Vous avez vu, dans la série « Que faire avec du kale ? », comment faire un délicieux smoothie.

Aujourd’hui, voici les chips ! Quel délice ! Il existe plusieurs façons de les faire, mais celles ci sont nos préférées : on ne s’en lasse pas !

Rien à voir avec des chips de pommes de terre, bourrées d’huile et de sel. Nous parlons ici des chips les plus saines qui soient, faites de feuilles vertes pleines de minéraux, vitamines et anti oxydants ! Les chips qui vous font du bien, celles que vous pouvez manger sans culpabilité ni mauvaise surprise.

Il vous faut pour cela un déshydrateur, je vous conseille l’Excalibur. On peut aussi faire ces chips avec un four « normal », mais il faudra pouvoir ne pas dépasser les 45°C, car au-delà, les vitamines et nutriments commencent à être détruits.

Ne coupez pas les feuilles trop finement parce qu’elles risquent de s’effriter lors de la déshydratation et il serait dommage d’avoir en guise de chips… des miettes !

Voici la recette :

chips et tomates

Chips de kale

Feuilles de Kale, autant que vous voulez, faites de grosses quantités ! De toute façon le plat sera vide en quelques minutes !

Pour un petit mixeur : (quantités à multiplier selon la quantité de feuilles)

  • 1 mangue fraîche ou surgelée décongelée (ou  un gros kaki extrêmement mûr)
  • 1/2 poivron rouge
  • 4 tomates séchées mises à réhydrater un peu avant. Si les tomates sèches sont mises dans un pot d’huile, je vous recommande de vraiment de bien les éponger.
  • 1 cuillère à soupe de Tahin (purée de sésame que l’on trouve dans les magasins bio)
  • ou 1 cuillère à soupe de purée de noix de cajou (goût plus doux)
  • 1 jus de citron
  • un peu d’eau éventuellement, à n’ajouter qu’à la fin, seulement si le résultat n’est pas assez liquide pour enrober les feuilles de Kale.

Bien mélanger avec les feuilles, puis les déposer sur les étagères du déshydrateur, munies de la feuille Teflex (sinon le liquide va couler sur les étages inférieurs !) et à 45°C ou 115 °F.

La déshydratation dure environ 6 heures, mais vraiment cela dépend quantités. Regardez de temps en temps pour vérifier la dureté des feuilles et n’arrêtez pas trop tôt car si c’est bon même un peu mou, c’est vraiment jouissif quand les chips sont bien dures !

Miam miam…. je m’en vais en refaire 🙂

Téléchargez tout de suite ces deux livrets offerts !

  7 secrets de l'alimentation crue
  1 semaine de menus crus