A l’heure actuelle, on a l’occasion de lire tellement de choses sur les vitamines et les minéraux dont on a besoin, que l’on peut facilement s’inquiéter, et courir acheter toutes les super pilules santé possibles.

 

Je sais de quoi je parle ! Depuis des années, j’ai dépensé des sommes folles en vitamines de toutes sortes pour moi et ma petite famille. Des complexes de vitamines fortifiantes, des pots énormes de vitamine C l’hiver, des oligo-éléments pour lutter contre les infections, du magnésium, du calcium… sans parler des jus de cranberries, du jus qui fournissait du fer (dont je ne me souviens plus du nom…)… J’étais imbattable !
La vérité c’est que ces « vitamines » prises isolément ne fournissent pas les même avantages sur notre corps que lorsqu’elles sont prises en proportion naturelle dans les aliments entiers. On ne sait pas vraiment comment le corps réagit… jusqu’à ce qu’on découvre que l’effet induit est le contraire de celui recherché. Cela a été le cas avec la vitamine A (ou rétinol). A une époque, il était devenu à la mode de boire énormément de jus de carottes (qui contiennent des carotènes, précurseurs du rétinol), ou de prendre des petites gélules. J’avais une amie dont la petite fille était orange, tellement elle en buvait ! Et puis, on a lu des articles qui parlaient des effets finalement délétères de la vitamine A, allant jusqu’à provoquer des cancers ! Mince alors !

Il est amusant de noter que si la moyenne des consommateurs de suppléments le font dans l’espoir de corriger leurs erreurs et manquements en diététique, dans le milieu des « rawfoodiste », ou « végécrus »,  on trouve aussi énormément de produits très très chers et assez exotiques tels que chlorophylle en poudre (hé, mangez de la salade, les amis !), Chaga, E3AFA, Guarana… vendus pour leurs propriétés anti-oxydantes. Alors que c’est justement ce que fournit une alimentation exclusivement végétale !

Dans leur grande majorité, toutes les vitamines sont largement fournies par une alimentation à base de végétaux frais. C’est LA meilleure alimentation pour être certain d’avoir tout ce qu’il faut.
Les gens se supplémentent notamment pour pallier le manque de sommeil, pour retrouver de l’énergie (les pharmacies sont pleines de pilules et ampoules pour redonner de l’énergie, ce sont de véritables épiceries…)
Les crudivores n’ont pas besoin de tous ces articles manufacturés, plus ou moins naturels, vendus très chers. Ils se rendent dans leur marché préféré et achètent des fruits, des salades, des tomates, des concombres… toutes sortent de végétaux, pleins de bons nutriments directement assimilables. Avec les saisons, l’offre varie et couvre ainsi tous les besoins aux bons moments.

Manger des fruits, légumes et noix fournissent toutes les vitamines et minéraux dont on a besoin. De plus, la digestion rapide et facile de ce type d’aliments, contrairement aux plats cuits remplis de gras, d’épices et de condiments, n’entame pas les réserves du corps en enzymes et vitamines. L’efficacité est maximum.

 

Une exception cependant, la vitamine B12. Supplémentation directement ou indirectement prise par tout le monde !
Une carence de cette vitamine provoque de l’anémie et de graves problèmes neurologiques. Les végétaliens et les végétariens (cette vitamine étant en toute petite quantité dans les oeufs et laitages) doivent se supplémenter par une ampoule de B12 chaque semaine.
Dans l’article passionnant de David Olivier Les animaux emballages, on apprend que la production de cette vitamine se fait essentiellement en Chine (chez Sanofi Aventis en France et dans trois firmes chinoises) dans des quantités phénoménales. Uniquement pour les végétariens ?

Et non ! Car notre mode de production agricole intensif a fait que les plantes et les animaux ne sont plus capables de fabriquer de la vitamine B12. La plus grande partie de la production est utilisée pour les animaux d’élevage. En bref, les mangeurs de viande prennent de la vitamine B12 dans la chair des animaux que l’on a supplémenté par des comprimés. Les végétariens la prennent sous forme de comprimés directement !

Pour être précise, comme TOUT LE MONDE (Végé. ou non) devrait le faire, je prends aussi de la vitamine D, car c’est une vitamine qui joue un rôle très important à tous les niveaux mais cela est une autre histoire  (Soleil, mensonges et propagande- Tous les bienfaits de la vitamine D de Brigitte Houssin).

Mis à part des cas spécifiques de maladies ou manques avérés, tant que vous mangez suffisamment de calories avec vos végétaux, vous recevrez une abondance de nutriments, y compris de calcium, de fer (abondants dans les feuilles vertes) et d’oméga3 (noix, lin, chanvre). 
C’est simple : des fruits, des légumes verts, et peu de matière grasse + des vitamines B12 et D.  


Affiche_humain


Image du livre diners crus