J’ai arrêté le café !

Je buvais du café tout au long de la journée ! Pas le petit serré, mais le grand café. Je ne pouvais pas commencer à parler à quelqu’un le matin avant d’en avoir avalé une tasse… puis j’en avais envie toutes les deux heures environ. Après le déjeuner, bien sûr, j’en reprenais un. Et encore un dans l’après-midi. Et puis pendant la préparation du repas du soir, encore un. Après le dîner, parfois rebelote ! Même si je savais qu’une tisane aurait été plus adéquate.Finalement, comme certains fument, moi, j’étais accro au café.
café
Par période, la dose devenait excessive et je n’arrivais plus à dormir, je me sentais souvent déprimée. Alors je décidais d’arrêter net, me créant de sacrés maux de tête dus à la désintoxication. Et puis quelques temps plus tard, je sentais que j’étais débarrassée du poison, et je recommençais. Pas malin, non ?

Principaux_effets_secondaires_de_la_caféine

Les effets du café

Peu importe la qualité de son alimentation, si on ne dort pas assez, si on ne se bouge jamais, si on s’intoxique de quelque manière que ce soit, on ne pourra pas être en bonne santé.
La caféine, dans un premier temps donne un coup de fouet, c’est sûr ! C’est un stimulant du système nerveux qui affole l’organisme. Mais la caféine est addictive. L’organisme tente de neutraliser ses effets, jusqu’à ce qu’il retrouve son état initial. Ce qui le fatigue en utilisant ses réserves. Puis, on devient léthargique, et fatigué à nouveau. Et, on devient dépendant !

Le café n’apporte aucune valeur nutritionnelle

Trois tasses de café apporte assez de caféine pour disqualifier un athlète des Jeux Olympiques !
La caféine diminue le taux de pepsine du corps. Or la pepsine* est une enzyme qui dégrade les protéines, qui les digère. Donc, plus vous prenez de café et moins vous profitez des protéines ingérées… De plus la caféine fait baisser le taux de calcium, de potassium, de manganèse et des vitamines B de votre corps.
Le café est torréfié, ce n’est pas une alimentation crue. Je me suis lancé le défi d’arrêter totalement et définitivement. Au début, j’ai eu du mal, mais maintenant je ressens une libération agréable.
Mon sommeil est bien meilleur (aucune comparaison !). Je suis moins irritable aussi … Et puis je ne suis plus dépendante de ma tasse. Libre !
On peut diminuer le nombre de tasses régulièrement tous les jours. Ecouter son corps et voir les améliorations au bout d’une semaine – au début les effets du sevrage ne sont guère encourageants… Patience ! Ou bien faire comme moi, et y aller franco !
On peut, peut-être aussi, faire comme mon mari qui prend un seul petit café le midi… 😉
Et vous ? Qu’en pensez-vous ?
Laissez-moi vos commentaires … racontez-moi votre expérience 🙂

PS : la Pepsine est synthétisée par les cellules de l’estomac. C’est la pepsine de l’estomac de veau qui est utilisée pour faire cailler le fromage !

Téléchargez tout de suite ces deux livrets offerts !

  7 secrets de l'alimentation crue
  1 semaine de menus crus