Il ne suffit pas de manger cru et vegan… Il faut éliminer le sel.


Vous avez éliminé les produits animaux, vous prenez maintenant des fruits le matin et le midi. Le soir vous mangez une des délicieuses salades de mon livre  ou vous mangez un plat cru additionné d’un peu de légumes ou pommes de terres cuites à la vapeur… Jusque là, tout va bien !
Mais pourtant, la salière est encore sur votre table et vous n’arrivez pas à vous en débarrasser.
Il y a des personnes qui ne peuvent (ou qui pensent ne pas pouvoir) manger un quelconque plat sans ajouter du sel.
Dans cet article (http://www.crudivegan.fr/2012/08/problemes-du-sel.html), j’avais expliqué qu’une alimentation végétale apporte tout le chlorure et tout le sodium dont nous avons besoin. Tout cela est toujours parfaitement vérifiable avec cronometer.com où vous rentrez les aliments et vous voyez leur composition.

 

salade sans sel

Pas besoin de sel avec tant de différentes saveurs !

Voici comment faire pour vous mettre à apprécier les recettes crues sans sel :

  1. Essayez c’est l’adopter ! Décidez de ne plus mettre de sel avant de commencer à goûter, puis persévérez quelques jours. Très vite, on se rend compte qu’on ne peut vraiment apprécier le goût des salades, des tomates, des carottes, bref de tous ces merveilleux aliments s’ils sont recouverts de sel. Ni le sel de table, ni le sel de mer, ni les sels plus chers soit disant pleins de minéraux ! Croyez bien qu’avec tous les végétaux que vous mangez maintenant, tous les minéraux nécessaires se trouvent déjà dans votre assiette ! Le sel pervertit votre sens du goût et émousse la capacité de vos papilles à ressentir la grande variété de saveur des légumes. Très vite, en quelques semaines, vous ne réclamerez plus le sel du tout.
  2. Mais pour ça vous devez choisir des fruits et légumes qui ont du goût. C’est à dire qui ne soient pas fades, donc qui soient bien mûrs. Cela concerne surtout les fruits, car une sauce peut relever le goût d’un plat à condition qu’elle soit faite d’un mélange de fruits bien mûrs donc bien sucrés.
    L’autre jour, j’ai entendu une maman dire à son petit garçon qui choisissait des bananes bien mûres, avec des taches marrons sur la peau : « Ah non, voyons… Ne prends pas ces bananes là… Choisis les jaunes ! » Et pourtant c’est l’enfant avait raison. Les bananes ne sont mûres que lorsqu’elles sont jeunes et recouvertes de tâches marrons. Ainsi elles ne sont pas farineuses, mais douces et sucrées.
    Les tomates, que j’aime beaucoup, même hors saison j’avoue, ne sont pas bonnes si elles sont dures. Elles doivent être un peu fermes mais pas trop, et bien rouges. Les tomates bio sont souvent meilleures mais pas toujours. J’évite les légumes en provenance d’Espagne du fait des méthodes intensives d’exploitation.
    Donc, prenez des produits frais qui sont mûrs et goûteux.
  3. Il faut établir des recettes qui fassent appel aux 4 goûts : sucré, salé, acide et amer. (Pour le 5ème goût dit umami, c’est une autre affaire, j’en parlerai bientôt.) Cela procure des recettes pleines de saveur, sans fadeur, qui ne demandent pas d’ajout de sel.
    Cela est très facile, il suffit de reconnaître les spécialités de chaque végétal : les mangues et les dattes ajoutent le sucre; les tomates et le cèleri sont salés; l’orange et le citron sont acides, et les épinards et la coriandre sont amers.
    Faites une salade de laitue, tomates, concombre, mangue et pignons de pin. Vous aurez un parfait exemple de ce qu’est l’équilibre dans la bouche. Pas besoin de sel, ni d’épices pour recouvrir tout ça : le goût sucré avec la mangue, salé avec la laitue et la tomate, acide avec la tomate, amer avec le concombre dont vous gardez la peau et les pignons de pin.

Faites vos essais, soyez créatifs. Et n’oubliez pas d’ajouter un peu de gras. Juste un peu, 30 g de noix ou d’amandes,  ou 1/2 avocat, ou quelques cuillères de graines de tournesol, ou de graines de lin… (Les graines de lin doivent être réduites en poudre avec un petit moulin, pour être absorbées. Sinon, elles « ressortent » comme elles sont entrées ! Oups)

Et si vous cherchez des recettes sans huile, sans sel, véganes et crues, en voilà  ici :


Image du livre diners crus