Comment adapter une recette lorsqu’on n’a pas tous les ingrédients sous la main ? Comment faire une salade ou un smoothie qui ait du goût ? Comment compenser un manque de qualité ou de maturité ?

Amusez-vous !

Que ce soit parce que ce n’est pas la saison, ou parce qu’on a oublié d’acheter une sorte de légume ou de fruit au marché,  il arrive qu’on se trouve tout bête devant une recette pour laquelle on n’a pas tous les ingrédients. Faut-il refermer le livre et renoncer ? Certainement pas.

Tout d’abord quand on fait la cuisine, il faut vraiment s’amuser, y trouver du plaisir, le voir comme un art presque graphique. En crusine ou cuisine crue, on n’a pas de réactions chimiques dues à la chaleur comme en cuisine classique. Il y a donc moins de risques de rater une recette en cuisine crue.

On assemble des légumes entre eux, on imagine des mélanges de textures, couleurs, saveurs et densités différentes, et finalement on obtient un condensé de vitalité aux couleurs vives, quelque chose qui s’apparente à un tableau.

fruits

Compenser les différences de qualité

Les ingrédients sont frais, naturels, ils sont donc soumis à de grandes différences selon leur provenance et leur état de fraîcheur. Comme on n’utilise plus de produits manufacturés qui sont en général calibrés et d’une qualité constante, mais des produits qui peuvent avoir un goût très différent d’une région à l’autre, d’un mode de culture à un autre, la recette finale peut avoir un goût très différent chez une personne par rapport à une autre.

C’est pourquoi il faut tester les légumes, les fruits qu’on emploie, voir s’ils sont bien sucrés ou au contraire un peu acides. Par exemple dans ma sauce épinards (qu’on peut voir dans le fascicule des sauces crues) [tomate, mangue, datte, épinards], si la mangue et la tomate sont déjà assez sucrées, une datte suffira. Mais s’il se trouve que la tomate est un peu acide, alors deux dattes donneront un meilleur résultat. Du coup il est recommandé de goûter, pour voir et d’ajuster éventuellement.

Même chose pour un smoothie de bananes plus ou moins mûres, ou de fruits rouges, plus ou moins sucrés.

Substituer à bon escient

Ensuite il faut comprendre dans quel groupe se situent les ingrédients d’une recette. Par exemple si vous n’avez pas de tomate ou si vous n’aimez pas ça, alors réfléchissez au groupe auquel elle appartient et voyez avec quel autre fruit elle pourrait être remplacée. C’est là qu’interviennent les règles de combinaison des différents végétaux entre eux.

Voyez les différents groupes et règles ici :  http://crudivegan.com/manger-et-combiner.html, fruits acides, doux, sucrés, les différents légumes, dont les fruits non sucrés (tomate, concombre, courgette, courge, aubergine, poivron, etc.) et la façon dont ils se combinent entre eux.

Mais j’insiste toujours sur le fait que, malgré tout, les règles sont faites pour être transgressées parce que nous sommes plus ou moins sensibles à certains arrangements : acide et sucré peut parfois se tolérer chez certain et en petite quantité, mais sera annonciateur de problèmes intestinaux chez d’autres. Et même, la situation peut évoluer dans le temps pour une même personne au fur et à mesure qu’elle se désintoxique. On peut se mettre à tolérer un mélange alors qu’il était difficile à supporter avant.

Adapter les quantités

On n’a pas non plus une réelle urgence à respecter scrupuleusement les quantités en cuisine crue. Sachez ajuster les recettes à vos propres besoins et goûts. Toutes les quantités ne sont que des suggestions. Vous pouvez ajouter  ou retirer un fruit, doubler ou tripler les quantités dans n’importe quel smoothie, en fonction de votre corps et de vos besoins du moment.

Déjà en cuisine classique, je modifiais toujours plus ou moins les quantités de ci ou de ça, de la recette du livre. La cuisine crue permet encore mieux de s’approprier une recette. ET gardez en mémoire que vous être la meilleure personne pour savoir si la salade qui se trouve en face de vous est trop petite ou trop grosse. Faites vous confiance.

SMOOTHIE BANANES ET FRUITS ROUGES

L’équilibre des saveurs

Goûtez et rectifiez :

Si votre smoothie est un peu acide, ajoutez un fruit de la catégorie des fruits-doux. Cela dit, un fruit peut être trop acide parce qu’il n’est pas assez mûr. Il vaut mieux laisser de côté un fruit pas mûr pour plus tard et le remplacer par un autre de sa catégorie.

Si votre jus ou smoothie est par contre trop sucré à votre goût, vous pouvez ajouter des feuilles vertes ou de l’eau pour diluer. Il y a d’ailleurs des gens qui n’aiment pas trop les smoothies de bananes parce que c’est trop sucré et qui découvre que ça devient vraiment délicieux pour eux, si c’est dilué et mixé avec des épinards par exemple.

SALADE COURGETTES

Les sources de gras dans une salade

On peut toujours remplacer un oléagineux par un autre en cas de manque. Inutile de renoncer à une recette parce que vous n’avez pas la noix ou graine demandée. Là encore, adaptez.  Une sauce faite avec des pistaches n’aura pas la même saveur avec des amandes, évidemment.  Elle vous plaira peut-être moins, mais vous n’aurez pas fait une faute susceptible de ruiner la recette, je pense.

De même, si vous n’avez pas de noix chez vous, mais si, du coup, votre salade vous semble manquer de liant, pour qu’elle soit goûteuse, ajoutez des légumes juteux  comme les légumes-fruits et du jus d’agrume parce que si votre salade est sèche, vous n’allez pas bien vous hydrater et en plus, elle sera moins bonne. Un végétal juteux sera en tout cas une meilleure solution que l’ajout d’huile au dernier moment.

J’espère que ces quelques idées et réflexions vont vous aider dans votre quotidien. Parce que n’oubliez pas que manger cru reste la façon la plus simple et rapide de se nourrir !

Téléchargez tout de suite ces deux livrets offerts !

  7 secrets de l'alimentation crue
  1 semaine de menus crus