Acrylamide… vous en avez entendu parler ?

Hier je vous parlais de l’acrylamide, substance connue pour favoriser le cancer, qui se crée au cours des cuissons à haute température, dans les frites.
En fait, ce composé se trouve dans tous les aliments qui ont été cuits de manière à créer la fameuse réaction de Maillard… vous savez, quand il s’est formé du grillé, du croustillant, quand la surface de l’aliment s’est coloré : sur la pomme de terre, la galette, le gâteau, le morceau de viande… lorsque ça sent bon… c’est ça la réaction de Maillard.. et c’est pas bon pour nous du tout ! C’est lorsqu’un acide aminé, l’asparagine, entre en contact avec un sucre, que se crée cette substance dangereuse qu’est l’acrylamide.

acrylamide

Beaucoup d’aliments sont concernés. Les céréales, les pommes de terre, le pain, les pâtisseries… mais aussi le café, les amandes grillées, tout ce a été torréfié, en fait tout ce qui a été cuit au dessus de 120°C (250°F) ! ça fait du monde…

Mais attendez le plus beau : grâce à la « merveilleuse » entreprise Monsanto, créatrice du Roundup (puissant herbicide) on vaporise  sur les légumes de la polyacrylamide, une substance contenue dans le roundup, qui se dégrade en acrylamide dès la cuisson des légumes !! c’est pas beau ?
Donc même dans les légumes, on trouve de l’acrylamide.

L’Organisation Mondiale de la Santé, l’OMS, s’en inquiète depuis 2002 et la Commission Européenne a commencé à recueillir des données chiffrées sur les quantité et retombées sur la santé de cette substance. L’EFSA (autorité européenne de sécurité alimentaire) demande aux industriels de diminuer les quantité d’acrylamide dans leur produits.

Les conséquences sur la santé ne sont guère réjouissantes, puisque l’acrylamide entraîne des lésions du système nerveux, et des cancers, notamment du sein. Des études sont en cours pendant qu’on laisse les gens acheter des petits gâteaux à l’acrylamide à leurs enfants pour le goûter, et continuer à faire griller joyeusement les aliments dans les poêles et sur les barbecues !

Moi, je vais vous dire… en mangeant cru, vous ne risquez rien de ce côté là. En boudant les grandes surfaces et tous leurs produits à code barre, vous vous préservez. Dans ce monde de fou, où l’agriculture et l’élevage intensifs nous offre des produits dangereux et vides de sens (et de nutriments), reste la possibilité de manger cru, vegan, et très peu gras !
Vive les fruits et légumes bio crus 🙂

Téléchargez tout de suite ces deux livrets offerts !

  7 secrets de l'alimentation crue
  1 semaine de menus crus