La nourriture crue végétale est non seulement vivante, hautement nutritive, naturelle, mais elle aussi riche en eau.
Et cela fait toute la différence avec l’alimentation classique.

Vous pourriez penser, qu’il suffit de boire un verre d’eau pour compenser une nourriture concentrée cuite, mais il n’en est rien. Car l’eau de végétaux nous apporte une eau bien différente et bien plus utile à notre organisme. Notre corps est composé à 70% d’eau, on pourrait presque dire que nous sommes essentiellement de l’eau ! Il est évident que la qualité de l’eau que nous absorbons a beaucoup d’importance pour notre santé et notre bien-être.

eau

L’alimentation que j’ai baptisée crudivegan, crue et vegan, comprend les fruits, les feuilles vertes, des légumes crus, entiers, frais. Dans ces aliments se trouve l’eau d’origine, celle qui se trouve dans les cellules végétales intactes.

Même s’ils font partie de l’alimentation crue, je ne pense pas aux fruits secs qui ont perdu leur eau, ni aux fruits et légumes, crackers et autres desserts passés au déshydrateur lorsque je parle de l’alimentation riche en eau. Ils font partie de l’alimentation crue, mais pas en tant que base calorique pour tous les jours. En consommant quotidiennement des aliments déshydratés, vous risquez de manquer les bénéfices indéniables de l’alimentation crue.

Un repas déshydraté constitué de palets de noix-légumes mélangés, de crackers de graines de lin, ou de chips de kale, et de cookies pour le dessert ne contient pas assez d’eau. On peut se faire plaisir de temps en temps, et cela m’arrive moi aussi. Mais pour tous les jours je veux une nourriture pleine d’eau biologiquement active, je veux des fruits et légumes frais.

Je fais une exception pour les noix, amandes, noix de macadamia, pécan, graines de tournesol et autres, qui sont moins riches en eau qu’un fruit. Je pense qu’une fois réhydratés dans un verre d’eau quelques heures, ces aliments peuvent être considérés comme étant riches en eau.

Par ailleurs tout ce qui est cuit, au four, à la casserole, au micro-onde (la pire des solutions), à la poêle, au wok (quelque soient les allégations de cuissons rapides qui s’y rattache), tout ce qui est cuit a perdu son eau. Il suffit de regarder ce qui arrive à un légume cuit : il est spongieux, terne, il a perdu du volume, il a perdu de la couleur. En plus la cuisson a engendré des toxines et sous-produits ou composés chimiques induits par la cuisson, dont l’organisme doit se débarrasser : il lui faut d’autant plus un apport d’eau pour diluer les toxines et les éliminer. Le sel présent dans la nourriture accentue encore la perte d’eau ; il s’agit là de sodium non organique contrairement au sodium contenu naturellement dans les fruits, légumes, noix et graines, mieux assimilé parce qu’accompagné de minéraux. Le sel de table induit la rétention d’eau dans les tissus et perturbe l’équilibre des fluides intra et extra cellulaires.

Le sang se concentre et il puise l’eau des cellules autour pour retrouver sa concentration initiale, ce qui nous donne cette soif caractéristique des repas cuits.

En fait tout ce qui modifie les aliments leur ôte leur eau.

Par rapport aux nourritures qui volent l’eau du corps pour pouvoir être digérées et éliminées, voyez les nourritures qui contiennent déjà  de grands volumes d’eau :

  • Elles vous apportent tant d’eau qu’il est parfois inutile de boire en plus. Si vous manger un melon, des oranges, des salades, des tomates, du concombre, vous buvez autant que vous mangez !
  • Les jus de légumes en sont la preuve par neuf : entrez dans l’appareil 4 carottes, 1 pomme et 4 tiges de céleri et alors que vous n’aviez à l’origine pas choisi les végétaux les plus juteux, vous vous retrouvez avec leur eau mêlée aux nutriments pour un jus hautement hydratant et nourrissant la fois. Et la quantité de sel idéale !
  • L’eau des végétaux est réellement rafraichissante, contrairement aux boissons toutes faites.
  • L’eau des fruits et légumes contient aussi les enzymes qui participent à la digestion, absorption et élimination.
  • Les fruits et légumes crus favorisent grâce à leur eau un bon transit intestinal, et cela se voit sur la couleur de la peau et l’éclat du teint.
  • Les aliments riches en eau de constitution remplissent plus vite l’estomac, que des aliments secs et cela permet de manger moins dense, et de s’arrêter avant de risquer de prendre du poids.

Pourquoi l’eau du robinet ou l’eau en bouteille n’a pas la même valeur que l’eau contenue dans les cellules végétales ?

Autrement dit pourquoi cette eau constitutive des végétaux frais vaut-elle mieux pour notre organisme ?

Alors qu’il existe des traitements des eaux par produits chimiques, alors que l’on trouve dans l’eau du robinet des résidus de médicaments, de caféine et de métaux lourds, et dans les eaux  en bouteille comme du robinet, du fluor, des nitrates, des substances radio actives, alors que les bouteilles en plastiques contiennent parfois de l’acétaldéhyde, l’eau contenue dans les fruits et légumes n’a subi aucun traitement. Elle représente une solution beaucoup plus saine de boire de l’eau, une eau naturelle qui maintient la vie dans les cellules végétales.

Non pas qu’il faille renoncer à boire entre les repas (boire pendant les repas est de toute façon vraiment déconseillé pour ne pas dissoudre les sucs digestifs), mais il faut juste avoir bien conscience qu’en devenant crudivore vous buvez de l’eau sans vous en rendre compte.

Alors que je buvais au moins deux litres d’eau tout le long de la journée, je me rends compte qu’aujourd’hui je ressens moins la soif. Mon corps a la sensation d’être bien hydraté.

Encore un argument en faveur d’une alimentation végétale et crue !

Téléchargez tout de suite ces deux livrets offerts !

  7 secrets de l'alimentation crue
  1 semaine de menus crus

 

* réactions de Maillard qui créent les furanes, l’acrylamide due aux recombinaisons chimiques de protéines et de glucide, notamment l’asparagine, à haute température, les produits issus de la glycation des protéines etc.