Les fruits et légumes crus provoquent-ils des ballonnements ?

Dans un des derniers commentaires,  Françoise écrit : Une dernière question, j’ai remarqué que lors de salade + crudités, après le repas, je « ballonnais » relativement bien … pas très agréable, je n’en ai jamais cherché la cause « chimique » non plus j’avoue, les digestions de chaque individu sont différentes. Peut être pouvez-vous me renseigner ?

Vous êtes nombreux à penser que l’alimentation crue n’est pas pour vous puisque « vous ne supportez pas les crudités ! »

Je vous comprends car se retrouver avec un ventre tout gonflé est non seulement disgracieux mais en plus souvent douloureux. Qui a envie de ça ?

Pourtant, incriminer les végétaux n’est pas forcément la première chose à faire car de nombreuses raisons peuvent expliquer ces gonflements intempestifs.

 

Tarte crue aux mangues

Tarte crue aux mangues, de l’E-book Les Desserts crus d’Anne-Marie

 

 

La plupart du temps les médecins ou pharmaciens donnent des médicaments qui visent à supprimer la réaction d’inflammation qui cause le ballonnement. Mais c’est comme éteindre un feu avec de l’huile : ça ne résout pas le problème de façon  pérenne.

Les raisons de votre gonflement peuvent se trouver ici :

1 ) Dès qu’on commence à manger cru, il est extrêmement courant de se retrouver avec un ventre de petit Boudha et quelques problèmes en prime, tels que maux de tête, nausées etc. Et ce d’autant plus que la personne a un corps toxique dû  une alimentation mauvaise depuis longtemps.

Si vous changez votre alimentation du jour au lendemain, vous pouvez expérimenter ce genre de symptômes de désintoxication importantes. Pourquoi ? Parce que le corps élimine enfin les toxines accumulées, il les déverse dans la circulation du sang, et parfois le foie ne peut pas faire face à tant de travail ! Du coup, si vous êtes en surcharge, il vaut mieux faire un ou deux jours de jus de légumes pour nettoyer le foie et la vésicule, avant de passer aux recettes crues avec des noix et mélanges.

Puis, après ce moment difficile pour certains (beaucoup de gens abandonnent à ce moment-là), plus le corps se sera débarrassé de ses toxines et mieux il réagira.

MYRTILLES

 

2 ) Si vous prenez des médicaments, cela peut aussi mal se passer avec les aliments crus. Pourquoi ? Parce que les effets des médicaments sont testés pour des personnes qui mangent cuit, gras…bref, l’alimentation courante qui rend les gens malades ! Ils ne sont pas testés sur des corps sains qui ne mangent jamais de graisse cuite et ne font pas d’excès. Le régime alimentaire cru (même si je n’aime pas ce mot de régime car c’est plutôt un mode de vie  sain, comme un retour aux sources, qui demande une compréhension de la nature humaine et un peu de discipline pour certains…bref),  le régime cru  diminue la formation de mucus dans le tube digestif, ce qui est une bonne chose, mais du coup un médicament va agresser ce tube digestif plus fortement. La bonne nouvelle c’est que lorsqu’on mange cru depuis un moment, on ne va plus ni chez le médecin, ni chez le pharmacien. Quand mes enfants étaient petits, pour notre famille de cinq personnes, j’avais un placard de cuisine rempli de médicaments de toutes sortes ! Maintenant, j’ai juste une boite de Doliprane pour le cas où… qui sert aux gens de passage éventuellement !

3 ) Attention aux noix : Beaucoup de recettes s’accompagnent de noix et graines, puisque ce sont les sources de gras recommandées à la place des huiles. Mais les noix sont des aliments plus difficiles à digérer que les fruits. Si vous mangez beaucoup d’oléagineux ET que vous avez un système digestif fragile, alors il faut d’autant plus  les tremper avant de les manger. Par contre, les graines de sésame, de tournesol, de potiron etc… sont plus facilement digérables.

4) Les gonflements sont dus aux fibres plus ou moins douces des végétaux qui agissent en raclant les parois intestinales. Si vous avez des intestins paresseux, qui se contractent mal, emplis de déchets collées aux parois, habitués aux nourritures collantes et non fibreuses, alors ils  vont devoir faire des efforts pour éliminer ce matériau non digestible que sont certaines fibres.

Votre côlon contient toujours des restes de viande, les produits laitiers, d’œufs, de céréales qui se digèrent lentement et se mélangent mal avec les fruits de digestion rapide.

La bonne nouvelle, c’est qu’après un certain temps, l’intestin est propre et tout va vers la fin de façon fluide… si vous voyez ce que je veux dire !

5)  Pensez aussi que vous mangez maintenant de la nourriture fraîche riche en eau, souvent de 75 % et plus. Toute cette eau peut vous faire gonfler juste après le repas mais repartira bien vite au cours de la digestion, qui se fait extrêmement vite. Ce que vous prenez peut-être pour un gonflement anormal n’est que de l’eau.

6) Un repas pris trop vite, dans une atmosphère agitée, avec un état d’esprit angoissé peut aussi générer des gonflements. Mangez de belles salades et de beaux plats colorés, dans le calme et la sérénité.

Le gonflement n’est généralement, on vient de le voir, pas un argument pour ne pas manger cru, mais plutôt un symptôme de nettoyage. L’alimentation crue permet au corps de se purger de tout ce qui le fatigue et d’éliminer les déchets toxiques.

Bien sûr si une grande gène se poursuit, il faut aussi pouvoir observer quels sont les aliments perturbateurs et les éliminer pour les réintroduire éventuellement  très précautionneusement un peu plus tard.

Cette alimentation nous permet de nous connaître et d’être au plus près de nos sensations. C’est pour ça qu’elle ressemble plus à un mode de vie qu’à un régime. Elle englobe la connaissance de soi, le désir de bouger et de faire du sport, la conscience qu’un corps et un esprit ne font qu’un et doivent être choyés l’un comme l’autre.

Dans ma méthode « Maigrir et resplendir » je vous aide dès le premier jour à démarrer votre changement d’alimentation et à vous organiser pour que tout se passe bien.

Adaptez votre état d’esprit pour  apprécier les changements positifs au niveau de tous les paramètres, votre moral, l’état de votre peau, l’évolution de votre poids, votre satisfaction au cours des repas, le bonheur de ne pas compter ni se limiter mais de manger à satiété… et voyez les quelques désagréments du début comme un pas vers la santé pour toujours.

Et vous, voyez-vous d’autres raisons et remèdes aux ballonnements ?