Peut-on être quand même en bonne santé si on ne mange pas 100% cru ?


On m’a posé cette question, et cela m’a étonnée car autant il y a des gens qui pensent que ne pas manger cuit à tous les repas est un non sens (la peur de la nouveauté ?), autant il y en a qui se jettent à corps perdu dans une nouvelle dimension… puis s’inquiètent de ne pas y aller à fond !

Certains crudivores vous diront qu’il est impératif de manger 100% cru, sous peine de tomber malade, de périr d’indigestion, que manger des aliments « morts » est dangereux….
Allons, allons… un peu de bon sens !

100% cru c’est très bien …
car les végétaux crus sont bourrés de nutriments, qui sont de plus complètement bio disponibles dans  les aliments entiers et frais. Et que toute nourriture cuite, même légèrement cuite à la vapeur sera toujours moins nutritive que ces légumes crus.

… toutefois il est parfois judicieux d’ajouter un peu de cuit !
Quand la faim tenaille et qu’une banane de plus ne nous dit rien, quand il fait trop froid et qu’on n’arrive pas à se réchauffer, quand on a invité une personne qui ne mangera que quelque chose de cuit, et qu’on veut gentiment l’accompagner… bref, de temps en temps, rien n’empêche de faire cuire quelque chose. Le ciel ne vous tombera pas sur la tête, vous ne risquez rien 🙂

Mais il y a cuit et cuit !
De même qu’il y a sucre et sucre (sucre des fruits et sucre en poudre… par exemple), il y a cuit et cuit : des frites, ou n’importe quoi revenu dans de la graisse à la poêle, ou une pizza ou une tarte salée, ou un plat de céréales gras et très épicé… Ici vous  avez essentiellement du gras, du sel et du sucres raffiné ! Pas terrible !
Et puis de l’autre côté, vous avez des brocolis ou des carottes ou des pommes de terres, le tout cuit  à la vapeur… bien sûr il y a quelques minéraux et vitamines qui sont détériorées, mais cela reste une nourriture qui respecte les besoins du corps !

Les 3 seules choses dont il faut s’assurer :

  1. Manger très peu gras. Limiter ses apports en gras jusqu’à 40 g de noix ou 1/2 avocat maximum par jour. Pas d’huile, pas de beurre évidemment, pas d’avocat en plus des noix.
  2. Manger beaucoup d’hydrates de carbones, donc de sucres sous forme de fruits. Vous limitez votre quantité de graisse donc il faut trouver des calories ailleurs (les hydrates de carbone, donc).
  3. Vous prenez ces hydrates de carbone dans une nourriture crue et non pas dans des gâteaux, céréales, pizzas ou des pâtes. Si vous voulez trouver un peu de ces sucres dans du cuit alors choisissez des légumes, des tubercules, du quinoa, éventuellement du riz, et limitez ces apports à une toute petite partie de votre assiette qui devra être constituée majoritairement de frais cru.

Moi, je mange 100% cru. Je n’éprouve pas le besoin d’autre chose. Mais mon mari, lui,  prend du pain (sans gluten) de temps en temps, ou un bout de chocolat… en plus de sa nourriture crue. Il est en super forme et bénéficie toujours des bienfaits du crudivorisme.
Ne pas devenir dogmatique est aussi un élément de la santé !

Téléchargez tout de suite ces deux livrets offerts !

  7 secrets de l'alimentation crue
  1 semaine de menus crus