Des protéines pour quoi faire ?
On nous a lessivé le cerveau toute notre enfance… « Si tu ne manges pas ta viande, tu n’auras pas de force ! »,
« La viande apporte les protéines qui servent à construire le muscle »,

Certaines personnes pensent que les protéines nous apportent notre énergie. Qu’elles nous rendent forts.

Or l’énergie vient en premier des glucides absorbés, puis des lipides et en dernier des protéines. En effet, lorsqu’il n’y a plus de glucides ni de lipides utilisables, et seulement dans ce cas, les protéines servent de source d’énergie. L’énergie apportée par un gramme de protéine représente 4 kcal (4 kcal pour les glucides et les protéines et 9 kcal pour les lipides). Leur rôle est donc faible, et en moyenne seulement 3% de l’énergie utilisée par les muscles proviennent des protéines.
Mais les protéines sont  nécessaires à la croissance, à la réparation des tissus et au remplacement des cellules du corps. La question est donc de savoir où les trouver et en quelle quantité.

 

Et la plupart des gens semblent penser que :

  • nous avons besoin d’un grand nombre de protéines, première erreur,
  • qui ne peuvent provenir que de la viande, des oeufs, des produits laitiers, voire des produits enrichis en protéines, deuxième erreur.
Notre besoin en protéines est bien moins important que vous ne le pensez.
Les bébés n’ont besoin que de 6% de protéines dans leur ration calorique, pour pouvoir se former, grandir, apprendre dans la période de leur développement maximal. En effet, le lait maternel humain ne contient que 6% de protéines. C’est aussi ce que chercheurs et médecins* ont découvert et affirmé : nos besoins quotidiens en protéines sont de 5 à 10 % de protéines. Ce qui est bien loin des 30% de protéines recommandées dans les pyramides alimentaires classiques!
 
Pour consommer des protéines, ne pas miser sur les produits animaux.
Pas besoin d’avaler un steak, deux yaourts, un morceau de fromage et un verre de lait, donc ! Car en plus d’avoir avalé quantité de mauvaises graisses dans les aliments et dans leur cuisson, et de produits toxiques dus à la cuisson, vous avez avalé TROP de protéines. Ce qui est la cause de cancers et maladies cardiovasculaires.
Chez certains crudivores aussi, cette obsession des protéines amène à s’inquiéter de la source de protéines et le danger est alors de chercher à manger beaucoup de noix et de graines oléagineuses, car elles contiennent pas mal de protéines. Malheureusement, elles contiennent aussi beaucoup de graisse, ce qui conduit rapidement à des maladies, crudivore ou pas !

 Les fruits et  les légumes fournissent la quantité idéale de protéines, avec en plus, des quantités de graisse raisonnables.
La seule question à se poser est donc « est-ce que je mange assez ? « Est-ce que je prends assez de calories dans ma journée ? »
Si vous mangez suffisamment de fruits et de salades et de légumes variés et, des graines de lin ou des noix un jour sur deux, alors, ne vous inquiétez pas du nombre de protéines avalées… il y en aura suffisamment. Car les végétaux contiennent en moyenne de 5 à 15 % de protéines (Avant de recevoir des messages incrédules, je rappelle que je parle de pourcentage de calories, ce qui nous intéresse, et non pas de pourcentages de poids d’aliments… Dans la vie, on ne dit pas « je mange 5 kg d’aliments par jour », mais « je mange 1800 kcal par jour » !).
Par exemple  une journée  de pêches crues uniquement, (non recommandé, c’est juste un exemple), apporte 8%  de protéines, dans la fourchette des 5-10% recommandée pour être en bonne santé !

Ce n’est pas la viande qui vous aide à avoir des muscles… c’est l’entrainement !

Et oui ! Pour construire le muscle, les amis, un seul moyen : j’ai bien peur qu’il ne faille s’entraîner beaucoup, beaucoup !
Pour avoir de bons muscles, n’allez pas acheter des poudres ou des barres de protéines, totalement inutiles et même toxiques. Mangez des fruits, qui vous apportent de bons sucres et donc de l’énergie totalement utilisable. Vous aurez alors la force de vous entraîner à faire marcher vos muscles, par l’alternance de surcharge et de récupération : course à pied, soulever des poids, faire des abdos, du vélo…
Vos efforts ont contribué à brûler des calories, et vous continuez à en brûlez encore au repos car les muscles ont augmenté leur métabolisme.
Ce qui vous amène à remanger à nouveau des fruits, qui vous entretiennent en super santé, et énergie pour repartir faire fonctionner vos muscles ! L’entrainement, quoi !

Donc, soyez sans crainte, faites un essai de 30 jours d’une alimentation crue végétalienne… et vous m’en direz des nouvelles 🙂
Vous vous sentirez en grande forme, et ne vous tracasserez plus pour des histoires de protéines…

* professeur Campbell TC (Le Rapport Campbell : La plus vaste étude internationale à ce jour sur la nutrition), Tannenbaum A, Silverstone H, Youngman LD, Horio F, Rothwell NJ.

 

Méthode Crudivegan