Dans la rubrique « j’ai lu pour vous », j’aimerais vous parler d’un livre qui me paraît intéressant, voire fondamental. Je ne peux pas garder cela pour moi. Voici donc un article sur l’origine des maladies, la façon de les éloigner à jamais, l’importance d’avoir un système lymphatique efficace et ma touche personnelle !

légumes crus

Récemment, je me suis procurée The Fit for Life Solution: How to Identify and Successfully Eradicate the Causes of Pain Fatigue and Disease, Now de Harvey Diamond qui décrit comment la maladie arrive et en quoi toutes les maladies proviennent de la même origine. «  La seule différence entre la plupart des maladies est qu’elle peuvent apparaître à différents endroits dans le corps, mais elles ont exactement la même cause ». page 115
Il explique tout bonnement comment s’assurer une vie sans maladie !
Et là, vous vous dites que ce n’est pas possible.
Même si la maladie est multifactorielle et que beaucoup de variables entrent en jeu, connues et inconnues, quand on comprend parfaitement d’où viennent les maladies, quel mécanisme les crée dans notre corps et ce qui devrait être maintenu en santé en priorité, alors on se sent rasséréné et on quitte cette peur qui nous fait penser : un jour ça me tombera dessus !

Harvey Diamond explique dans son livre que toutes les maladies, cancers (tous les cancers car c’est toujours le même mécanisme qui se met en place dans les cellules qui deviennent « folles »), les maladies du cœur, liées à la tension artérielle, la sclérose en plaque… toutes les maladies viennent d’une surcharge de la lymphe, le système lymphatique et immunitaire, et que tout passe par la prévention.
Si je ne suis pas d’accord avec toutes les recommandations de l’alimentation qu’il propose, je trouve très intéressante la description du rôle du système lymphatique pour conserver la santé toute sa vie.

Le secret fondamental de la santé 
Comme une voiture qui est tributaire de l’essence qu’on lui donne, le corps dépend de la nourriture qui sera convertie en énergie, énergie qui lui est nécessaire pour accomplir toutes ses fonctions.
L’organisme fabrique aussi constamment des déchets, qui viennent en partie du remplacement des milliards de vieilles cellules par de nouvelles chaque jour (Savez-vous que chaque cellule est une entité qui respire, se reproduit, et fabrique des déchets ?), et en partie de notre alimentation, nourriture et boissons que nous ingérons chaque jour. Ces vieilles cellules à remplacer sont très empoisonnées et doivent sortir de notre corps. De même les résidus de la digestion qui ne sont pas incorporés dans la structure de nouvelles cellules ou utilisés, doivent également être sortis de l’organisme.

Il existe bien sûr un processus de nettoyage intégré dans notre corps, via la lymphe et les organes d’excrétion que sont la vessie, les intestins, les poumons et la peau.

En fait, les problèmes arrivent lorsque les systèmes de nettoyage ne font plus leur travail correctement tant ils sont débordés par nos mauvaises habitudes de vie qui génèrent trop de déchets à traiter. La quantité de toxines présente dans le corps excède alors celle qui est éliminée par les organes. Une certaine quantité de  résidus toxiques, générés par les processus biologiques du corps, vont alors s’accumuler dans l’organisme et l’empoisonner.
Nous avons conscience qu’il faut changer l’huile de sa voiture pour qu’elle fonctionne, ou que nous devons nettoyer régulièrement notre maison.
Par contre, les gens ont l’impression que les 70 tonnes de nourriture consommée dans une vie, la qualité de l’eau et des jus que nous consommons, n’a pas beaucoup d’importance puisque le corps nettoie toute sorte de nourritures grasses, trop protéinée, totalement morte, et pleine d’additifs et trucs aux noms bizarres, indéfiniment et sans problème.
A quoi sert de se nettoyer comme des fous (grand succès pour les savons, gels douches, crèmes et autre shampoings, après-shampoings et j’en passe) si on néglige de nettoyer l’intérieur de son corps, et si on se moque de ce qu’on y introduit ?

En fait nous encrassons notre corps en ne lui donnant pas comme carburant la nourriture qui lui convient, et nous le fatiguons.
Pourtant, plus le corps est propre, mieux il fonctionne et moins il développe de maladies. 

Qui plus est, une fois malade, nous cherchons à tout prix à éteindre les symptômes par des médicaments, au lieu de chercher à comprendre le message envoyé et rectifier les prises alimentaires ou les mauvaises conditions de vie (tabac, alcool, mauvaise hydratation, etc.). La douleur s’en va,  la fièvre tombe, ce qui fait que le vrai problème est caché et la maladie passe d’un niveau bénin à un niveau supérieur, et ce pendant 10 ou 20 ans, jusqu’à atteindre le stade de la maladie grave.

Le propos de Harvey Diamond est de dire qu’il faut changer sa mentalité et ne pas attendre d’être éventuellement malade pour agir. Il faut veiller à conserver un corps bien hydraté, propre de l’intérieur et détoxifié. Et j’ajoute : ainsi qu’un esprit régulièrement nettoyé aussi (apprendre à méditer par exemple, à gérer les pensées négatives, etc.).

Comment avoir un corps propre, capable de gérer facilement les déchets internes ?
Nous n’avons pas de contrôle sur la production de déchets des cellules remplacées, (ces processus sont automatiques, comme la respiration ou la circulation du sang) mais nous pouvons contrôler ce que nous mettons dans notre « moteur » afin de ne pas surcharger le système qui assure son nettoyage.

Il explique (page 30) : «  si des millions de personnes marchent avec un abdomen distendu du à l’accumulation de déchets non éliminés et dépensent des fortunes en laxatifs (…), si des millions d’autres souffrent de problèmes de peau ou de trop grande pression sanguine, si d’autres encore ont des problèmes de sinus ou respiratoires ou bien des artères bouchées par les déchets toxiques et gluants que le corps n’a pas réussi à évacuer, c’est le résultat de corps sales, qui n’arrivent pas à se débarrasser des toxines. »

 Le facteur numéro un qui affecte la santé et le bien-être, est ce que nous choisissons de manger ! Supprimer les produits animaux, qui contiennent beaucoup de cholestérol et de graisses saturées qui bouchent les artères et ne contiennent pas de fibres, est la première des choses à faire.
Une alimentation faite de végétaux, au moins en majeure partie crus, est la moins toxique et aussi celle qui offre le plus de vitamines et de minéraux, propres à véritablement nourrir le corps ainsi que de fibres pour nettoyer et éliminer.

Et puis, il faut aussi connaître le rôle du système lymphatique, qui est justement de nettoyer l’organisme, et lui donner les chances de faire son boulot correctement.

 Nous y voilà : le système lymphatique 
Le corps est toujours conscient des problèmes qui peuvent exister et cherche toujours à les résoudre d’une manière ou d’une autre. A côté des systèmes incroyablement intelligents qui fonctionnent simultanément, que sont les systèmes nerveux, respiratoire, cardiovasculaire, musculo-squelettique, digestif et reproductif, le système lymphatique fait partie intégrante du système de défense immunitaire.

le système lymphatique
Le système lymphatique et ses millions de ganglions : les garants de notre propreté interne

Il est là pour nous défendre et nous protéger :

  • c’est un réseau de fluides (la lymphe), organes, ganglions et nodules, canaux, glandes et vaisseaux (environ 160 000 km de vaisseaux !) qui nettoient continuellement les matières résiduelles
  • les ganglions (des millions) parfois minuscules, parfois grands, contrôlent les passages  dans le corps contre l’intrusion de substances destructrices. Ils filtrent les bactéries et tout le matériel étranger du liquide lymphatique qui les traverse constamment.
  • il y a trois fois plus de lymphe que de sang dans le corps
  • le système lymphatique produit les lymphocytes, globules blancs qui protègent l’organisme contre les infections et les cellules cancéreuses
L’auteur nous dit que lorsqu’un ganglion gonfle, cela ne devrait pas nous faire peur, car les ganglions grossissent et maigrissent au fur et à mesure de leur travail effectif de nettoyage : ils gonflent pour retenir les toxines et les empêcher d’aller dans la circulation sanguine. Il déplore que les amygdales soient parfois enlevées chirurgicalement, privant le corps de défenses naturelles, ou que lors d’un cancer du sein, les ganglions sous le bras du fait de cellules cancéreuses retrouvées dans ces ganglions. Lui, dit qu’ainsi les problèmes demeurent et empirent : « on enlève l’alarme pour défendre la maison … en disant que c’est « une mesure de prudence » ! « 
Il dit même : « enlève-t-on les intestins à cause de la présence de fèces, la vessie parce qu’elle contient de l’urine, les poumons à cause de la présence de dioxyde de carbone ?« 
Comment permettre au système lymphatique de fonctionner correctement et de nous éviter les maladies ?
  • en faisant de l’exercice ! Oui, l’exercice physique mène votre (notre) système lymphatique à son niveau maximum d’efficacité !
En effet, la lymphe ne possède pas de pompe pour la faire circuler, comme le cœur qui actionne le système cardio-vasculaire par exemple.
Le fait de bouger fait circuler la lymphe.
Pour cela il propose surtout la marche comme moyen économique, facile et à la portée de tous de faire de l’exercice. Je dis que le jogging est un merveilleux moyen de relancer la lymphe. Et j’ai découvert le trampoline de salon, depuis le temps que j’en avais envie ! Il trône dans le salon, à côté des poids et du vélo d’appartement et je m’amuse énormément, de retour de ma course à pieds, à sauter allègrement dessus. Les effets se font sentir assez vite, car les muscles sollicités sont différents, semble-t-il , de ceux de la course à pied. Bref, encore un moyen de permettre à votre lymphe de circuler.
Il ne s’agit pas de s’adonner au sport comme un professionnel, mais d’incorporer chaque jour, quelques exercices et mouvements.

Le pouvoir de guérison de corps est énorme, étonnant… il faut lui faire confiance.
En cas de maladie débutante, pourquoi ne pas se mettre un temps en mode détox, par une mono diète d’un ou deux jours, pour voir. Le modèle type étant le fameux « banana island » qui consiste à ne manger que des bananes, tout en n’oubliant pas de bien s’hydrater toute la journée (ce qui doit être fait tous les jours de l’année de toute façon), et de se reposer tout bonnement. Mais tous les fruits peuvent êtres bons. Personnellement je n’ai encore jamais fait cette mono-diète de fruits. D’une part parce que je ne suis jamais plus malade (même pas un rhume, depuis que je mange cru), et d’autre part parce que je n’en ai jamais ressenti le besoin. Mais si le cas se présentait, je le ferais volontiers.
Méthode ultra simple qui ne risque rien à être essayée, histoire de dire à notre organisme : ça va, j’ai compris, je me mets en mode calme pour ne pas te surcharger et te permettre de m’éliminer tout ça !

Il faut savoir qu’en mangeant végétalien, avec peu de matières grasses et cru (même avec un repas partiellement cuit le soir), en buvant suffisamment, et en faisant du sport régulièrement (mais pas de façon frénétique), la maladie devient une chose rare, pour ne pas dire (parce qu’on est superstitieux) disparue !

 

En résumé,

  • nous devons manger pour vivre, pour l’énergie et pour le renouvellement de nos cellules
  •  mais la digestion crée des déchets qu’il faut ensuite excréter
  • s’il y a trop de déchets, le corps n’arrive plus à s’en débarrasser, arrive alors un engorgement des différents émonctoires du corps destinés à éliminer ces déchets et de la lymphe
  • c’est ainsi que se créent les maladies, d’abord bénignes, puis de plus en plus graves, si nous n’écoutons pas ce que ces symptômes nous disent en modifiant notre façon de manger entre autre, mais également de vivre – tabac, alcool – médicaments à outrance
  • d’où l’importance d’avoir une alimentation de qualité et un mode de vie sain pour ne pas surcharger l’organisme et une bonne dose d’exercice pour activer notre système de défense
  • et de savoir entendre et comprendre les messages que nous donne le corps, par les signes qu’il nous envoie.

Téléchargez tout de suite ces deux livrets offerts !

  7 secrets de l'alimentation crue
  1 semaine de menus crus