Je reçois souvent des témoignages de personnes qui se sentent mieux, maigrissent, guérissent, et voient la vie en rose, depuis leur passage au crudivorisme végétalien. Le fait qu’elles prennent le temps de me l’écrire me touche beaucoup.
Vos histoires de guérison ou de changement de silhouette incroyables me passionnent et m’enrichissent. Merci à vous !
J’ai décidé, avec son accord, de publier le témoignage de Martine. 
Nous avons rencontré Martine un matin sur le quai d’un métro, alors que nous partions au bout de Paris pour courir sur les quais de Seine. Cela m’arrive de plus en plus souvent maintenant : une gentille personne que je n’ai jamais vue, me fait un grand sourire et me dit qu’elle me connait ! Quel plaisir ! Immanquablement, les gens me disent combien ils vont mieux depuis qu’ils ont changé leur façon de manger.
Martine a amélioré sa santé de façon indiscutable, ainsi que celle de sa famille et de son entourage, en mangeant comme Crudivegan.
Aucun discours, aucune démonstration ni argumentaire n’a la valeur d’un témoignage de guérison comme le sien.
Mais lisez plutôt :

 fruits20

Diabète de type 1 et 2 et maladie d’ Alzheimer

« Je me permets donc de continuer la discussion que nous avons entamée ce matin en vous précisant que mon état de diabétique de type 1 s’est considérablement amélioré depuis que je mange « crudivegan ». Ce type de diabète dit insulinodépendant et auto-immun  (moins connu que celui de type 2 ou pléthorique qui affecte généralement les personnes de plus de 40 ans en surpoids et touche plus de 2,5 millions d’individus à l’heure actuelle en France) implique que mon organisme ne produit plus du tout d’insuline puisque les ilots de Langhérans qui la fabriquent ont été détruits par mes anticorps. Je dois donc lui en fournir quotidiennement (et à priori jusqu’à la fin de mes jours sauf greffe mais dont les enfants doivent profiter avant nous les séniors) en injectant plusieurs fois par jour l’insuline manquante.
Or, depuis que je mange cru et végan, d’une part  mes besoins en insuline se sont considérablement réduits et par conséquent le nombre d’injections à prévoir et d’autre part mes analyses sont excellentes!! Je dois préciser que je favorise les fruits les moins glycémiants (baies..) ou que je couple l’absorption des plus sucrés avec de la salade. Il m’arrive aussi de déroger à cette dernière règle en réadaptant très légèrement ma dose d’insuline ( les piqûres bien que pénibles offrent quand même cette liberté ) ce qui ne porte pas à conséquence.
Le diabète de type 2 de mon mari (quelle famille!) qui doit pouvoir disparaitre, est en très bonne voie d’éradication depuis qu’il a adopté une alimentation crue à 60% (ce qui est un exploit pour un lyonnais fou de cuisine traditionnelle et élevé  au saucisson truffé pistaché!! d’où le type 2..). On peut trouver sur le net beaucoup de témoignages sur l’amélioration voire la disparition de ce dernier type de diabète mais très peu (ou alors assez bizarre…les cas décrits me semblant ceux d’enfants ou de jeunes adultes atteints de type 2 et traités par insulinothérapie) sur celui qui me gâchait la vie depuis 38 ans (j’en ai 57) et que je domine vraiment depuis la découverte de votre blog il y a 2 ans.
J’ajouterai que ma mère qui souffre de la maladie d’Alzheimer a retrouvé un bien meilleur état général (sans pour autant avoir retrouvé la mémoire bien que je lui donne de l’huile de coco*) et que les conseils que je donne, par votre intermédiaire,à ses assistantes de vie et à leurs familles restées au Congo et en Côte d’Ivoire et souvent mal portantes, ont beaucoup de succès!! je suis d’ailleurs chargée de vous remercier de leur part.
Par ailleurs je « spirulize « frénétiquement lors de chaque repas entre amies, ce qui étonne puis séduit presque systématiquement et crée des adeptes.**
Je précise également que je suis absolument convaincue du rôle essentiel de l’alimentation sur le mental, […].Une constatation relevée également par une [amie… ] psy dans une structure qui accueille des malades atteint de troubles psychiatriques.( autisme, psychose..).

[…] « 

J’espère que ce témoignage donnera du courage et de l’espoir à tous ceux qui sont aujourd’hui malades. Merci Martine !

*Pour ceux que cela intéresse voici un livre qui montre les bienfaits de l’huile de coco sur cette maladie :  Huile de coco, bienfaits et mode d’emploi, vaincre Alzheimer avec un aliment ?

** Pour les néophytes qui se demanderaient ce que Martine a voulu dire, je précise qu’il s’agit de spiralisateur pour faire des spaghettis de légumes. Vois ma vidéo : savez-vous-faire-des-spaghettis-de-toutes-les-couleurs ?