J’adore lire vos récits de changement de vie grâce à l’alimentation crue !

On constate que pour la plupart, l’alimentation crue vient résoudre un problème de santé ou de poids. Heureux celles et ceux qui découvrent un jour le moyen simple d’améliorer leur vie ! Même s’il faut pour cela avoir un esprit d’aventure et de curiosité pour s’échapper de la pensée dominante !
Je rêve du jour où l’alimentation crue sera recommandée pour tout le monde par les autorités médicales et de gouvernement ! Mais pour cela, il faudrait réduire les lobbys de la viande et des produits laitiers au silence (ou les dédommager), et ce n’est peut-être pas pour demain…

repas de dimanche (1)
Notre dernier repas de dimanche :  la cuisine crue… monotone ?

Voici l’histoire d’Isabelle, 41 ans, crudivore à 80%, et heureuse de l’être, apparemment 🙂

1. Depuis combien de temps êtes-vous intéressée par l’alimentation crue ?

Depuis 10 mois, je mange végétalien, sans gluten, sans laitage et beaucoup de fruits. Tout cela cru à 80% car j’ai encore besoin de légumes comme la pomme de terre cuite à la vapeur douce.

2. Quel type d’alimentation aviez-vous avant? Qu’est-ce qui vous a motivé à manger cru ?

Je mangeais bio déjà depuis des années mais lorsque j’ai eu 40 ans, j’ai eu une prise de conscience; je ne pouvais me résoudre à être continuellement fatiguée, une souplesse complètement perdue et un asthme grandissant!!! De plus, voir mon entourage avoir du cholestérol  du diabète, de l’arthrose  etc. passé 50 ans, voir un cancer… Ayant une petite fille de 3 ans, ce n’était pas juste pour elle d’avoir des parents non seulement plus vieux que la moyenne mais en plus souffreteux!

3. Y a-t-il eu des paliers ? Que manges-tu maintenant dans une journée ?

Oui, même si je m’y suis mise du jour au lendemain, j’ai eu ma période très « crusine » alors que maintenant j’aspire à plus de simplicité.
Le matin, je n’ai envie de rien sinon d’un grand verre d’eau avec un peu de jus de citron. Plus tard dans la matinée, je bois du jus d’agrume pressé maison en ce moment et encore plus tard, une ou deux bananes. Le midi, je me fais un smoothie de fruits ou de verdure et fruit ou salade. Collation vers 17h avec dattes, fruits…
Le repas du soir est soit une grande salade, soit des légumes vapeur ou une soupe crue. Il faut dire que j’ai encore du mal à ingérer de grosses quantités et je n’ai pas ma ration de calories mais qu’importe si je me sens bien!…

4. Quels sont vos aliments préférés ?

J’adore le kaki, j’en mangerai des tonnes mais malheureusement, il n’apparaît que sur une période très courte! J’aime les fruits et les légumes en général donc ça tombe bien!

5. Pouvez-vous dire que cela a changé quelque chose dans votre vie physiquement et moralement?

Oh oui! Exit la fatigue chronique, la digestion pénible après le repas de midi et l’asthme qui disparaît!!!

6. Et au niveau sport ?

Je ne faisait aucun sport si ce n’est un peu de marche (asthme d’effort oblige); d’où un encroûtement alarmant à 40 ans… Depuis que l’énergie et revenue et que je n’étouffe plus au moindre effort, je rebondis avec joie sur mon mini-trampoline et je me suis acheté un vélo (et oui, pas de vélo depuis la petite enfance!). De plus, pour retrouver de la souplesse, je fais du yoga chez moi grâce aux séances MP3!

7. Avez-vous des regrets concernant votre ancienne façon de manger ?

Non, si ce n’est que j’ai de la peine pour mes amis éleveurs à qui j’acheté de la très bonne viande bio…!

Merci Isabelle, et bonne continuation à vous !

Si vous aussi voulez raconter la façon dont vous êtes passé à l’alimentation crue, envoyez-moi par mail, votre témoignage en répondant aux 7 points du questionnaire. Nous serons heureux de vous lire !

 

Téléchargez tout de suite ces deux livrets offerts !

  7 secrets de l'alimentation crue
  1 semaine de menus crus