La low fat raw vegan diet (ou régime peu gras, cru et végétal) …

c’est ne manger que ce que la nature nous donne sous forme

de plante entière, fraîche, non transformée, dans son état brut, naturel.

C’est ce que nous dit Graham dans son livre  The 80/10/10 Diet*.

4legumespluspetit

Quelle nourriture pour l’être humain ?

  1. Des plantes
  2. entières,
  3. fraîches,
  4. mûres,
  5. crues,
  6. bio,
  7. délicieuses ,
  8. et bien combinées. 

Des plantes : les êtres humains sont conçus, anatomiquement et physiologiquement pour manger comme les anthropoïdes (singes qui ressemblent à l’homme) mangeurs de plantes. Nous ne sommes pas faits pour manger de la viande qui putréfie dans les intestins, ni des laitages. Trop acidifiants, trop gras, trop peu vitaminés, sans fibres, ces aliments nous détruisent. De plus, la culture des plantes qui demande moins d’hectares et moins d’eau par personne que l’élevage, représente la solution d’avenir pour la Terre.

Entières : la valeur nutritionnelle d’un aliment complet est supérieure à la valeur nutritionnelle d’aliments fractionnés ou concentrés (extraits) ou encore raffinés. Par exemple, des poudres ou fragments d’aliment entiers peuvent être présentés (par les marchands !) comme ayant de larges doses de nutriments en particulier, mais ils ont perdu leur équilibre nutritif. L’organisme absorbe mieux les nutriments dans leur petite quantité physiologique que concentrés en grande quantité.

Fraîches : les nourritures en sac, en boite de carton, en bouteille, en conserve ou autres sont toujours moins intéressantes en matière d’apport nutritionnel qu’un fruit ou légume frais.

Mûres : quand les fruits et légumes sont mûrs ils deviennent plus facilement digestibles et leurs nutriments sont accessibles. Les sucres complexes sont transformés en sucres simples durant le processus de maturation, ce qui leur donne aussi leur goût sucré à point. Une fois mûrs, les fruits et légumes ont  la couleur, l’arôme, l’odeur et la saveur qui nous les rend attractifs.

Crues :  les nutriments sont toujours perdus au cours de la cuisson qui, en plus, crée des sous-produits toxiques. Je note cependant que certaines personnes ayant des problèmes de santé concernant leurs facultés digestives altérées se sentiront mieux avec l’ajout de nourriture cuite dans leur régime. Les aliments cuits devraient être réduits au maximum selon son état. La base reste de manger le maximum d’aliments crus.

Bio : Répandre des poisons chimiques sur les cultures afin de tuer les insectes nous tue nous aussi à petit feu. Si tous les cultivateurs prenaient soin de leurs sols et de la qualité de leurs cultures, le bio deviendrait moins cher, et nous serions tous en meilleure santé. En la matière, il ne faut pas oublier que la demande détermine l’offre, le client est roi. Acheter bio le plus souvent possible, c’est prendre soin de sa santé et de celle de sa famille.

Délicieuses : plus nous apprécions ce que nous mangeons, et mieux nous digérons. La vue d’un bon fruit mûr nous fait saliver, et là commence la digestion.

Bonnes combinaisons alimentaires : dans un mode d’alimentation parfait, chaque repas serait constitué d’un seul type d’aliment. Toutefois les fruits d’un même type se mélangent aisément : pêches et nectarines. Mais aussi laitues (salades vertes) et fruits. Plus le repas devient complexe  ou si les combinaisons des végétaux entre eux ne sont pas bonnes, et plus la digestion devient difficile.

La prochaine fois, je vous fais le tableau des combinaisons alimentaires en fonction de chaque nature d’aliment.

Se rapprocher de ces 8 qualités, le plus souvent possible, représente la meilleure façon de maintenir une bonne santé.

Qu’en pensez-vous ?

Pour des recettes crues qui respectent ces 8 principes, téléchargez mes e-books de cuisine crue.

* Whole, fresh, ripe, raw, organic, delicious plant based diet.

Téléchargez tout de suite ces deux livrets offerts !

  7 secrets de l'alimentation crue
  1 semaine de menus crus