Je reçois souvent des messages de personnes qui me disent avoir commencé à manger cru, à devenir végétaliennes, à suivre mon blog et d’autres, et s’instruire dans ce sens… et qui se heurtent à la réaction de leur entourage. Que ce soit la famille, les amis, les collègues aussi…

Alors malgré les améliorations notables de leur état général, malgré l’enthousiasme qui les étreint, elles se sentent parfois bien seules et pensent à renoncer pour rester dans le « moule ».

Il est vrai que le mode de vie crudivore, même s’il commence à se faire connaître et faire des adeptes, reste encore assez invisible. La plupart des gens nous regardent comme des fous et hochent la tête d’un air navré.

Les proches quant à eux, pensent presque toujours dans un premier temps, qu’il s’agit d’une lubie dont ils viendront vite à bout. Quoi de plus naturel, dans la mesure où tout, partout plébiscite la viande, les laitages, la friture, l’alcool, et parfois la cigarette, comme autant de composantes de la vie d’un bon vivant !
Alors dites-leur que vous ne mangez que des fruits, des légumes, des noix et graines….et le tout cru, et vous les ferez fuir !

La vérité, c’est que vous ne pouvez forcer personne à changer d’état d’esprit, ni d’habitudes alimentaires. Et essayer de convaincre est parfois le risque de perdre vos amis. Je sais de quoi je parle : il y a des gens qui, tout simplement, ne supportent pas que vous ne viviez pas comme eux !

repas  presque tout cru
Des plats crus et des plats cuits à proposer pour satisfaire tout le monde, tout en respectant le végétalisme.
Montrer l’exemple !
La meilleure éloquence, dans ces cas-là, reste l’exemple que vous donnez ! C’est au moment où on cesse d’expliquer, que les gens s’intéressent à vous. De même que pour l’éducation des enfants, la meilleure leçon, celle qui leur reste dans la rétine, est celle de la vision de leurs parents, et cela vaut tous les beaux discours.

Un jour, les gens remarquent votre santé, votre enthousiasme (pas seulement à propos de la nourriture mais à propos de tout), votre aspect physique… ils vous demandent comment vous avez fait, ce que vous prenez actuellement, sous-entendu quel pilule, quelle médecine cachée, quel médecin merveilleux, vous a changé comme ça ?
Là encore, l’idée est de répondre de façon pratique et pas dogmatique. Des faits, des exemples et c’est tout. Quand les questions deviennent plus précises, alors là, oui, un peu de théorie ne fait pas de mal… devant des yeux tous ronds, bien souvent !

Chez nous aussi les changements familiaux se sont faits petits à petits. Au début, pour mon mari, je n’ai pas tout changé du petit-déjeuner au dîner. Chacun peut manger ce qu’il désire parmi un panel de choses sur la table (voir la photo) et petit à petit, les choses s’harmonisent. Il faut dire que, très heureux de voir mes changements se faire, il n’a jamais essayé de me faire changer d’avis. Au contraire, il m’a posé des questions et s’est intéressé des découvertes que j’avais faites.
Il m’avait vue lire  » Le Rapport Campbell » de T. Colin Campbell et « The 80/10/10 Diet « du Dr Douglas N. Graham, les livres de Frederic Patenaude et bien d’autres, et il sait que je suis passionnée depuis toujours par la diététique et la médecine naturelle.
Mais je n’ai jamais cherché à lui imposer des repas, ou lui mettre sous le nez des tableaux de nutriments ! J’ai au contraire, simplement fait ce que je pensais le mieux pour moi, et j’ai changé ses repas, au fur et à mesure de ses demandes. (Chez nous, c’est moi qui fait la cuisine).

Si les gens vous aiment, ils ne peuvent pas rester insensibles à votre transformation : plus joli corps, teint plus frais, cheveux en meilleur état, joie de vivre et entrain, vos petits bobos disparus, guérison des problèmes de peaux, de digestion, de ventre… etc. Ce qui les amène, à leur rythme, à changer eux aussi, pour plus de santé.

Il y en a aussi qui vous jalousent et vous critiquent. C’est peut-être l’occasion de s’en rendre compte.

Les collègues qui ricanent devant vos bananes ou vos smoothies du midi cherchent avant tout à savoir si c’est sérieux ou pas. Tout en gardant le sourire et tout en disant fermement que cette façon de manger est la meilleure pour vous, pariez que d’ici quelques temps, certains essaieront aussi de s’y mettre.

Conviction, souplesse et tact… *:) Heureux

Téléchargez tout de suite ces deux livrets offerts !

  7 secrets de l'alimentation crue
  1 semaine de menus crus