C’est ce que disent de nombreuses personnes à la vue de mes vidéos ou photos de mes plats.

Oui, c’est vrai, j’aime bien la salade ! Mes assiettes sont en fait des plats ! Ils viennent de chez Habitat (question récurrente de vos messages !) même si les dernières sont en bambou (Ekobo)*.

 

Pourquoi manger tant de salade ?

 

grosseSaladepetite

 

 

Il ne s’agit pas de gourmandise ou pire, de gloutonnerie, mais de la nécessité de manger suffisamment de minéraux.

Quand on a mangé des fruits depuis le matin, il est nécessaire de manger des « légumes » verts et autres le soir afin d’augmenter la quantités de calcium, fer, potassium, manganèse, cuivre, etc.  Les feuilles vertes contiennent également les fameuses protéines que certains s’inquiètent (à tort) de ne pas trouver dans l’alimentation végétale.

La salade est un végétal riche en eau, léger, et très peu calorique. Pour avoir un certain nombre de minéraux, quelques feuilles ne suffisent pas. D’autant que dans mon mode d’alimentation, la salade est LE plat du soir. Ce n’est ni un gratin dauphinois, ni un steak-frites, ni un plat de pâtes à l’huile, très gras, très caloriques, très acidifiants, aliments très denses qui remplissent l’estomac avec peu de volume. La salade composée avec ou sans sauce légèrement grasse, apporte vitamines, minéraux, sucres et lipides de qualité.

Exemple :

Valeurs relevées sur cronometer.

7, 7 g de protéines dans une tête de romaine et 6,1 mg de fer, entre autre :

valeurs nutritives de la laitue romaine

Protéines et minéraux d’une tête de romaine

 

9,7 g de protéines dans une poignée d’épinards, 266 mg de magnésium, et du fer… évidemment, 9,2 mg

 

Protéines et minéraux d'une bouquet d'épinards

Protéines et minéraux d’une bouquet d’épinards

 

Regardez les quantités de calcium aussi !

A ce propos, je suggère à toutes les personnes qui me réclament des infos au sujet du calcium de lire ces deux articles :

http://crudivegan.com/comment-avoir-assez-de-calcium-quand-on-mange-cru-et-vegan.html

http://crudivegan.com/2012/09/lalimentation-crue-apporte-t-elle-assez-de-calcium.html

 

En plus de la salade verte à proprement parlé, il importe d’ajouter des légumes variés porteurs de couleurs et de saveurs mais également de minéraux supplémentaires (voir mes recettes).

 

Quelle est la capacité de votre estomac ?

Si vous êtes habitué (e) à manger des clopinettes, ou à grignoter par petites quantités, je comprends que la vision de mes salades, comme celles de mes collègues les crudivores, vous donnent la chair de poule !  😆

Pour les nouveaux venus de l’alimentation crue, vegan et faible en gras **, il est ainsi parfois difficile de manger suffisamment en terme de calories. Comme je le disais plus haut, ces personnes, habituées à un régime très riche en calories pour un petit volume, possèdent un estomac rétréci. En mangeant dans les même volumes, des végétaux qui sont riches en eau, ils n’absorbent pas assez de nutriments… nutriments de qualité, mais pas en assez grand nombre. C’est ce qui mène aux soudaines envies de retourner à son ancienne façon de se nourrir ou de se précipiter sur quelque chose de gras et de dense.

Il existe aussi d’autres personnes qui elles, n’éprouvent pas ces envies là, ont l’habitude de très peu manger et qui perdent alors trop  de graisse corporelle et maigrissent exagérément.

Dans un cas comme dans l’autre, le résultat n’est pas bon et il leur faut s’adapter pour bénéficier des avantages de l’alimentation crue : étendre son estomac et changer son point de vue et ses repères visuels concernant ce que représente une assiette normale.

1 ) La seule façon de ne pas entrer dans cet inconfort est de détendre son estomac en augmentant petit à petit, régulièrement le nombre de fruits par repas. Au début par exemple, manger deux oranges au petit déjeuner semble être un maximum. En effet, l’estomac est rempli, comme s’il avait absorbé deux croissants, mettons.  Mais en passant à trois, puis quatre, puis 5 oranges, on s’aperçoit qu’on se sent mieux nourri, plein d’énergie, et qu’on repousse le moment de la faim vers le repas du midi. Rapidement, l’estomac est capable de se détendre suffisamment et  soudain la grosse salade du soir parait idéale.

 

2) Si le volume est impressionnant, la quantité de matière que cela représente reste assez faible. Prenez cette même quantité de feuilles vertes, et passez la au robot ménager. Avec la lame en S, procédez par quelques impulsions et vous verrez votre énorme salade devenir minuscule une fois coupée en milles morceaux. C’est d’ailleurs une astuce que je recommande souvent pour les personnes qui ne pensent pas arriver à manger tant. Deux têtes de laitue ainsi mixées légèrement et rapidement ne représentent qu’une petite assiette de verdure. Si vous ajoutez quelques tomates, un peu de concombre et un demi avocat, le tout arrosé de citron, vous obtenez un délicieux repas du soir très riche en nutriments.

Vous aurez pris une soupe de fruits ou de légumes ou  une assiette de fruits avant et vous aurez ainsi un repas typique ce crudivore végétalien.

Les personnes en transition, ou qui désirent manger un aliment cuit pourrons, après la salade manger quelques  pommes de terre à l’eau, ou des légumes cuits, pourvu que ceux ci ne soient pas arrosés d’huile.

Je ne conçois plus mes dîners sans ces bonnes salades variées qui me satisfont pleinement.

Et vous ?

* Je suis un peu déçue finalement car je trouve que les plats en bambou prennent une odeur désagréable avec le temps… par contre ils ne cassent pas… ah là là, rien n’est parfait !

** Qui je le rappelle vient essentiellement du livre de Douglas Graham The 80/10/10 Diet .

 


Image du livre Menus crus