Je vois passer des gens qui essaient manger cru mais qui renoncent au bout d’un moment pour diverses raisons.
Un des problèmes rencontrés est la peur de toute nourriture cuite, de quelque nature soit-elle. Explorons un peu ce raisonnement et voyons où il nous mène.

Leur but est de devenir crudivore à 100%, pour tous les bienfaits que l’alimentation crue et vegan fournit à l’organisme.  Ces personnes entrent à fond dans le processus. Elles ont lu le livre de Graham, ont peut-être suivi mes articles et vidéos, vu des blogueurs vanter cette alimentation, venir à bout de maladies, bref pour elles, toute introduction de nourriture cuite est vécue comme un dérapage regrettable qui met en péril les bénéfices déjà acquis.

100% cru = 100% sain ?

végétaux crus

Faisons un jeu : sur une échelle de 0 à 100, en quoi consiste la meilleure alimentation possible située sur 100* ? Ce seraient des végétaux qui poussent dans votre jardin, cueillis à la pleine lune, magnifiquement minéralisés, vitaminés, frais, des plantes pratiquement sauvages, poussées sans engrais, sans pesticides évidemment, dans une terre parfaite riche… Difficile à atteindre ! Un peu en dessous se trouveraient tous les légumes crus cultivés en bio, suivis des légumes crus de culture raisonnée.

De quoi se compose la pire qui soit, 0 à 20 sur l’échelle ? Les pâtisseries, beignets et viennoiseries d’usines, pizzas, farines blanches, les huiles et sucres raffinés de toutes sortes et j’en passe, barbecues, fritures, ragoûts, avec excès de sel, d’oméga 6 hydrogénés très pro inflammatoires,  de graisses saturées, de cholestérol (pour les produits animaux) avec pratiquement pas de nutriments et beaucoup de calories vides, sans parler des toxines générées par la cuisson (voir la série de 3 vidéos) dans cette cuisine dite traditionnelle.
On trouve aussi bien toute la crusine grasse (excès de noix, d’avocats, de noix de coco et d’huiles), salée, sucrée aux sucres en poudre de toutes sortes et sirop d’agave, concentrée, déshydratée… que la cuisine bien française, du gratin de pommes de terre à la ratatouille qui baigne dans l’huile cuite.

Si c’est cuit, c’est mauvais ?

Entre les deux se situe toute une panoplie d’aliments qui vont du pire au meilleur. Le légume cuit vapeur, le quinoa, les pâtes de riz complet étant mieux situés sur l’échelle que le dessert cru à base de noix-dattes-huile de coco. Pour le dire autrement, la nourriture cuite est une catégorie énorme qui va du meilleur vers le pire. Tout ce qui est cuit n’est pas comparable : le brocoli vapeur n’est pas un poison, ça se trouve à l’opposé du donut ou des chips !

aliments cuits mauvais pour la santé

Les légumes cuits apportent une abondance de vitamines, minéraux, phytonutriments, antioxydants, fibres alimentaires, sucres complexes, etc. Certes un certain nombre de ces nutriments sont perdus durant la cuisson (vitamines C et celles du complexe B), donc ce n’est pas aussi dense en nutriments que des légumes crus, mais on ne perd pas énormément en cuisant quelques minutes à la vapeur !
Les légumes vapeur sont peu caloriques et bien plus sains que les aliments crus transformés pleins d’huile, de sel et de sucres concentrés  qui nous maintiennent dans le piège de la recherche du plaisir au lieu de la santé.

Dire que tout aliment cuit est mort et qu’il ne reste plus rien dedans n’est pas vrai. Dire cela sans nuance, c’est envoyer les gens dans le mur et les laisser revenir à des nourritures bien pires parce qu’ils ne tiendront pas avec que du cru sur le long terme.

La crusine  est parfaite occasionnellement, mais je vois des personnes qui trouvant ça bon, se mettent à en faire trop souvent sous prétexte que c’est cru, et remplissent leur estomac de cette nourriture crue dense, et qui finissent par ne pas aller bien du tout. Ce sont les mêmes qui vont vous dire ensuite que décidément la « rawfood », ça ne marche pas du tout ! Si ces personnes avaient ajouté un légume cuit le soir ou une tasse de riz complet à côté de leur salade, ils n’aurait pas eu de fringales pour les plats gras et sucrés. Elles auraient ainsi pu poursuivre une alimentation majoritairement crue et continuer à profiter de ses bienfaits.

Nourriture cuite, oui, mais pas n’importe laquelle !

aliments cuits bons pour la santé

Donc si on parle de végétaux entiers, non transformés et cuits légèrement, ils sont tout à fait compatibles avec une façon très saine de s’alimenter et peuvent être incorporés dans une base crue majoritairement.

Crue ou cuite, l’alimentation végétale et naturelle, non manufacturée, permet d’éviter la majeure partie des maladies de la société moderne.

Des études sur l’impact de la nourriture sur les maladies  ont montré que les gens guérissaient des diabètes, maladies cardiaques, fibromyalgies, qu’ils ralentissaient ou guérissaient du cancer en mangeant une nourriture végétale riche en plantes entières , cuite ou en partie cuite :

Ornish et Caldwell Esselstyn ont montré qu’avec un régime composé de végétaux majoritairement cuits on guérit de maladies cardiaques. Pritikin et The physician committee for responsible medicine ont montré qu’on peut guérir du diabète de type 2 avec un régime composé d’hydrates de carbones de bonnes qualité, comme les pommes de terre, les légumes vapeur ou les céréales entières. Dr Ornish a montré qu’on peut diminuer la progression du cancer de la prostate. John mac Dougall  a montré qu’on peut diminuer la pression artérielle et le cholestérol en juste 12 jours  en ajustant son régime avec des plantes entières ! Colin Campbell a montré les différences de taux de maladies entre les gens végétaliens et ceux qui mangent de la viande et produits animaux.

Cela étant dit,  les aliments végétaux entiers, naturels et crus sont plus facile à digérer, plus riche en nutriments et sans toxines de cuisson. Ils libèrent de l’énergie, et nourrissent encore mieux. Mais tout est question de bon sens !

La nourriture cuite est-elle addictive ?

C’est ce que certains disent : vous en mangez un peu et puis vous en avez de plus en plus envie… mais ce n’est pas le fait que ce soit cuit qui est addictif, c’est le fait que le cuit est mou, fade donc c’est cuisiné avec du sel, du gras et du sucre, qui sont les trois ingrédients de l’addiction à la nourriture. Passés à la vapeur, aucun risque d’addiction !

 

Et pour finir un exemple ! Laquelle de ces deux journées est la meilleure ?

Journée cuite :

Matin : Melon
Midi : Smoothie de fruits et salade
Soir : Grosse salade avec une sauce au tahin + du brocoli vapeur et du riz complet

Ou

Journée crue (reprise d’un site de rawfoodist américain) :

Matin : Smoothie à base de lait d’amande, d’agave avec des poudres de « super aliments »
Midi : Crackers de lin (déshydrateur) avec pâté de tournesol et une feuille de salade sur chaque et  brownie cru en dessert (noix-dattes- cacao cru)
Soir : Petite salade arrosée d’huile, de sel et sucre de coco (!), lasagnes de courgettes crues avec du fromage de cajou, des olives, tomates séchées et sur les lasagnes de l’huile d’olive et du parmesan de cajou, puis cheesecake au chocolat et noix de cajou !

Pas besoin de répondre… si ?

Il ne faut pas chercher la pureté dans l’alimentation parce que ça mène au désastre. Ce qu’on mange, on le mange parce que c’est ce qu’on choisit et qu’on est d’accord avec ça. Et ça permet de rester en santé sur le long terme. 

Je m’autorise à suivre mon instinct et je peux manger cuit un jour puis des semaines sans rien de cuit sans aucun soucis, et je suis crudivore depuis 7 ans et je ne changerai pas parce que c’est ce qui me fait du bien.

Si tout va bien en ne mangeant que du cru… bravo, parfait ! Continuez… pour bénéficiez du maximum de bénéfices.

Mais sinon, inutile de vous fustiger. Continuez à vous sentir bien avec vous-même et à avancer dans la bonne direction au lieu de voir des dangers partout dans lesquels vous avez peur de retomber, ce qui vous ramène en arrière.

Téléchargez tout de suite ces deux livrets offerts !

  7 secrets de l'alimentation crue
  1 semaine de menus crus

 

 

  • Ces chiffres ne sont pas à prendre au pied de la lettre. Ils reflètent une tendance qui illustre ma démonstration.