Voici Pierre, 55 ans, qui aime la vie : « je suis heureux de vivre. Chaque jour qui passe est un cadeau.« 

1. Depuis combien de temps es-tu intéressé par l’alimentation crue ?

Cela doit faire à peu près 20 ans.

2. Quel type d’alimentation avais-tu ? Qu’est ce qui t’a motivé à manger cru ? 

Je mangeais de tout et de n’importe quoi !!
J’ai eu des soucis de santé dès l’enfance. J’étais très chétif, sans appétit. J’avais une forte scoliose. Je passais mon temps chez les kinés . Devenu adulte, les ennuis ont empiré. Déplacement de vertèbres, sciatiques à répétition. Douleurs au milieu du dos. Les massages faisait du bien mais c’était devenu chronique. Les articulations craquaient. Mal dans ma peau, sans but. bref, je touchais le fond du fond.
Je ne pouvais pas rester comme ça. Alors j’ai tout plaqué et avec un ami, je suis parti un an en Amérique du sud. Nous avons traversé la cordillère des Andes de Caracas (Vénézuela) jusqu’à Usuhaia. soit 17000 km en vélo !!
aie aie mon dos !!! et bien non pas du tout. au bout de une semaine, plus de douleurs. J’ai alors compris les réactions de mon corps au fil des jours.
Il n’y a pas que la nourriture que j’ai changé mais aussi tout mon état d’être et de paraître. C’est à dire que je suis devenu plus positif; Je commençai à relativiser tous les évènements de ma vie. J’ai remarqué que c’était le stress quotidien qui me rendait malade !!!! plus l’alimentation.
Au retour, le mal de dos est revenu. Mais je ne suis pas retourné voir de toubib ou de kiné. Je voulais m’en sortir moi même.
Un ami m’a parlé de son alimentation fait essentiellement de cru. Alors, je me suis dit. C’est pour moi.
Donc, ma motivation était d’avoir une bonne santé et de ressentir le bien au fond de moi. J’ai réussi mon pari.

3. Y a-t-il eu des paliers ? Que manges-tu maintenant dans une journée ? 

Des paliers, non, parce que je ressentais au fond de moi l’amour de la planète, une sorte de lumière divine qui me poussait sans cesse.
Je n’avais pas de doute, je savais que j’étais sur le bon chemin.
si je suis seul : je mange rien le matin. A midi, je mange uniquement des fruits de saison. En hiver, une pomme, une poire, quelques dates. Le soir, c’est salade (avec une tomate et olives noires natures+ un peu d’huile d’olive) ou crudité (des carottes (1) un demi concombre, une tomate)
avec ma compagne, idem sauf le soir, nous mangeons salade ou crudité + un légume cuit et un peu de fromage de chèvre !!

4. Quels sont tes aliments préférés ? 

Les aliments que je préfère, ce sont les fruits. J’ai toujours aimé les fruits.

5. Peux-tu dire que cela a changé quelque chose dans ta vie physiquement et moralement? 

Oui, ma vie a changé du jour au lendemain quasiment grâce à l’alimentation mais aussi aux autres changements (positif, lâcher prise, connaissance de soi) Physiquement, je n’ai plus de douleurs. Je fais ce que je veux. Et quand je fais un écart, mon corps me le dit.
Je voulais aussi dire que tous les maux, la maladie, c’est tout simplement un signal d’alarme. Dans une voiture, il y a des tas de voyants qui s’allument quand il y un problème. L’être humain, c’est pareil. La seule différence, le mécano, c’est soi même et personne d’autre.
Si l’on décortique le mot maladie. On voit : « le mal a dit ». Et, oui, c’est le mal qui nous dit que quelque chose cloche. Le voyant s’allume.
Aucun médicament ne peut guérir de quoi que ce soit. J’ai cette certitude. Le toubib ne cherche pas la cause. Non surtout pas. Il se contente des symptômes!!
Nous sommes sur cette belle planète pour vivre heureux avec un corps sain.

6. Et au niveau sport ? 
Au niveau sport, je faisais du cyclotourisme puis VTT. J’avais besoin de manger pendant la balade.
après, je ne ressentais plus ce besoin.
aujourd’hui, je fais du trek avec ma compagne. En 2011, nous avons fait 2000 kms avec 70000 m de dénivellée. En 2012, seulement 1500 kms!
Nous partons toutes les années pour faire des treks et découvrir la vie sur la planète.
voir site : www.trans-gaia.com
Je peux marcher des heures et des heures sans ressentir la fatigue. Le matin de la balade je mange rien la plus part du temps. A la mi journée, 2 ou 3 fruits frais + 2 bananes séchées. Le soir, je ressens la faim. Je dors comme un bébé.
Je pense qu’il faudrait attendre d’avoir faim avant de manger quoi que ce soit. Mais pour l’instant, ce n’est pas faisable à cause du boulot.

7. As-tu des regrets concernant ton ancienne façon de manger ? 
Des regrets, certainement pas. La vie est une succession d’expériences. Et, c’est à chacun de prendre les bonnes décisions. Le ressenti est très important.
J’ai arrêté de porter des lunettes. la vue s’améliore parce qu’elle travaille et grâce au changement de vie.
Je passe pour un extraterrestre pour ma famille, collègue de travail, les amis.
Me balader à plus de 4000 m d’altitude pendant 1 mois, ne me fait pas peur. Au contraire, c’est que du bonheur !
…..
Merci Pierre ! Ton enthousiasme nous fait du bien !

Si vous aussi, vous voulez nous faire partager votre expérience de votre vie crue, vegan et faible en gras, écrivez-moi à amsantevegan@yahoo.fr  en répondant aux questions suivantes :

  1. Depuis combien de temps es-tu (êtes-vous) intéressé par l’alimentation crue ?
  2. Quel type d’alimentation avais-tu ? Qu’est-ce qui t’a motivé à manger cru ? 
  3. Y a-t-il eu des paliers ? Que manges-tu maintenant dans une journée ? 
  4. Quels sont tes aliments préférés ?
  5. Peux-tu dire que cela a changé quelque chose dans ta vie physiquement et moralement? 
  6. Et au niveau sport ? 
  7. As-tu des regrets concernant ton ancienne façon de manger ?
Voici des idées pour vos repas du soir, pour manger avec plaisir tout en étant sûr de vous faire du bien !


Image du livre Menus crus