Dimanche nous avons couru les 10 km de Paris Centre, ma course préférée dans ce beau Paris.

10km paris centre 2015

A l’arrivée, nous avons été abordés par Romain, qui a un blog sur la course à pieds et qui désirait recueillir le témoignage de vétérans de la course à pied ! Tout cela ne nous rajeunit pas 🙂

10km paris centre avant

Très bons résultats pour chacun de nous, dans son niveau respectif. Merci l’alimentation végétalienne et crue !

Voici un extrait de son article et de notre témoignage, article entier à lire ici : https://courstoujoursblog.wordpress.com/2015/10/04/veterans-et-accros-a-la-course-a-pied/

 

Entraînement et hygiène de vie, clés de la longévité

Jean-Charles et Anne-Marie sont eux venus participer en couple. Lui est un informaticien de 57 ans, elle a 56 ans et est blogueuse. C’est Jean-Charles qui a d’abord commencé à courir, il y a une vingtaine d’années. Un sport qui n’a pas attiré Anne-Marie au premier abord : “Au début je lui disais, ‘Moi courir ? Jamais !’ Aujourd’hui j’adore ça”, raconte-t-elle. Pour elle, la compétition n’est pas une priorité. Le plus important, c’est le dépassement de soi: “J’aime cette sensation de liberté, le pouvoir du corps, le vent dans les cheveux…” Aujourd’hui, Anne-Marie est aux anges : elle a terminé le 10 km en 58 minutes et a amélioré son temps de 5 minutes.

Anne-Marie, 56 ans, et Jean-Charles, 57 ans, dans le Village du 10 km Paris centre, dimanche 4 octobre 2015

Anne-Marie court surtout sur 6 et 10 kilomètres. Jean-Charles, lui, a fini 27 marathons et se prépare pour les 20 kilomètres de Paris dimanche 11 octobre. La course à pied est même devenu une activité à part entière pour lui: Jean-Charles encadre des visites de Paris en courant, via le site « Paris Running Tours« .

Pour ce couple, la recette de la forme se trouve dans leur alimentation : végétariens depuis de nombreuses années, ils sont désormais végétaliens. « Pour durer, il n’y a pas de secret: il faut de la régularité dans l’entraînement et une bonne alimentation », lance Jean-Charles.

Et jusqu’à quand nos infatigables sportifs se voient-ils courir? « Tant que la santé le permettra », répondent-ils pour la plupart. Certains se sont tout de même fixés des objectifs : « 80 ans », lance Mouloud, « 112 ! » renchérissent Anne-Marie et Jean-Charles.

Merci Romain.