Comment trouver 4000 calories par jour dans une alimentation crue ?

 L’alimentation crue marche aussi pour les athlètes, les gens qui courent 140 km par semaine, qui font des marathons en moins de 3 heures, qui font des trails, des 100 km, des courses dans le désert, etc.
Ces incroyables performances nécessitent des calories en quantité, puisqu’elles requièrent non pas les 2000 calories habituelles, mais de 3000  à 5000 calories pendant les périodes d’entraînements intenses, en fonction du sport évidemment.
Les athlètes crudivores et vegan relatent leurs expériences et déclarent avoir amélioré considérablement leurs performances en passant au tout cru.
Les calories supplémentaires d’un athlète raw-vegan, crudivore végétalien, sont bien évidemment trouvées dans les sucres des fruits, qui doivent être mangés en très grande quantité. 
Si vous cherchez à trouver vos calories dans une alimentation crue mais riche en gras, vous ne trouverez pas assez de calories et vous vous rendrez malades du fait de cet excès de gras. Aucun danger avec les fruits par contre.
Si vous cherchez à trouver vos calories dans des légumes verts, vous n’aurez pas assez d’énergie. Donc sans négliger ces légumes qui apportent tous les minéraux utiles, il faut trouver des hydrates de carbone dans les fruits. C’est aussi simple que ça !
Simple ? Pas toujours… Pour trouver 3000 calories par exemple, il faut pouvoir manger 500 calories au petit déjeuner, 1500 calories à midi, et 1000 calories le soir. Ou bien compter un goûter qui coupera l’après-midi et permettra de répartir les calories de la journée en 500/1000/500/1000.
Pour 4000 calories par jour, ajouter 250  calories à chaque repas etc. Cela demande un peu d’attention certes, et quelques calculs au départ pour comprendre.
Il est utile alors de cibler les fruits les plus caloriques comme les bananes, les mangues, les melons, les oranges sucrées, les pêches, les figues, les dattes, les raisins secs, les kakis et autres fruits tropicaux lorsqu’il est possible de se les procurer.
L’idée est aussi de mixer beaucoup de ces fruits dans le blender avec de l’eau, car cela permet d’en absorber beaucoup plus, facilement.
Certains pourraient se demander pourquoi ne pas tout simplement se faire une grosse plâtrée de pâtes, ou un saladier de riz ? Alors, d’une part, parce que les céréales sont très acidifiantes, que leur digestion demande plus de travail à l’organisme qu’un sucre simple comme celui des fruits, que leur cuisson a créé des substances toxiques, qui à force nuisent à la santé, et qu’enfin on les a bien souvent additionnées de graisses variées, huile, ou beurre, ou fromage râpé, ou oeufs cassés dedans, ou sauces tomates, épices, ail, oignons… qui font des mélanges préjudiciables à la digestion.
Manger des fruits apporte des sucres, des protéines et des lipides en quantité idéales pour le corps.
D’autre part, il n’est plus utile de se charger en glucide avec des pâtes la veille d’une course, car contrairement aux hydrates de carbone complexes, les fruits sont faciles à digérer et fournissent de l’ énergie rapidement. Dans la course à pied, le corps a besoin de sucres simples. Il est donc recommandé de prendre assez calories chaque jour avant la course, d’en prendre assez le matin même, sachant qu’alors, une bonne demi-heure est suffisante pour digérer, et que la digestion procurera assez de sucre au fur et à mesure.Mais bien sur, on ne court pas un 10 km comme un marathon (42,195 km) ou un 100 km.
Il faut pourvoir se réapprovisionner en cours de route, à partir de 30 à 40 minutes au début, puis  toutes les 15 minutes de courses. Non pas avec des boissons dites énergisantes, qui sont dégoûtantes (sel de mer qui ne satisfait pas la soif, polymères de glucides complexes créés en laboratoire qui ne satisfont pas la faim, et quelques minéraux comme le potassium comme électrolytes ), mais avec, au choix, en fonction des possibilités et des types de course :

  •  des bananes mises dans une pochette à la taille,
  •  des smoothies en petites bouteilles. Dans les smoothies, il est bon d’ajouter au fruit (banane, pastèque ou autre) beaucoup d’eau toujours pour une meilleure absorption des nutriments et la réhydratation au cours de l’effort, et du cèleri branche qui apporte du sodium qui agit comme électrolyte et aide à garder l’eau dans le corps.
  • de la pastèque mixée dans le blender. On peut filtrer la pulpe au travers d’une passoire, mais ce n’est pas obligatoire. Ce jus est excellent aussi.
  • des fruits secs (raisins, figues, ananas, dattes) trempés dans de l’eau toute la nuit, et emporter l’eau dans un conteneur.
 

Téléchargez tout de suite ces deux livrets offerts !

  7 secrets de l'alimentation crue
  1 semaine de menus crus

 

Exemple de journée à 3000 calories, pour 6 % de lipides,  donné par Frederic Patenaude (voir page des lectures et liens) :
Petit-déjeuner : jus orange mixé avec des mangues. (4 oranges et 2 mangues)
Déjeuner         : 7 bananes et 2 barquettes de myrtilles.
Dîner               : 5 mangues en apéritif… Puis, salade mixée faite de 3 grosses tomates, 2 mangues, 6 tasses d’épinards, 10 tiges de cèleri, jus de citron vert, 1/3 d’avocat (il faut probablement mixer en deux fois car les quantités sont importantes).Autre exemple:

Petit-déjeuner : mangues et fraises en petits morceaux.
Déjeuner         : bananes, dattes et cèleri branche en smoothie.
Dîner               : ananas et mandarines en apéritif… puis laitue, tomates, chou rouge avec sauce de kiwi et poivron rouge mixés.
Il existe des calculateurs en ligne capables de donner les éléments de la journée, comme Cronometer ou Fitday. Si quelqu’un en trouve d’aussi astucieux en français… dites-le moi !Après la course ou l’entrainement, il faut pouvoir recharger les batteries… les athlètes peuvent alors manger 5 à 20 bananes pour retrouver les 1500 à 2000 calories perdues.Le challenge est de manger pour avoir le maximum d’énergie avant, pendant et après les activités physiques. Ne pas oublier également que le sommeil joue un rôle très important pour accumuler de l’énergie : de même que les muscles ont besoin d’un temps de complète relaxation pour pouvoir se contracter ensuite, le corps et l’esprit ont besoin d’un nombre suffisant d’heures de sommeil pour pouvoir être à nouveau plein de vigueur.