout… c’est encore mieux ! Le sucre de coco n’a vraiment rien de miraculeux. Il est juste à la mode !

Si vous tenez quand même à ajouter un goût sucré, alors pensez aux dattes et aux raisins secs.

 

 

Méthode Crudivegan

La nutrition au delà des chiffres !

Faut-il se focaliser sur les chiffres des recommandations des nutritionnistes ? 

Ou est-ce que la façon dont ces chiffres sont définis ne fausse pas les résultats ? Comment sont-ils définis, prennent-ils vraiment tout en compte, faut-il s’inquiéter de ne pas avoir systématiquement les bonnes doses de calcium ou de fer au regard de cronometer (et autres tables de calcul de nutriments) ?

 

Vous vous inquiétez de la quantité de magnésium qu’il faut absorber, est ce que vous avez assez de calcium en mangeant des feuilles vertes, et aurez-vous assez d’oméga 3… Mais les scientifiques et les nutritionnistes qui définissent ce que sont nos besoins en nutriments, font leurs expériences en regardant précisément le détail au détriment du tout, et je ne suis pas sûre que nos besoins nutritionnels tels qu’ils sont définis aujourd’hui soient réellement le reflet de nos vrais besoins.

En mangeant des plantes vertes et des fruits on mange des organismes vivants, on se nourrie de l’énergie solaire qui  a été capturée par les plantes au travers de la photosynthèse. Dans un smoothie vert , dans une grosse salade, dans un jus de légumes, on consomme bien plus que des nutriments , on consomme vraiment de la vie !

Un  nutritionniste allemand Christian Optiz a dit : «  si vous regardez la nutrition seulement au niveau des calories, des macronutriments, vitamines, protéines et hydrates de carbone, c’est-à-dire juste au niveau biochimique, vous regardez seulement un milliardième de ce que vous mangez »

Quelque soient les raisons scientifiques qui prouvent que cette alimentation crue et végétale est absolument parfaite pour l’Homme, je mange cru et vegan parce que je me sens bien ! Tout simplement !  Depuis que j’ai découvert l’alimentation crue mon état s’est tellement amélioré à tous points de vue, que je n’en ai pas changé depuis 2011.

Ça ne veut pas dire que ce n’est pas la peine d’aller vérifier sur cronometer.com la teneur de ce que nous mangeons, mais ça veut dire qu’il ne faut pas être esclave des chiffres. Car tout est interconnecté. Les besoins en nutriments sont moins grands quand on mange sans encrasser son organisme. Quand le corps est libéré du mucus et des toxines, chaque morceau de nourriture est assimilée.

Alors ne vous focalisez pas trop sur les chiffres à atteindre, mangez tout simplement une merveilleuse nourriture crue végétale qui est faite pour vous !

Téléchargez tout de suite ces deux livrets offerts !

  7 secrets de l'alimentation crue
  1 semaine de menus crus

 

 

Méfiez-vous du sirop d’agave

Le sirop d’agave a connu son heure de gloire, dans les années 2000 : c’était le sucre idéal, à faible indice glycémique, qui devait remplacer tous les sucres en poudre.

Pourtant on en sait maintenant un peu plus sur son impact sur la santé et il semble qu’il ne soit pas aussi merveilleux que ça !

Dans un précédent article, je vous disais combien le sucre était indispensable à notre organisme. Le sucre naturel des fruits et légumes a une action déterminante sur notre cerveau : il en a besoin pour fonctionner correctement,  et notre état mental est affecté lorsque le sucre manque.

Alors que penser du sirop d’agave, qui est un sucre extrait d’une plante ?

agave

Le sirop d’agave est produit au Mexique à partir d’une plante grasse, l’Agava tequilana. Le nectar ou sirop d’agave est le résultat de l’extraction du jus de la plante. Ce jus est filtré et chauffé à une température suffisante pour détruire les enzymes : l’action enzymatique a été stoppée pour empêcher le sirop de fermenter. Le résultat n’est pas très bon pour la santé.

Le sirop d’agave fait également grossir. Il est constitué de 70 à 90% de fructose. Alors que la proportion de fructose dans un fruit, même sucré comme une banane, n’excède pas 5 à 6 %. Malgré son un faible indice glycémique (2 fois moins que le miel et trois fois moins que le sucre), sa teneur en fructose en fait un aliment dangereux pour le foie et le pancréas. Il augmente fortement le taux de sucre du sang et il augmente notre insulino-résistance.

Il est bien souvent recommandé pour les diabétiques,

en réalité, tout dépend de la façon dont le sirop d’agave a été fabriqué. Suivant les modes de fabrication, l’index glycémique (IG) du sirop d’agave peut varier de 55 (comme des spaghetti bien cuits) à 90, soit autant que le sucre blanc, et vous ne trouverez probablement pas l’information sur l’étiquette.

Si vous êtes diabétique, il est important de savoir que très peu d’études ont été faites sur les rapports entre sirop d’agave et diabète, et la plupart d’entre elles ont été faites sur des rats, non des êtres humains.(Sante Nature et Innovation)

Le fructose concentré dans un sirop augmente le risque de diabète alors que le fructose d’un fruit le fait diminuer.

En fait le sirop n’est pas du tout métabolisé comme un fruit frais  ! Quand on mange un fruit, le fructose est absorbé lentement du fait de la présence de fibres, d’eau, de minéraux, de vitamines et d’autres sucres. Alors que dans un sirop le fructose concentré surcharge le foie, qui du coup n’arrive pas à le transformer en énergie et va le transformer en gras à stocker pour des jours meilleurs !

De plus, si le sirop d’agave est utilisé pour sucrer sa nourriture de manière courante, il devient aussi addictif que le sucre en poudre et tous les produits hyper sucrés du super-marché ! Qu’il soit appelé « cru », « naturel » ou « bio » ne fait pas grande différence.

En tant que crudivores, nous sommes en général particulièrement à la recherche d’un mode d’alimentation sain et franchement le sirop d’agave ne devrait pas faire partie de notre alimentation quotidienne, en dehors de quelques exceptions sans conséquences (mais pas utiles).

Son prix exorbitant est vraiment le résultat du battage médiatique dont il fait l’objet pour le vanter comme un aliment santé  recommandé. Encore une fois, on peut dire bravo aux publicistes !

Pour ce qui est de la santé, le miel constitue une meilleure option. Bien qu’il soit aussi riche en fructose mais d’une forme un peu différente, il possède des bénéfices pour la santé parait-il. Personnellement je ne mange pas de miel pour des raisons éthiques que j’ai expliquées dans cet article : Que penser du miel ?, article qui avait suscité bien des passions ! et je pense que tout vrai vegan devrait s’abstenir de manger du miel.

Pour un dessert cru vegan un peu élaboré, j’utilise du sirop d’érable parfois, en quantité extrêmement modeste, mais je n’achète plus de sirop d’agave depuis longtemps.

Quand on mange cru et vegan, on mange des sucres naturels des fruits frais crus, on n’a plus besoin de sucrer quoi que ce soit avec du sucre manufacturé (en dehors de quelques desserts exceptionnels) et on apprécie ce merveilleux goût sucré naturel d’un produit frais, plein d’eau et de vitamines non altérées !

Qu’en pensez-vous ? Utilisez-vous souvent le sirop d’agave ?

Bientôt tout sur le sucre de coco.

Téléchargez tout de suite ces deux livrets offerts !

  7 secrets de l'alimentation crue
  1 semaine de menus crus

 

 

Cher(e)s internautes,
Aucune des recommandations contenues sur ce blog ne doit être considérée comme un avis médical. Les informations et conseils prodigués sur ce blog résultent d'une approche personnelle, documentée et d'un profond désir de partager mes connaissances et mon expérience. Les auteurs ne sauraient être tenus responsables des conséquences découlant de toute suggestion ou déclaration décrite dans le blog.
La reproduction du contenu de ce blog doit faire l'objet d'une demande par l'intermédiaire de la page contact.
Politique de confidentialité - Termes et conditions - Contact et FAQ
fermer la fenetre
Recevez gratuitement deux livrets sur l'alimentation crue à télécharger :




Vos données sont strictement confidentielles et ne seront divulguées à personne.

Facebook

Pour déborder d'énergie, retrouver son poids de forme et sa santé !





Les 7 secrets de l'alimentation crue et 1 semaine de menus crus

Catégories

Suivez-moi sur Hellocoton
Retrouvez crudivegan sur Hellocoton