Manger du pain à chaque repas est une habitude particulièrement représentative des français. La casquette sur la tête et la baguette sous le bras…je ne vous fais pas un dessin !

Pourtant en dehors du problème du gluten contenu dans le blé ainsi que dans l’orge, l’avoine et le seigle, on ne se fait pas du bien en mangeant du pain aujourd’hui car il a perdu tout intérêt nutritionnel.

Pour celles et ceux qui pensent ne pas pouvoir s’en passer, voici quelque étapes qui vous amèneront à supprimer définitivement le pain de votre table.

 

Ce pain qui accompagne chaque repas est devenu au fil des temps un aliment pauvre en nutriments, qui bourre sans nourrir et favorise les maladies. Il a perdu les composés biochimiques intéressants au profit de l’amidon. Or cet amidon se transforme en graisse et provoque la formation de mucus. De plus les aliments contenant du gluten contiennent des anti-nutriments tel que les phytates qui vont vider les réserves du corps en nutriments essentiels. Au delà de 115°F (45°C), il se crée de l’acrylamide qui est un composé chimique neurotoxique. Le pain contient encore trop de sel, ce qui décalcifie l’organisme.

 

Quand on arrête de manger du pain régulièrement, on découvre un monde meilleur !

Moins de gras sur les hanches, moins de rhumes et de glaires, un esprit plus clair, des maux de ventres qui disparaissent. On a aussi un aspect moins gonflé au niveau du visage et moins de caries parce que le gluten contenu dans le pain rend la mie collante, aussi bien sur les dents que dans les intestins d’ailleurs.

Arrêtez donc de manger du pain et si dans un premier temps vous ressentez un manque, essayez le pain Essène.

Le pain Essène

Ce sont des pains crus que l’on peut trouver dans les magasins bio. Le pain essène ne contient pas de gluten, farines ou levure, et est exempt de sel, sucre (hormis le sucre naturel provenant de la germination) et adjuvants tels certains produits raffinés et additifs de synthèse. C’est un pain entièrement végétal à base de grains germés.

Pour le faire soi même il suffit de  faire germer des graines de sarrasin ou de blé (il semble que le gluten ne cause des problèmes que lorsque les grains sont cuits). On en trouve dans le commerce qui contiennent aussi des raisins secs ou des noix. Il faut ensuite les mixer pour obtenir une pâte à faire sécher dans le déshydrateur pendant 12 à 14 heures à 115°F (45°C-Les déshydrateurs ont les deux mesures). Le centre reste humide.

Ces pains sont donc considérés comme étant crus et très nourrissants.

Ils sont toutefois très denses, et je ne vous recommande pas d’en manger des tonnes sous prétexte que c’est cru, car malgré tout il s’agit de céréales, qui selon moi alourdissent l’organisme. Mais cela peut permettre un passage plus doux à l’arrêt du pain pour certains d’entre vous.

Lorsque votre désir de mie, d’aspect de pain sera moins fort, vous pourrez passer aux crackers crus.

crackers crus

Les crackers crus

Vous pouvez aussi remplacer votre pain par des crackers de toutes sortes, vendus également en magasins bios. On en trouve aussi sur internet, chez Keimling, Marketveg, Nutrinaturel, etc.

Vous pouvez aussi les faire vous même si vous possédez un déshydrateur (ou si vous habitez une région chaude… auquel cas vous les ferez sécher au soleil… mon rêve !).

Les plus connus sont les crackers de graines de lin :

  • 2 tasses de graines de lin trempées
  • 1 tasse de graines de tournesol trempées
  • 1/4 tasse de tomates séchées
  • un peu d’oignon
  • des herbes

Vous mixez le tout , vous fabriquez des petites galettes que vous placez dans le déshydrateur pendant 8 heures d’un côté et encore 7  heures de l’autre à 45°C. Vous pouvez aussi étaler la pâte en une fine couche sur toute la surface de la feuille sur la clayette, que vous couperez ensuite en rectangles.

Toutefois là encore, je vous mets en garde d’en manger trop souvent  car ils sont faits à base de graines oléagineuses et sont trop souvent extrêmement gras. Donc tâchez de chercher des crackers pas trop gras, fabriqués essentiellement de céréales germées, par exemple : graines de sarrasin, graines de lin et de sésame. Mais rien n’interdit de manger des crackers de temps en temps.

Puis un beau jour vous aurez envie de fraîcheur, de sucre simple et de couleur !

Un jour, vous n’aimerez que les végétaux crus !

J’ai eu beaucoup de mal à me passer de pain au début : j’ai raconté ça dans la-difficile-decision-de-ne-plus-prendre-de-pain.

Plus on mange cru souvent, plus on se nourrit d’aliments végétaux vivants et plus on se dirige naturellement vers ces aliments là. Arrive un moment où on n’a plus envie de se tourner vers des céréales, fussent-elles germées ! Et où même les crackers de graines vous semblent lourds à digérer.

Le pain devient un aliment collant, tout comme le riz, ou les pâtes. On se souvient qu’on se sent lourd après le repas.

Pour se sentir en pleine forme il est important de manger des nourritures faciles à digérer. Cela préserve notre énergie et permet à l’organisme de fonctionner au mieux. Tout simplement parce qu’il faut moins d’énergie pour réduire la nourriture fraîche et cette énergie ainsi préservée peut être utilisée pour réparer les cellules et tissus, détoxifier les organes, filtrer le sang et fournir de l’énergie au cerveau afin de nous sentir alerte mentalement.

En cas d’envie incontrôlée de pain, il suffit de céder une fois ou deux pour se rappeler combien manger du pain peut paraître agréable sur le moment et désastreux par la suite. Il nous est arrivé d’acheter une baguette par envie ou d’accompagner des amis à table et d’avoir mal au ventre ensuite.

Les fruits, les salades, les légumes, les avocats, les noix en tous genres et en quantité raisonnée, se digèrent facilement et n’obstruent pas les intestins.

Les fruits et les salades sont remplis de nutriments non dénaturés par la cuisson. Ils se consomment tels que alors que les céréales doivent être cuites ou germées pour pouvoir être consommées. Les céréales contiennent bien moins de minéraux par calorie que les fruits et légumes.

C’est ainsi qu’on se fait des tartines de confitures crues avec des bananeshttp://crudivegan.com/gouter-cru-mes-tartines-aux-3-confitures.html

ou des sandwichs avec de grandes feuilles de salades et des canapés avec des rondelles de tomates ou de concombres.

Et on s’en porte nettement mieux !

Vous trouverez des recettes de canapés, de dips (crèmes à tartiner) à mettre dessus dans Le carnet d’idées d’Anne-Marie :

118 recettes pour petits-déjeuners, déjeuners et dîners crus

carnet-idees