Oubliez le sel de table !

Quelque soit sa forme, sel de mer, de Camargue, de l’Himalaya, la fleur de sel, ajouter du sel à ses plats n’est pas une bonne idée.

Nos besoins

Le sel de table, c’est du chlorure de sodium, le NaCl.
Les Français (et pas qu’eux !) consomment des quantités excessives de sel, de 10 à 15 g de sel par jour, entre les plats tout faits, les gâteaux secs, les biscottes, les fromages, le pain, etc. et l’ajout de sel de table.
Cet excès provoque des maladies cardiovasculaires, des problèmes d’hypertension et il augmente les risques d’ulcère de l’estomac et les problèmes de rein, évidemment. Le sel donne soif, il masque bien souvent le vrai goût des aliments, il retarde la digestion et l’excrétion, et il augmente la quantité en eau de nos cellules, bref, il fait gonfler.
Donc, oui, nous avons besoin de sodium, car il participe au bon fonctionnement et à la bonne hydratation des tissus du corps humain. Nous le trouvons dans les fruits et légumes, les algues, les salades.
Et, oui,  nous avons besoin de chlorure,  très important pour maintenir le volume du sang, la tension artérielle, et le PH dans le corps. Le chlorure se trouve dans les olives, les tomates, le cèleri, etc.

De plus, le potassium K+, et le sodium Na+, s’équilibrent pour maintenir la quantité en eau des cellules intra et extra cellulaires. Or en ajoutant du sel sur les plats, ou les salades, nous prenons trop de chlorure de sodium et pas assez de potassium… le ratio sodium/potassium est déséquilibré (ce qui provoque en plus une fuite de calcium des cellules… tout est lié !).Une alimentation végétale, riche en produits crus frais, fenouil, céleri, épinard, betterave, carotte, pissenlit, cresson, estragon …  apporte tout le sodium et le chlorure dont nous avons besoin. Et comme ces aliments sont dans leur état entier et naturel, ils sont sous une forme idéale pour être utilisés par l’organisme.

mer
L’eau de mer est caustique

La mer est trop salée

On ne boit pas l’eau de mer… sous peine d’hallucinations, puis de mort en quelques jours. Prévoyez vos petites bouteilles d’eau avant de partir en mer 😉

Or on extrait le sel de cette mer, pour en saupoudrer nos plats…. ça ne me parait pas très logique ! Ou alors, on nous vante  des sels additionnés de minéraux… bien plus chers, alors que ces minéraux sont justement présents dans les végétaux eux-même !

Essayez sans

Saupoudrer tout ce qu’on mange de sel est un geste habituel, dont il peut être difficile de se débarrasser. Ajouter du sel donne l’impression de donner du goût à la nourriture, alors qu’en fait, cela uniformise la saveur de ce qu’on mange.
Diminuer petit à petit le sel ajouté, pour finir par ne plus en mettre du tout peut prendre quelques semaines. Après, on n’a plus du tout l’idée de chercher la salière. On découvre le véritable goût des salades composées, et on se régale !
Si vous recherchez plus de subtilités dans vos salades, ajoutez des herbes fraîches, estragon, persil, aneth, coriandre, menthe… et savourez 😉

Téléchargez tout de suite ces deux livrets offerts !

  7 secrets de l'alimentation crue
  1 semaine de menus crus